AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Post War Dream [PV Cash][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeDim 21 Fév - 15:50


Post War Dream

ft. Cash Izbel


J'avais enlevé mes mains de mes oreilles uniquement quand Billy Lighter, épuisé, avait cessé de hurler à la mort.

Les lumières bleues avaient fini par s'éteindre à leur tour, les sirènes, par se taire. Et tout était devenu étrangement calme, horriblement silencieux... Comme si tout ce qui venait de se passer ce soir n'avait jamais été. Seules devaient persister les traces à l’intérieur de la salle. Et quelque part, je l'espérais. Je crois que si j'étais entré dans la salle maintenant et que je n'avais vu aucun dégât, comme s'il ne s'était jamais rien passé, je serais devenu fou.

Car il s'était bel et bien passé quelque chose, quelque chose qui m'avait complètement échappé, qui était en dehors de mon entendement. Ce soir, la haine, la folie et la peur avaient été les seules stars sur scène. Avec tous les dégâts que ça impliquait.

Liam était carrément retourné à l'intérieur, à un moment donné. Il m'avait signalé qu'il allait à la pêche aux informations, mais j'étais sûr qu'en réalité, le garde du corps était incapable d'entendre plus longtemps les complaintes de son protégé. Puis, ça avait été au tour de Daniele de rentrer, parti à la recherche de Maria. Ouais... J'espérais que Maria n'avait rien...

Mais j'étais trop tétanisé pour faire quoi que ce soit, pour aller avec Liam ou Daniele. Tout ce que j'arrivais à faire, c'était rester debout là, les yeux fixé sur ce qui restait de The Lightening : Cash et Billy, presque roulés ensemble en une boule informe au sol, appuyés contre la grille... Je ne m'étais même pas rendu compte que la décompression et ce spectacle encore plus effrayant que celui que j'avais vu dans la salle, avait fait couler les larmes sur mes joues.

Liam était revenu, et m'avait posé une main sur l'épaule, me faisant sursauté, signé que je n'étais vraiment pas encore remis. Il me fit le regarder dans les yeux mais je ne voyais que son arcade en sang. Je ne savais pas comment il arrivait à garder la tête froide et un sens logique. Mais il y arrivait. Peut-être parce qu'il le faisait pour deux.

Et ce fut exactement ce qu'il me demanda de faire.

Alors qu'il finissait sa phrase, Daniele réapparut, lui aussi, et il nous dit, à moi et au reste de Roadtramp, de rentrer à l'hôtel. J'allais le faire, mais de la façon dont Liam me l'avait demandé. Je l'expliquai à mon manager, essayant d'être cohérent.

Liam allait s'occuper de Billy Lighter, le ramener à l'hôtel. Il m'avait demandé de faire la même chose, avec Cash. Parce que Cash était tout seul et que lui ne pouvait pas s'occuper de deux rockstars en miettes. Il n'avait personne. Et il avait besoin de quelqu'un, avait dit Liam. Mais pas de n'importe qui. Cash n'acceptait pas n'importe qui. Mais le garde du corps était sûr et certain qu'avec moi, il n'y aurait pas de problème.

Daniele était d'accord. Daniele était préoccupé, en fait. Et j'étais sûr qu'il n'avait pas encore récupéré Maria. Ça me préoccupait aussi. A mort ! Mais comme je ne savais plus vraiment où donner de la tête, je préférais me fixer sur la seule chose logique : la mission que Liam m'avait confié.

Daniele était reparti et Liam avait alors pris un air grave...

-C'est dur à entendre, mais il faut que je te le dise... Trois personnes ont perdu la vie, ce soir... Je ne sais pas combien il y a de blessés, mais beaucoup, d'après les urgentistes.

Il m'avait pris entre quatre yeux alors que j'étais bouche bée par l'information.

-Il ne faut pas le dire à Cash. Pas maintenant. Ce n'est pas ton rôle. Je m'en occuperai.

J'avais hoché la tête, de nouvelles larmes coulant le long de mes joues. Comment j'allais faire, moi ? Alors que j'étais choqué, moi aussi. Comment j'allais pouvoir aider Cash ?

Liam me dit de patienter. Qu'il allait d'abord évacuer Billy et qu'ensuite, je pourrais communiquer avec Cash.

-Vaut pas mieux les laisser ensemble ?

Le garde du corps affirma que non. Puis, son regard se porta sur les deux rockstars toujours au sol.

-Ils risqueraient de s'entre détruire.

Je ne comprenais pas vraiment. Mais The Lightening était un groupe compliqué... Alors, je fis confiance à Liam, je n'avais pas vraiment le choix.

-Ok.

Le garde du corps se dirigea ensuite vers et et attira l'attention de Billy en lui parlant doucement, en créant un contact physique qui était rassurant même pour moi qui regardait ça de loin. Et il démêla les deux rockstars, prenant Billy sous son aile. Billy dont le regard était horriblement vide.

Liam me fit alors signe d'approcher. A moi de jouer maintenant. Cash n'était pas Billy, ça, je le savais... Je me tournai vers un roadie qui fumait clopes sur clopes et lui demandai si je pouvais lui en piquer une, ainsi que son briquet. Après l'avoir remercier, je soupirai et me dirigeai vers Cash.

Cash agissait comme un animal, il voulait en être un... Je pensais que je devais donc agir avec lui comme s'il l'était vraiment.

Une fois prêt de lui, je m'assis par terre, jouant avec la clope dans ma main...

-Cash... C'est Eddy.

Le guitariste était roulé en boule, caché par ses bras et ses cheveux, je ne savais pas s'il pouvais me voir ou pas. Mais j'avais l'impression que si j'essayais de le toucher, il aurait un mauvais réflexe.

-Cash... Mon pote... J'ai une clope pour toi, si tu veux... Un roadie sympa me l'a filé...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica


Dernière édition par Eddy Cort le Sam 26 Mar - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 25 Fév - 11:15


Post War Dream

ft. Eddy Cort


The Lightening, une plaie sanglante en forme d'éclair. Voilà ce que nous étions alors que le long hurlement informe de Billy Lighter nous cinglait, faisant autant de dégâts qu'un coup de fouet asséné par un homme lui-même déchiré par la colère. Ce cri semblait ne jamais vouloir s'éteindre et pendant un moment, je cru que j'étais mort, ce soir, et que j'étais arrivé dans une forme de purgatoire où j'aurais été condamné à entendre ça pour l'éternité. Jusqu'à ce que mes fautes soient pardonnées, non pas par un quelconque Dieu, mais par-moi-même et par Billy.

J'avais l'impression que mon cœur allait encore lâcher, mais pas parce qu'il allait s'arrêter cette fois.

Il allait se déchirer.

J'étais passé des sanglots à un essoufflement paniqué : si mon cœur se rompait, je savais que, pour Billy, c'était son cerveau qui allait imploser. Si ce n'était déjà fait et que ce hurlement horrible n'en n'était pas un symptôme.

Quand l'éternité toucha à sa fin, quand les poumons de mon ami furent vidés de leur substance impalpable, quand ses cordes vocales le supplièrent de s'arrêter, le cri mourut. Mais pas d'un seul coup. Ce fut une longue agonie, une longue perte de puissance, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Et là, je crus que la fin du monde, l'Apocalypse, était bien là.

Silence Total.

Roulés en boule, cachés dans l'enchevêtrement de nos corps, il ne restait plus que l'obscurité et la chaleur fiévreuses de nos corps meurtris qui n'étaient que le reflet de nos esprits.

Toujours aucune trace, aucun message du Serpent. J'étais un shaman aveugle, rien de plus à nouveau qu'un junkie. Et encore. Mon système étant resté clean de drogues dures depuis ma crise cardiaque, je ne méritais même plus cette appellation. Je n'étais donc plus rien.

Si ce n'était un fils déchu de L.A. de plus.

Et puis était venu le froid, brusque, une voix que j'avais l'impression de connaître mais qui venait de loin. On m'avait arraché à Billy sans que je puisse rien faire. Et je m'étais retrouvé seul.

Mort.

Mais pas longtemps.

J'entendis mon nom. Puis un autre nom. Le tout prononcé par une voix de gamin vraiment atypique, comme pas encore mûre, mais qui cachait une capacité incroyable. Totalement différente de celle de Billy, mais d'une puissance presque égale qui allait se stabiliser avec le temps.

Eddy.

Eddy était là. Je n'étais pas encore mort. Mais j'étais toujours dans ce monde horrible alors que je n'aspirais qu'à retourner dans le mien. Retrouver Adriana et lui demander...

Where Do We Go ? Where Do We Go Now ?

Avec une voix qui ne serait pas la mienne, mais celle de Billy.

Mais pour ça, il faudrait que je me mette en danger. Pour ça, il fallait que je risque la colère et la déception de mon meilleur ami.

Mais mieux valait cela que continuer dans l'obscurité totale. The Lightening avait besoin du Serpent.

Nous avions besoin d'Adriana.

Pour l'instant, j'allais me contenter d'Eddy. Je me dégageai un peu de mes bras et mes cheveux, mais restais recroquevillé sur moi-même. Le chanteur disait avoir une clope. Ce serait un début.

Je tendis une main tremblante vers la cigarette que me tendais Eddy. Les long cheveux blond du métalleux, dans la nuit, avaient une drôle de couleur post-apocalyptique avec les feux bleus qui leur donnait une couleur de glace. Cependant, il avait quelque chose d'angélique. Comme s'il était tombé du ciel pour me sauver.

Mais est-ce que je le méritais ?

Non.

Je regardai le briquet que Eddy tenait dans son autre main. Je tremblais beaucoup trop pour pouvoir allumer ma cigarette moi-même...

Tu n'as pas écouté.

Tu n'as pas regardé.

Tu as tourné le dos au Serpent.

Des larmes silencieuses coulèrent sur mes joues. Je sus, à partir de ce moment-là, que peu importait les dangers.

Il allait falloir que je rétablisse le contact.

Et vite.

© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeSam 27 Fév - 10:27


Post War Dream

ft. Cash Izbel


Pendant un moment, je crus que le guitariste n'allait jamais réagir, que son cerveau avait abdiqué et qu'il avait complètement déconnecté de ce monde. Il ne serait pas le premier musicien à qui cela arriverait. Bien d'autres avant lui, de vrais génies, qui avaient aussi une tendance à vivre toujours entre deux mondes, étaient devenus des zombies à la suite de traumatismes, d'overdose ou tout simplement touchés par la folie.

Il lui avait en effet fallu du temps avant de répondre au son de ma voix, et à l'appât que je lui tendais. A moins que ce ne soit moi qui en ait perdu la notion, ce qui se pouvait aussi. Je ne faisais pas partie de The Lightening, mais ce n'était pas pour ça que ce qui s'était passé ce soir m'avait laissé froid.

Je fus à moitié rassuré quand il fini par relever ses yeux (que je ne pouvais pas voir, mais j'étais sûr que lui, il me voyait), vers moi ou plutôt, vers la cigarette. C'était déjà un début. Un pas à la fois. J'y allais un peu au feeling, parce qu'après tout, je n'étais pas Liam. Je souris au guitariste et il leva une main tremblante qui m'effraya. Putain. Comment on savait quand on avait en face de soi un mec juste effrayé ou un mec au bord de la rupture ? C'était quoi la différence ?

Il pris la clope sans rien dire. Ce dernier fait n'étant pas si alarmant que ça. Cash ne parlait jamais pour ne rien dire. Et quand il parlait, il ne fallait pas s'arrêter au sens premier. Voilà ce qui se disait parmi les roadies de The Lightening.

Il regarda ensuite le briquet, mais sans le prendre. Et là, ce fut mon tour d'être long à la détente. Quand je finis par comprendre qu'il était incapable d'allumer sa clope lui-même, je portai la flamme au bout de la cigarette et le guitariste inspira. Je le laissai fumer un peu, me taisant surtout parce que je ne savais pas quoi dire. Liam m'avait dit de ne pas parler du bilan de cette catastrophe et sincèrement, même si c'était lâche, je préférais de loin que ce soit le garde du corps qui s'en charge.

Les sirènes continuaient à hurler, comme un écho au hurlement de Billy un peu plus tôt. Et le va et vient commença, les véhicules évacuant petit à petit les personnes blessées. Tout du moins, c'était ce que je m'imaginais d'après ce que je pouvais entendre d'ici. Car cette cour intérieure dans laquelle nous nous trouvions étaient une sorte d'alcôve...

L’œil du cyclone.

Le seul endroit, en plein chaos, où le calme avait toujours régné.

Je portai à nouveau mon attention sur Cash, mais sans faire un seul geste pour le toucher. Il fumait sa clope, mais restait plus ou moins recroquevillé sur lui-même comme un animal apeuré. Ce qu'il était, tout bien réfléchi...

-Il va falloir rentrer, Cash... Il ne faut pas rester tout seul.

Je ne savais pas si je parlais pour lui ou pour moi. En fait, la seule chose dont j'avais envie maintenant, c'était de retrouver Roadtramp, Daniele et Maria, ma seule famille, si loin de L.A.

Mais une question me brûlait les lèvres, une question dangereuse, mais que je devais absolument poser.

-Bon dieu, mais t'as une idée de ce qui s'est passé, toi ?

Je ne voulais pas vraiment une réponse, je voulais juste quelqu'un qui partage mon incompréhension. Je me laissai aller, le dos contre le treillis métallique, et soupirai. Comment un concert pouvait-il se solder par la mort de trois personnes ?

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeMer 2 Mar - 11:14


Post War Dream

ft. Eddy Cort


Le bruit des sirènes agressaient mes oreilles, mais bien moins que ne l'avait fait le long cri de désespoir de Billy. Elles semblaient aller et venir, s'approcher puis s'éloigner, un peu comme les distances dans le déserts qui s'allongeaient et se raccourcissaient.

J'avais pris la cigarette que me tendais l'ange Cort. C'était vraiment ce dont il avait l'air. Pas de mouvement brusque de sa part, pas de « allez, Cash, il faut y aller ». Non, il m'avait simplement filé une clope et l'avait allumée. Et je lui étais reconnaissant pour ça. Mes besoins primaires devaient être remplis. Après, on verrait pour le reste.

J'en étais à la moitié de ma cigarette quand Eddy rouvrit la bouche. Il parla en effet de rentrer, mais sans donner d'échéance dans le temps. Je ne répondis rien. J'étais toujours en train de chercher après la présence d'Adriana que l'adrénaline présente dans mon sang semblait avoir fait fuir à tout jamais.

Quand Eddy parla à nouveau, je cru un instant qu'il allait insister, mais ce fut une question qu'il me sortit. Une question à laquelle je devais être le seul, avec Billy, à avoir la réponse. Et cette réponse, je la devais aux jeune chanteur de métal qui avait été impliqué dans ce chaos sans avoir rien demandé.

D'une main toujours tremblante, je dégageai un peu mes cheveux de mes yeux avant de me redresser une peu, appuyant mon dos contre la grille. Ma nouvelle position aurait pu paraître décontractée si les cendres de ma clope ne tombaient pas sous l'effet de mes tremblements. Je laissai la fumée s'échapper par ma bouche entre ouverte. J'aurais voulu être en transe, j'aurais voulu répondre à Eddy avec la voix du Serpent.

Mais j'étais seul. Seul depuis trop longtemps.

Finalement, après un temps qui était indéterminé pour moi, des mots sortirent de ma bouche, lentement, comme si je cherchais les meilleurs, ceux qui allaient le mieux expliquer l'inexplicable.

-Ouais... Je sais ce qu'il s'est passé...

Encore un temps de pause et mes yeux étaient ouvert sur un rêve éveillé. Ou plutôt un cauchemar. Je pouvais tout revoir depuis le début, tout ressentir. Et le sentiment dominant avait été la Haine, depuis le début.

-Dieu n'a rien à voir là-dedans.

Pas ce dieu-là. Plutôt les Titans que nous étions. Bily, le Midwest et moi. Et tous ces gens s'étaient retrouvés au milieu du clash.

-C'était... une guerre... une bataille...

Je relevai mon regard noir sur l'ange blond.

-Ce soir, le Midwest et son armée de kamikazes a gagné.

Je baissai à nouveau la tête, honteux... Mes yeux étaient humides à nouveau et je portai à nouveau ma cigarette à ma bouche.

-Les pires dégâts ne sont pas à l'intérieur de cette salle.

Les dégâts, les pires dégâts, étaient dans la tête de Billy.

© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeVen 4 Mar - 11:10


Post War Dream

ft. Cash Izbel


Cash avait pris une position qui m'inspirait plus confiance que de le voir roulé en boule contre le grillage. Il tremblait affreusement, mais quand je lui demandais s'il avait ne fut-ce qu'une petite idée de ce qui s'était passé ce soir, sa voix si particulière, qui faisait qu'il n'aurait jamais pu être un chanteur et qui dénotait complètement avec sa personne, était sûre. Il n'était pas en train d'émettre une hypothèse comme les journalistes allaient probablement le faire dans les jours qui allaient venir. Non. Aucune spéculation dans ce que disait Cash.

Il me disait littéralement ce qui s'était passé. Tout du moins, c'était l'impression qu'il donnait, au point qu'il m'en persuada totalement. Il y avait eu une bataille que, sur le coup, seul The Lightening avait été capable de voir.

Les poils s'étaient dressés sur mes avant-bras et dans ma nuque. Pour moi, le Midwest avait toujours été un état plus ou moins lointain que je ne pensais jamais voir avant que Roadtramp ne voie le jour et qu'on se mette à rêver de voyages. Et aujourd'hui, j'apprenais qu'il s'agissait de quelque chose de plus grand, avec une volonté propre. Cash avait ce pouvoir de me le faire croire, en tout cas.

Je remarquai que le guitariste avait les larmes aux yeux, ce qui ajoutait encore plus de crédit à ses paroles. Lui qui ne parlait que rarement, on ne pouvait que l'écouter religieusement, quand il se décidait à ouvrir la bouche. C'était d'ailleurs ce qu'il avait fait, ce soir, sur scène, lorsque Billy Lui avait tendu le micro. Ça me sautait aux yeux maintenant, et je me dis que j'avais été con de ne pas voir qu'il était en train de se passer quelque chose à ce moment-là.

Et le décor apocalyptique, avec les lumières bleues et sporadiques des ambulance qui donnait un rendu glacial à tout, j'avais l'impression d'être dans un film catastrophe.

Je fronçai les sourcils, une expression interrogatrice dans le regard, quand Cash affirma que les pires dégâts ne se trouvaient pas dans la salle. Mais évidemment, le guitariste ignorait encore qu'il y avait eu au moins trois morts, ce soir... Qu'est-ce qui pouvait être pire que trois personnes décédées alors qu'elles venaient pour voir un spectacle, un concert de rock, qui venaient pour s'amuser ?

-Qu'est-ce que tu veux dire ?

Je n'étais pas sûr de vouloir avoir la réponse... Mais je voulais entendre encore la voix de Cash, garder le contact tant que je l'avais.

Par contre, je n'avais encore aucune idée de comment j'allais le faire bouger de là pour le faire rentrer à L'hôtel. J'espérais presque voir Liam revenir.  

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeDim 13 Mar - 11:59


Post War Dream

ft. Eddy Cort


Tout avait une couleur électrique, froide, qui contrastaient totalement avec les couleurs chaudes du désert que j'aimais tant et dont la porte me semblait fermée et verrouillée. Comme si Adriana ne me considérait plus digne d'y avoir accès. Comme si, ce qu'elle avait vu ce soir à travers mes yeux lui avait fait peur, l'avait fait haïr encore plus ce monde dans lequel j'étais de plus en plus encré, qui devenait de plus en plus net.

Eddy Cort m'écoutait sans un mot et je pouvais voir son incompréhension à travers mes boucles de cheveux. Le bleu clair de ses yeux rappelait les éclairs lancinants qui éclairaient sporadiquement la cour intérieur dans laquelle nous étions réfugiés. Il semblait avoir compris ce qui s'était passé quand je lui avais expliqué, mais il voulait des précisions sur le dernier point.

J'étais à l'aise avec le métalleux, malgré mes tremblement et l'adrénaline qui me bouffait les entrailles et le cerveau. Il m'avait donné une clope. Peut-être qu'il m'en donnait encore si je répondais à ses questions. J'avais perdu les miennes dans notre fuite.

-Demain, il n'y aura plus aucune trace dans la salle.

Je tendis le bras, l'index pointé en avant, jusqu'à ce que le bout de mon doigt touche le front du chanteur blond.

-Mais là...

Mon point, mon doigt vint ensuite pointé mon propre front.

-Et là...

Je soupirai...

-Cette Apocalypse laissera des traces à vie. Parce que nous avons vu leurs yeux s'éteindre.

Je frissonnai très fort...

-Et Billy les a vus aussi...

Mes yeux se fixèrent à nouveau sur ceux d'Eddy, avec une expression qui était un véritable appel au secours.

-Je peux encore avoir un clope ? Après je voudrai bien bouger...

J'esquissai un sourire. Je voulais voir Billy. Mais ne négociais qu'une seule chose à la fois.


© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeMer 16 Mar - 10:27


Post War Dream

ft. Cash Izbel


Dans n'importe quel autre situation, j'aurais été fier comme un paon d'avoir eu une conversation de plus de trois mots avec le guitariste de The Lightening. Mais là, ça n'avait rien de marrant. Et ses paroles étaient d'une profondeur insondable. Comme Billy, mais d'une façon différente, ce mec était un génie ! Il voyait des choses que nous, commun des mortels, ne pourrons jamais voir. Il comprenais des choses que nous ne pourrons jamais comprendre. Sa vision du monde, alors que tout le monde le pensais complètement à côté de ses pompes, était la plus juste que je n'avais jamais perçue.

Et en plus, il arrivait à le faire comprendre en quelques phrases, pour celui qui voulait bien se donner la peine d'écouter.

Le guitariste avait bien voulu répondre à ma question et il l'avait fait avec une précision hors du commun, mêlant geste et parole.

Et au fur et à mesure qu'il parlait, j'avais l'impression d'être un aveugle à qui on venait de rendre la vue.

Putain... Demain, la salle serait rangée, vidée, et remise toute prête à ce qu'un nouveau concert y ait lieu, comme si jamais rien ne s'était passé. Les gens allaient piétiner les endroits mêmes où d'autres avaient marché ce soir. Ils allaient s'amuser... En pensant que la mort ne frappe que les autres.

Pourtant, on était tous sensés mourir un jour, non ?

J'en prenais peut-être pour la première fois réellement conscience, de me propre mort à venir, et j'eus brusquement un poids sur l'estomac et sentis les larmes me monter aux yeux. Des larmes de peur, que je réprimai.

Le guitariste avait désigner mon front, puis le sien, en affirmant que les seule trace de ce qu'il appelait « l'Apocalypse » résiderait en nous. Mes poils se dressèrent sur mes bras : « Parce que nous avons vu leurs yeux s'éteindre »... J'avais lu plusieurs interview de Cash. Celui-ci affirmait souvent aux journalistes qu'il ne se débrouillait pas bien avec les mots, que sa guitare et Billy parlaient pour lui.

C'était faux. Ce soir, c'était faux. Jamais je n'avais compris autant de chose avec si peu d'explications.

Je regardais Cash, dont je ne pouvais capter le regard à cause de ses cheveux, avec une expression qui mêlaient un tas de sentiment, il y avait la peur, la tristesse, mais surtout, une impression étrange de clairvoyance.

-On pourra jamais oublier ça. Si nous, on l'oublie, ils n'existeront plus. Leur mort elle-même n'existera plus.

Sauf peut-être dans des articles de presse qui finiraient par être jetés à la poubelle avec le reste des mauvaise nouvelle que recelaient ce monde. Ou dans des archives, où ils jauniront, vieilliront, jusqu'à tomber littéralement en poussière.

Mais ce qui inquiétait réellement Cash, c'était Billy. Et je fis une grimace. Billy était l'homme le plus humain que j'aie jamais connu, malgré tout ce que les gens pouvaient en penser sans le connaître, malgré l'impression qu'il pouvait donner en s'isolant. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas le monde, qu'il n'aimait pas les gens... C'était juste que ce que tout le monde pouvait ressentir, lui le ressentait fois mille.

-Billy va avoir besoin de toi... La salle sera peut-être nettoyée, mais jamais personne ne fera taire The Lightening.

Sur ce, le guitariste m'avait regardé et avait réclamer une clope. Condition sine qua non à ce qu'il se mette en mouvement. Je sautai sur l'occasion, me redressant.

-Je vais te chercher ça, j'arrive...

Je retournai près du roadie qui m'avait donné la première cigarette et lui demandai en m'excusant et en lui expliquant brièvement la situation, si je pouvais en avoir encore une... Non, deux... Et son briquet... Ah non, je l'avais toujours en main, celui-là, qu'il m'avait fait remarquer.

Il me donna le tout avec plaisir. Tout le monde avait vécu la même merde et ça entraînait une certaine entraide.

Je revins vers Cash et reposai mon cul par terre. Prendre le temps, ne jamais forcer... Je pensais que telle était la clé, avec le guitariste. Et jusque là, sans me vanter, il me semblait que je me démerdais pas mal.

Mais surtout, j'avais envie d'en savoir plus sur ce monde. Et il semblait que le légendaire détachement que Cash avait pour ce dernier était un atout dingue pour mieux comprendre.

Je lui tendis la clope et lui allumai. Avant de planter la deuxième dans ma propre bouche. Je ne fumais pas. Pas que j'avais jamais essayé, mon adolescence n'était pas si loin, d'ailleurs... Alors quand je l'allumai et inspirai, je me mis à tousser... Mais j'allais la fumer quand même...

-Ce putain de stress, mon pote... J'ai jamais eu peur comme ça...

Je regardai ensuite Cash en testant une nouvelle inspiration, qui passa un peu mieux. Mes yeux lui demandaient si, lui, avait déjà eu aussi peur.

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitimeSam 26 Mar - 9:01


Post War Dream

ft. Eddy Cort


J'aimais bien Eddy. Il savait écouter, il savait comprendre et se remettre en question. Il n'était pas contre une autre vision des choses que celle qui venait naturellement à l'esprit de la majorité des gens. Et au fur et à mesure de notre conversation, je voyais son regard s'éclaircir, même si je ressentais clairement que ce qu'il apprenait de notre échange n'était pas positif. Nous parlions clairement de la mort, mais aussi du fait que nous finirions tout de même tous par tomber en poussière et simplement disparaître, que nous soyons des rockstars ou des quidam.

Ça, c'était la réalité dans laquelle nous vivions. Une réalité dans laquelle rien n'est éternelle. Certains mettent juste un peu plus de temps que d'autres à s'éteindre complètement.

Eddy affirma que Billy allait avoir besoin de moi. Je souris nerveusement. Moi aussi, j'allais avoir besoin de Billy. Et c'était bien là que résidait tout le problème car nous allions chercher le réconfort l'un chez l'autre, sans ne pouvoir y trouver que cette demande d'aide et de soutien.

Mais Eddy avait raison. The Lightening resterait The Lightening. Personne ne fera jamais taire Billy Lighter et je serais là pour lui dérouler le tapis rouge à coups de riffs.

Comprenant qu'il fallait désormais quitter les lieux, les laisser aux services de secours puis de nettoyage, sachant qu'on ne pourrait pas les empêcher de toucher aux témoignages de cette Apocalypse, j'envoyai l'ange blond me chercher une dernière clope. Il s'était levé, l'air soulagé. J'étais conscient de ma réputation. Et elle n'était pas tout à fait fausse. Mais Eddy n'était pas de ceux qui devaient me craindre.

Le métalleux était vite revenu avec non pas une, mais deux cigarettes. Il m'alluma la mienne et ensuite, planta l'autre dans sa bouche. Je le regardai faire avec un regard à la fois amusé et curieux qui rendait surréaliste l'atmosphère pleine de sirènes et de gyrophares qui nous entourait. Dans les moments les plus durs, les choses les plus simples suffisent à nous remonter le moral. Ainsi est fait l'esprit humain, plein de soupapes pour éviter la rupture.

Et ça marche.

Je rigolai quand Eddy se mit à tousser, mais s'obstina à fumer encore. Je ne l'avais jamais vu fumer et avait donc déduit que ce n'était pas dans ses habitudes. Ce que Eddy confirma et justifia par le stress qu'il endurait.

-Je ne suis pas celui qui te jugera...

Ça aurait été hypocrite... Et le mot était faible.

Quand il se fut habitué à tirer correctement sur sa tige de 8 sans se mettre à cracher ses poumons, je forçai mon corps à se mettre en branle, me remettant doucement sur mes jambes. Et une fois debout, je tendis la main à Eddy Cort, ma clope pendant nonchalamment de ma bouche.

-On y va ? J'ai une porte à ouvrir et faut que je retrouve la clé...

© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Post War Dream [PV Cash][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Post War Dream [PV Cash][TERMINE]   Post War Dream [PV Cash][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Post War Dream [PV Cash][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Veteran [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-