AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Dim 3 Avr - 16:23


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


On en avait passé, des heures, sur les routes, pour revenir de Indianapolis à L.A. En effet, la tournée avait été avortée. On aurait d'ailleurs dû s'en douter. Non, mieux, Lenny Knowles aurait dû décider d'y mettre fin suites aux décès provoqués par le mouvement de foule, ne serait-ce que par respect pour les familles des victimes. Mais non, il avait eu trop peur de perdre la face devant Ricci et avait voulu tenter le coup. Évidemment, The Lightening n'avait jamais jamais voulu remonter sur scène, et pas seulement Billy Lighter.

On était revenu en deux jours. A chaque stop pour ravitaillement en essence et en nourriture, j'avais pris des roadies différents avec moi à bord de l'Impala, en plus de Delfino à qui j'avais proposé de revenir à L.A. avec moi. Je préférais le savoir là qu'ailleurs. Et chaque fois, la conversation tournait autour de la même chose : cette fameuse émeute. Ou mouvement de foule. Peu importe comment on appelait ça, ça avait été la folie. Et j'avais tout vécu posté sur un putain de perchoir avec mes amis les spots... Sans pouvoir rien faire, submergé par ce sentiment d'impuissance.

Il y avait eu cette foutue bouteille, puis tout avait dégénéré. Mais même de là où j'étais, j'avais pas pu voir d'où elle venait. De toute façon, des multiples bagarres avaient démarré bien avant.

On en parlait, on en faisait encore tous des cauchemars et on se disait tous que les trois morts, ça aurait pu être n'importe qui, même l'un d'entre nous. C'était des conversations désagréables, mais on avait besoin d'en parler.

Ce fut donc un énorme soulagement quand on traversa Los Angeles, en un long convois. Dans d'autres circonstances, on aurait tous déjà été en train de faire la fête dans les différents véhicules. Mais là, l'envie n'y était vraiment pas. Ce qu'on voulait tous, c'était arriver aux Studios MTI, déposer le matériel, et rentrer voir nos familles et/ou amis, ne serait-ce que pour leur dire qu'on allait bien.

Je me parquai donc sur le terrain vague qui servait de parking au bâtiment où de nombreux groupes avaient enregistré un tas de chef d’œuvres. Et j'avais à peine tiré le frein à main que les autres débarquaient et ouvraient le coffre.

Comme tout le monde était motivé à ce que tout soit fait le plus vite possible, tous les roadies de MTI s'y étaient mis. Pas vraiment de décapsulage de bières ou de barbecue improvisé en ce début de nuit, ce qui, pourtant, était monnaie courante en fin de tournée... Ah oui, mais j'oubliais... Ce n'était pas une fin de tournée. C'était une annulation de tournée, nuance.

Tout le monde, chez MTI, s'était donc jeté sur les remorques contenant le matériel de The Lightening. Mais BSC, eux, n'avaient pas énormément de Roadies et pas tellement moins de matériel que The Lightening. Delfino m'annonça qu'il allait aider les autres à rentrer les câbles. Je le remerciai pour l'aide et lui dit que j'allais aller filer un coup de main à Roadtramp.

Je me dirigeai donc vers le bus du groupe de metal et entrai dedans en frappant sur la vitre de la portière ouverte, pour signaler ma présence. Le groupe dormait profondément, affalés les uns sur les autres. On aurait dit une bande de gosses qui revenait d'une longue excursion, sauf que le bus embaumait l'alcool et ça me fit sourire.

Daniele Ricci somnolait aussi sur le siège convoyeur, seule la secrétaire griffonnait dans son agenda. Je me présentai à la jeune femme...

-Salut... Abel Hudson... Je suis roadie chez MTI, on s'est déjà croisés... Je venais voir si vous aviez besoin d'un coup de main.

Je chuchotais presque pour ne pas déranger le groupe et le manager...

© Billy Lighter



Spoiler:
 











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 798
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Lun 11 Avr - 16:02


Home... Home Again...

   
ft.Abel Hudson & Daniel Ricci



Nous étions enfin arrivé à Los Angeles. UN sentiment de légèrté m'avais envahis tout comme de l'apréhension. J'avais passé quelques heures au volant d'une voiture avec Howard la veille et même si nous avions comme projet de nous revoir une fois à la cité de anges, cela allait être beaucoup plus difficile que sur la tournée. Et puis, enfin j'étais "chez moi" j'allais pouvoir me posé dans mon lit tranquillement et y dormir un peu. Le travail allait reprendre au fur et à mesure des jours qui allaient venir et cela allait commencer quand le bus serait arrêté sur le parking.

Revenir dans un bus remplit d'alcool après cette bouffée d'air en voiture n'étais pas vraiment la meilleure chose qui soi. En plus d'avoir les Roadtramp endormit une bonne partie des deux jours -sûrement pour décuvé de toutes les bières qu'il avaient bu-, j'avais eu un Daniele Ricci boudeur de m'avoir vu filer avec "ce petit merdeux" comme il disait si bien.  Mais au moins, cette escapade m'avait permis d'être un peu plus réveillé et dans le bus, j'étais bien la seule à péter la forme. Javais d'ailleurs repris l'agenda de Daniele pour y noter plein de petits choses à faire dans la semaine. Il allait être heureux...

Le bus arrêter, j'avais entendu toquer à la fenêtre, je m'étais empressé de venir l'ouvrir et découvrit un des Roadies. C'est vrai q'uon allait devoir tout ranger et des bras en plus, ce n'était pas de refus. Je lui dis un sourire "ah super, merci de ton aide, je réveille tout le monde et on arrive! " Je refermais la fenêtre et tenta de réveiller Eddy et les autres membres du groupe. Ce fut que dix minutes plus tard que je n'entendais plus aucun ronfler. Ce fut de même pour Daniele.

Puis, je sortis du bus après avoir ranger toutes mes affaires. J'avais remonter mes manches en souriant. "Je suis prête!"



© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1064
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Jeu 14 Avr - 22:17


Home... Home Again...

     
ft. Abel Hudson & Maria Watson


Court mais intense. C’est ce que Daniele Ricci, le grand Daniele Ricci, conclut de cette tournée. J’étais exténué, fatigué, complètement mort alors qu’on avait fait que 4 dates. Qu’est-ce que ça serait, Ricci, quand tu feras une tournée mondiale avec ton groupe phare ? Putain, faut vraiment que je recommence à boire… Depuis que je buvais plus mon corps trimait… Va comprendre pourquoi…

On était donc repartis sur les routes après que le patron de BSC ait refusé que Roadtramp fasse le reste de la tournée seule. D’une certaine manière, ça m’arrangeait – parce que je pourrais mettre sur pied une tournée bien meilleure que celle-ci pour Roadtramp plus tard sans que ce soit entachée par un mouvement de foule et aussi parce que j’étais mort crevé… J’avais quand même fait la moue quand j’avais appris la décision… Parce que les tournées c’était génial pour la pub – autant pour mon groupe que pour moi… Heureusement, on avait suffisamment de matériel pour l’album live.

Deux jours de bus, donc… C’était un véritable calvaire… Les cinq premières heures, j’avais causé avec les membres de mon groupe mais après le premier arrêt – et la fuite de ma secrétaire dans une voiture volée conduite par le petit merdeux, ce qui m’avait fait boudé pendant plusieurs minutes – je n’avais pas arrêter me battre contre la fatigue. Pas moyen de rester éveiller… Les seules fois où j’ouvrais les yeux, c’était pour demander aux autres si Maria avait réintégré le bus. Putain, elle était partie sans rien dire en plus… Si elle avait des ennuis à cause de Stone, ce n’était pas moi qui allait les tirer d’affaire… Elle est revenue parmi nous après un moment… Je sais pas vraiment quand vu que je dormais. En tout cas, dès que j’ai pris conscience de sa présence, j’ai pas arrêter de bouder et de lui dire qu’elle n’avait pas à partir avec ce petit merdeux sans prévenir…

J’avais comaté pendant les derniers 400 kilomètres qu’on avait fait d’une traite – je crois. Tellement que je n’avais même pas remarqué que le bus s’était arrêté.

Toc, toc…

Pas de réaction de ma part. J’entendais ce bruit de très loin, encore à moitié dans mes songes où on chantait ma gloire – et celle de Roadtramp. Combien de fois j’avais fait ce rêve où je recevais – enfin, Roadtramp recevais – un disque de platine ?

C’est la voix de Maria qui m’avait sorti de ce beau rêve. Je marmonnais quelques mots incompréhensibles pour protester. Après quelques minutes de marmonnage, j’avais doucement ouvert les yeux. L’odeur d’alcool qui régnait dans le bus s’engouffra dans mes narines me donnant envie d’un bon verre de whisky. Je mourrais de faim aussi… J’avais pas eu la force de manger aux deux derniers arrêts… Je m’étais étirer regardant Maria descendre du bus et parler à quelqu’un. J’avais soupiré un grand coup en me frottant les yeux. J’avais laissé mon regard aller dans le rétroviseur. Je pouvais y voir les membres de Roadtramp se réveiller aussi difficilement que moi. Putain de trajet. J’avais ramené le rétroviseur vers moi pour y voir ma tête. Mes yeux étaient rouges et mes cheveux complètements décoiffés. J’avais lâché un grand soupire.

Je m’étais levé et j’étais descendu doucement du bus et avait repéré une Maria motivée, elle était en compagnie du roadie. Abel, si je me souvenais bien. Il était chez MTI. Ils étaient en train de ranger le matos. Je m’étais approché d’eux.

-On est déjà à L.A ?, dis-je complètement déphasé et en baillant un peu. Vous allez sérieusement ranger tout ce bordel maintenant ?, rajoutais-je en les regardant se démener pour sortir tout. Salut Abel, au fait…, finis-je par dire en souriant, les yeux toujours dans le gaz.

Je n’avais qu’une seule envie : revoir Erik et rentrer à la villa… Enfin, dans l’autre sens, c’est mieux. Je regardais le studio de MTI et avait fait exprès de prendre un air dégouter devant la vision de ce bâtiment.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Jeu 21 Avr - 20:01


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


Seule la secrétaire de Ricci était encore réveillée. Et alors que j'avais fait attention de ne pas parler trop fort pour justement ne réveiller personne, disant juste que je venais pour aider à décharger, elle, elle annonça qu'elle allait sortir tout le monde de ses pénates. Elle semblait encore bien réveillée alors que cette tournée avait été fatigante pour tout le monde et ce, dans le bon sens du terme... Tout du moins jusqu'à l'émeute.

Elle était donc partie à l'arrière du bus pour secouer Roadtramp qui avait émis quelques grognements de protestation que j'avais pu entendre quand le chauffeur avait ouvert la porte. Je l'avais regardée faire un sourire amusée aux lèvres. Les pauvres... Et même le manager du groupe n'y coupa pas...

Quand elle eut bien réveillé tout le monde, elle me rejoignit en se retroussant les manches et en affirmant qu'elle était prête, j'interpellai alors le chauffeur.

-Tu nous ouvres la soute, s'il te plait!

Aucun des gars n'étaient encore sorti du bus... Vu comme ça sentait l'alcool à l'intérieur, ce n'était pas vraiment étonnant. Et ça ne m'étonnerait pas non plus que Roadtramp finisse par se rendormir avant d'avoir décider de se bouger. Mais ce n'était pas grave. Limite, je pouvais plus ou moins m'en sortir tout seul, mais l'aide de Maria n'était pas de refus.

Le chauffeur descendis du bus et on le suivis jusqu'à la soute du bus qu'il ouvrit, découvrant les bagages du groupe et une partie de leur matériel.

Je sortis directement une valise que je posai sur l'asphalte.

-J'espère que vous avez quand même dormi un peu sur le chemin. Le trajet à été long... Et puis, je vous ai vu courir tout le long de la tournée avec des papiers en main...

C'est là que Daniele sorti le bout de son nez hors du bus, l'air un peu perdu mais avec son style à lui. Bref, un air perdu qui n'en était pas vraiment un. J'étais sûr et certain qu'il savait très bien où il était. Il se dirigea vers nous et je m'arrêtai de décharger pour lui serrer la main.

-Oui... « Déjà » est un grand mot, on a quand même mis le temps...

Par contre, il avait bel et bien l'air de sortir tout juste du sommeil avec ses yeux un peu bouffis. Il était limite choqué qu'on décide de décharger maintenant.

Je le regardai en rigolant, amusé par cette nonchalance qu'il ne cessait jamais de laisser transparaître.

-Vous n'avez pas vraiment le choix, en fait... C'est pour ça que j'ai proposé un coup de main...

Je m'expliquai, mon regard passant de la secrétaire à son patron...

-Le chauffeur doit ramener son bus au dépôt, faut le vider avant... D'après ce que je sais, MTI s'est arrangé avec BSC pour qu'une camionnette de chez vous vienne chercher le tout demain matin...

Puis je me rendais compte des gens à qui je parlais...

-Mais vous devez le savoir mieux que moi... Désolé, je suis un des plus anciens Roadies de The Lightening et j'ai l'habitude d'expliquer aux nouveaux pourquoi on fait les trucs...

Là dessus, j'attrapai une nouvelle valise que je déposai par terre... Mais vu le bruit que ça fit, il devait y avoir des bouteilles dedans... A croire qu'ils se planquaient des réserves partout. Heureusement que j'y allais doucement sinon il y aurait eu de la casse...

Je regardai ensuite Daniele et désignai son front qui portait encore les marques de l'émeute...

-Ça va, la tête ?

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 798
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Sam 23 Avr - 8:46


Home... Home Again...

   
ft.Abel Hudson & Daniel Ricci




Je ne savais pas vraiment ce qui allait être le plus difficile, décharger tous le matériel de la tournée ou réveiller les hommes qui, pour la plus part, décuvait. Daniele, lui, ça avait été un peu plus simple que les autres, il faut dire que j’avais la technique avec mon patron, en neuf années j’avais eu le temps d’en apprendre plus sur lui que sur certains membres de ma famille. Quoi qu’il en soit, j’espérais qu’il arrêter de bouder après ma petite escapade avec Howard. Bien sûre, j’avais fait cela sur un coup de tête mais j’avais bien le droit de vivre non ? Durant le trajet, hormis le fait qu’il me faisait la tête pour cela, nous ne nous étions que peu parlais –et je pense que si cela aurait été le cas, on se serait disputer sur cette escale en voiture-.

Après avoir réveillé tout le monde, j’étais descendu du bus et avait rejoint Abel pour déchargé. Avec mes petits bras, je doute que je pouvais beaucoup aidé mais on ne sait jamais... Une fois la soute ouverte, je m’étais chargé de commencer à enlever quelques valises. Le Roadies me demandant si je m’étais reposé durant le trajet. « Oh un peu, disons que je ferais bien deux jours de sommeil intensif –si je le pouvais- chez moi dans mon lit. » Dis-je en riant un peu « Les tournées sont toujours très fatigante pour moi comme pour tout le monde » Je posais la deuxième valise, visiblement plus lourde que l’autre. « Mais j’espère que vous aussi, le voyage a été reposant même si selon moi, faire de la route fatigue plus qu’autre chose. »

Daniele arriva ensuite, l’air pas du tout réveillé, j’eu un petit sourire pour lui alors qu’on déchargeait la dernière valise. Il ne restait plus que les projecteurs, les instruments, toutes ses choses qui font d’un concert un concert. « Vous arrivez au bon moment Daniele, il reste le plus lourd à déchargé. Voyons voir...Je peux prendre les Svoboda, ce n’est pas très lourd, je pense que le mieux à faire est de vous laisser les projecteurs découpes et les autres...Vous êtes des hommes, je suis une femme...Et je n’ai pas de force... »

Je pris alors les Svoboda, ces projecteurs qui faisaient tant « Concert » et alla alors les rangés en attendant qu’on vienne les chercher. J’étais revenue pile au moment où Abel s’excusait d’être aussi informatif. « Oh ne t’en fais pas, c’est toujours bon de rappeler ce qu’il en ai du matériel »





© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1064
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Dim 24 Avr - 14:19


Home... Home Again...

ft. Abel Hudson & Maria Watson


A mon arrivée, ils étaient tous les deux – Maria et Abel – en train de déchargé le bus. Je baillais et m’étirais me demandant si on était bien arrivé. Je savais que c’était le cas, mais c’était pour introduire mon arrivée tant attendue. J’avais serré la main d’Abel qui n’était pas forcément d’accord avec moi sur la durée du voyage – longue pour lui, courte pour moi.

-Oh… Si tu le dis… J’ai dormis alors, dis-je en baillant à nouveau.

J’avais demandé, aussi, pourquoi donc déchargait-on déjà tout ce bordel qu’il y avait dans le bus. C’était un travail profondément ennuyant et je préférais qu’on me ramène chez moi avant. Surtout que le bâtiment du studio de MTI qui se dressait devant nous me donnait la nausée. D’après Abel, on n’avait pas vraiment le choix… J’avais laissé échapper un profond soupire avant de m’étirer encore une fois.

-Heureusement que tu es là alors, dis-je à Abel avec un petit sourire.

Je n’avais toujours pas bougé d’un centimètre alors que Maria – qui avait déjà déchargé pas mal de choses – m’avait laissé le soin d’aider Abel pour les gros trucs. Pour se justifier elle m’avait sorti le banal discours de « je suis une faible femme, démerdez-vous ». J’avais levé un sourcil la laissant s’occuper du Svoboda alors qu’Abel nous avait expliqué les raisons de ce déchargement. J’écoutais d’une oreille sachant très bien pourquoi on faisait tout ce bordel maintenant. Le roadie s’était ensuite excusé d’avoir justifié tout ça alors qu’il supposait qu’on savait déjà les chose. Maria l’avait excusé.

-T’en fait pas. Au moins, ça me rappelle pourquoi on fait des trucs chiant, dis-je en accompagnant mes dires d’un geste.

J’avais encore une fois baillé sans avoir encore accédé à la demande de Maria de les aider à décharger. C’est là que le roadie avait demandé des nouvelles de ma blessures. J’avais porté ma main à mon œil.

-Oh ouais. Tout va bien. Ce n’était presque rien, dis-je avec un sourire assuré.

J’avais mis mes mains dans mes poches les regardant décharger valise et autres projecteurs.

-T’étais à l’émeute aussi, je suppose. Tu as dû tout voir de ta position, dis-je en effaçant mon sourire et en m’adressant à Abel. T’as des nouvelles de The Lightening. On ne les a presque pas vu depuis, rajoutais-je pour avoir des informations.

Mon regard se tourna de temps en temps vers Maria. Si elle me reprochait de ne rien foutre, j’avais de quoi répliquer.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Lun 2 Mai - 20:00


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


Nous avions commencé à déchargé les valises, et, histoire de faire connaissance, je n'avais rien trouvé de mieux que de lui demandé si elle avait su se reposer sur le trajet. Fallait bien commencer par quelque chose... Je rigolai quand elle dit qu'elle passerait bien deux jours entiers dans son lit. Et pourtant, elle déchargeait au même titre que moi, sans protester !

-Ouais, ça doit être le cas de tout le monde, comme vous dites!

Personnellement, j'allais être content de de nouveau passer quelques heures au garage tous les jours à bricoler des bagnoles. Je serais probablement assailli de questions, et en particulier sur l'émeute. Mais bon, quoi de plus normal ? Cela dit, je me préparais déjà à tourner ces conversations vers des moments plus enrichissants comme par exemple les moments passés avec mon pote Delfino. Le pauvre était bien dans la merde et pourtant, ça ne nous avait pas empêcher de passer de bon moment. Ça avait peut-être même sublimé ces moments !

En parlant de ça, j'espérais que tout allait bien pour le petit latino... Ses ennemis étaient à L.A., après tout. Pendant la tournée, il était quand même loin de tout ça, même si ces gars-là avaient probablement les moyens de le retrouver où qu'il soit.

Et Maria de me souhaiter d'avoir profiter moi aussi du trajet, je lui souris.

-Vous en faites pas, j'ai bien profité. La route est mon élément. A partir du moment où je roule, plus rien n'a d'importance...

J'avais dit ça tout en lui désignant l'Impala un peu plus loin. C'était la seule chose que j'avais gardée de mon père et j'en étais très content, je la bichonnais comme si elle avait été mon propre enfant. Il y avait encore l'odeur de mon papa à l'intérieur et si, d'un côté, ça me rendait triste et nostalgique, c'était aussi une façon de ne jamais l'oublier.

Le manager était ensuite venu nous rejoindre, à moitié encore dans les vapes. Et il n'avait évidemment pas hésité à donner son point de vue sur ce déchargement, ce qui me fit rigoler. C'était le contraire qui m'aurait étonné. Maria, elle, répliqua en lui disant, en gros, qu'on lui avait laissé le plus gros du travail. Belle pique, tout en restant gentille, mais je doutais que beaucoup de monde ose faire ce genre de blague au grand Daniele Ricci. Personnellement, je n'aurais pas osé, mais je n'étais qu'un roadie, après tout.

Et quand elle prétexta, au final, que tout ça était légitime parce qu'elle n'était qu'une « faible femme », je rigolai de plus belle, lui tapant amicalement sur l'épaule pour marquer que ce que j'allais dire l'était sur le ton de l'humour... Tout en regardant Daniele...

-Elles se battent pour l'égalité des sexes, mais dès que c'est un peu lourd, il n'y a plus d'égalité qui tienne!

Sur quoi, j'avais demandé comment allait Daniele en désignant sa blessure. Il affirmait aller bien. Et je supposais que c'était vrai car si ça n'avait pas été le cas, je doutais que la secrétaire l'aurait invité à décharger avec nous. Même de loin, j'avais remarqué qu'elle était très protectrice, que ce soit envers le manager ou envers le jeune groupe de métal dont ils avaient la charge.

Je déchargeais des projecteurs pendant que Maria s'occupait du Svoboda, mais Daniele, lui, avait mis ses mains dans les poches pour mieux parler de l'émeute... Et éviter le sujet « déchargement » probablement. Des images loin d'être agréables me revinrent en tête...

-Ouais... J'y étais et j'ai tout vu depuis le haut de la scène. J'étais intouchable, en sécurité, mais aussi totalement impuissant devant ce qui se passait. Ce n'était pas une sensation agréable, j'aurais voulu aider, même si ça n'aurait probablement pas changé grand chose...

Je posai délicatement le projecteur à terre, avant de faire de nouveau face au manager, comme s'il attendais que je lui donne quelque chose, des informations, dont je ne disposais malheureusement pas.

-Même de là haut, je n'aurais su dire de quoi c'est parti... La tension était là depuis le début, on l'a vu quand Roadtramp a quitté la scène... Des bagarres éclataient un peu partout. Puis y a eu ce type qui a ramassé une bouteille en verre sur la tête au premier rang...

Je soupirai, écartant les bras en signe d'impuissance.

-Et puis, de là, le chaos total.

Je regardai Maria...

-C'est malheureux pour les gens qui y sont restés. Mais voyons le bon côté des choses, aucun d'entre nous n'a été réellement blessé...

Puis, mon regard revint sur Daniele quand il me demanda si j'avais des nouvelles de The Lightening... Je lui répondis comme si je continuais ma phrase précédente...

-Physiquement, personne n'a été touché...

Je baissai les yeux, je ne pouvais pas tout dire à Daniele, je le savais et de toute façon, je n'avais pas réellement d'information. Je connaissais le groupe et celui-ci était dans une sérieuse phase d'introspection...

Mon regard se porta alors sur Maria, comme si je l'appelais au secours. Elle inspirait confiance.

-Mais cette tournée aura eu aussi son lot de bons souvenirs, non ? J'ai passé de bons moments avec Delfino, vous savez ? C'est le petit latino qui a aidé pour le concert de Roadtramp...

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 798
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Ven 6 Mai - 19:16


Home... Home Again...

   
ft.Abel Hudson & Daniel Ricci




J'avais croisé plusieurs Abel durant la tournée mais je n'avais jamais pris le temps de parler avec lui, de toute façon, à part Daniele, Roadtramp et après Howard, je n'avais parler qu'à peu de personne, bien trop absorbé par mon travail, quoi qu'il en soit, cela faisait du bien de parler à d'autre gens, et bientôt, parler d'autre chose que cette tournée qui avait virée au cauchemar. En fait, je voulais parler de tout sauf de ce qui se rapportait à la tournée -et donc, indirectement, à Howard-.

J'avais fait un sourire à Abel. "C'est le principal alors si la route ne vous dérange pas..." puis Daniele était arrivé, ronchonnant comme la plus part du temps depuis que nous étions partit de la tournée - ou plutôt depuis qu'il avait appris pour moi et Stone-, il nous avait rejoind après mon petit pique -où il n'osait rien dire parce qu'il savait que j'avais raison-. A la blague d'Abel je me mis à rire un peu, je ne le prenait pas mal du tout. "Je suis fémininste, pour l'égalité des hommes et femme, mais faut bien avouer que vous avez bien plus de force que moi, les femmes ont besoin des hommes pour ouvrir leur bocaux de cornichons et les hommes ont besoin des femmes pour...tout!" Dis-je en riant, humour humour.

Je voyais Daniele ne pas aider et la colère commença à monter, cependant, ce n'était pas le moment de s'engueuler avec lui, Abel nous racontait son point de vue sur l'émeute. Je l'écoutais attentivement. Il avait été en sécurité, décidément, de nous trois, Daniele avait été le plus toucher. "Ce moment restera dans nos mémoires c'est certains...Mais il faut essayé d'avancer maintenant, nous sommes à Los Angeles, cela sera sans doute pas la dernière émeute que nous auront."

Je m'approchais ensuite de Daniele, le regard assassin. "Il serait peut-être temps d'aider, vous ne croyez pas?" Lui avais-je dis en essayant de rester calme .


© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1064
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Sam 7 Mai - 16:29


Home... Home Again...

ft. Abel Hudson & Maria Watson


Maria se prenait pour une faible femme de quoi m’arracher un regard plus que perplexe. Les femmes avaient l’art de sortir ce genre de réflexion quand elles le voulaient bien… Moi, j’aurais pu dire que j’ai une commotion et que c’était donc pire que d’être une « faible femme » - entre guillemet parce que c’était une putain de bonne excuse. Abel était vraisemblablement du même avis que moi quand il parla de ce grand thème qu’était l’égalité de l’homme et de la femme. J’avais souris au roadie approuvant ses paroles alors que ma chère secrétaire s’empressa de justifier mettant en avant que nous avions plus que besoin d’elles – les femmes – pour absolument tout.

-Non… Je n’ai pas besoin des femmes pour tout…. Les femmes j’en ai besoin pour passer du bon temps et pour faire mon agenda, dis-je avec un sourire un peu moqueur. Pour le reste, j’ai surtout besoin d’un Erik, rajoutais-je en m’étirant à nouveau.

Pendant qu’ils déchargeaient tous les deux, j’en avais profité pour parler de l’émeute pour avoir le point du vue d’Abel. De la position d’où il était lors du drame, il avait tout vu. Je me rappelle que – même du bord de la scène – j’avais déjà une bonne vue sur ce qui se passait mais pas assez pour savoir d’où était vraiment venu l’émeute. Abel – d’un point de vue encore meilleur – n’avait lui non plus pas su savoir d’où ça venait. Il parlait des nombreuses bagarres qui avaient éclatées avant l’émeute et d’une bouteille. Parfois, il n’en fallait pas plus pour que tout dégénère…. C’était flippant quand on y pensait. Une putain de bouteille… Même si c’était très loin d’être la seule cause au vu de l’ambiance déjà avant… Abel voyait le bon côté des choses en disant que personne d’entre nous n’avait été blessé. Ouais, je me serais tout de même bien passé d’un mois d’abstinence – que je ne respectais pas forcément, il fallait être honnête…

-C’est le principal en effet… Il n’y a cas espérer que ça ne se reproduise plus, dis-je comme une réponse automatique à une question. Comme si c’était une phrase toute faite que je sortais que trop souvent.

Pour ce qui était de ma question plus ciblée sur The Lightening, j’avais eu le droit à une réponse plutôt vague de la part d’Abel. Putain, tout le monde est soumis au secret professionnel chez MTI ou quoi ? N’empêche qu’avec une réponse aussi vague et courte, je pouvais émettre des hypothèses sérieuses. Ouais, psychologiquement, c’était une autre histoire.

-Ils s’en remettront. Ils se remettent toujours de tout, dis-je sur le même ton que ma phrase précédente.

Maria s’était dit qu’il fallait avancer – à croire que je l’avais faite cette femme tellement elle pensait comme moi. Je l’avais approuvé.

Le roadie voulait retenir les bons souvenirs et non cette émeute. Les livres d’Histoire feront le contraire, eux, mais on n’est pas des putain de livres d’Histoire. Il avait parlé de Delfino. J’avais froncé les sourcils, essayant de me rappeler. Ah ouais ! Ça me revient maintenant ! Le petit latino du concert de Roadtramp à qui j’avais laissé le droit d’être roadie d’un jour.

-Ouais, un bosseur ce Delfino. MTI devrait l’engager, dis-je en souriant. Des bons souvenirs ? Ouais, Roadtramp et sa popularité grimpante en est un, dis-je fier de moi.

Ils continuaient de ranger jusqu’à ce que le regard assassin de ma secrétaire me transperce de toute part. Je l’avais regardé, perplexe avant qu’elle ne me dise les raisons d’un tel regard. Ah, c’était donc ça !

-J’ai une commotion, rappelez-vous, dis-je avec grand sérieux. Il ne faudrait pas que ça empire. Puis, où se trouve votre petit merdeux de petit ami ? Il ne pourrait pas venir aider lui ? A moins qu’il ne dorme encore dans le bus des roadie, profiteur comme il est, dis-je en essayant de ne pas sourire et en faisant mine de chercher Stone du regard.

Bah quoi… C’était de bonne guerre non ?

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Dim 8 Mai - 14:56


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


Ce petit intermède humoristique sur le féminisme et les faux détracteurs que nous étions Daniele et moi (enfin, moi, parce que pour Daniele, je ne pouvais en être certain), provoqua rires et sourires chez tout un chacun. Aucun doute, Maria avait réponse à tout, et Daniele aussi, ce qui devait donner bien souvent des joutes verbales particulièrement intéressantes tout autant qu'hilarantes s'ils le faisaient uniquement pour se charrier un peu.

Mais le meilleur et ce qui me fit vraiment marrer, c'était d'entendre Daniele dire qu'il pouvait simplement se passer des femmes tant qu'il avait un « Erik ». Je ne savais pas vraiment ce qu'était un « Erik », mais je supposais, connaissant le personnage, que c'était un employé ou son assistant personnel, quelque chose comme ça.

N'empêche qu'avec tout ça, il gagnait du temps à se la couler douce... Cela ne me dérangeait pas parce que de toute façon, j'étais habitué à bosser pour des manager. Ils n'étaient finalement que des représentants de la maison de disque qui m'employait et donc mes patrons. Même si je n'étais pas engagé par BSC... J'étais jamais contre donner un coup de main.

Et évidemment, la conversation s'orienta sur l'émeute. C'était inévitable, tout le monde avait besoin d'en parler et surtout ceux qui l'avaient vécu comme nous. Ce qui serait plus difficile à accepter, ça allait être les points de vues et commentaires de gens complètement extérieurs à cette histoire. Et auxquels on ne pourra quand même pas en vouloir parce que, pour la plupart, les mots déplacés ou autres viendraient de l'ignorance et justement du fait même qu'ils n'étaient pas là quand cela s'était produit. On allait probablement beaucoup accuser Lighter aussi, ou The Lightening, comme les médias étaient déjà occupés à le faire depuis ce jour funeste... Alors que ça n'avait été qu'une accumulation de petites choses insignifiantes.

The Lightening, groupe sur lequel j'essayai également de répondre au manager sans lui donner non plus trop les moyens de jubiler. Et j'avais simplement hoché la tête avec un sourire quand l'Italien avait affirmé que The Lightening s'en remettait toujours. Ouais, il avait bien raison, même si j'étais bien placé pour savoir que chaque fois, ça leur laissait des cicatrices susceptibles de se rouvri n'importe quand.

J'essayai d'expliquer tout ça au manager et à sa secrétaire, avec mes mots à moi. Et, rejoignant mon idée, Maria eu tôt fait de dire que c'était bon maintenant, qu'on était en sécurité, de retour à la maison.

Loin du Midwest.

Ce qui m'avait permis, tout en continuant à décharger valise après valise, câble après câble, d'enchaîner sur les meilleurs moments de cette fameuse tournée, et de remettre dans la mémoire du manager italien le nom de Delfino. On ne savait jamais que le petit latino se décide enfin de devenir un roadie, ce qui lui permettrait de voyager souvent et d'être loin de ses mauvaises anciennes fréquentations de l'Eastside. Je regardai le manager avec un sourire en coin quand il affirma que MTI devrait engager Delfino, que c'était un bosseur. Des compliments que je ne manquerais pas de faire passer à mon ami.

-Et pourquoi pas BSC ?

Et au fil de notre conversation, la soute du bus de Roadtramp se vidait... Le groupe s'était probablement, lui, rendormi à l'intérieur du bus sous le regard bienveillant du chauffeur. Repos qu'ils avaient plus que mérité. En parlant d'eux, d'ailleurs, Daniele en semblait très content, de son groupe... Et aussi de toute ce que ça allait lui rapporter à lui, probablement.

-Ce sont de bons petits gars... Comme le dit Miss Watson, ce ne sera peut-être pas la première ni la dernière émeute qui se produira... Mais bon, on ne souhaite quand même ça à personne. Quant à nous...

Je me tournai vers la secrétaire...

-On a déjà donné, vous pensé pas ? Je n'ai vécu qu'une seule émeute et je n'ai même pas été touché, si ce n'est indirectement et psychologiquement... Et pourtant, j'en ai ma dose pour toute une vie...

Et pour ça, chapeau à ces flic en protection ultra lourdes qui étaient venus en renfort pour faire rempart entre la foule et nous. Parce que ces gars-là, c'était leur quotidien ou presque, ce genre de situation...

Maria s'approcha alors de Daniele avec un regard qui l'aurait probablement tué si elle avait eu des mitrailleuses à la place des yeux. Je rigolai en sortant une des dernières valises que je posai sur le trottoir tout en écoutant leur échange. Maria voulait qu'il décharge et Daniele faisait tout pour fuir. Et il n'hésita pas à sortir l'artillerie lourde pour ça, confirmant probablement un article de L.A. People qui avait alimenté les conversation entre roadies pendant la tournée. Comme quoi Maria Watson sortirait avec Howard Stone, le batteur de The Burning Fire...

Je me redressai et les regardai en rigolant. Ce n'était pas à moi de juger les fréquentations de la secrétaire, je n'étais personne pour le faire.

-Vous travaillez ensemble depuis combien de temps ?

Je les désignai l'un, puis l'autre, rapidement de l'index.

-C'est toujours comme ça entre vous ?

Je disais ça en souriant parce que leur façon de le faire ressemblait plus, malgré le vouvoiement qu'ils utilisaient entre eux, à deux amis de longue date qu'à une employée et son patron...

-Y a des jours où ça doit être explosif...

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 798
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Lun 9 Mai - 16:07


Home... Home Again...

   
ft.Abel Hudson & Daniel Ricci




Ricci annonça qu’il n’avait besoin d’une femme que pour le sexe et son agenda, je prenais cette annonce très mal, je connaissais Ricci, je savais qu’il ne fallait pas que je prenne cela trop aux sérieux mais je ne pouvais pas m’empêcher de faire une petite grimace. Nous aurions été seuls, je lui aurais posé son agenda et serait partie, mais il avait besoin de moi et il était évident qu’il ne fallait pas se faire remarquer, surtout en pleine rue et accompagné d’un roadie, j’étais déjà assez dans les tabloïds comme ça...

Je les avais laissé parler de l’émeute et de ce Delfino, il ne me semblait pas le connaître, je me contentais de sortir les projecteurs en silence, jusqu’à ce qu’Abel déclare qu’une émeute dans toute une vie, c’était déjà pas mal. « Oui je suis tout à fait d’accord avec vous. »

Comme si je ne le savais pas, Daniele m’annonça qu’il avait une commotion, donc, qu’il ne pouvait pas aider. « C’est pas de porter pendant trente secondes quelques choses, qui va faire empirer votre cas ! Que je saches, vous avez déjà fait bien pire !  » Traduction : Tu as déjà couché, l’effort que je te demande est moindre.  Mais soit, je le regardai avec colère «Stone n’a rien à faire dans cette conversation ! Et vous êtes vraiment un fainéant ! » Dis-je avant de m’avancer vers le gros matériel. Je regardai alors Abel. « Allons-y ! Mais je ne garantis pas le fait que j’arriverais à le porter ! »

Une fois le roadie en face de moi, on souleva les gros projecteurs qui étaient vraiment très lourds, je ne savais pas comment je  trouvais la force de soulevé vu le poids, pendant les quelques pas effectués, je m’étais calmé pour répondre à la curiosité d’Abel. « On se connait depuis presque 10 ans Daniele et moi, ça forge des liens autant d’années, on est tous les deux des fortes têtes et c’est très durs, parfois, d’avoir une conversation sans se disputés... »

J’entendis un crac venant de mon dos et une vive douleur se fit, lâchant d’un coup le matériel, un cri de douleur sortir de ma bouche, vu le poids que je venais de soulevé, cela m’étonnerais pas que mon dos me fasse savoir que je n’étais pas apte à soulever cela. Me pliant en deux, ma main touchant le bas de mon dos. La fatigue accumulée durant la tournée, l'émeute et le stress n'avais sans doute pas aider...


© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1064
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Mar 10 Mai - 16:51


Home... Home Again...

ft. Abel Hudson & Maria Watson


On avait parlé des horreurs qu’on avait vécues lors de l’émeute. J’avais essayé d’obtenir des informations sur l’état de The Lightening mais je n’avais rien obtenu de concret de la part d’Abel. Je savais juste que physiquement ils n’avaient rien – ce qui me laissait dire que psychologiquement c’était pas spécialement le cas… Bref, Abel préférait ce rappelé les bons moments, de quoi me remettre en mémoire Delfino, qui faisait partie de la main d’œuvre gratuite dont j’avais bénéficié lors du concert improvisé de Roadtramp. Je le voyais bien bosser pour MTI avec Abel, le latino, de quoi provoquer une question pertinente de la part d’Abel.

-Ouais, pourquoi pas. Je passerais le message chez nous, dis-je en souriant – une belle manière d’entretenir une image de donneur d’opportunités.

On était en tout cas tous d’accord pour se dire qu’on ne voulait plus voir se reproduire une chose telle que l’émeute. Ça arrivera peut-être encore… Après tout, on n’était jamais à l’abri de rien… Un truc pouvait dégénérer au moment où on s’attend le moins. C’était comme ça que ça allait la vie. Sauf pour moi, pour moi, tout roule toujours.

-C’est clair, une émeute, c’est plus qu’assez…, dis-je pour approuver Abel.

La conversation sur l’émeute s’était clôturée sur l’espérance de chacun que ce soit la dernière fois. J’avais eu le droit, ensuite, à la mauvaise humeur de Maria. Putain, mais j’ai une commotion ! Je l’avais d’ailleurs fait remarquer à ma secrétaire en envoyant – en même temps – une réflexion sur son petit merdeux. Je ne voulais rien faire… Donc, je n’allais rien faire… La commotion était une bonne raison. Evidemment, ça avait attisé la colère de ma secrétaire qui me rappela ma nuit à désobéir aux ordres du médecin.

-Bien sûr ! Et je vous ai promis de ne plus faire d’effort suite à ça… Je ne fais que tenir ma promesse, dis-je en essayant de cacher un sourire satisfait de ma réflexion.

Elle ne voulait pas entendre parler de Stone et m’avait traité de fainéant.

-Fainéant, moi ? Vous abusez, là. Je suis un bosseur né !, dis-je avec un air faussement choqué.

Bon, peut-être pas pour porter des trucs, mais j’étais pas qualifier pour ça, merde… J’avais croisé les bras, toujours déterminé à ne rien faire alors que ma secrétaire était prête, elle, à déplacer des trucs lourds. J’avais levé les yeux aux ciels.

-Laissez faire les roadies, Maria, dis-je en soupirant.

Abel, lui, semblait s’amuser de notre petite conversation plutôt désagréable. Maria répondait à ses questions tout en déchargeant. Je les écoutais. Ouais, presque 10 ans… Faudra qu’on fête ça avec des invités et tout et tout d’ailleurs. Explosif… Abel ne pouvait pas mieux dire.

-A qui le dis-tu, dis-je en soupirant à nouveau alors que Maria expliquait qu’on était tous les deux des fortes têtes.

Je les regardais décharger, m’appuyant contre le bus. C’est là que Maria cria un bon coup, se pliant de douleur. La charge qu’elle avait essayé de porter devant être trop lourd.

-Merde ! Maria, ça va ?, dis-je en approchant d’Abel et de ma secrétaire, sincèrement concernée. Je vous avais bien dit de laisser faire les roadies. Ce n’était pas pour rien…

Pauvre Maria, ça devait faire sacrément mal. Je n’aimerais pas être à sa place.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Jeu 19 Mai - 10:35


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


Le ton était monté légèrement, du côté de la secrétaire, sans pour autant que ça devienne une véritable engueulade. Mais je sentais quand même que Maria fulminait sérieusement de l'intérieur. D'autant que le manager, lui, restait d'un calme olympien et répliquait argument sur argument aux revendications de Maria.

Je regardais la scène tout en continuant à décharger. Je savais que cela faisait très longtemps que la secrétaire travaillait pour Ricci, bien plus d'années que ce que je n'avais travaillé jusque là comme roadie pour The Lightening. Et pourtant, elle continuait d'insister alors que j'aurais compris et abandonné depuis longtemps, moi. Décharger, ce n'était pas un job pour Ricci.

Mais je ne disais rien. C'était leurs affaires entre eux. Il y avait des insinuation sur ce que Ricci aurait fait ou pas, respecté ou pas pendant la tournée... Ah, c'était une petite « vengeance » de la part de Maria cette histoire de devoir nous aidé. Daniele avait probablement merdé, et elle essayait de le punir.

Je souris légèrement... Celui qui allait punir Ricci pour quoi que ce soit n'était pas encore né.

-Laissez tomber, Maria. Ce n'est pas la dernière tournée de sa carrière, vous arriverez un jour à lui rendre sa monnaie de sa pièce.

Sur quoi, elle revint vers moi et, comme si elle voulait prouver quelque chose à Daniele ou qu'elle se sentais soudain devenue surpuissante, elle voulu qu'on prenne le plus gros projecteur qu'il y avait dans le bus.

-C'est pas une bonne idée... On devrait laisser ça à des roadies plus balèzes...

Mais d'un seul regard qu'elle me lança, je sus que j'avais tout juste à fermer ma gueule. Ce devait être pour cette force de caractère qu'elle devait toujours être aux côté de Ricci après 10 ans, comme elle venait de me le dire. J'ouvris des yeux ronds et affirmai, alors que Ricci en était encore à protester le fait que Maria l'ait traité de fainéant.

-10 ans déjà ! Vous ne les faites pas... ou vous avez commencé très tôt !

Un petit compliment en passant pour détendre l'atmosphère. Mais c'était vrai que la secrétaire paraissait avoir quoi ? 25 ? 30 ans ? A tout casser. Et je doutais qu'elle ait commencé à 15 ans... Elle devait donc être plus âgée qu'il n'y paraissait.

On avait soulevé le projecteur et je pensais toujours que c'était pas une bonne idée, mais l'autorité naturelle de Maria avait eu le dessus.

-Vous faites pas mal. Quand vous voulez qu'on pose, on pose...

Et je finissais à peine de dire ça que j'entendis un craquement et Maria lâcha le projecteur qui tomba à terre de son côté.

-Oh merde !

Il devait y avoir des dégâts, mais du matos, ça se remplace, ce qui importait, c'était le craquement inquiétant qu'il y avait eu et l'expression de douleur sur le visage de Maria. Je posai le projecteur de mon côté et m'approchai de Maria, posant ma main sur son épaule et je fus directement rejoint par un Daniele Ricci sincèrement inquiet lui aussi.

-C'est son dos, je crois. J'espère que c'est qu'un claquage...

Je me tournai vers Ricci.

-Vous êtes tous crevés, Roadtramp est complètement H.S dans le bus... Si vous voulez, je m'occuperai de les ramener, mais vous devriez ramener Miss Watson chez elle...

C'était le genre de petit accident qui arrivait régulièrement aux Roadies. Avec ce qu'on portait sur une journée, les muscles et articulations finissaient pas fatiguer et donner des signes de faiblesses. C'était exactement ce que venait de faire le dos de Maria, lui dire : « Merde. ».

Je me penchai vers elle.

-Ça arrive souvent, vous en faite pas, ça fait mal, mais ça devrait rien être de grave. Un petit claquage ou quelque chose comme ça. Si je peux me permettre, la meilleure chose à faire, c'est de rentrer chez vous, vous mettre au repos et prendre des anti-douleurs ou anti-inflammatoires.

Puis, m'adressant à Daniele à nouveau.

-Si elle a encore mal, genre, très mal, dans 24 heures, là, faudra demander l'avis d'un Doc.

Je souris à Daniele.

-A vous de vous occuper un peu d'elle, maintenant.

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maria Watson


Messages : 798
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby

Who Am I?
Birth place: L.A
Je suis: Malade
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Ven 3 Juin - 11:58


Home... Home Again...

   
ft.Abel Hudson & Daniel Ricci




Abel s'amusait à nous voir nos chamailler, ce n'était qu'une petite dispute de rien du tout, nous allions parfois bien plus haut que ça au niveau de la voix et parfois même, je menaçais mon patron de démissionner, mais au fond, je savais qu'il savait que jamais je ne ferais une chose pareille, j'aimais bien trop mon travail.

Travail qui s'avérait de plus en plus difficile en sois, porter et décharger des choses de la tournée des groupes pour qui je travaillais n'étais pas inscrit dans mon contrat mais il fallait bien le faire et donc j'avais mit la main à la pattes comme pou montrer à Ricci que même moi, petite femme fluette que j'étais, je pouvais faire cela...

Mais c'était une mauvaise idée mais je ne le savias pas encore.

Alors qu'Abel glissa un petit compliment sur mon âge, j'eu un petit rire tout en portant. "Faut pas croire, les apparences sont parfois trompeuses"

J'avais continuer de discuter de Daniele et moi avec Abel quand mon dos s'était venger de l'effort que je faisais actuellement. Après un crac, la douleur fut vive et les deux hommes qui m'accompagnait vinrent vers moi. J'eu alors un Daniele un peu inquiet et un roadies qui comprit tout de suite ce que j'avais. Si j'avais bien un claquage, j'allais avoir besoin de repos. Ma main sur mon dos. J'essyais tant bien que mal de me redresser un peu. J'acoutais alors attentivement Abel qui me suggérait du repos. "Vous êtes un habituer on dirait." Dis-je en riant un peu jaune tant la douleur était forte. "Ricci aussi à besoin de repos, vous en faites pas je vais rentrer seule." J'étais bien trop fière pour dire à mon patron que j'aais besoin de lui...


© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Daniele Ricci


Messages : 1064
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Ven 3 Juin - 21:18


Home... Home Again...

ft. Abel Hudson & Maria Watson


Appuy é contre le bus, j’avais regardé Maria et Abel décharger le matériel tout en écoutant leur conversation. Si Abel était certain qu’un jour Maria se vengera de moi, je n’en étais pas aussi certain et un sourire sûr de moi passa sur mon visage.

Ma secrétaire était déterminée à faire le boulot de roadie en tout cas et quand elle s’attaqua à un gros projecteur, je lui avais dit de laisser faire les pros en la matière au lieu de s’acharner à faire des choses qui étaient au-dessus de ses forces – et des miennes, soyons sincères. Ce n’est pas parce que je la mettais en garde que j’allais bouger d’un centimètre pour venir l’aider. Après tout, elle était assez grande pour juger de ce qu’elle voulait faire. Abel lui avait aussi conseillé de ne pas le faire mais Maria était une vraie têtue.

Ils avaient continué à parler – notamment du fait que Maria était à mon service depuis presque 10 ans. Je ne savais même plus ce que je faisais il y a 10 ans, quand j’y pense… Abel avait complimenté ma secrétaire. C’est vrai qu’elle était ravissante pour son âge qu’elle ne faisait d’ailleurs pas.

Tout ça pour que cette conversation finisse en un craquement. Maria s’était fait mal au dos en surestimant ses forces. Qu’est-ce que j’avais dit plus tôt ? Il faut toujours écouter Daniele Ricci ! Je m’étais avancé, concernée par ce qui arrivait à Maria. J’avais pas envie qu’elle se fasse mal. Elle était pliée en deux et Abel m’avait fait part de son diagnostic. Oh putain, Maria, pourquoi faut-il que tu sois toujours aussi déterminée ? N’étais-ce pas pour ça que je l’avais engagée, au fond ?

Abel s’était tourné vers moi et avait fait un constat de notre état et il m’avait conseillé de ramener Maria chez elle. J’avais lancé un regard compatissant vers ma secrétaire qui semblait souffrir le martyr.

-D’accord… On va rentrer, dis-je en me grattant la tête de consternation.

Je n’allais pas me faire prier deux fois. Je mourrais d’envie de retourner chez moi. Abel s’était retourné vers Maria afin de la rassurer et de lui expliquer ce qu’elle devait faire. Il s’y connaissait le Abel ! Il s’était adressé à moi me passant le relais pour m’occuper de ma secrétaire. Têtue, elle voulait rentrer seul me trouvant déjà trop fatigué. J’avais levé les yeux au ciel. Me croyait-elle vraiment paresseux à se pointe et lessivé à mort ?

-Ne dites pas de bêtises, Maria… Je vais aller appeler Erik, il viendra nous chercher et je vous ramènerai chez vous. Vous ne pouvez pas conduire dans cet état, dis-je en allant soutenir ma secrétaire.

Je m’étais retourné vers Abel.

-Je vais aller téléphoner. On suivra tes conseils Abel ! Bonne chance pour le déchargement
, dis-je en souriant sincèrement au roadie.

Sur ce, j’étais parti en soutenant Maria en direction de l’intérieur du studio afin de débusquer un téléphone.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   Dim 5 Juin - 16:01


Home... Home Again...

   
ft. Daniele Ricci & Maria Watson


La secrétaire de Ricci s'était bien fait mal. Elle avait un peu présumé de ses forces comme ça nous arrivait à tous ! Combien de roadies ne s'étaient pas fait mal en portant des trucs, voir blessés plus gravement en tombant d'un structure ou autre, rien que pour frimer un peu devant les autres ? Ça faisait partie de la vie... Et de l'apprentissage. Moi-même je m'étais fait mal plus d'une fois, que ce soit pour frimer ou juste en faisant le con pour faire marrer les autres... ou encore tout simplement parce qu'avec un petit coup dans le nez, on sait plus trop ce qu'on fait.

J'avais donc donné les petits trucs que je connaissait pour rafistoler la chose et essayer que ça aille mieux pour elle le plus vite possible. Je lui avais souri quand elle m'avait dit que j'étais un habitué de ce genre de truc.

-On peut dire ça comme ça... On est une bande de gosses avec un tas de matos en main, nous, les roadies... Alors on est pas à l'abri d'un accident... Surtout qu'on fait la fête tout le temps, si vous voyez ce que je veux dire...

Daniele aussi semblait avoir écouté ce que j'avais dit et comptait bien faire ce que je lui avais suggéré alors qu'elle protestait déjà, voulant encore une fois se démerder seule.

Ce à quoi Daniele protesta à son tour...

-Heu... même si je n'ai rien à voir là-dedans et que je n'ai aucune idée de qui est ce Erik, je pense que ce serait en effet mieux si vous ne conduisiez pas, Miss Watson...

Je me tournai vers Ricci qui semblait claqué par la tournée, l'émeute et tutti quanti...

-Pareil pour vous...

J'avais rien à leur dire, et pourtant, le manager italien semblait près à suivre mes conseils. Je prenais ça comme un honneur. Il me souhaita bonne chance pour le déchargement. C'était clair que du coup, ça lui faisait du boulot en moins !

Je leur fis signe alors qu'ils s'éloignaient puis me remis à décharger ce qu'il restait. D'autres roadies finirent par venir me rejoindre. Avec eux, j'allais m'arranger pour ramener les membres de Roadtramp chez eux...


© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Home... Home Again... [PV Daniele & Maria][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fame, Fortune And Glory [PV Daniele & Maria][Terminé]
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Studios de MTI-