AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 5 Mai - 11:22


Le sale quart d'heure!

     
ft. Amon Sørensen & Howard Stone


Je tapotais des doigts sur mon bureau. L’impatience qui m’envahissait était inhabituelle dans mon chef. J’avais pour habitude d’être stoïque et patient en toutes circonstances, il s’agissait là d’une de mes forces. Je n’arrivais pas à trouver cette tranquillité d’esprit en ce jour et ceci malgré bien des bonnes nouvelles comme, par exemple, la fin de la tournée de The Lightening et de Roadtramp. Ce n’était en aucun cas une bonne nouvelle pour MTI, la maison de disques pour laquelle je travaillais, mais cela l’était pour moi et ceci pour diverses raisons. Tout d’abord, cela montrait l’incompétence royal dont faisait preuve Lenny Knowles. Secondo, cela ne devait pas plaire à mon rival de toujours, Daniele Ricci, qui perd une occasion de se pavaner aux côtés d’un groupe qui, je dois le reconnaitre, dispose d’un incontestable talent. Et enfin, cela m’avait permis de voir rentrer mon Eileen plus tôt que prévu. Les points positifs sont donc assez nombreux et, indéniablement, j’étais content.

Si nous faisions fi de toutes ces bonnes nouvelles, autre chose était bon dans cette fin de tournée prématurée. Cela allait permettre de me voir revenir Howard Stone, le batteur de The Burning Fire. J’avais beaucoup de griefs contre Stone et le plus grand était celui d’être parti sans prévenir sur la tournée. Il n’y avait, désormais, plus de tournée et j’avais ouïe dire qu’il était revenu avec le cortège de bus de tournée. J’avais donc confié le soin à l’une des secrétaires de MTI de le contacter pour fixer un rendez-vous avec moi, aujourd’hui même. Il s’agissait d’une manière profondément impersonnelle de prendre date avec mon protéger mais il ne méritait pas plus de considération en ce moment. The Burning Fire devait impérativement sortir un album afin de revenir dans le droit chemin et la présence de Stone auprès de son groupe était indispensable. Il s’avère qu’il préférait largement prendre du bon temps avec la secrétaire de mon rival plutôt que de prendre en considération son futur. A son âge, c’était irritant !

J’avais eu confirmation qu’il viendrait. J’avais convié Amon à l’évènement. Je jetais un regard à mon meilleur ami qui voyageais dans mon bureau lui aussi en attente de Stone. Nous ne disions pas un seul mot, alors même que mon agacement devait se ressentir. Amon avait eu pour mission de ramener le batteur mais il avait échoué. Je n’en voulais pas à mon ami pour cet échec car je savais comment pouvait se comporter Stone. Il pouvait être borné et irraisonnable. Deux défauts qui ne sont hélas pas les seuls que compte le batteur.

J’aurais bien besoin d’un thé à la menthe afin de me calmer. Au lieu de me servir une tasse de ce breuvage que j’affectionnais tout particulièrement, je m’étais attelé à faire part de mon agacement.

-Il est en retard ! Le ferait-il exprès ?  

Mon regard était passé de la porte à mon meilleur ami.

© Billy Lighter





Dernière édition par Timmy Evans le Dim 15 Mai - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 5 Mai - 19:27


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


Dans le bureau de Timmy Evans, perché à un des plus hauts étages de la tour MTI, on entendait uniquement les mouches voler et les doigts de Timmy Evans fracassant l'un après l'autre le bois de sa table de travail. Des bruits, et une absence de conversation entre nous, qui n'annonçait rien de bon.

Personnellement, j'étais en train de faire les cent pas face à mon manager d'ami assis à son bureau. Par ma position, je me mettais déjà inconsciemment plus du côté du batteur que de celui de l'anglais. Parce que si Timmy et moi, on avait été d'accord sur le dossier « Stone », je me serais probablement installé sur le siège dans le coin de la pièce, un peu en retrait par rapport à Timmy, mais clairement de son côté, pour ne pas manquer une seule des réactions de celui qui allait se faire royalement engueuler.

Et sincèrement, j'aurais vraiment préféré que ça se passe comme ça.

Mais non. Parce que, malheureusement, je n'étais pas aussi hypocrite et malhonnête que le mon de voulait bien le croire (et que je voulais bien le faire croire au monde). Après ma conversation avec Howard pendant la tournée, cette conversation où j'avais échoué dans ma mission pour Timmy qui consistait à le ramener à L.A., j'avais bien compris que le problème n'était pas tant Stone que le manager lui-même.

En effet, lui et moi avions un plan monumental en cours, un plan qui ne tarderais plus à prendre forme et qui visait à faire tomber Daniele Ricci de son piédestal. Le problème, c'était que Timmy, tout pris qu'il était par cette idée de faire suer son rival jusqu'à ce que mort s'en suive (bon, ok, j'exagère un peu... Déformation professionnelle.), en avait oublié de gérer son groupe phare. Seulement, celui-ci était dans une période de réadaptation plutôt difficile et ils auraient plus que jamais eu besoin de leur manager...

Résultat, Stone, qui était l'esprit le plus rebelle du groupe et qui le revendiquait, avait protesté à sa façon.

Le truc, c'était que je ne savais même pas si Timmy m'avait convoqué ici pour que je le soutienne parce qu'il savait inconsciemment que l'engueulade qu'il allait administrer à Howard était bancale et que le batteur avait clairement les armes pour le contrer... Ou si j'allais moi aussi morfler parce que ce n'était pas grâce à moi que Stone était revenu à L.A., mais simplement parce que la tournée avait pris fin, ce que je n'avais pas caché à mon ami.

Je croisai les bras et continuai à tourner en rond comme un lion en cage. Howard avait déjà une bonne demie horloge de retard, selon ma montre. Il aurait dû arriver quand la grande aiguille était sur 12 et elle approchait maintenant dangereusement le 6... Chacun sa façon de calculer... Personnellement, j'étais souvent trop en avance à cause du fait que je ne savais pas plus lire l'heure que différencier ma gauche de ma droite. Ça peut sembler marrant, comme ça, vu de l'extérieur. Mais je défie quiconque de vivre et de s'y retrouver avec cette connerie de dyscalculie ne fusse que 2 semaines. Et ce sans même devoir supporter la scolarité... Juste se démerder pour pallier ces failles par des petits trucs comme j'avais appris à le faire au cours de ma vie.

Ce retard de la part du batteur finit par faire desserrer les dents de l'Anglais. Je me retournai vers lui, les bras toujours croisés, mais arrêtai de tourner en rond.

-C'est Howard, Timmy...

Sans être au niveau de Billy Lighter, le batteur n'était pas le type le plus ponctuel que je connaissais...

Et arrête de tapoter sur ce foutu bureau, s'il te plaît...

Pour finir, ça commençait à me rendre cinglé. Surtout avec ce silence on ne pouvait plus lourd qui régnait dans la pièce.

© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1068
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Ven 6 Mai - 14:11


Le sale quart d'heure

     
ft. Timmy Evans & Amon Sorensen


-Allô…

J’étais complètement dans le gaz couché dans mon lit que le téléphone posé sur ma table de nuit à sonner. La femme à l’autre bout du fil se présenta comme étant secrétaire pour MTI.

-Ouais… Qu’est-ce qui a…

Elle ne tarda pas à me faire passer le message qui venait de mon manager. Je devais venir au bureau de Timmy cet après-midi à 14h.

-Ok… Ok…J’viendrais…

Je raccrochai le combiné regardant mon réveil. Il était 7h30 du matin. Il abusait Timmy, là. Il sait très bien que je dors à 7h30 du matin. Soit, je dors, soit je cuve. Dans le deux cas, je ne suis pas là… Et si j’avais décroché c’était uniquement parce que je croyais qu’il s’agissait de Maria. On ne s’était pas encore revu depuis le retour de tournée et elle me manquait déjà…

Je soupirai dans mon lit. Timmy ne m’invitait sûrement pas à son bureau pour prendre le thé… J’étais sûr que ce rendez-vous n’allait pas être agréable pour deux balles… J’avais pourtant rien fait de mal à part prendre des vacances parce que mon groupe n’était pas foutu de s’entendre et que mon manager était aux abonnés absents. J’avais des foutues raisons, moi au moins !

Après avoir ronchonné quelques minutes, je me rendormis pour me réveiller à midi. De là, j’ai tranquillement pris mon déjeuner qui consistait en un bol de céréale et un verre de scotch. J’ai ensuite bien pris mon temps sous la douche avant d’aller taper un peu sur ma batterie. Des nouvelles compositions, j’en avais des dizaines, la tournée m’avait inspirée et Maria aussi.

J’ai finalement démarré à je ne sais pas quelle heure. J’m’en fichais de l’heure… J’ai pris ma Ferrari noire et j’ai conduit jusqu’aux bureaux de MTI. J’m’en fichais que j’avais plus de permis… J’m’en fichais tout, je m’amenais là-bas avec encore plus de désinvolture qu’habituellement.

J’entrai dans le bâtiment sans passer par la réception. Me connaissaient tous ici. Je n’avais plus besoin de me présenter. Et je connaissais le chemin vers le bureau de l’Anglais comme ma poche. Je longeais les couloirs blancs en baillant toutes les trois secondes. Sur le chemin, j’ai rencontré Vicky, une secrétaire qui me connaissait que trop bien (je n’entrerai pas dans les détails). Elle me sourit en me voyant : « Je crois que tu es en retard… Timmy va te passer un savon… ». Son sourire malicieux me fit sourire.

-Ah ouais ? J’suis en retard ? Oh, pas grave, de toute façon, je crois que c’était déjà dans son intention de me passer un savon…

Elle rigola et je lui fis un clin d’œil avant de prendre l’ascenseur. Une fois en haut, je toquai à la porte du bureau du manager avant de rentrer avant qu’il ne m’en donne l’autorisation. T’façon il allait me la donner alors…

-Salut, Timmy…

Je me grattai l’arrière de la tête en baillant une nouvelle fois. Amon était présent aussi à ma grande surprise.

-Oh tiens… Amon. Quoi de neuf ?

C’était du grand je m’en foutisme à la Stone, ça…

© Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Dim 8 Mai - 16:12


Le sale quart d'heure!

ft. Amon Sørensen & Howard Stone


Je maudissais déjà mon protéger alors même qu’il n’était pas encore présent dans la pièce. Je prenais son retard comme un manque de respect supplémentaire qu’il faisait non seulement à moi, mais aussi à son groupe. J’étais un homme à cheval sur la politesse et la ponctualité me semblait une chose élémentaire à celle-ci. J’avais fait part à mon meilleur ami de mon agacement par rapport au comportement du batteur. Etre Howard Stone n’était pas une excuse valable à ceci. Si nous commencions ainsi nous n’aurons pas fini de le pardonner chacune de ses bêtises.

-Ceci m’importe peu. Il se doit d’être à l’heure.


Mes tapotements répétitifs sur mon bureau semblaient déplaire à mon ami. Il me l’avait fait remarquer sans concession. J’avais donc arrêté ce petit geste nerveux alors même où nous entendîmes Howard toquer à la porte. Ce n’était point trop tôt. J’allais lui donner l’autorisation d’entrer quand le batteur se le permis lui-même. Non, mais pour qui se prenait-il ? Si je ne le connaissais pas, je l’aurais très certainement mis dehors. Il nous salua à sa manière nonchalante à souhait. Mon énervement rendait les gestes du batteur d’autant plus énervant m’entrainant dans un cercle vicieux de colère. J’avais pour habitude de tout contenir en mois, mais ici, Howard allait découvrir que certaine chose ne pouvait pas être prise à la légère. Quitter son groupe comme il l’avait fait pour aller s’amuser était une attitude trop peu professionnelle pour que je l’accepte.

-Assieds-toi.

Je n’étais pas du genre à hausser la voix et je ne l’avais point fait. Il n’y avait que mon ton pour faire part à Howard de ma colère. Je le laissais prendre place à son aise sur le siège en face de mon bureau assez simple pour un bureau de manager. Je m’étais penché en avant pour que mon regard pénètre bien celui du batteur.

-Alors comme cela tu as décidé de prendre des vacances et ceci sans prévenir, ni ton groupe, ni ton manager ?

Un long soupire s’était échappé de ma bouche. L’attitude de Stone sortait de mon entendement.

-Que vais-je donc faire de toi ?

Mon ton était à la fois autoritaire et à la fois désespéré. Je ne savais guère quoi faire de lui.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 12 Mai - 12:53


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


Je soupirai brièvement quand Timmy me rétorqua que Howard se devait d'être à l'heure. Mon soupir  trahissait mon exaspération, mais aussi mon stress. Il fallait que je dise ses quatre vérités à mon ami, pour son propre bien et celui de son groupe. Et si je pouvais le faire avant que Stone n'arrive, ce serait génial. Le batteur avait bien assez d'ego à lui tout seul pour que j'en rajoute une couche en me mettant plus ou moins de son côté face à Timmy.

Je m'appuyai sur un meuble où Timmy avait disposé tout ce qui lui fallait pour faire du thé, un peu comme moi, j'avais dans mon bureau à L.A. People tout le nécessaire pour avoir du café non stop. Je croisai les bras.

-Ce que je veux dire, c'est que si tu voulais canaliser Stone fallait commencer dès le déb...

Trop tard, Stone entra dans la pièce. Il avait au moins eu le réflexe de frapper, ce qui n'aurait probablement pas été le cas du jeune Nathan J. Parce que personnellement, si j'étais à la place de Timmy, je préférerais de loin un musicien un peu mégalo qui fait des trucs (au combien prévisibles) de mégalo, qu'un type qui pense que la planète est sous le joug d'une dictature androïde.

Mais le manager avait-il seulement discuté assez longtemps avec les nouveaux membres de The Burning Fire pour être au courant que cette obsession du chanteur n'était pas juste de la déconne de temps en temps ? Rien n'était moins sûr car le recrutement des ces petits gars s'était presque construit en parallèle avec notre plan contre Ricci.

Et là était tout le problème. Il fallait que je sorte cette article au plus vite, que Timmy passe enfin à autre chose et se concentre à nouveau sur ce qui était essentiel pour un manager comme lui : ses groupes, les tournées et albums à venir. Qu'il me laisse le foutu soin de tenir ses ennemis à distance, j'étais là pour ça et, de ce que j'en savais, je ne faisais pas ça si mal.

Howard avait salué Timmy puis m'avait demandé ce qu'il y avait de neuf. Ce à quoi j'avais répondu par un regard qui lui signifiait de ne pas trop la ramener. Je ne voulais pas me mettre totalement du côté de Howard, je voulais juste que Timmy comprenne que le problème ne venait pas que du batteur. Et je savais que si Howard se sentais soutenu, il allait en profiter. Il fallait que j'arrive à me mettre à la place, complexe, d'acteur neutre, extérieur, mais qui puisse influencer la situation.

Je levai les yeux au ciel en réalisant cela. C'était un job pour Freiya. Elle, elle y serait arrivé. Sans problème. Son intelligence et ses talents de stratège auraient séduit Timmy, quant à sa beauté, elle aurait fait plus que son effet sur Howard... Problème réglé.

Moi, j'étais seulement le pire journaliste people de L.A.... Qui en plus de mentir à la ville entière, se mentait à lui-même.

L'Anglais avait ordonné au batteur de s'asseoir et avait commencé à l'interrogé. On aurait dit un ado convoqué chez le directeur de son école. Je grimaçai. On était entre adultes, putain... Même si Howard avait tendance à se comporter comme un ado.

Je n'avais pas bougé, j'étais toujours appuyé sur le meuble, écoutant les questions posées par Timmy et réfléchissant à comment j'allais poser mes pions.

J'aurais pu directement poser la question à Timmy : « Et toi, comment ça se fait que tu n'étais pas au courant avant que je ne te dise que Howard était sur la tournée ? » Mais ça aurait été attaquer mon ami de front et ça aurait fait beaucoup trop plaisir à Howard.

Je tournai donc les choses ainsi, juste après que Timmy se soit demander ce qu'il allait faire du batteur. Question dangereuse, d'ailleurs, qu'il fallait que je désamorce. Je savais pertinemment que le batteur avait d'excellents contacts avec la secrétaire de Ricci. Quoi de mieux pour lui que de caser son contrat avec MTI et d'aller se réfugier chez BSC qui n'attendait que ça ?

-Moi aussi j'ai une question pour Howard.

Je me tournai vers le musicien.

-Est-ce que l'un d'eux, Nathan ou quelqu'un d'autre, a essayé de te contacter pendant ton absence ?

J'espérais que ce serait assez subtil pour que Howard ne pense par que le « quelqu'un d'autre » signifiait « Timmy », mais que Timmy, lui, s'en rendrait compte.


© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1068
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Ven 13 Mai - 11:28


Le sale quart d'heure

     
ft. Timmy Evans & Amon Sorensen


Je fais ais face à Amon et mon manager. J’étais sympa, j’leur disais bonjour. Timmy avait sa tronche des mauvais jours quant à Amon, son regard voulait dire que j’devais pas trop en rajouter. Quel accueil… Ça allait pas être une partie de plaisir cet entrevue… J’aurais pu faire plein d’autres trucs plus constructifs que de venir ici… Comme, par exemple, enregistrer l’album avec mon groupe. C’était pas important, ça, mon p’tit Timmy ?

Mon manager me demanda de m’assoir sur un ton qui laissait transparaitre sa foutue mauvaise humeur. Je m’installai en laissant échapper un long soupire. Il me prenait pour qui, l’Anglais ? Pour un gosse ? J’suis plus vieux que lui aux dernières nouvelles ! C’était un gosse quand il m’a engagé.

Je pris place mon regard passant d’Amon à Timmy, comme si j’étais incapable de le fixer quelque part. L’interrogatoire commença… A la première question, je me contentai d’un haussement d’épaule. Tu sais la réponse Timmy. Ouais, j’ai pris des vacances et ouais, j’ai prévenu personne. Et combien de temps avait pris mon groupe et mon manager à se rendre compte de mon absence, hein ? On en parle de ça ? Mon regard voyageait toujours à gauche, à droite, il s’attarda sur tout ce que Timmy avait pour faire son thé. Il n’y avait pas une trace d’alcool dans ce bureau. C’était naze…

C’est à la seconde question de Timmy que mon regard se stabilisa sur lui. Que vas-tu faire de moi ? J’suis ton meilleur batteur, Timmy, tu ne vas rien faire de moi. Tu vas me garder précieusement dans ton groupe à la dérive.

J’allais répliquer et je préparai déjà mon sourire quand Amon intervint. Je me tournai vers lui en même temps qu’il se tourna vers moi. Sa question me fit baisser les yeux tellement la réponse était facile. Je relevai le regard vers le Danois.

-Non… Personne n’avait l’air de s’être rendu compte que j’étais parti… Je n’ai eu aucun coup de fil et à mon retour, idem… A croire que ça n’emmerdait personne que j’sois pas là…

Je me tournai ensuite vers Timmy.

-Absolument personne…

Et rajoutons-en une couche sur l’histoire du p’tit Howard abandonné pour les faire douter un peu tiens.

-Tout comme je n’ai reçu aucun coup de fil après mon cash en plein Downtown. Même pas un foutu « tu vas bien Howard ? ». Non… Rien du tout.

Je pris un air triste bien mimé. Mais au fond, je sentais quand même un petit pincement au cœur. J’me rendais compte, en fait, de tout ce que je venais de dire en même temps que je le disais.

© Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Dim 15 Mai - 12:57


Le sale quart d'heure!

ft. Amon Sørensen & Howard Stone


Avant l’arrivée de Stone et par rapport à mon impatience concernant son retard, mon ami Amon avait commencé une phrase qu’il ne termina pas mais dont j’avais bien compris les tenants et aboutissants. Stone était ainsi depuis des années et ce n’était qu’aujourd’hui que cela m’agaçait. Avant, son tempérament m’importait peu étant donné qu’il y avait des gens sérieux autour de lui dans le groupe, ce qui n’était pas vraiment le cas. Il était le leader en quelque sorte et pour le plus grand malheur de The Burning Fire.

Mon agacement était presque à son paroxysme quand mon protégé entra dans la pièce avant que je ne lui en donne l’autorisation. Il agissait tel un adolescent insolent et s’en était irritant. Sa façon de nous saluer comme si rien d’important ne s’était passé me mettait hors de moi. Il n’y avait aucun sérieux chez Howard Stone.

Je l’avais contraint à s’assoir face à moi. J’avais commencé à questionner sérieusement Howard ne sachant plus quoi faire de lui. Il n’avait prévenue personne avant de filer sur la tournée. Endroit où il s’était permis de passer du bon temps avec le secrétaire de mon rival ce qui rendait les choses encore plus horripilantes. Si j’avais eu un batteur de talent sous la main, j’aurais de ce pas pris contact avec celui-ci et j’aurais allègrement viré Stone. Cela lui aurait fait une leçon. Mais nous n’en étions pas encore là.

Mon meilleur ami avait lui aussi sa petite question à poser. Je regardais Amon avec beaucoup d’interrogations dans le regard. Je l’avais laissé parler et sa question n’était pas innocente. Je n’avais pas contacté une seule fois Howard lorsqu’il était sur la tournée. Avant de le savoir, je n’avais pas pris la peine d’aller voir The Burning Fire ce qui avait fait que je n’aurais point sur savoir que Stone avait filé. Je ne connaissais que trop bien Amon que pour savoir que c’était sa façon de me faire passer un message.

J’avais reposé mon regard sur Stone qui regardait mon meilleur ami. Ce qu’Howard avait répliqué m’avait fait lever les yeux au ciel. Il se prenait pour la victime de cette histoire et s’en était risible. Il avait parlé de son accident de voiture. A ceci, j’avais répondu par un sourire mauvais.

-Nous n’avions pas besoin, après ton crash, d’aller te demander comment tu te portais. Tu t’es assez bien arrangé pour finir dans les colonnes des pires journaux de la ville pour qu’ils m’informent de ton état de santé.

Ce crash était pour moi pure préméditation et je n’acceptais pas un tel comportement. J’avais certes fait des erreurs en délaissant mon groupe ses derniers temps pour me focaliser sur cette histoire avec Ricci.

-J’ai été fort pris ses derniers temps et je n’avais pas le temps de te baby-sitter. Je pensais qu’un groupe tel que le tiens, Howard, pouvait faire un album sans que je me tienne derrière vous. Tu es le plus vieux du groupe, je comptais sur toi et les deux autres membres originels pour prendre en main les jeunes nouveaux. C’est pour cela que je n’ai pas su que tu étais parti en tournée.

Je n’avais pas à me justifier devant Stone.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Dim 15 Mai - 16:16


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


La conversation venait de débuter et je crevais déjà d'envie d'un café. Pas de chance, il n'y avait que du thé dans le bureau de mon ami Anglais et si je voulais du café, il allait falloir que je descende à l'étage en dessous pour trouver une machine. Non, ce n'était pas vraiment le moment. Si je partais, j'avais l'impression que tout allait partir en couille ici, que Timmy allait être vraiment odieux avec Howard et que ce dernier n'allait pas hésiter à répliquer tout simplement en choisissant la solution de facilité : BSC, qui lui offrirait un combo « confort de vie + secrétaire »... Entre ça et la politique, aussi austère que les murs de ce foutu building, du manager Anglais, je savais très bien que Stone n'allait faire ni une ni deux...

D'ailleurs, c'était peut-être déjà foutu, mais comme rien ne le laissait réellement entendre jusque-là, autant essayer de récupérer le coup.

J'avais donc placé une question pour Howard après celles de Timmy. Evidemment, la question de Timmy avait été trop dangereuse. Sont « qu'est-ce que je vais faire de toi » aurait tendu une perche tellement énorme à Howard que ça aurait pratiquement pu servir de passerelle à Howard pour passer sans effort de MTI à BSC. Et je ne pouvais pas les laisser faire ça, ni l'un, ni l'autre.

D'où ma question pour Howard qui, après les accusations de Timmy que le batteur n'ait prévenu personne, d'en profiter pour retourner la chose en accusant subtilement (toutefois, je l'espérais), Timmy ne pas non plus s'être intéressé à ce qui se passait du côté de The Burning Fire.

Et évidemment, Howard en profita pour jouer allègrement les victimes et j'eus une grimace sceptique en le regardant, essayant de lui signifier de ne pas aller trop loin avec ce jeu-là. Certes, Howard avait besoin d'attention, il en avait tous les symptômes et j'en savais assez sur sa vie pour devoir reconnaître que tout ça était le résultat d'une somme qui s'accumulait depuis des années, bien avant que Timmy et moi n'entrions dans la vie d'Howard. L'instrument même dont il jouait était un signe de cette attention qu'il réclamait à corps et à cris, parce que, sérieusement, qu'est-ce qui fait plus de boucan qu'une batterie ?

La technique de Howard, en bref, fini par fonctionner sur moi. Je me laissais avoir comme un bleu. Parce que je savais pertinemment que ce qu'il disait avec son petit air malheureux était vrai. Mais je m'en rendis compte et essayai de me reprendre. Timmy reprit la parole, et ça m'aida un peu à ne pas me laisser manipuler par les airs enfantins du batteur.

Timmy parla de l'article de L.A. People qui était paru après le crash et je portai ma main à mon visage pour frotter mon front... Timmy en était déjà à l'étape suivante, à parler (en ne s'excusant qu'à demi-mot), du fait qu'il faisait confiance à Howard, que lui-même avait été trop occupé pour s'occuper de The Burning Fire... C'était des compliments, quelque part, et ce serait vraiment bien qu'Howard les prenne comme tels.

Puis j'avouai, à l'adresse de mon ami...

-C'est moi qui ait téléphoné à la rédaction pour que l'article passe en une.

Je laissai retomber ma main le long de mon corps et me décollai du meuble pour faire face à Timmy.

-Howard était prêt à tout pour avoir une foutue Une depuis un bail. Il l'aurait largement mérité pour autre chose qu'un accident de voiture, non ? J'aurais pu faire un truc sympa ou mieux, m'arranger avec un journaliste de G&P pour qu'il fasse un article sur Howard Stone. Mais m'as toujours muselé... Seulement, ce que t'oublies, c'est que je ne suis pas le seul journaliste people de L.A.

Je marquai une pause et croisai à nouveau les bras.

-T'aurais pu lui passer un coup de fil... Il a quand même passé la nuit en cellule après ça...

Je ne voulais pas me mettre du côté d'Howard, alors je me tournai vers le batteur.

-Je maintiens que c'est quand même très con cette histoire de crash !

Évidemment, je n'avais pas été disponible non plus puisque j'étais sur la tournée et Howard n'avait jamais réussi à me joindre. Si j'avais été à L.A. à ce moment-là, on n'en serait peut-être pas là aujourd'hui...

Puis, me tournant vers Timmy.

-Howard est le plus vieux, on est d'accord. Mais avant, il se faisait bouffer par James et l'ex-Williams... Maintenant, il doit dealer avec un petit monstre qui croit que le monde est envahi par les androïde. Cette obsession bizarre du chanteur attire toute l'attention. Et Howard n'a de nouveau pas la reconnaissance qu'il mérite.

Je soupirai, baissant un peu le ton, attaquant encore, mais moins sûr de moi.

-Et toi aussi t'as cette putain d'obsession. Fait gaffe qu'elle ne te fasse tomber aussi !

Je marquai une pause avant de passer à autre chose...

-Bon, qu'est-ce qu'ils ont fait les autres, pendant l'absence de Howard, pourquoi ils ont pas été convoqués aussi?

Bon, ok, adieu la subtilité, mais parfois, fallait le secouer un peu, le Timmy.


© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1068
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Lun 16 Mai - 12:01


Le sale quart d'heure

     
ft. Timmy Evans & Amon Sorensen


Prendre la position de la victime dans cette histoire était trop facile. Je pouvais voir les grimaces d’Amon quand je posai de temps à autre mon regard sur lui. Et à chaque fois que je les voyais, je ne faisais que de faire encore plus pitié avec mes expressions.

Je parlai du crash me rappelant, en même temps que je le disais, que personne ne m’avait téléphoné après. A ça, Timmy se fit un plaisir de répondre qu’il n’en avait pas besoin parce que la presse avait déjà révélé comment j’allais… Et alors ? On est des potes, non ? Il aurait quand même pu prendre des nouvelles. Je pris un air blasé à sa réponse non sans laisser transparaitre une moue déçue. Il m’en voulait pour le crash, c’était sûr…

Il enchaina directement sur The Burning Fire. Il disait qu’il croyait qu’on aurait pu gérer ça tout seul. Qu’on n’avait pas besoin de lui pour faire un album. Alors Timmy, tu peux me dire pourquoi The Burning Fire a encore besoin d’un manager si on est assez autonome ? De toute façon, je n’avais pas signé avec une maison de disques pour avoir des foutues responsabilités. J’en voulais pas. Je voulais être leader de The Bruning Fire mais uniquement pour les médias… Pas dans les faits. Je voulais le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la caissière (surtout !) sans aller à l’épicerie…

-C’est pas mon job…

J’avais marmonné ça entre mes dents laissant mon regard voleter ailleurs que sur le manager anglais et en croisant les bras. Il était occupé à quoi d’ailleurs, l’Anglais ? A pouponner BleedingHeart ? Si c’était le cas, j’pouvais toujours aller voir Maria… Et Ricci par la même occasion. Je l’aurais déjà fait depuis longtemps si je n’avais pas été un retissent au changement.

J’allais utiliser la carte Maria pour pouvoir calmer Timmy mais Amon intervint. Il avoua être l’instigateur de la Une avant d’en expliquer les raisons. Amon parlait en ma faveur et ça m’arracha un grand sourire satisfait. Je détachai mon regard d’Amon pour regarder Timmy. Pour lui, je méritais le Une de Guitar&Pen depuis des années. Cette foutue Une où on voyait souvent Williams et James et où j’étais en petit derrière. Je regardai les deux amis se mettre les points sur le « i » en essayant de me pas trop laisser transparaitre que j’en étais bien content. Le Danois disait à son ami qu’il aurait pu téléphoner. Je pris un air très malheur en regard Timmy, faisant « oui » de la tête pour confirmer la chose.

-Une nuit entière… Avec des méchants flics…

Mais Amon rajouta quand même que j’avais agi comme un con ce jour-là. Je le regardai en haussant les épaules.

-J’étais bourré…J’crois...

Comme si ça allait arranger mon cas…

Le Danois continua à parler à l’Anglais. Il parla de moi en « il », comme si je n’étais pas dans la pièce. Ça ne me dérangeait pas mais je le lui fis regarder en faisant mine d’être plus intéressé par la théière posée sur le meuble. Mais, en fait, j’écoutai attentivement ce que disait Amon. Il parla des anciens membres et du nouveau Nathan. Quand il évoqua les androïdes, je souris un peu. Le pire c’est que Nathan ne faisait même pas exprès d’être con, j’crois… J’avais l’impression que le Danois était complètement rallié à ma cause. Et, pour cause, j’étais innocent. Pour lui, autant Timmy que moi cherchions l’attention. Je regardai le Danois en levant un sourcil. Il cherchait à passer un message à son pote mais je n’étais pas bien sûr d’en comprendre toute les subtilités. Amon connaissait Timmy bien mieux que moi.

Je ne rajoutai rien me contentant d’écouter la question d’Amon qui m’arracha un énième sourire. Ouais Timmy, réponds ! Pourquoi ils ne sont pas convoqué les autres ? Ils n’avancent pas plus que moi sur l’album que je sache. Moi, je me contentai d’une hypothèse.

-Ce qu’ils font ? Boh, Nathan doit sûrement être en train de chercher à arrêter notre claviériste et notre bassiste dans leur quête de conquête du monde… Il fait ça depuis qu’il contrôle les androïdes. J’ai dû lui proposer mon aide dans sa mission pour qu’il me ponde des foutues chansons.

J’avais dit ça avec désinvolture et comme si tout ça était totalement logique.

-Ah, dois-je rajouter qu’on risque très bientôt de devoir se retrouver des nouveaux membres ? J’crois que certains en ont sérieusement raz-le-bol…

Voilà, mon manager avait toutes les données et Amon aussi. Ils voient maintenant dans quel climat je travaillais... 

© Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 19 Mai - 20:22


Le sale quart d'heure!

ft. Amon Sørensen & Howard Stone


Je me trouvais patient avec Howard Stone. Il faisait la victime et j’avais bien vite fait de lui dire que nous n’avions pas besoin de prendre de ses nouvelles car il s’était assez bien assuré que tout le monde sache comment il allait. Ce crash aurait pu être la dernière partition pondue par Howard Stone et il ne semblait pas s’en soucier. Un jour, il se mordra les doigts d’être aussi inconscient de ses actes.

Cet accident était derrière et je ne voulais point y revenir. Ce qui m’intéressait c’était The Burning Fire et l’album qui devait sortir. J’avais pris la lourde tâche de dire à Howard la confiance que je lui attribuais à lui et à son groupe. Je n’aurais jamais cru qu’il fallait que je sois derrière eux sans cesse. Howard connaissait le métier, il savait comment nous procédions pour concevoir un album, il savait comment fonctionnait un groupe et je le croyais capable, ainsi que les deux membres les plus vieux du groupe, de pouvoir assurer des enregistrements sans ma présence. Il semblerait que je me sois cruellement trompé car, d’après le batteur Stone, ce n’était pas son job. Stone ne grandira donc jamais. J’avais les lèvres pincées me retenant de lui dire qu’avec une attitude pareille, il n’ira nulle part.

Ceci était sans compter sur l’intervention d’Amon et sa révélation. Il était responsable de la une qui parlait du crash d’Howard. Je me laissais aller à soupirer écoutant les raisons qui avaient poussé Amon à agir ainsi. Il considérait le fait que je l’ai muselé comme une erreur.

-Tu aurais pu me dire cela il y a des années. Pourquoi faut-il que tu le dises maintenant ?

Cette question ne demandait aucune réponse. Il est vrai que garder l’image bien net de The Burning Fire avait été une obsession pour moi depuis l’avènement du groupe et que désormais cela n’avait plus aucun sens, notamment avec le jeune Nathan qui était loin de l’ancienne image du groupe.

Mon meilleur ami ne s’arrêta pas en si bon chemin et souligna le manque de considération que j’avais eu après le crash de Stone. Un batteur qui prit ceci au vol en jouant à nouveau la victime. Au moins, Amon avait la sagesse de dire que l’attitude de Stone, ce jour-là, était inadmissible. Notez que le fait d’être bourré n’arrangeait pas le cas du batteur auprès de moi.

-Il méritait cette nuit en cellule.

Mon regard accusateur envers Howard à ce moment appuyait mes paroles. Amon n’avait pas encore fini et j’avais reporté toute mon attention sur mon meilleur ami. Il avait pris le parti de Stone et ceci parce qu’il savait très bien que, ces derniers temps, j’avais délaissé mon groupe pour ma bataille contre Ricci. J’aurais voulu entendre ces critiques masquées d’Amon en privé, loin de Stone qui saisissait chaque occasion pour se porter en victime. D’un regard, je le lui faisais comprendre. Notre pauvre Howard avait donc du, auparavant, se faire aux deux leaders et devait maintenant gérer le jeune Jerry The Kid. J’avais encore eu le droit à une critique cachée que j’avais ô combien saisi et sa question ramena sur ma figure un air neutre. Ce masque qui enterrait mes émotions.

-Une chose à la fois. Howard est celui qui s’est fait le plus remarqué malgré son statut naturel qu’il n’a pas su prendre.

Je ne pouvais en dire plus car Howard avait pris la parole me laissant sur une mise à jour sur le groupe qui était très effrayante. J’avais connaissance de l’obsession de Williams pour les androïdes mais je croyais qu’il s’agissait d’une passe d’adolescent. Il semblerait que ça frôle la pathologie si Howard n’exagérait pas les choses, ce qu’il avait tendance à faire.

-Que dis-tu ?

C’était ma première réaction et mon masque neutre tomba car j’étais abasourdi par ce que je venais d’entendre.

-Qui veut quitter le groupe ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Pourquoi ne dis-tu ceci que maintenant ?

Je pense avoir un téléphone chez moi et Howard pouvait très bien venir me dire que quelque chose n’allait pas. Je m’en voulais maintenant de ne pas avoir été plus attentif. Ma guerre contre Ricci m’avait pris un temps fou et avait accaparée toute mon attention, si bien que je n’avais point remarqué mon groupe dérivé.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Mer 25 Mai - 16:49


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


J'étais tout, sauf un médiateur. J'essayais juste de me démerder pour en être un. Mais je n'étais certainement pas assez subtil pour ça, ni assez neutre. Quoi que je dise, je ferais pencher la balance un coup dans un sens, un coup dans l'autre. L'équilibre parfait, j'y arriverais jamais. Parce que j'appréciais autant Timmy que Howard, aussi différent qu'ils puissent être.

Howard jouait du fait que pour l'instant, ça penchait plus dans son intérêt que dans celui de Timmy. Mais si je disais tout ça, c'était pourtant plus pour tirer le manager d'affaire qu'autre chose. Si j'arrivais à réveiller Timmy, je « sauverais », par extension, The Buning Fire, et donc Howard... Enfin... « Sauver » était un bien grand mot. Disons que s'ils arrêtaient déjà se de bouffer la gueule et qu'ils se remettaient au boulot, je serais déjà content.

Howard essaya de se justifier, quand je précisai que je trouvais son attitude atrocement débile, par le fait qu'il était bourré.

-C'est encore plus con.

Et Timmy d'ajouter qu'il avait mérité sa nuit en cellule, ce à quoi je hochai la tête.

Par contre, là où il fut moins un imbécile, ce fut quand il expliqua à Timmy, probablement pour la première fois, où en était réellement son groupe. Choses que je savais car les ragots sur Nathan J. allaient bon train au sein de L.A. People. Il avait du potentiel, pour un magazine comme le nôtre, le petit. Même pas besoin de faire marcher notre imagination, il en avait déjà bien de trop à lui tout seul.

Et quand Timmy m'avait demandé pourquoi je ne lui avais dit que maintenant que Howard méritait une meilleure Une que celle de L.A. People, je répondis du tac au tac.

-Parce que jusqu'à maintenant, ce n'était pas nécessaire. Tu savais ce que tu faisais. Tu as toujours su ce que tu faisais...

Par contre, je fus aussi surpris que mon meilleur ami lorsque Howard ajouta que certains membres, apparemment, souhaitaient quitter le groupe. J'en restai bouche bée en regardant le batteur. Putain, The Burning Fire venait juste de regagner un nouveau public, c'était prématuré pour apporter à nouveau des changements.

Je soupirai... J'avais d'ailleurs l'impression que je n'avais fait que soupirer depuis le début de cette conversation... Et j'avais toujours mes bras croisés, comme pour me protéger.

-Voilà pourquoi faut arrêter de vous défier l'un l'autre.

Je me décollai du meuble et fis les cent pas, pensant à la fois à ce que j'allais dire et aux litres de café que j'allais m'enfiler dès que j'allais sortir d'ici.

-Je ne suis pas là pour prendre le parti d'un de vous deux. Je suis juste un journaliste people et vous savez mieux que moi ce que vous avez à faire. Je suis là parce que je ne veux voir ni l'un, ni l'autre tomber. Los Angeles est une salope dont il faut se méfier des paillettes.

Mon regard était plus franc, mon discours aussi.

-Il faut s'allier et non se diviser. Si vous vous battez l'un contre l'autre, ce sont vos ennemis qui gagneront.

J'étais plus sûr de moi tout simplement parce que maintenant, je savais exactement de quoi je parlais.

-Si tu merdes avec The Burning Fire, Timmy, je peux te dire que les journaux ne te rateront pas. Cette histoire potentielle ne t'en rappelle pas une autre ?

Je me tournai ensuite vers Howard.

-Et maintenant que tout le monde est au courant de ta petite escapade en tournée en pleine session d'enregistrement via L.A. People. Et cet article-là n'a rien à voir avec moi. Tu ne crois pas que tu seras déclaré responsable de ce fiasco ? Tu veux faire la Une pour ça, Howard ?

Mon ton était dur, et égal à l'attention des mes deux interlocuteurs. Un ton qui était plus proche de celui de Lars que de mon ton habituel. De même que mon regard.


© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1068
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 26 Mai - 12:27


Le sale quart d'heure

     
ft. Timmy Evans & Amon Sorensen


Etre bourré n’était pas une excuse et les deux amis étaient d’accord là-dessus. Pour moi c’était une excuse comme une autre et tout aussi valable que : j’ai pas fait attention. Et puis, je ne me serais jamais crashé si les flics ne m’avaient pas bloqué le passage. On en parle de ça ? J’avais haussé les épaules affichant un air désinvolte.

Les deux amis s’arrangeait sur la Une, Timmy étant fâché qu’Amon ne lui dise que maintenant ce qu’il pensait de ses techniques pour museler les médias. J’écoutai l’échange baillant de temps à autre pour le simple fait de faire chier. Amon n’avait rien dit parce qu’il savait que Timmy savait ce qu’il faisait. Pourquoi ce n’est plus le cas maintenant ? A ceci je fronçai légèrement les sourcils. J’avais l’impression qu’il y avait des choses qui m’échappaient et c’était intriguant. L’échange s’éternisait entre les deux amis et ils discutèrent même de mes soi-disant responsabilités envers le groupe. Statut naturel ? Je ne suis pas un foutu manager. Ce n’est pas à moi de diriger ce groupe. D’où mon air perplexe rempli de sous-entendus.

Là-dessus, il était temps pour moi de causer un peu. C’est vrai quoi, je n’étais pas venu ici pour écouter Amon et Timmy se mettre sur la gueule. J’avais fait un topo sur comment était le groupe rendant Timmy et Amon bouche bée. Toucher coulé ! J’essayai de caché le petit sourire en coin qui montrait ma satisfaction face à ça.

-Stan et Kenneth. Ils en ont marre de Jerry. En soi, c’est compréhensible. Et je te le dis maintenant parce que ça me semblait le bon moment. Ouais, j’en voyais pas d’autres des moments.

Là, mon sourire était bien présent. J’avais fait un maximum pour essayer de sortir des chansons de ce foutu studio mais personne ne m’aidait. Nathan était aussi talentueux que dingue, Stan et Kenneth faisait tout pour essayer que le petit se tire et les deux nouveaux ne savaient pas trop quoi faire avec toute cette merde.

Amon intervint alors rappelant qu’il ne valait mieux pas se diviser sinon on allait tous couler. Je regardais le journaliste droit dans les yeux non sans afficher mon éternel regard désinvolte. Le discours d’Amon était dur… On avait des ennemis ? Ah bon… Moi j’en voyais pas un seul. Je faisais du rock, pas une foutue guerre. Je croyais qu’on avait tout : les fans, une bonne place chez MTI et la presse people. Qu’est-ce qu’on devrait craindre ? Je levai un sourcil, perplexe, devant la paranoïa d’Amon. Il s’adressa à Timmy toujours avec des sous-entendus que je ne comprenais pas. S’en devenait fatiguant… Après qu’il ait donné son petit commentaire au manager anglais, c’était à mon tour de me faire cuisiner par le regard particulièrement dur du Danois. Mon escapade à L.A. pouvait, pour lui, être préjudiciable si notre navire coulait et que, du coup, je risquais d’être nommé comme responsable.

-Tss…

Je sifflais entre mes dents troquant mon regard désinvolte pour un regard plus dur qui toisait autant Amon que Timmy.

-Si le groupe est encore sur pied c’est bien grâce à moi. Aucune chanson ne serait encore enregistrée si j’avais pas poussé Jerry… Si je suis responsable de ce fiasco pour avoir pris des vacances c’est que vous n’aurez pas fait votre boulot. Vous qui contrôler si bien la presse vous avez quelques ratés ces derniers temps. Dites-moi ce qui a changé, hein ? Pourquoi le navire coule ? Ne me dis pas, Timmy, que c’est à cause de BleedingHeart que tu n’as plus de temps pour nous, hein ! Ricci s’occupe bien de deux groupes alors ne me dit pas que c’est trop dur pour toi…

Je savais que j’avais touché un point sensible et je savais que les retombées allaient être douloureuses. Mais merde, j’avais tout fait pour The Burning Fire et c’est moi qui étais ici à me faire passer un savon parce que j’avais besoin de souffler.  

© Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Ven 27 Mai - 17:50


Le sale quart d'heure!

ft. Amon Sørensen & Howard Stone


Cette discussion était l’occasion, pour Amon, de me révéler qu’il était derrière la une qui racontait les malheureuses frasques d’Howard. De ce qui devait être un sale quart d’heure pour le batteur en devenait un pour nous tous. Si bien que celui qui semblait le moins à mal n’était autre que Stone lui-même qui baillait et regardait ailleurs comme pourrait le faire un enfant. Ce que nous faisions depuis des années, Amon le critiquais aujourd’hui, de quoi recevoir mes vives protestations. La justification qu’il me trouva m’appela à penser que mon meilleur ami n’avait plus confiance en mes jugements. Depuis tout à l’heure, il essayait de me dire que j’avais été distrait et que nous en payions les conséquences aujourd’hui. Ceci était peut-être vrai, mais maintenant que cet article allait bientôt sortir, je n’aurais plus à me préoccuper de cela.

-Je sais toujours ce que je fais !

C’était ma fierté qui parlait même si je savais que mon ami n’avait pas entièrement tort. J’avais délaissé The Burning Fire et je n’avais pas pris en compte les grands changements qui s’étaient fait au sein de mon groupe. Je devais faire de deuil de l’ancienne version de The Burning Fire pour me centrer sur ce qu’il était devenu.

Sur ces faits, j’eus des précisions qui me choquèrent de la part du batteur. Nous avions un bien plus grand problème que je l’imaginais. Ces révélations me choquèrent à tel point que je pris une expression de surprise partagée par Amon. The Burning Fire ne pouvait pas se permettre de perdre des membres alors que nous avions à peine remis le navire à flot. Howard nous apporta quelques informations supplémentaires qui n’étaient guère là pour me rassurer.

-Tu aurais pu me prévenir bien plus tôt ! Si je ne t’avais pas convoqué ceci aurait pu encore s’envenimer plus.


Je m’en voulais de ne point avoir été attentif. Amon avait raison, j’avais détourné le regard trop longtemps de The Burning Fire. A tel point que mes griefs envers Stone n’avaient pas lieu d’être car j’étais aussi fautif que l’adolescent attardé qui était convoqué dans mon bureau aujourd’hui.

Mon meilleur ami avait bien des choses à nous dire. Ses paroles étaient pleines de sens. Nous ne pouvions pas nous permettre de faux pas et se battre entre nous était tout bonnement inutile. J’avais soupiré approuvant à demi les paroles de mon meilleur ami.

Il s’adressa à moi avec un ton dur qu’il n’adoptait que rarement. Il n’avait pas tort. Mon attaque contre Ricci ne servirait à rien si je tombais à mon tour pour n’avait pas fait attention. Ceci serait tellement ironique… Je regardais mon ami, baissant les yeux momentanément avant d’approuver à nouveau signe que j’avais bien compris où voulait en venir Amon.

Howard eu le droit aussi à des reproches d’Amon ce qui me provoqua un peu de satisfaction. Bien entendu, comme à son habitude, le batteur ne resta pas muet. Il valorisa son rôle avant d’essayer de comprendre pourquoi nous en étions arrivés là. Ce n’est que quand il évoqua les compétences de Ricci en management que mon sang ne fit qu’un tour. J’avais transpercé Stone d’un regard glacial renforcé par mes yeux d’un bleu prononcé. Je m’étais retenu de l’étrangler sur place. Le moment était suspendu et un silence oppressant s’installa dans la pièce.

-Il coule parce que je n’ai pas été attentif. Certes, BleedingHeart m’a pris un peu de temps, mais j’ai surtout oublié mes responsabilités en vous laissant trop de liberté et en manquant de vous superviser.

J’avouai mes fautes sans expliquer les véritables raisons qui m’avaient éloignée de The Burning Fire. Les avouer était le seul moyen de repartir du bon pied. Nous ne pouvions pas nous permettre de laisser dériver le groupe.

-Ceci n’arrivera plus. Dès demain, vous retournez en studio. Je serais là.

Mon regard était toujours très froid ainsi que mon ton qui ne laissait transparaitre aucune compassion.

-Howard… Que tu te fasses la secrétaire de Ricci est une chose. Que tu utilises l’Italien comme élément de comparaison avec mon travail en est une autre. Ne compte pas sur ton talent pour gagner mon indulgence à l’avenir.

Howard avait l’habitude de mettre en avant qu’il était un batteur exceptionnel. Je devais lui rappeler que ce simple fait ne le sauvera plus.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Mar 31 Mai - 16:09


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


Mis le dos au mur par mes deux interlocuteurs alors qu'à la limite, j'étais le seul ici à ne pas avoir de problème, j'avais réagi à l'instinct, au réflexe. Et le ton que j'avais entendu prendre ma propre voix, je ne l'aimais pas. Mais il fallait bien avouer que ce fut efficace, comme ça l'avait toujours été quand Lars l'utilisait avec moi. On ne pouvait pas répliquer à ça... Sauf si on s'appelait Freiya.

Ou si, comme Howard, on ne se sentait pas en faute du tout, ce qui, pour une fois, n'était pas tout à fait faux... Mais je fus satisfait quand même. Bien que je n'aie pas aimé faire ça. Pas avec mon meilleur ami, d'autant plus. Timmy avait baissé la tête et approuvé. J'avais enfin réussi à toucher ce que je voulais toucher. A lui faire ouvrir les yeux sur son attitude de ces derniers mois et son ton avait enfin baissé avec Howard.

Je ne fis pas attention au batteur qui restait sur sa position, mais j'avais hoché la tête, approuvant le fait que Timmy accepte de s'écraser un peu. Je savais mieux que quiconque que, parfois, pour gagner, il fallait faire profil bas... Pour mieux revenir après... Pour que l'ennemi baisse sa garde... Bien que Howard, dans ce cas-ci, ne soit pas un ennemi, je n'avais aucune envie qu'un gars aussi talentueux que lui passe du côté de Ricci simplement parce que Timmy était buté.

C'était donc bien joué de la part du manager, même si ça avait été laborieux. Je me détendis un rien. Le dialogue changea de nature. Du dialogue de sourd du début, on en était maintenant à un Timmy prêt à faire quelques concessions...

Je savais qu'il ne faisait pas ça purement pour le bien-être ou pour faire plaisir à Stone, mais bel et bien pour survivre. Et c'était ce que Timmy et moi, on faisait le mieux, survivre.

Ce qui n'empêcha pas l'Anglais de mettre les points sur les « i » et les barres sur les « t ». Il enjoignit Howard de retourner en studio, avec son groupe, ce qui le forcerait à reprendre contact avec les autres. Mais Timmy se mettait dans la même situation puisqu'il promettait à Howard d'être présent lui aussi. Une très bonne idée selon moi. Il fallait qu'il apprenne à connaître son nouveau groupe.

Il aurait pu sans problème laisser l'ancien The Burning Fire fonctionner en autonomie temporairement comme il l'avait fait inconsciemment ces derniers mois. James, Stone et l'ex-Williams auraient fait ça sans aucun problème parce qu'ils avaient l'habitude. Mais avec une nouvelle mouture comme celle-ci. Ça avait été loin d'être l'idéal. Et Howard n'avait pas, malgré ses 33 ans, la maturité nécessaire pour être un leader. Si on comparait le groupe au casting d'un film, Howard n'était pas le héro : il était le petit marrant que tout le monde aime... Le bras droit du héros. Le gros problème maintenant, c'était qu'il n'y avait plus de héros. Plus de réel leader de The Burning Fire, depuis que James était dans son foutu coma.

Quant à Jerry The Kid... Ben il était tellement bizarroïde qu'on ne savait pas vraiment ce qu'il était...

Ce qui se passait maintenant ne me concernait plus. J'avais juste permis de rétablir le contact entre les deux... C'était à eux de se démerder maintenant.

-Tout ça me semble être la meilleure chose à faire...

Timmy allait se rendre compte des problèmes du groupe et je ne doutais pas qu'il puisse les gérer. Quant à Howard, il allait peut-être enfin trouver en son manager le meilleur des alliés pour arriver à tirer quelque chose de Jerry The Kid.

Et dès qu'ils y arriveraient, les bonnes Unes pleuvraient... J'avais les contacts qui fallait pour ça. Mais Guitar&Pen ne peut pas aussi facilement mentir que L.A.People. Il leur fallait du concret. Je soufflai discrètement de soulagement...

-Bon, là-dessus, je vais chercher un café vu que Timmy a toujours pas de perco... T'en veux un, Howard?

Inutile de demander à Timmy, c'était un buveur de thé irrécupérable.

© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1068
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Mer 1 Juin - 16:24


Le sale quart d'heure

     
ft. Timmy Evans & Amon Sorensen


Si Timmy m’en voulait parce que je ne l’avais pas prévenu plus tôt, moi je lui en voulais parce qu’il n’avait pas été là pour le groupe et que tout partait en couille depuis.

Amon aussi avait poussé une petite gueulante autant pour moi que pour Timmy. Je savais qu’Amon avait l’art de mettre son nez dans les affaires de son meilleur ami et je m’y étais habitué depuis toutes ses années. Il avait beau me dire tout ça le Danois, moi j’avais fait mon job. Je pouvais pas obliger les autres à bosser. Moi, je bossais mais je pouvais pas faire tourner le groupe tout seul. Il y avait beaucoup de gens qui ne faisaient plus leur travail et ce n’était pas moi. Je blâmais Timmy pour ça. Si bien que j’avais durcis mon ton, moi aussi. J’étais allé jusqu’à dire que Ricci était meilleur que Timmy. Je connaissais l’Anglais, je savais où viser quand je voulais le faire sortir de ses gonds. Il m’avait fait réveiller à 7h du mat’ pour m’engueuler alors que je n’étais coupable que d’avoir pris des vacances alors je me vengeais comme je pouvais. Comme un sale gosse pouvait le faire.

Je sentis son regard me transpercer de part en part. Sur le coup, ça me glaça le sang. Mais je récupérai vite un semblant de sourire quand Timmy avoua qu’il n’avait pas fait son job. Quand il me demanda de retourner en studio demain et lui avec, je croisai les bras un grand sourire aux lèvres.

-J’y serais. Mes vacances sont finies de toute façon.

J’avais de la place dans mon agenda pour une session d’enregistrement… Même si j’avais l’impression que ça allait plutôt être une mise au point qui ne risquait pas d’être agréable…

Timmy continua en me menaçant presque. Il n’avait donc pas aimé ma petite réflexion sur Ricci. Etonnant… J’accueillis la menace avec désinvolture.

-Content que tu ne t’emmêleras pas dans mes histoires avec Maria.

J’avais extrapolé ce qu’avait dit Timmy par « que tu te fasses la secrétaire de Ricci est une chose ». C’était aussi une manière de lui dire que je n’avais aucune envie qu’il en parle. C’était ma foutue vie et mon manager n’est pas mon foutu père.

Amon était, lui, rassuré. Ça se sentait. Il devait franchement tenir à Timmy pour s’en faire autant pour son groupe. Il voulait un café et m’en proposa un.

-Laisse tomber. J’irais boire du whisky chez moi. Le café de MTI est dégueu de toute façon.

Je souris au journaliste avant de reposer mon regard sur Timmy.

-Sauf si t’as encore des choses désagréables à me dire. Dans ce cas, je vais devoir prendre un Irish café pour tenir éveillé.

Oui parce que les longues engueulades, ça avait tendance à m’endormir. Je ponctuai d’un sourire désinvolte.   

© Billy Lighter



Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Timmy Evans


Messages : 543
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Jeu 2 Juin - 16:16


Le sale quart d'heure!

     
ft. Amon Sørensen & Howard Stone


J’avais pris mes responsabilités en remettant la faute sur mon manque d’attention envers mon groupe. Ceci dans un but de survie afin que The Burning Fire ne sombre pas définitivement. Ce n’était pas mon genre de m’écraser mais il s’agissait ici d’une tactique afin de pouvoir reprendre le contrôle sur ce qui avait été perdu pendant que je m’occupais d’écraser Ricci. Ces aveux m’avaient valu un regard bienveillant d’Amon. Nous remettrons The Burning Fire dans le droit chemin dès demain et je conviais Howard à être là. Ce à quoi il n’objecta point car ses vacances étaient finies. Il rêvait pour en avoir d’autres avant longtemps mais je préférais garder cette réflexion pour moi.

Mon regard bleu de glace cherchait à transpercer le batteur alors que je lui avais fait une remarque cinglante concernant sa petite comparaison entre moi et l’Italien. Celle-ci n’avait pas manqué de mettre en avant les compétences de Ricci au détriment des miennes. Le batteur avait, hélas, bien réponse à tout ce qui était agaçant.

-Je ne m’en mêlerai point tant que ceci ne met pas en danger The Burning Fire.


Cette proximité qu’avait le batteur avec la secrétaire de Ricci pouvait être autant problématique qu’intéressante, cette ambivalence m’avait poussé à laisser faire Howard non sans regarder les choses de loin.

L’histoire me semblait réglée et ceci avait satisfait Amon qui nous le fit remarquer. J’adressai un demi-sourire à mon meilleur ami qui voulait décompresser en allant chercher du café. Chose qu’il proposa à Howard qui refusa se disant qu’il était temps pour lui de partir. Il n’aimait guère le café de MTI, et nous nous rejoignions là-dessus. Il était tout simplement infecte, je l’avais constaté les rares fois où j’avais opté pour un café à la place de mon éternel thé.

-Non, nous nous sommes tout dit. Sois au studio demain. Frais et dispo !

Mon ton calme était revenu. Ma remarque concernait bien sûr son envie d’aller boire de l’alcool. S’il vivait jusqu’à 40 ans, Howard avait de la chance. Je m’étais toujours demandé comment il fait pour tenir avec sa consommation plus qu’excessive.

J’avais libéré le batteur et j’avais remercié Amon d’un signe de tête. Nous allions maintenant, peut-être, pouvoir sortir cet album.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 690
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   Dim 5 Juin - 14:04


Le sale quart d'heure !

   
ft. Timmy Evans & Howard Stone


Howard ne voulait pas de café, je me doutais bien qu'il avait bien mieux à ses yeux chez lui niveau boisson... C'était un putain d'alcoolique et si je ne pouvais pas prétendre lui faire la morale parce que je ne savais que trop peu ce qu'était la vie de rockstar, je n'avais pour autant pas spécialement envie que le batteur finisse par avoir une gueule aussi ravagée que cette de Sniper, le chanteur de The Army. La photo ramenée par Eileen me faisait mal au cœur, d'autant que The Army était un de mes groupes favoris. Mais ça passait quand même, parce que je ne connaissais pas Sniper personnellement. Howard, lui, je le connaissais.

Et de là partait aussi toute cette conversation qu'on venait d'avoir et qui permettait de aiguiller The Burning Fire et leur manager, ainsi que deux de mes amis... Les deux seuls amis que j'avais, en fait.

Au moins semblait-il que les choses soient en bonne voie de s'arranger et ça me permettait de m'éclipser. Le dernier regard et hochement de tête de Timmy me fit chaud au cœur. Non seulement il ne m'en voulait pas pour les mots durs que j'avais plus avoir, mais en plus, il m'en remerciait.

Il était, après tout, inutile de chercher à détruire Ricci si c'était pour tomber en même temps. Et ça, ça avait parlé à mon ami anglais.

Je quittai donc le bureau, laissant le manager et son poulain régler les derniers arrangements pour le lendemain. J'espérais que chacun tiendrait ses promesses, mais quoi qu'il arrive, je ne pourrais quand même rien y faire.

Je descendis d'un étage, me plantai devant la machine à café dans laquelle j'insérai un dollar et attendis que le café coule, le front appuyé contre la machine. Je pouvais être content de ce qui venait de se passer, même si des tensions restaient à apaiser. Je fermai les yeux. Ma propre voix tournait dans ma tête et c'était ça qui me dérangeait. Mes propres mots, prononcés comme Lars l'aurait fait.

Efficace... Mais je détestais ça. Je n'étais pas Lars, comme je n'étais pas Freiya.

Si je leur avais ressemblé plus, tout aurait été plus facile.

Mon café près, je le pris et me dirigeai directement vers la sortie pour retrouver ma voiture. J'embraquai et démarrai le moteur, direction L.A.People.

Il était temps de détruire Daniele Ricci.

© Billy Lighter












AMON


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le sale quart d'heure! [PV Amon/Howard][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sale quart d'heure [Libre]
» le quart d'heure de gloire
» Colère & Mauvais quart d'heure en Perspective {PV Ashley}
» [ MISSION ] Alerte, panneaux publicitaires ! ♢ ginji, raven et samaël
» Yann découvre la vérité, et Mitsuki passe un mauvais quart d'heure (clos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Major Tom Inc. building-