AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Lun 8 Fév - 17:04


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


J’avais maintenant, en ma possession, la photographie récente d’Evan Kurtz, l’ancien chanteur de The Army. La quête de cette photographie n’avait pas été simple au plan psychologique pour ma petite Eileen. Depuis ce jour et notre sortie au restaurant, je m’en voulais énormément de l’avoir embarqué dans une telle histoire.

C’est pour cette raison que j’avais optée pour l’idée de ma petite anglaise et de la laisser un maximum en dehors de toute cette histoire en allant moi-même récupéré la photo développée. Nous pouvions voir sur celle-ci que le chanteur de The Army n’était plus que l’ombre de ce qu’il avait été autrefois quand moi et mon ami Amon écoutions leur musique. Malgré tout le désespoir que dégageais cette photo quand on connaissait un peu l’histoire du groupe, elle restait très belle. Ceci était le résultat du talent de mon Eileen. Personne n’aurait pu faire une aussi belle photo que ma petite anglaise.

Je me devais donc de prévenir Amon de mon acquisition. Cette photo en notre possession, mon meilleur ami pourra lancer l’article qui, je le voulais, fera peut-être basculer la carrière de Daniele Ricci. Car même si j’étais persuadé que le manager italien trouvera une feinte pour s’en sortie, il ne le fera pas indemne. Beaucoup de jeunes groupes et de personnes connues le verront d’une bien autre manière et pourront enfin douter de son talent qu’il se plait tant de vanter.

J’avais obtenu le numéro de téléphone de la chambre d’hôtel d’Amon. Il était en escale à Saint-Louis car il suivait la tournée Roadtramp/The Lightening de très près. En plus de lui dire que notre plan était en bonne voie de se concrétiser, je prendrais aussi des nouvelles des deux groupes. Je devais savoir comment Lenny Knowles et mon rival se débrouillait dans ce qui semblait être, petit à petit, une tournée plutôt chahuté avec cet accident de bus.

J’avais pris le combiné et j’avais composé le numéro de la chambre d’Amon. Après deux sonneries, j’entendis la voix de mon meilleur ami à l’autre bout du fil.

-Allo, Amon. C’est Timmy. Je l’ai.

Amon et moi nous connaissions depuis des années et il n’était plus tant de passer par toutes sortes de formalités. C’est ainsi que j’en été allé directement au but.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Lun 8 Fév - 18:01


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Cette tournée était un peu un marathon pour le journaliste que j'étais. Heureusement, mes articles ne me prenait jamais des heures pour les écrire, vu que je ne faisais pas vraiment dans l'intellectuel. Non, ce qui me faisait le plus courir, c'était le fait de devoir faire développer les photos le plus vite possible, d'aller les récupérer et puis d'emballer le tout, photos et articles, pour l'envoyer par la poste à l'attention de L.A. People.

Quatre jours avaient passé depuis le crash et j'étais tranquillement en train de lire le numéro de L.A. People dans lequel était paru mon article sur cet événement. Ils avaient fait très vite car une fois qu'ils avaient eu reçu les photos et l'article, ils avaient turbiné direct pour sortir un numéro spécial dès le lendemain. C'était comme ça que Howard avait été si vite au courant et qu'il m'était tombé dessus avec tout ses reproches...

Du coup, j'avais dû appeler L.A. People pour satisfaire les caprices de Stone... Ça m'avait fait chier, quelque part, parce que ça m'avait forcé à donné une bonne opportunité à Don Grant qui n'attendait que ça depuis des années. Soit, au moins, Howard n'allait pas tenter quelque chose d'encore plus dangereux pour avoir sa putain de Une.

J'admirais donc mon œuvre, couché dans sur mon lit, mes baskets croisées sur les couvertures que je n'avais pas pris la peine de refaire depuis que j'étais levé. Après tout, il y avait des gens payés pour ça, dans cet hôtel. Evy devait elle aussi être dans sa chambre en train de se préparer car Lenny Knowles était apparu en début d'après-midi, à notre porte, pour nous annoncer qu'un concert de The Lightening aurait bel et bien lieu ce soir.

J'avais souris d'un air sarcastique au manager en lui affirmant que, bien sûr que j'y serais ! C'était déjà étonnant qu'ils n'annulent pas tout simplement les dates prévues à St-Louis pour ne reprendre la tournée qu'à Indianapolis...

Mais c'était vrai... Stratégiquement, ça n'aurait pas été trop ça pour MTI... Pas après le magnifique concert que Roadtramp, et donc BSC, avait donné deux jours plus tôt. J'étais sûr que The Lightening en eux-même n'en aurait eu strictement rien à foutre, mais ce ne devait pas être le cas de Knowles.

Alors j'attendais tout en lisant qu'Evy se montre pour qu'on puisse partir voir ce fameux concert. Il n'était pas encore l'heure et j'avais encore bien le temps, mais je ne voyais pas quoi faire d'autre que de profiter un peu de cette accalmie...

Je laissai tomber le magazine par terre et frottai mes yeux en soupirant. Le téléphone sonna... On pouvait vraiment pas me foutre la paix, en gros... Je tendis le bras et décrochai le combiné à l'aveugle...

-Ouais ?

Je reconnu la voix de Timmy instantanément et me redressai sur mon lit. Il l'avait ! Je changeai le combiné d'oreille parce que je le tenait plaqué contre la mauvaise. Or, je ne voulais rien rater de ce que Timmy allait me dire.

Ce qui m'étonnait le plus n'était pas vraiment la photo en elle-même, ni même que la jeune Eileen ait réussi à trouver Evan « Sniper » Kurtz dans l'Eastside... Ce qui m'étonnait vraiment, c'était que la photo soit passée d'Eileen à Timmy sans aucun problème... Comme quoi... Soit j'avais mal jugé la jeune femme et elle était bel et bien capable de nous suivre, de suivre Timmy, quoi qu'on fasse... Soit Sniper ne l'avait pas attendrie pour deux balles, ce qui était possible aussi... Ou alors, elle détestait Daniele Ricci autant que Timmy...

Je souriais, déjà impatient d'écrire cet article et de voir le raz-de-marée qui allait en découler.

-Et ça s'est passé comment ? Pour Eileen ?

Digne de confiance ou pas ? Risquait-elle d'abandonner mon ami dès les premières incursions de son côté obscur, ou allait-elle s'y aligner et vivre avec ?

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Jeu 11 Fév - 18:20


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


Lorsque j’entendis la voix d’Amon à l’autre bout du fil, je m’étais installé sur le canapé. Nous avions beaucoup à nous dire sur notre plan mais aussi sur comment se passait la tournée. Amon avait la chance d’être à la source même. Sa carte de presse lui donnait accès à quelques informations. Sa débrouillardise faisait le reste. Nous n’étions pas ami pour rien Amon et moi, on avait appris l’un de l’autre. J’avais essayé de lui apprendre la finesse et lui m’avait appris à être moins obséquieux.

Nous avions commencé notre conversation téléphonique en se plongeant dans le vif du sujet. Tout de suite, je lui faisais part de mon acquisition. Ceci n’avait psychologiquement pas été facile. Dans ma vie, je n’avais jamais ressenti le remord autant qu’aujourd’hui. Si Eileen avait été en dehors de nos machinations, j’aurais été plus qu’heureux de dire à Amon que j’avais obtenu la photographique qui allait embellir les informations que nous détenions Amon et moi contre le mythe Ricci.

Nous nous connaissions par cœur Amon et moi. Ceci se voyait dans l’enchaînement de notre conversation. De mon acquisition, mon meilleur ami passa à mon Eileen. Je soupçonnais Amon de ne pas avoir demandé la photo en toute innocence et je regrettais tant de ne pas m’en être rendu compte plus tôt, trop absorbé que j’étais par ma vengeance contre le manager italien. Mon visage s’était fermé. Cela se ressentait dans mon ton de voix.

-Elle a été très touchée par Evan Kurtz. Ce qu’il est devenu est indescriptible. Elle s’est senti coupable et n’était plus aussi déterminée qu’au début lorsqu’elle devait me donner ce qu’elle avait récolté. J’ai été cherché la photo moi-même, elle n’a pas refusé de me la donner. Elle ne veut juste plus prendre part à ce plan.

Je laissais échappé un soupire. Eileen n’était pas comme moi, elle avait une âme pure. Nous étions en couple depuis quelques mois et ce n’était que maintenant que je me rendais compte de nos véritables différences.

-Elle ne désire pas être créditée pour cette photographie. Je te conseille de respecter son choix.

J’avais durcis mon ton. Je souhaitais qu’Amon respecte ceci. Il en allait de la vie de mon couple.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Ven 12 Fév - 15:57


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Rien qu'au ton de Timmy, et sachant qu'il était bien loin d'être un imbécile, je sentis qu'il avait commencé à voir clair dans mon jeu avec Eileen. Le défi avait été moins d'obtenir la photographie proprement dire que de m'assurer de sa fidélité en toute circonstance à mon manager d'ami. Et j'appris que j'avais clairement sous-estimé la jeune femme. Non seulement, d'après ce que me disait mon ami, elle avait fait la photo alors même qu'elle avait été touchée par l'ex-rockstar, mais en plus, elle s'était démerdée pour, psychologiquement, ne pas que ça se voit qu'elle avait participé.

Parce qu'elle avait participé, et une fois l'article sorti, même si elle n'était pas créditée, même si on s'arrangeait pour que cette image soit d'origine inconnue, elle-même saurait d'où elle venait. Bref, elle aurait gagné sa première cicatrice à notre contact. Cicatrice invisible, mais profonde.

Valait-elle mieux que nous parce qu'elle avait choisi de rester dans l'ombre ? Non, c'était plutôt le contraire. Parce que Timmy et moi, au moins, assumions ce qu'on était. Ou, en ce qui me concernait, ce que je voulais faire croire que j'étais.

-Bien... C'est une bonne fille... Peut-être qu'elle te mérite, finalement...

Inutile de cacher plus longtemps quelles avaient été mes intentions à mon vieil ami. Il savait, je l'avais clairement entendu.

-La fin justifie les moyens, mon ami... C'est toi qui m'as appris ça...

Et mon père, bien avant toi...

Suivirent les menaces et je ne pus m'empêcher de rire gentiment, me recouchant sur mon lit, les baskets à nouveau croisées sur les couvertures. Si Evy entrait maintenant, elle allait virer mes pieds de là à coup sûr, même si elle ne dormait pas ici.

-Ne t'en fais pas, Timmy. Elle a rempli sa mission. Elle est marquée, maintenant...

Elle s'est abaissée à notre niveau, tout ça pour garder Timmy. Si ça, ce n'était pas du mérite, je ne savais pas ce que c'était...

-Je ne la créditerai pas...

Un large sourire se dessina sur mon visage.

-Je créditerai Gaïana... Une jeune photographe free-lance qui travaille de temps à autre pour moi et qui a disparu de la circulation...

Voilà comment on réglait un problème technique de façon crédible à L.A. People.

-De quoi il a l'air, Sniper, sur cette photo ?

Je voulais savoir, mais pas tellement pour ce que ça apporterait à L.A. People. Plutôt en tant que fan de musique. J'étais désolé d'avoir du faire ça à la rockstar, mais au final, c'était une belle façon de rendre la monnaie de sa pièce à Daniele Ricci qui avait fait couler un de nos groupes favoris.

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Sam 13 Fév - 20:38


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


Les intentions d’Amon m’étaient devenues plus claires. Cette photographie était presque moins utile à notre plan qu’à une machination en vue de tester mon Eileen. Nous n’avions pas grandis ensemble, le Danois et moi, mais nous nous étions influencés à partir du premier jour où nous nous sommes rencontrés. Je n’avais pas besoin de plan pour savoir si mon Eileen m’étais fidèle, je le sentais au plus profond de mon être. Amon n’avait en aucun cas le droit de se mêler ainsi de mes affaires malgré l’amitié qui nous lie.

Mon regard se durcissait quand mon ami se disait presque certain que mon Eileen me méritait par le simple fait qu’elle ait rempli sa mission. Malin, il anticipa mes futurs reproches par un adage que je lui avais enseigné.

-Certes. Mais nous n’avions pas besoin de ceci pour savoir si mon Eileen est une femme bien. Je la connais bien mieux que toi, Amon. Tu aurais dû me faire confiance.

J’avais continué en obligeant, par des menaces non dites, Amon de ne pas créditer ma petite amie. Je l’entendais rire à l’autre bout du fil, me rassurant sur un plan pour mieux m’inquiéter sur un autre. Si je pouvais être rassuré sur le fait qu’il n’allait pas créditer Eileen, je n’en étais pas moins plus inquiet quand il se référa au fait que ma petite amie était maintenant marquée par ce qu’elle venait de vivre. Mon visage se ferma. La pureté d’Eileen avait été égratignée et ceci à cause de nous. Tout ceci parce que j’avais été pris par cette vengeance sans avoir pu voir clair dans le plan pourtant simple de mon meilleur ami.

-Elle guérira, elle n’est pas comme nous.

J’étais persuadé qu’Eileen était une femme qui jamais n’aurait en elle cette noirceur qui nous rongeait moi et Amon.

Je ne pus qu’être que soulagé quand Amon confirma qu’il ne créditera pas Eileen et, qu’à la place, il créditera une autre femme qui semblait avoir disparu de la circulation, d’après les dires de mon ami. Ceci rendra la source de la photo crédible aux yeux du public sans que nous soyons déranger par d’autres problèmes.

-Bien, cela me convient.

Amon était assez grand pour calculer les risques. C’était quelqu’un d’intelligent et de fourbe tout comme je l’étais. Je ne m’en faisais pas pour cela.

Nous en vînmes à la photo en elle-même. Mon meilleur ami se demandait comment était l’ancien chanteur de The Army sur celle-ci.

-Il a beaucoup changé. Son visage est marqué par ce qu’il a vécu. On voit que cet homme n’est plus que l’ombre de ce qu’il était avant. Mais Eileen a fait un très beau boulot, elle a réussi à rendre cela très beau. Cela va émouvoir les lecteurs de L.A.People.

Cet homme n’était plus que l’ombre de ce qu’il avait été mais cette photo était un véritable atout pour notre plan à Amon et à moi. Je n’étais pas déçu du résultat.

Je m’étais un peu mieux installé dans sur mon canapé pour être plus à l’aise. J’avais donné les nouvelles de mon côté, il me restait à recueillir celles du côté de mon meilleur ami.

-Comment cela se passe la tournée ? J’ai appris que le bus de The Lightening avait fait un accident.

Je voulais savoir, surtout, comment se portaient Lenny Knowles et Daniele Ricci. Ceci Amon en était conscient.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Dim 21 Fév - 18:44


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


-Si tu la connais aussi bien que la première, t'es mal barré. Maintenant, au moins, on est sûrs.

J'avais vu Timmy avec le cœur brisé une seule fois, et je ne comptais pas revoir ce spectacle de si tôt. Je n'avais pas monté ce plan par pur méchanceté, mais bien pour protéger mon seul ami dans ce monde. Je ne voulais pas qu'Eileen, comme la première véritable petite amie sérieuse du manager, trahisse celui-ci dès les premiers signes de son côté obscur. Parce que Dieu seul savait jusqu'où on pouvait aller et, par extension, jusqu'où pouvaient aller les conséquence d'une telle trahison. D'autant qu'il n'y avait pas que le cœur de Timmy en jeu, mais bien nos carrières respectives.

Il était certain qu'elle guérirait. J'en étais moins sûr. Cela dit, je lui laissai au moins cette illusion. De un, parce que rien n'indiquait qu'il n'ait pas raison. De deux, parce que je sentais déjà bien assez de tension dans la voix de l'anglais. Son accent avait tendance à être plus fort, quand il s'énervait, à l'instar du mien dans les mêmes conditions.

De même, je lui avais promis de ne pas créditer l'anglaise. Ce n'était pas un problème vu que j'avais toujours une roue de secours en la personne de Gaïana Dugopoliac. Le deal convenant à Timmy sur la forme, nous pûmes passer au fond de notre sujet du jour.

Il me décris comment était l'ancien chanteur et guitariste de The Army sur le photo prise par la jeune photographe qui était, accessoirement, sa petite amie... A moins que ce ne soit l'inverse... Je retins un soupir quand Timmy ajouta des compliments concernant le travail fourni par Eileen qui n'étaient absolument pas nécessaire. La qualité de la photo était certes un plus, mais en aucun cas une condition sine qua non à la publication d'une photo dans L.A. People. En effet, la plupart des photos qui y étaient publiées venaient de paparazzi qui n'étaient vraiment pas dans les meilleures conditions pour les prendre et ça n'avait jamais rien empêché. C'était ce qu'on y voyait qui était important.

-Très bien, très bien, c'est exactement ce qui nous faut. Plus qu'à trouver les bons mots à mettre dessus. Compte sur moi pour ça.

J'entendis du bruit dans le couloir et cachai de ma main brièvement le micro du cornet. Si Evy débarquait, je ne voulais pas que Timmy l'entende. Je ne voulais pas qu'il sache qu'entre la jeune journaliste et moi, les choses s'étaient aplanies. Et je voulais encore moins qu'il cherche à savoir comment. Vu le coup que je lui avais fait avec Eileen, ce serait bien le genre de Timmy de chercher à me rendre la monnaie de ma pièce de cette façon-là.

Le bruit de pas et de voix s'éloigna et je repris, un peu plus serein.

-Envoie-moi ça en express à mon bureau de L.A. People. Je contacterai qui de droit afin que mon article et la photo soient mise en page ensemble lorsque j'aurai envoyer l'article... Parce que je pense que je vais garder ça dans ma manche encore un peu... J'ai un autre article plus urgent à sortir avant.

Je ne voulais pas jouer toutes mes cartes d'un coup. Et j'avais bien l'impression que j'aurais encore des articles intéressants à écrire sur cette tournée avant de jouer la carte « Sniper ».

Et comme si le manager anglais avait lu dans mes pensées, il me demanda comment se passait la tournée, un sourire se dessina sur mon visage et se ressenti dans le ton de ma voix.

-Ah... Tu a lu mon article, alors !

Je rigolai, fier, avant de reprendre.

-Les dates ont été annulées jusqu'à maintenant, seul Roadtramp a donné un concert du tonnerre entre temps. Un bon point pour Ricci, mais plus il sera haut, plus sa chute sera dure...

Je marquai une pause, toujours à l'affût des bruits de couloir, sans mauvais jeu de mot.

-Pour te dire ce que je pense vraiment, et ce que j'ai dit à Howard Stone pas plus tard que cet après-midi, il y a quelque chose dans l'air ici qui me fait dire que l'accident de bus n'est que le début.

A ce propos, je fronçai les sourcils...

-Heu... Au fait, t'es au courant que ton poulain s'est crashé à Downtown?

Je ne lui révélai cependant pas les raisons « profondes » de ce crash délibéré, ni le fait que j'avais promis au batteur que ça allait passer en première page de L.A. People.

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Lun 22 Fév - 16:29


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


J’étais persuadé que mon Eileen n’était pas une femme comme les autres. Elle avait des qualités que je n’avais rencontrées chez aucune fille avant elle. J’avais confiance en sa fidélité et cela mettait en rogne qu’Amon s’occupe ainsi de mes affaires. Les références à mon ancienne relation m’énervaient encore plus. Je me contenais, me retenant d’envoyait une réplique cinglante à mon meilleur ami. Je savais qu’il croyait faire ceci pour mon bien et c’était ce qui le sauvait. Ma dernière rupture avait marqué le jeune homme que j’étais et m’avait rendu encore plus revanchard et fourbe que je ne l’étais à l’époque. Amon avait été témoin de ceci.

Je ne dis rien me contentant d’espérer que mon Eileen ne garderait aucune séquelle de cette mission qui lui avait été pénible. Je me laissais aller à croire qu’elle guérirait. Notre avenir avec The Burning Fire l’aidera à cela. Il n’y aura plus aucune machination d’Amon pour venir ébranler les fondations de mon couple. J’allais être attentif à cela.

Amon avait un plan pour ce qui était du crédit de la photographie d’Eileen. Comme je le lui avais ordonné, le nom d’Eileen n’apparaitra nulle part dans l’article. Parler de tout ceci m’avait fait m’énerver un peu ce qui accentuait mon accent londonien un peu snob d’après les dires de beaucoup d’Américains. Ceci régler, nous pûmes nous pencher sur la photo que j’avais décrite non sans encensé le travail de ma petite amie. Il ne restait plus qu’à mon meilleur ami, qui semblait satisfait, d’y ajouter les bons mots.

-Je sais que tu feras ce que tu as à faire comme il le faut. Ricci ne se remettra pas de cette attaque de notre part. Il ne verra rien arrivé.

En contraste avec mon émotion précédente, un sourire sadique s’était affiché sur mon visage. Je rêvais de voir Ricci au bord du gouffre et y tomber devant mes yeux. Le voir se faire pousser de son piédestal allait être une sensation inestimable.

Pendant de courtes secondes, je n’entendais plus le souffle de mon meilleur ami à l’autre bout du fil. Croyant à un problème technique, j’étais rassuré quand il se remit à parler. Je devais lui envoyer la photo pour qu’il puisse faire ce qu’il avait à faire. Il allait, toutefois attendre le bon moment pour sortir ceci.

-C’est toi le journaliste, tu es le mieux placé pour trouver « le bon moment ».

Chacun avait son rôle et je savais d’expérience qu’Amon savait ce qu’il faisait. Il n’avait pas sa réputation de journaliste le plus détesté des stars pour rien. J’avais confiance en son talent.

Nous en vîmes à la tournée. J’avais hâte de savoir ce qu’il s’y passait au-delà de ce qu’en disaient les médias. J’avais appris pour l’accident de bus à travers un article de mon meilleur ami, ce qu’il s’empressa de me faire remarquer.

-Difficile de rater la Une de L.A.People quand on se promène à Downtown.

Mon meilleur ami me donna quelques informations sur les dates annulées par The Lightening ce qui profitait à Ricci. Qu’il en profite, ceci ne durera pas longtemps. J’avais souris largement à la remarque d’Amon.

-Certes. Qu’il grimpe encore, seulement.

Amon continua son récit faisant effacer mon sourire pour me laisser perplexe. Le journaliste s’attendait à d’autres incidents vu qu’il était persuadé que l’accident de bus n’était que le début de quelque chose qu’il ne semblait pas savoir définir. Ce qui me rendait perplexe c’est qu’il avait dit la même chose à Howard Stone. Lui avait-il téléphoné ? J’allais en venir à lui demander comment il avait parlé au batteur quand les frasques de celui-ci revinrent à la surface.

-Bien sûr, je l’ai appris le matin même du crash dès mon arrivée au bureau. Les journaux ont rapporté l’affaire.

Mon ton s’était fait plus dur. Howard avait l’art de se mettre dans des situations parfois dangereuses et mes efforts pour étouffer cela étaient fatiguant.

-Il aurait pu se tuer, cet abruti ! Parfois je me demande si je ne devrais pas le mettre en cage et le sortir uniquement pour les concerts et les enregistrements.

Le matin où j’avais appris le crash, j’étais en colère. Je l’avais caché sous un masque neutre mais je bouillonnais intérieurement. Howard n’avait pas conscience que j’avais assez de deux membres en moins.

Ceci ne résolvait pas le mystère de la communication entre ce sauvage d’Howard et mon meilleur ami.

-Comment cela se fait-il que tu lui ai parlé à Stone ?

Je voulais croire que c’était par téléphone…

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Sam 27 Fév - 12:59


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Je n'aurais jamais cru être aussi content de passer de notre conversation sur notre plan bien ficelé contre Ricci à celle sur la tournée de The Lightening qui n'était, finalement, qu'un échange d'informations de base. Et pourtant, c'était le cas. Parce que j'en avais un peu marre d'entendre Eileen par ci, Eileen par là... Bref, il n'y en avait plus que pour la petite anglaise qui était la meilleure, la plus belle, etc. Je l'avais rencontrée deux fois et, selon moi, elle n'avait rien de plus exceptionnel qu'une autre femme. Et elle était aussi probablement aussi fourbe et dangereuse que toutes les autres. C'était bien pour ça que je restais tout seul : je n'avais pas envie que quelqu'un ait cette emprise sur moi. L'amitié que je partageais désormais avec Ginger suffisait amplement, c'était même parfois de trop, pour parler franchement. Ce n'était que le début et je n'étais pas encore tout à fait à l'aise avec l'idée.

Après tout, ce n'est qu'à partir du moment où on se retrouve vraiment dans la merde que le tri se fait et qu'on découvre auxquels de nos « amis » on peut vraiment faire confiance.

Nous étions d'accord (il était temps!) sur le fait que plus Ricci montait en profitant des creux de vague de The Lightening, plus ça ferait mal quand on frapperait.

Et très sincèrement, j'avais un petit espoir personnel dans cette histoire, que je pouvais librement partager avec Timmy :

-Ouais... Et tu sais quoi ? Peut-être que ça pourrait aider Sniper... Beaucoup semblent oublier qu'il n'est pas morts comme les autres membres de The Army.

D'accord, il y avait bien peu de chance que ça aide l'aide rockstar. Mais l'espoir fait vivre et, intérieurement, pour ma propre santé mentale, il fallait que je trouve un but un peu plus vertueux à ce plan qu'on avait monté. Personnellement, je n'avais rien contre Daniele Ricci, il m'avait d'ailleurs donné l'occasion de sortir un beau numéro de L.A. People dans laquelle se trouvait l'interview qu'il m'avait accordée dans mon loft. Si je le faisais, c'était vraiment pour Timmy...

Et peut-être un tout petit peu pour les primes de publications... Parce qu'un article pareil allait valoir des putains de lingots d'or.

On parla ensuite du crash du poulain de Timmy, que ce cher Howard m'avait raconté en personne. Les journaux avaient déjà relaté l'affaire, mais ils ne le feraient pas aussi bien et de façon aussi tape à l’œil que le ferait L.A. People dès demain grâce au coup de fil que j'avais passé à la rédaction dès après que j'aie quitté Howard. Là encore, j'avais trouvé une raison vertueuse à cette façon de faire : je ne voulais pas que le batteur finisse par se tuer en essayant d'avoir sa foutue une.

Le remarque de Timmy me fit marrer. Depuis le début, le manager anglais avait du mal à contenir le batteur que je lui avais ramené alors même que ce dernier était plus âgé que nous deux. Il aurait donc dû être plus mature ! Tu parles... Howard était resté bloqué à l'âge de 10 ans, sauf que lui, il jouait avec des bagnoles grandeur nature.

Sans trop réfléchir, et parce qu'Howard ne m'avait jamais laissé pensé que Timmy n'était pas au courant, je répondis par la vérité à la dernière question de mon ami, ne décodant pas son ton sceptique de la bonne manière.

-Hey ! Qu'est-ce que tu crois ! L.A. People n... m'a envoyé sur la tournée dans les meilleurs hôtels ! Les mêmes que les groupes et le même que celui que Howard a choisi pour venir passer du bon temps. Ça coûte, c'est clair, mais rien que l'article sur l'accident de bus de The Lightening rapportera assez au magazine pour amortir mon hébergement...

J'avais failli déraper en laissant penser à Timmy que nous étions plusieurs journalistes de L.A. People sur la tournée. J'aurais pu et raconter un tas de conneries méchantes sur Evy, mais je n'en avais pas eu envie. J'avais préféré me rattraper au vol.  

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Sam 27 Fév - 23:52


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


Nous en avions terminé de discuter de notre plan contre le manager italien. Tout était en ordre et il ne restait plus qu’à attendre le bon moment pour sortir cet article et voir Ricci tomber de la montagne où il était perché depuis bien trop longtemps à mon goût.

Nous en étions venus à la tournée qui faisait, pour l’instant, escale à Saint-Louis. Celle-ci était déjà entachée d’un accident de bus qui s’était produit lors du voyage entre la ville d’Oklahoma City et Saint-Louis. Ceci n’était pas un bonne nouvelle pour le groupe de Lenny Knowles et devait faire les affaires de mon rival, Daniele Ricci. Il devait se réjouir de voir The Lightening en peine alors que les journaux donnaient de bons échos du groupe de manager italien. Ceci n’avait point d’importance au vue de la chute vertigineuse qu’allait faire Ricci après la sortie de l’article qu’Amon rédigera à son sujet. Mon meilleur ami avait même espoir que cela allait aider Evan Kurtz. Mon Eileen n’était pas du même avis et ceci amena sur ma figure une mine pensive.

-Je ne sais pas… Il est possible que cela l’aide et il est possible que cela fasse tout le contraire. Nous n’avons qu’à espérer le mieux.

Il est certain que des anciens fans du groupe vont peut-être se rendre compte dans quel état étaient leur idole et essayer de venir à sa rescousse. Je ne sais pas ce qu’Evan Kurtz à besoin. Au départ, quand ce plan nous est venu à l’esprit, je n’avais cure des conséquences que cela pouvait avoir sur la rockstar tant que Ricci en prenait pour son grade. C’est Eileen qui m’a donné une dose de compassion à l’égard de cet homme qui a fait les joies de mes oreilles il y a de cela des années. Je voulais maintenant croire que cela allait l’aider. Nous devions tous le croire.

Nous en vînmes à Howard Stone et son imbécilité avait conduit dans le décor. Il pouvait parfois être bien désespérant en dépit de son talent irréprochable. Cette histoire m’avait énervée quand j’en avais eu vent. Rien que d’en entendre à nouveau parlé je sentais mon ton se durcir. Je ne serais pas contre l’enfermer quelque part pour ne le sortir que quand The Burning Fire en aurait besoin. Ceci faisait rire mon ami Amon mais l’histoire était encore trop récente pour que je puisse déjà en rire. Howard était décidément incapable de se comporter comme un adulte responsable malgré ses 33 ans.

Cette histoire de crash n’était pas nouvelle mais une chose dans le discours d’Amon m’avait interpellé. Il avait bien parlé à Stone, c’était assez clair. Je me demandais juste par quel moyen ils avaient communiqué. Amon était à Saint-Louis et Stone était à Los Angeles pour enregistrer le prochain album de The Burning Fire. Je ne voyais que le téléphone mais alors pour quel raison se seraient-ils téléphoné ?

Mon ami Amon avait éclaircit ma lanterne. Stone était à Saint-Louis. Mes dents se serrèrent d’une colère retenue. Mon ami Amon semblait nier que je n’avais aucune idée que mon poulain se trouvait en dehors des limites de Los Angeles. Amon se plaisait à me dire qu’il résidait dans le même hôtel que les rockstars et ceci grâce à l’argent du magazine. Il avait d’ailleurs butés sur ses mots à un moment donné ce qui était rare dans le verbal du journaliste. Ce simple petit dérapage aurait pu provoquer mon interrogation si je n’étais pas focalisé sur l’endroit où se trouvait ce diable de Stone.

-Stone est donc à Saint-Louis…

Mon ton était dur et tranchant. Ma colère contenue se ressentait très fort.

-Alors qu’il est supposé enregistrer le prochain album de The Burning Fire avec les autres.

Je ne sais pas ce qui me retenait de prendre le premier avion pour Saint-Louis pour venir passer un savon au batteur de The Burning Fire.

-Il n’a prévenu personne !

Ma voix était montée d’un cran dans le volume.

-Il ose se crasher et, ensuite, il ne trouve rien de mieux que d’aller passer des vacances ailleurs !

J’étais en colère.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Mer 2 Mar - 13:28


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Ma fierté se calma un peu devant le scepticisme de mon ami quant à nos chances que l'article, qui allait détruire Ricci, aide, du même coup, Sniper. Et à ce niveau, comme Timmy avait eu les informations de la part de sa petite amie qui, elle, avait eu contact direct avec Kurtz, il était plus à même de se faire une idée de l'état du chanteur. Et puis, il avait la photo, il savait à quoi il ressemblait. Alors que, dans mon esprit à moi, Sniper était encore ce gamin aux grands yeux et aux cheveux mi-long tout débraillé que je pouvais voir sur les pochettes de mes disques de The Army.

-Ouais... On verra... Le principal, c'est quand même que ça atteigne Ricci.

Et ça, j'étais sûr et certain que ça allait pas rater. On avait bien remué la merde et maintenant, je n'avais plus qu'à déterrer les corps des membres de The Army et les ramener à la surface pour que leur odeur fétide mènent les lecteurs de L.A. People droit sur Ricci. Et dieu savait que, si The Army était bel et bien de l'histoire ancienne, leurs disques continuaient de tourner sur bien des platines. 80% du temps, si je me branchais sur L.A. ROCKS, c'était The Army qui passait, d'autant plus si je l'allumais à l'heure de Let There Be Rock!

Gardant donc le reste de mes espoirs pour moi, j'avais commencé à parler de la tournée avec Timmy. Et de fil en aiguille, ça nous avait amené à parler d'Howard Stone, le batteur de The Burning Fire et un des premiers poulains du manager anglais. Stone le joueur, Stone l'alcoolique et plus récemment, Stone le suicidaire...

J'avais senti le ton de mon ami se durcir, mais je n'en étais pas la cible, cette fois. Il était vrai que le caractère d'Howard et celui, raffiné, de mon meilleur ami, n'étaient pas fait pour être compatibles. Mais on n'avait pas pu, à l'époque, passer à côté de son talent. La preuve, c'était que The Burning Fire, malgré leur passage à vide, reprenait tout doucement du service après leur dernier concert avec pour chanteur Jerry The Kid.

Sauf que... je ne m'attendis pas à la dernière réflexion de Timmy. Il affirma que Stone était à St-Louis comme s'il venait de l'apprendre. Je me redressai sur mon lit, me rendant compte que c'était bel et bien le cas. Je venais de griller le batteur de The Burning Fire, sans le vouloir. Et je pense que j'avais un peu blêmi au téléphone. Dans quel camp j'étais sensé me mettre, dans ces cas-là ? J'étais un peu pris entre deux feux... Et j'en venais à espérer que Evy débarque en me contraignant à raccrocher.

Fallait que je rattrape cette foutue mayonnaise qui était en train de tourner, comme je pouvais...

-Il te l'a pas dit ? Les autres, Jerry The Kid et compagnie, te l'ont pas dit ?

Ils étaient sensés enregistrer en plus. Je me frottai le visage et les yeux nerveusement... Ah, Howard, tu changeras donc jamais, bordel ! Plus il vieillissait, pire c'était ! Et j'en vint même, sur le moment, à me dire que c'était quand même une sacré chance que les rockstar aie une espérance de vie limitée. Parce que je ne voulais pas imaginer Howard, à 80 ans, qui serait encore capable de courir après des gonzesses et de s'amuser à frôler la crise cardiaque en frappant comme un fou sur sa batterie...

Et pour la première fois depuis un bon bout de temps, j'entendis Timmy vraiment énervé. Mais fallait dire que Howard l'avait un peu cherché. Et cet enfoiré ne m'avait même pas dit, ni pour sa fugue, ni pour l'album !

-Timmy... Tim...

Il enchaîna en s'indignant encore et je décollai le cornet du téléphone de mon oreille, avec une grimace tant mon ami avait augmenté le volume.

Quand il se tut, j'en profitais pour vite en placer une.

-Écoute, je peux essayer de le renvoyer à L.A. J'ai toujours eu un bon contact avec lui. Peut-être que je peux le convaincre de s'y mettre, à cet album.

Je pouvais au moins essayer. Je devais bien ça à Timmy. Et puis, j'aurais d'autant plus d'influence quand, grâce au coup de fil que j'avais donné à l a rédaction, le batteur allait voir sa tronche en grand à la première page de L.A. People. Ça non plus, ça n'allait pas plaire à Timmy, mais comme l'article ne serait pas signé par moi, je ne subirais pas ses foudres.  

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Ven 4 Mar - 11:58


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


Mon ami Amon avait de l’espoir que cet article améliore la vie d’Evan Kurtz. J’étais plus sceptique que lui après ce que m’avait dit mon Eileen et ma propre observation lorsque j’avais rencontré le chanteur dans le night-shop de l’Eastside. Nous n’étions donc pas certain de cette donnée, la seule chose qui était véritablement certaine c’était que tout ceci allait frapper Ricci en plein cœur et ceci était le principal pour Amon et moi. Mon sourire ne s’entendait pas au téléphone mais il était bien présent sur mon visage.

Nous en étions arrivés à la tournée où Ricci régnait en maitre depuis l’accident de bus du groupe. J’avais entendu qu’il avait organisé un concert inédit de Roadtramp, si ceci n’était pas profiter de la situation, je ne savais pas ce que c’était. A la recherche de nouvelle, Amon en était arrivé à me parler d’Howard Stone, le batteur de mon groupe, The Burning Fire. Les nouvelles le concernant eurent le don de m’énerver. Non seulement je n’étais déjà pas très satisfait de son comportement suite à son crash à Downtown il y a quelques jours, mais en plus j’apprenais ici même qu’il était parti sur la tournée pour prendre du bon temps alors qu’il était censé enregistrer un album avec les autres membres du groupe. Ceci n’avait rien de professionnel et j’en venais parfois à regretter d’avoir engagé cet homme. Seul son talent le sauvait. J’avais fait plus pression sur le cornet de téléphone, énervé par l’attitude de Stone. Amon n’étais pas au courant que je n’avais pas eu vent de l’absence du batteur.

-Non personne ne m’a rien dit ! Peut-être que les autres ne sont pas au courant non plus. Ils ont dû croire qu’il se remettait du crash.

J’avais les dents serrées par ma colère. Mon hypothèse était plausible, les autres membres ne se sont certainement pas inquiétés de son absence au vue des derniers évènements. Je ne voulais pas incriminer les autres pour une erreur grave de Stone. Il semblerait que le batteur nous ait tous foulé vu qu’Amon apprenait que je ne savais rien et j’apprenais que lui ne savais rien pour l’album que le groupe était en train d’enregistrer.

-Il verra ! Dès qu’il rentre, il verra !

J’avais continué de m’indigner sur l’attitude détestable du batteur. Amon, de l’autre côté du fil, essayait de me ramener dans la conversation. J’avais pris quelques secondes avant de me taire. Ce Stone était imbuvable, il osait ralentir tout son groupe pour aller s’amuser ailleurs. Mon Eileen ainsi que moi-même et que le groupe désirait plus que tout sortir cet album et, enfin, partir en tournée.

Mon ami Amon m’avait proposé de convaincre Howard de revenir à Los Angeles. Il pensait pouvoir obtenir ceci du batteur. Nous n’avions pas beaucoup de choix. Je ne voulais pas encore une fois donner du travail à Eileen et je ne pouvais pas aller sur la tournée maintenant pour botter les fesses de Stone.

-Bien. Fait cela. Essaye qu’il revienne le plus rapidement possible. Utilise les menaces s’il le faut. J’ai un nouveau groupe en ligne de mire. Il s’appelle BleedingHeart. Dis-lui que leur batteur est exceptionnel !

Si je ne pouvais pas avoir Howard par le simple fait de composer, je pouvais l’avoir pas les menaces ou en touchant son égo.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Mar 8 Mar - 12:52


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Et bien... The Burning Fire n'allait peut-être pas aussi bien que je l'avais cru en écrivant mon article sur leur premier concert depuis le coma de Kayden James. C'était limite digne de The Lightening, ce que je me gardai bien de dire à mon ami car cela relevait de l'insulte vu que ça aurait comme le comparer à Lenny Knowles. N'empêche, tensions, problèmes de communication, membres du groupe incontrôlable, ça vous rappelle pas quelque chose ? Tout ce que Timmy voulait éviter depuis le début de sa carrière, soit, perdre le contrôle, était en train d'arriver.

Timmy émis l'hypothèse que les autres membres de The Burning Fire devaient avoir cru que le batteur se remettait du crash... Cela impliquait que Jerry &co ne se soient pas renseigné plus que ça et encore moins inquiétés de l'état de santé de Howard... Il y a pas un problème, là, mon bon Timmy ?

Je me frottai à nouveau le front, un peu embêté par la situation... Putain, je ne pouvais quand même pas laisser Timmy s'enfoncer comme ça juste parce qu'il voulait croire qu'il avait encore la situation e main avec The Burning Fire...

-Timmy... Les autres auraient du se renseigner, te passer un coup de fil...

Mieux, encore, TU aurais dû les mettre au courant... Aller voir Howard... Je sais pas, moi... Où est-ce que l'Anglais avait la tête ?

J'étais sûr et certain d'avoir au moins une partie de la réponse : Timmy était amoureux. Réellement amoureux. Et ça, c'était un gros problème. Les sentiments brouillent la réflexion, les sentiments amènent les scrupules. C'était ce que disait Lars à longueur de journée. Et après, certains s'étonnaient que je n'avais jamais eu de relation sérieuse avec une femme. Normal, vu que c'était trop dangereux.

Mais ça ne pouvais pas tout expliquer, même si je me méfiais de la jeune Eileen comme de la peste. Il y avait ça, il y avait le plan concernant Ricci... Je décidai donc de lui proposer de m'occuper de Howard. Mission difficile, mais j'avais plus de recul sur le bordel que mon ami. Et puis, j'étais responsable dans un sens puisque c'était moi qui avait découvert Howard et l'avait envoyé vers Timmy.

Le manager anglais accepta ma proposition et je soupirai, un peu plus détendu même si, d'après ce que j'entendais à l'autre bout du fil, dès que Howard aurait posé le pieds à Los Angeles, il allait le sentir passer... Mais bon... Il était assez grand pour prendre ses responsabilités... Théoriquement. Il avait merdé et il fallait qu'il le comprenne. Le gros problème de Howard, c'était que désormais, il avait tout, contrairement au moment où je l'avais rencontré... Donc, il se laissait un peu vivre...

Timmy me donna un message à faire passer au batteur. J'eus un air surpris. Un nouveau groupe ! C'était bon ça ! Un bon petit moyen de pression, aussi, comme le soulignait l'Anglais. Et le nom « BleedinHeart » me disait quelque chose. J'étais sûr de les avoir déjà vu, mais j'avais vu tellement de concerts que j'avais du mal à m'y retrouver.

-Voilà une excellente nouvelle, mon ami ! Ils sont bons?

Je m'éclaircis la gorge, regardant vers la porte d'entrée de la chambre au cas où la clinche tournerait pour laisser entrer Evy.

-Je m'occupe de Howard, ne t'en fais pas. Il sera à a L.A. en moins de deux.

Je souris...

-Tiens toi au courent via L.A. People, pour ce qui est de la tournée... J'ai l'impression que le Midwest sera plein de surprises. 

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Sam 12 Mar - 12:26


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


Mon ami Amon disait juste quand il évoqua le fait que les autres membres du groupe aurait dû se renseigner. Il est vrai que ceci signifiait qu’ils n’avaient cure de la santé de leur collègue et ceci était inquiétant pour l’entente dans le groupe. Ce genre de comportement était une normalité pour Howard. Je ne me rappelle pas l’avoir déjà vu une fois au chevet de Kayden. J’avais espéré que les autres ne seraient pas ainsi.

Je n’avais pas répondu à ce que venait de dire Amon me contentant de lâcher un soupire. Je venais de me rendre compte que mon groupe avait peut-être un problème et que je n’en avais pas pris assez vite conscience. J’avais été pris dans une spirale d’euphorie en élaborant mon plan contre Ricci et je n’avais pas plus ouvert les yeux sur mes responsabilités actuelles. J’allais devoir parler à The Burning Fire au complet afin de mettre les choses au clair mais pour ceci il me fallait récupérer Stone.

Amon voulait bien se charger de cette part du boulot. Il était sur place et une intervention de la part de mon meilleur ami sera bien plus efficace qu’un coup de fil menaçant et moralisateur de ma part. J’avais passé à Amon le message que je destinais à Howard. Le batteur devait prendre conscience que j’avais un autre groupe dans ma ligne de mire. J’avais ajouté un petit mensonge qui, j’en étais plus que certain, touchera l’incommensurable ego de Stone. Ceci avait mis, de ce fait, Amon au courant pour ma découverte.

-Ils me semblent très bons. C’est un groupe de punk. Des habitués du Dizzy Warhol. Je n’ai entendu qu’une démo et je dois dire que j’ai été subjugué par leur talent. Ils me semblent être soudés aussi. Cela me change…

Le ton ironique de cette dernière phrase faisait écho à ce que je découvrais de The Burning Fire. BleedingHeart était un bon groupe et je ne doutais pas qu’ils iront loin.

-J’irais les voir en live dans peu de temps. Je compte les faire signer dans la foulée.

Mon choix était arrêté au vue des arguments de mon Eileen. Amon avait conclu qu’il me ramènera Howard.

-Bien, je réceptionnerai Stone pour lui passer un savon.

Mon ami m’avait conseillé de me tenir au courant de la tournée via L.A.People. Loin d’être de la publicité, il semblait que mon ami avait reniflé quelque chose. Ceci était intéressant.

-Tu m’intrigues, là, Amon. Je me tiendrais donc au courant.


Je souhaitais me garder les surprises du résultat des impressions d’Amon. Je savais que son flair était rarement dupe et que c’était pour ceci qu’il était un très bon journaliste people. Il savait où la foudre allait frapper. J’espérais franchement qu’elle frappera Ricci et même si ce n’est pas le cas, nous avions un article presque prêt pour programmer la foudre et la diriger sur lui.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 564
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Dim 13 Mar - 16:33


Une amitié destructrice

ft. Timmy Evans


Le rapatriement de Stone négocié, je m'étais intéressé au fameux groupe dont me parlait Timmy et sur lequel ce dernier allait mettre le grappin pendant que tous les autres managers plus intéressants (enfin, si on trouvait Lenny Knowles intéressant...), étaient sur la tournée. Ce n'était pas con. Quand ils reviendraient à L.A., Timmy aurait eu le temps de mettre tout en place afin de lancer BleedingHeart. Et, si je remplissais correctement ma mission, The Burning Fire serait peut-être sur le point de sortir leur premier album depuis le coma de James. Sans compter que d'ici là, la popularité de Ricci serait peut-être au plus bas...

Je souris à cette idée et j'étais sûr et certain qu'à l'autre bout du fil, Timmy avait le même sourire.

-Stratégiquement parfait, mon ami...

Mais attends... BleedingHeart, ça me disait quand même quelque chose... Ah, ouais, tilt!

-Ah mais ouais, je suis con ! J'ai déjà écrit un article sur eux. Ils se sont fait arrêtés alors qu'ils donnaient un concert contestataire devant le Los Angeles City Hall... Je tiens à préciser que c'était AVANT que tu n'aies des vues dessus, avant que tu ne m'engueule...

Je ricanai, mais rien de bien méchant...

-Encore des rebelles, mon pauvre Timmy, toi qui aime tant l'ordre et le raffinement, tu ne te facilite pas la tâche en faisant signer un groupe punk...

Je rigolai sincèrement maintenant...

-Et t'es né trop tard pour faire signer les gentils Beatles... Dommage!

C'était clairement de la taquinerie entre potes.

Et sur ces bons mots, alors que Timmy me promettait de se tenir au courant et de passer un savon à Stone, promesse que j'étais sûr qu'il tiendrais, je me rendis compte de l'heure qu'il était... Evy allait finir par vraiment débarquer... Et je ne voulais pas répondre aux questions de l'Anglais que ça engendrerait.

-Faut que je te laisse. Concert de The Lightening ce soir. Va y avoir du spectacle...

Dans quel sens, je n'en savais rien, c'était toujours la surprise avec The Lightening.

-Bonne chance avec tes punks, mon ami, je te renvoie Stone dans une boîte en carton...  

© Billy Lighter












AMON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 506
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   Jeu 17 Mar - 22:14


Une amitié destructrice

ft. Amon Sørensen


J’avais eu la chance de pouvoir découvrir BleedingHeart au bon moment. Les autres managers influents étaient en tournée et c’était une occasion en or pour me tourner vers ce que Los Angeles avait comme bons groupes en ce moment. Amon s’était permis de souligner ma bonne stratégie. J’avais souris, c’était bien une bonne stratégie mais la chance de me retrouver au Dizzy Warhol au bon moment avait aussi beaucoup joué.

Soudainement, mon ami se remémora un article qu’il avait écrit sur le groupe. J’avais lu cet article mais ceci ne m’avait pas fait hésiter à tout de même accorder l’attention qu’il fallait au groupe. Amon s’était protéger en me rappelant que l’article qu’il avait écrit sur BleedingHeart datait d’avant ma rencontrer avec Duncan et consort. J’avais ricané à mon tour. Il était vrai que je n’étais pas tendre quand un article sorti par Amon touchait directement un groupe que j’avais sous mon aile.

-Tu évites mes foudres pour une fois.

Mon meilleur ami ne manquait pas d’humour quand il souligna les difficultés que j’avais à trouver un groupe à mon image. Nous avions bien The Burning Fire mais il était aujourd’hui bien loin de l’image lisse que j’avais réussi à leur donner maintenant que le jeuna Nathan était là et que Stone ne trouvait rien de mieux que devenir de plus en plus immature à mesure que les années passaient. J’avais découvert un groupe de punk contestataire mais, contrairement à Amon, j’avais pu les rencontrer et brièvement parler avec eux. Ils ne sont pas, à première vue, ingérable.

-Je me dois de vivre avec mon temps et puis nous sommes en Amérique. Tout est loin du raffinement anglais, ici. De toute manière, je pense que BleedingHeart, aussi punk qu’il soit, me semble beaucoup plus gérable qu’il n’y parait. Et beaucoup plus pro qu’un certain Howard Stone.

J’avais une dent contre le batteur de mon groupe, désormais et il allait le sentir passé dès son retour à Los Angeles. J’allais le convoqué dans mon bureau pour lui faire passer le savon de sa vie.

Amon devait raccrocher pour se préparer pour le concert de ce soir. Il m’avait souhaité bonne chance avec mon nouveau groupe et réitéra sa promesse de me ramener Stone.

-Bien. Amuses-toi bien à ce concert. Je lirais ceci dans la presse. Merci pour Stone, je prépare son savon ainsi que son enterrement. A bientôt, Amon.

Après ces dernières politesses, j’avais raccroché le combiné soulagé à la fois que les derniers préparatifs concernant l’article contre Ricci soient finalisés et énervé du comportement de Stone qui allait, j’allais m’en assurer, vivre le pire sale quart d’heure de sa vie à son retour ici.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une amitié destructrice [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Après l'Amon Hen...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Correspondance-