AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Ven 17 Juin - 14:24


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


Nous étions rentrés de tournée il y avait quelques semaines, mais nous étions perdus. Billy ruminait sa rage contre Savannah et restait enfermé dans sa villa plutôt que d'utiliser cette colère pour commencer à tourner le clip de Be Mine...

De retour dans ma ville natale, j'en parcourais les rues encore et encore, passait de clubs en bars et de bars en clubs, dilapidant méthodiquement l'argent que m'avait rapporté la tournée avortée. Pourtant, j'avais bel et bien un but : retrouver Adriana. J'étais allé à l'animalerie, mais elle n'était plus là, ayant troqué sa forme reptilienne pour adopter celle de Kramer. Afin de pouvoir communiquer autant avec moi qu'avec tout ceux qui nous entouraient, même si j'étais toujours le seul à réellement comprendre ce qui se passait.

Et pourtant, elle semblait maintenant avoir disparu. Elle était introuvable.

Sans Adriana, sans Billy, je ne pouvais que me perdre dans les bras protecteurs de L.A., m'en imprégner, ne faire qu'un avec elle. Une nouvelle période de gestation, une nouvelle mue, qui engendrerait une nouvelle ère pour The Lightening.

C'est au Dizzy Warhol que j'atterri alors qu'il faisait nuit sans que je sache exactement quelle heure il était. Les lumières de L.A. dansaient comme autant de lucioles autour de ma tête hirsute. Habillé d'un pantalon en cuir moulant et d'une veste en cuir sous laquelle je ne portait rien, j'entrai dans le club, attiré par les néons comme tant d'autres créatures dont j'empruntais le même courant migratoire. Quelque chose nous avait tous attirés là, cette nuit... Comme instinctivement, les sorcières savent où et quand se réunir pour célébrer un sabbat, faire un sacrifice...

Mes sens furent envahis par les couleurs flashes, sans être dérangés pour autant. La musique, The Burning Fire, était poussée à fond et peut-être était-ce elle autant que les lumières, qui nous avait appelé à nous retrouver ici.

Tant de créatures surnaturelles, toutes au même endroit et toutes complètement ailleurs en même temps.  

Une Convergence des Mondes.

Nous dansions une drôle de danse, moitié chorégraphie, moitié errance erratique. Certains avaient fini par trouvé où on pouvait se fournir en boisson. D'autres, dans des alcôves du club, dansaient des danses plus discrètes, communion des corps ou invitation lucrative au voyage...

La poussière d'étoile flottait ici jusque dans l'air, pénétrant les veines, emplissant les poumons provoquant chez beaucoup de créatures un reniflement caractéristique.

Suivant le courant, je m'échouai contre le comptoir humide de bières et autre alcool collants mélangés. Mes lunettes de soleil et mes cheveux me dissimulait au monde tout en me rendant, paradoxalement, extrêmement reconnaissable.

La bouche entrouverte, mon attention passait du mouvement lent des créatures au clignotement des néons...


© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Lun 20 Juin - 16:18


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


Cela faisait un moment que j’étais rentré de tournée. Le retour à la réalité a été compliqué. Tout ce que j’avais vécu pendant la tournée était derrière et j’avais dû revenir au travail au Dizzy. Ce n’était pas ça le plus dur. J’aimais beaucoup ce que je faisais au Dizzy, c’était un métier que j’adorais. Seulement, mon ancien gang n’avait pas raté mon retour. Un peu après que je sois revenu à Los Angeles, ils sont carrément venus me voir sur mon lieu de travail pour me demander si j’avais réussi à avoir Cash Izbel comme client. Après tout, si j’étais parti sur la tournée, c’était pour ça. Je ne pouvais pas leur mentir, ça aurait empiré mon cas. J’avais été sincère et j’avais dit que je n’avais pas eu le temps à cause de l’émeute mais que j’allais tout faire pour l’avoir très vite.

Ca n’avait pas suffi. Ils m’ont tabassé, ce jour-là, juste après mon service pour me donner un avertissement. J’avais déjà pas mal de clients pourtant, mais ils en voulaient plus. Tout ça pour me faire regretter d’avoir quitté le gang un jour… Je n’allais pas m’en sortir aussi facilement. Il n’y avait que ce qu’Abel m’avait dit en tournée qui me permettait de tenir. Je savais que je devais redevenir l’ancien Delfino, pour survivre en attendant de trouver une meilleure solution…

Redevenir celui que j’étais avant signifiait faire un trait indélébile sur mes doutes et donc n’avoir aucun remord à proposer de la drogue à Cash. C’était égoïste parce que c’était sacrifié sa vie pour la mienne.

Je n’avais pas vu Cash ses dernières semaines. J’avais pourtant cherché dans les endroits où il avait l’habitude d’aller. Aucune trace de lui et je commençai à me dire que mes jours étaient comptés…

Ce soir, j’étais de service au Dizzy qui était maintenant le seul endroit où je me sentais en sécurité. Je m’éclatais à faire des cocktails essayant d’oublier ce qui risquait d’arriver si je ne mettais pas la main sur Izbel. Je discutais avec les clients, comme à mon habitude. Le Dizzy était vraiment un havre et j’aurais tout fait pour doubler mes heures de travail.

The Burning Fire s’entendait dans tout le bar alors que j’étais concentré sur la commande de cocktails que je venais d’avoir. Quand je me suis retourné pour déposer les verres sur le comptoir, mon regard tomba sur Cash Izbel. Celui que je cherchais depuis des semaines… Il était là, avec ses lunettes de soleil sur le nez. Je déposai les verres sans écouter, ni regarder les clients qui les avaient commandés. Je me dirigeais vers Cash Izbel. Il fallait que je l’ai ce soir… Je n’avais pas le choix.

-Cash !


Je l’appelai pour attirer son attention.

-Comment tu vas depuis la tournée ?… On a plus entendu parler de The Lightening, depuis…

C’était vrai. C’était silence radio du côté du groupe depuis l’annulation de la tournée. Je savais que ça devait être très dur pour eux, après tout, j’avais vu le massacre que ça avait été et ça avait dû toucher le groupe profondément.

Je tentais de sourire à Cash mais le cœur n’y était pas vraiment.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Mar 28 Juin - 17:40


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


J'entendis mon nom, qui venait de loin. Pas de si loin que ça, en réalité, mais avec la musique qui prenait toute la place, c'était tout pareil... Je tournai la tête vers mon nom... Et une voix, avec un accent léger que je connaissais bien s'approcha pour finalement se matérialiser en mon vieux pote Delfino. Il était beaucoup plus vieux que moi, mais il avait toujours traîné dans notre quartier, lui et sa bande... Quand j'étais plus jeune, je m'amusais à faire des figure en BMX devant eux juste pour attirer leur attention.

Puis ils m'offraient des clopes quand je réussissais bien une acrobatie. Et puis par après, petit à petit, j'avais appris plein de trucs avec eux dont quelques mots en espagnol et tous les noms différents que portaient les drogues en argot. Des putains de bons souvenirs, dans un sens.

Aujourd'hui, c'était à peine si Delfino avait pris une ride depuis cette époque-là. Mais, un peu comme moi, il trichait... il était latino et les latinos vieillissaient moins vite. Tout comme moi, étant métis, j'allais rester beaucoup plus longtemps jeune que Billy qui était on ne pouvait plus blanc...

Je tapai dans la main de Delfino, comme on avait l'habitude de le faire quand on se croisait dans la rue. Je ne l'avais pas revu depuis... Je ne savais plus. Mais ça faisait un putain de bail. Et comme je n'avais aucun souvenir d'être allé chez lui le jour de ma crise cardiaque...

-Je vais bien, je vais bien... T'as pas vu Billy ?

Cette question venait toujours, encore et encore, comme un réflexe, tant on avait l'habitude de se perdre de vue... On ne savait jamais. Si ça tombe, il était ce soir même au Dizzy et je ne savais même pas qu'il était là.

Puis, passant presque du coq à l'âne...

-Heu... J'ai entendu que t'étais aussi sur la tournée... Les roadies qui disent ça...

Je haussai les épaules, m'appuyant sur le comptoir.

-Je t'ai pas vu, moi. J'aurais voulu te voir...

Je frottai l'intérieur de mon coude d'une main, tic de junkie qui trahissait mon sous entendu, même si ce n'était pas le but...

Je désignai les étagères de verre derrière lui sur lesquelles étaient alignées des bouteilles d'alcool.

-Je peux avoir un Jack. La bouteille, c'est ok, t'emmerdes pas avec un verre...

Je tendis le bras vers lui jusqu'à ce qu'il glisse la bouteille dans ma main...

-Alors Billy est pas là, hein ? Tu l'as pas vu ?

Je voulais le voir... ou pas ?


© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Mer 6 Juil - 12:29


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


Cash était bien là, en chair et en os. Il avait tapé dans ma main comme on avait l’habitude de le faire. Je connaissais Cash depuis des années. Il n’était qu’un ado quand on s’est rencontré la première fois alors que j’étais encore dans mon gang qui me persécutait maintenant. Je commençais à me dire, que c’était ça le bon vieux temps…

Il allait bien, ce qui me rendait déjà d’une meilleure humeur. Savoir, qu’après tout ce qui s’était passé, il allait mieux c’était cool. Le seul hic était que j’allais devoir bientôt lui fournir de quoi replonger dans les méandres de la drogue et que je devais le faire sans avoir de remords… Rien que d’y penser mon sourire disparu encore une fois.

-Non, je n’ai pas vu Billy… Il n’est plus venu au Dizzy depuis très longtemps, tu sais...

Cela ne voulait pas dire qu’il ne fréquentait plus du tout le Dizzy, mais je ne travaille pas 7j/7 non plus. Je savais que Billy était quelqu’un de très privé et qu’il ne sortait pas souvent de chez lui. Les journaux disant de lui que c’était un homme névrosé préférant vivre reclus. Un genre d’Howard Hughes du rock.

Cash était différent de Billy, il sortait toujours. Il était même venu une fois chez moi pour avoir de l’héroïne, le jour de sa crise cardiaque. Mon cœur se serra rien que de repenser à ça. Je me repris un peu quand il parla de la tournée.

-Oui, j’y étais… J’ai beaucoup trainé avec les roadies. Je suis un ami d’Abel Hudson. On a dû se rater. Ce n’est pas toujours facile d’approcher les stars.

Je crois, qu’en fait, je l’avais évité sans le savoir. C’était ma mission d’avoir Cash comme client et je ne voulais pas la réussir, au fond, à ce moment. Je repérai le geste de Cash qui se gratta l’intérieur du coude. Mon regard avait regardé l’endroit criblé de marque. Il avait déjà replongé, ça se voyait. Les marques étaient récentes. Je m’en venais mal mais, en même temps, ça me soulageait d’un poids. J’allais pouvoir lui proposer de l’héro plus facile. C’était triste à dire.

Il voulait à boire. Je lui pris une bouteille que je déposais dans sa main.

-Tiens…

Quelque chose me disait que ce ne serait pas la dernière de sa soirée. Cash était un grand buveur en plus de se shooté. Je me demandais comment il pouvait encore tenir debout.

Il reposa la question pour Billy.

-Non, Billy n’est pas là. Il doit être chez lui. J’en sais rien, je ne l’ai vu qu’une seule fois et c’était à l’hôpital.

Je m’étais appuyé les bras croisé sur le comptoir. Cette histoire de Billy semblait l’inquiéter. J’espère que le chanteur allait bien.

Je devais faire vite avant que Cash ne m’échappe.

-Tu as replongé, c’est ça ?

Je disais ça sans le juger et en montrant du doigt son bras.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Mar 12 Juil - 13:29


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


Delf n'avait pas vu Billy... Où était donc Billy ? Pas ici. Donc, je pouvais faire ce que je voulais. Mais qu'est-ce qu'il était en train de faire lui ? Est-ce qu'il vivait seulement toujours ? Est-ce que quelqu'un saurait s'il lui arrivait quelque chose ? J'aurais pu aller jusqu'à Malibu pour vérifier. Mais je ne pouvais m'y résoudre. Personne ne pouvait entrer dans la bulle de Billy... Sauf Liam.

-Ah...

Je laissai Billy de côté pour un moment, le temps de dire à Delfino que je ne l'avais pas vu sur la tournée. Il disait être un ami d'Abel Hudson et je souris.

-Un bon gars Abel...

Puis, le latino dit qu'on ne s'était pas vu parce que ce n'était pas facile d'approcher les stars. Je rigolai...

-Je suis là, mec... Je suis venu tout seul... Et toi, tu peux passer partout... Je sais ça.

Je l'avais déjà vu faire, approcher des gars... Et en plus, Delfino pouvait vendre un frigo à un esquimau s'il voulait.

Il me fila la bouteille que je lui avait désignée derrière le comptoir et je la débouchai pour en prendre une longue lampée. Puis, je demandai où était Billy et il semblait que Delfino ne sache pas où était le chanteur... La dernière fois qu'il l'avait vu, c'était à l’hôpital. Moi qui m'étais remis à boire, je m'arrêtai net et plaçai mes lunettes de soleil sur la tête, dégageant mes yeux noirs et inquiets.

Mais il me fallait trop de temps pour réagir. Il me fallait toujours du temps pour réagir. D'autant que j'étais choqué par la nouvelle. Et entre temps, Delfino m'avait posé une autre question en désignant mon bras criblé de cicatrices encore récentes d'injections. Chaque point ou hématome représentait un voyage.

J'avais moi aussi baissé les yeux vers mon bras alors que Delfino était confortablement appuyé sur le comptoir collant d'alcool. Je répondis d'une voix hésitante. Je savais que la majorité des gens qui m'entouraient ne comprenait pas. Mais Delfino, lui, était un passeur et donc l'un des seuls susceptible d'avoir plus de tolérance...

-J'étais aveugle... J'avais fermé la porte... Trop longtemps... J'ai abandonné le Désert et Adriana et les gens sont morts...

Nos fans, qui nous vénéraient... Parce que je n'avais pas su écouter...

Puis, je revins sur ce qui m'inquiétait...

-Billy a été à l’hôpital ? Qu'est-ce qui lui est arrivé?

Que je n'aie pas été mis au courant ne m'étonnait pas plus que ça. Billy et moi, nous nous voyions le plus souvent en coulisse, à l'hôtel, sur scène et parfois en studio quand on enregistrait nos lignes le même jour...

Le reste du temps, nous étions seuls... Incomplets.


© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Jeu 21 Juil - 14:45


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


J’avais trouvé une excuse stupide pour expliquer pourquoi on ne s’était pas vu en tournée. J’avais parlé d’Abel Hudson que Cash considérait comme quelqu’un de bien. C’était vrai qu’Abel était vraiment un type génial. J’avais pu voir des choses que je n’aurais jamais pu voir sans Abel.

-Ouais, c’est vraiment un type bien.

Mes excuses débiles avait fait rigoler le guitariste qui montrait à quel point il était accessible et à quel point je pouvais passer partout. C’est vrai que quand je faisais encore partie intégrante de mon gang, j’étais le petit latino passe partout. J’étais réputé pour ça. J’avais ri, moi aussi.

-C’est vrai… J’étais occupé à apprendre le métier de roadie. J’ai pu approcher Daniele Ricci. J’aurai du chercher plus après toi, je t’aurais trouvé sûrement.

La vérité c’était que j’avais peur d’arrivé à mon but. J’aurais pu approcher Cash des dizaines de fois pendant la tournée mais je n’avais pas cherché après parce que je savais que ça voulait dire le faire retomber dans la drogue.

J’avais servi Cash et j’avais remarqué les petites marques de piqures sur ses bras synonyme de rechute. Il n’avait pas eu besoin de moi pour replonger et ça me soulageait.

Il avait demandé encore après Billy. Je lui avais expliqué que je ne l’avais plus vu depuis le jour où on s’était vu à l’hôpital, avant la tournée. Cash avait dégagé ses cheveux et paraissait très inquiet. J’étais déjà passé à autre chose pour venir à ce qui m’intéressait et donc à la drogue que prenait Cash. Je voulais une confirmation. Je la reçu d’une drôle de façon. C’était comme s’il me racontait un trip. J’avais regardé Cash pour essayer de décrypter ce qu’il disait.

-Qui est Adriana ?

Je ne savais pas si elle faisait partie du trip ou si c’était une personne réelle. Cash semblait perdu.

-Et qui est mort ?

Là encore c’était difficile de savoir si c’était un délire où s’il parlait des gens décédés dans le mouvement de foule qui a eu lieu pendant la tournée. Le discours de Cash n’était pas simple à comprendre.

Il était revenu à Billy et à l’hôpital. Il croyait que je l’avais vu récemment à l’hôpital ce qui expliquait son air inquiet. Je voulais le rassurer directement.

-Non, non, ne t’inquiète pas ! J’ai vu Billy à l’hôpital il y a longtemps quand tu as eu ta crise cardiaque. Tu te souviens. Sinon, je n’ai plus vu Billy depuis ce jour-là. Hormis sur scène pendant la tournée.


Cash l’avait donc vu avant moi. J’en revins à la drogue après avoir rassuré le guitariste.

-Qui est ton dealer ?

Je parlais à mi-voix. C’était important de savoir ça. Piquer les clients des autres était parfois dangereux et il valait mieux savoir qui c’était.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Ven 22 Juil - 12:37


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


J'avais tout expliqué à Delfino tout en descendant à grandes gorgées la bouteille qu'il m'avait donnée. Je lui avais dit pour Adriana que je n'avais pas écoutée, la porte que j'avais fermée, les morts qui revenaient toujours me hanter, m'empêchant de dormir. Il ne leur faudrait plus beaucoup de temps avant de trouver l'entrée du Désert...

Je pouvais raconter tout ça au petit latino, parce que c'était lui qui détenait les clés du Désert. C'était lui le passeur qui me permettait de voyager d'un monde à l'autre. Il avait le droit de savoir pourquoi, ce que j'avais à y faire, qui je devais y retrouver. Mais il ne savait pas qui était Adriana, je me penchai en avant sur le comptoir et dis en parlant fort pour passer au dessus de la musique, mais sur le ton de la confidence...

-Adriana, la Déesse Serpent... Eileen J.Kramer.

Eileen J.Kramer... J'aurais toujours cru que si Adriana devait un jour parcourir ce monde, elle aurait choisi la sœur de Billy, Evy. Une fille aux cheveux de feu, l'amie de Jörmungandr, mon amante... Mais elle avait choisi la photographe, celle qui pouvait d'un clic, arrêter le temps, le monde, et réduire un moment à une image de 10 centimètres sur 15.

Delfino voulait savoir, pour les morts... Ils n'étaient pas vraiment morts, ils étaient là, et lorsqu'ils ne me couraient pas après, j'étais sûr qu'ils jouaient avec les neurones de Billy...

-Les morts qu'à créés le Midwest. Nos fans qu'il a retournés contre nous.

Je frottai mes yeux par dessous mes lunettes de soleil, encore fatigué rien que de repenser à l'émeute, sans pouvoir empêcher les images de revenir. Puis, je m'allumai une clope avant de boire une longue gorgée de whisky... Le tout étant comme des remparts ou des anesthésiants contre les séquelles du Midwest...

Billy devait vivre le même Enfer éveillé et j'angoissai directement quand Delfino me parla d’hôpital. Il avait vu Billy à l’hôpital. Mais il me rassura en me disant que ce n'était pas récent, que ça datait du jour où mon cœur avait lâché. Le latino me demanda si je me souvenais et je hochai la tête. Ouais, je me souvenais un peu... C'était le jour où j'avais vu le Serpent de béton, celui qui serpentait d'état en état, nous guidant sur la route de la tournée. Celui qui nous avait mené devant le plus grand des ennemis.

Le jour où tout avait commencé à foirer parce que j'avais eu peur, peur de prendre les clés pour ouvrir à nouveau la porte du Désert en pensant que mon cœur ne le supporterait pas.

Le jour où j'avais eu peur de la Mort.

Je bus à nouveau le whisky brûlant alors que Delfino me demandait le nom de mon nouveau passeur.

Je hochai négativement la tête et passai ma main devant mon visage plusieurs fois pour illustrer l'effet que ça me faisait.

-Je ne sais pas... Son visage change tout le temps...

Il n'avait pas de visage, pas d'identité, pas de nom, jamais les mêmes clés... Le Désert vacillait...

Je relevai mes lunettes de soleil et regardai Delfino droit dans les yeux.

-C'est de toi que j'ai besoin.


© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Dim 31 Juil - 15:05


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


Cash me racontais un trip, j’en avais l’impression. J’avais beaucoup de questions car je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait me dire. J’avais déjà vu beaucoup de drogués et je savais que parfois, il était difficile de les suivre. Cash était souvent difficile à suivre quand il tripait. Je l’avais déjà vu plusieurs fois faire avant qu’il ne soit connu dans le monde pour sa musique avec The Lightening. Il m’avait expliqué qui était Adriana. C’était une déesse Serpent, quelqu’un sorti de son imagination. Je ne savais pas qui était Eileen J. Kramer, mais j’avais l’impression de déjà avoir entendu ce nom quelque part.

-Qui est Eileen J. Kramer ?

J’avais beaucoup de question et je priais pour ne pas ennuyer le guitariste avec celle-ci. J’essayais de comprendre son trip parce que souvent ça avait bien plus de signification qu’une simple fantaisie. Quand je touchais à la drogue quand j’étais plus jeune. Quand je me shootais à n’importe quoi, je voyais parfois des choses qui pouvaient sembler irréel et qui, pourtant, avait un sens pour moi. Tout ça devait donc avoir un sens pour Cash. Je parlais des morts, je voulais savoir qui ils étaient et là, la réponse était bien plus claire. Il parlait sûrement de l’émeute. Le Midwest semblait être une personne dans la bouche de Cash.

-Ouais… C’était tragique, Cash mais c’est pas ta faute.

On devait lui avoir dit ça des centaines de fois. J’essayais surtout de comprendre Cash un maximum ce qui n’était pas chose facile. Il semblait crevé, je le regardais frotter ses yeux. Je sentais comme de la culpabilité émaner du guitariste.

Cash croyait que Billy était à l’hôpital à cause de ce que j’avais dit. Ce n’était pas le cas et j’avais rassuré le guitariste. Je m’en voulais un peu de l’avoir fait stresser sur le coup mais il semblait plus calme maintenant. Il se souvenait de l’hôpital et du moment où Billy était venu le voir quand il avait fait une crise cardiaque. Au moins, la mémoire du guitariste était encore bonne.

Passant du coq à l’âne, j’étais revenu sur la drogue. Je lui avais demandé qui était son dealer. Il fallait que j’en arrive au fait pour ne plus vivre dans une peur quotidienne. Je devais d’abord avoir des informations pour assurer ma sécurité. Les gestes de Cash n’étaient pas claire jusqu’à ce qu’il réponde que le visage de son dealer changeait tout le temps. Il devait avoir affaire à plusieurs dealers différents. Il n’en avait donc pas un fixe. C’était une bonne chose pour moi.

-Tu veux dire que tu en as plusieurs, c’est ça ?

Avant d’avoir la réponse, Cash enleva ses lunettes de soleil. Ses yeux noir profonds étaient hypnotisant. Il avait besoin de moi.

-Oui…

Je ne sais pas si c’était un oui qui exprimait mon soulagement ou une réponse directe à ce que disait le guitariste. Je n’aurais pas à forcer, à supplier ou autre chose pour convaincre Cash de me prendre comme dealer.

-J’ai quelques doses ici… Je pourrais te fournir à tous les moments où tu en as envie. On peut se donner un point de rendez-vous dans un endroit neutre pour procéder aux échanges.


J’étais soulagé et j’essayais de ne pas faire attention au petit pincement que j’avais au cœur. Cette petite touche de remord qui me rappelait que Cash était avant tout un type qui avait besoin d’aide plus qu’un type qui avait besoin de drogue.

-Il ne faudra pas que tu ailles voir un autre dealer, seulement.

Je parlais bas pour éviter que les gens n’entendent notre conversation.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Sam 6 Aoû - 17:15


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


Delfino me regardait attentivement et je lui rendais son regard beaucoup moins attentivement, le mien voyageant entre lui et les créatures qui nous entouraient. Ou, plus précisément, qui m'entouraient, car Delfino, lui, se cachait derrière son comptoir et son statut de passeur légal, distillant des substances moins illicites dans ce monde de néons colorés. Mais je savais qu'au fond, il était toujours le digne descendant de Charon et pour quelques pièces d'argent de plus, il pouvait m'offrir un vrai voyage et pas seulement l'avant-goût que pouvait procurer l'alcool.

Delfino ne savait pas qui était Eileen J. Kramer... Je lui répondis en suivant d'un regard absent un grand androgyne habillé de cuir rouge et aux cheveux noir de jais qui semblaient tenir en l'air comme par pure magie, ce qui devait être le cas.

-Le véhicule d'Adriana...

Est-ce que, comme moi, Adriana avait eu recours à un passeur de son monde pour avoir accès au nôtre, pour se matérialiser suffisamment que pour pouvoir y interagir comme elle l'avait fait avec moi ? Je n'en savais rien, mais par contre, je savais que moi, j'en avais besoin. J'avais besoin de Delfino, enfant de Charon.

Je repris une longue gorgée de Whisky quand Delfino avait parlé des morts en disant que ce n'était pas ma faute. Tout les humains disaient ça, mais Adriana, elle, avait reconnu que Billy et moi, on était pas tout à fait innocents dans cette histoire. C'était ce qu'elle avait dit. Que nous n'étions pas assez soudés pour affronter le Midwest, que nous devions trouver notre ciment pour que ça n'arrive plus.

On avait alors fini par parler de ce qui m'avait poussé à venir jusqu'ici me mêler à la faune excentrique du Dizzy Warhol. Je venais pour récupérer Delfino. Parce que je savais qu'il était le meilleur, parce que je le connaissais depuis toujours. Et parce que son visage ne changeait pas.

Je hochai la tête quand Delfino me demanda si j'avais jusque-là eu à faire à plusieurs passeurs différents. Ouais. Si on voulait, on pouvait traduire ça comme ça.

-Mais aucun n'est comme toi.

Parce que je ne leur faisais pas confiance. Depuis ma crise cardiaque, je voyageais avec un peu plus d’appréhension sans pouvoir m'empêcher pour autant de le faire. Le truc, c'était qu'arriver à destination, à la bonne destination, dépendait surtout de la qualité du passeur. Et Delfino n'était pas comme les autres. Le latino ne dérivait jamais.

J'avais besoin de lui.

Alors Delfino parla dans une langue que je ne lui connaissais que trop bien et un sourire satisfait apparut sur mon visage à moitié dissimulé de nouveau par mes lunettes de soleil que j'avais rabaissées sur mes yeux sans trop savoir pourquoi.

Je ne faisais que hocher la tête pour exprimer mon accord, même si avec la musique qui emplissait le Dizzy Warhol, personne n'aurait pu entendre ce qu'on se racontait et encore moins comprendre ce qu'on se disait à moins d'être un observateur averti et donc, une créature telle que moi. Un explorateur de mondes aux formes diverses, un shaman.

Mais je restais discret car tout cela ne devait pas être su par le commun des mortels. Je devais d'ailleurs me pencher vers Delfino pour pouvoir l'entendre.

Je secouai la tête, presque indigné, quand il me dit qu'il ne faudrait pas aller voir d'autres comme lui.

-Jamais.

Puis, je m'écartai de lui et, après un bref et discret signe de tête, je me mis en mouvement, direction le coin le plus discret du Dizzy Warhol, un couloir qui menait aux minuscules coulisses dans lesquelles les artistes pouvaient se préparer et où nous avions passé pas mal d'heures au tout début de The Lightening. Je progressais sans aucune encombre car, tel Moïse, la mer surnaturelle qui s'étendait devant moi se séparait en deux sur mon passage. Simplement parce que je m'appelais Cash Izbel et que j'étais la moitié de The Lightening.

Personne ne jouait aujourd'hui, et je devais être le seul à pouvoir avoir accès à cette partie du club. Une fois à l'intérieur, la musique étouffée, je m'appuyai contre le mur, allumant une cigarette en attendant que Delfino passe me prendre pour un nouveau voyage.

© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Sam 13 Aoû - 18:50


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


Je ne savais pas qui était Eileen J. Kramer même avec les précisions de Cash. Son trip n’était compris que par lui. Chacun avait ses trips, c’était quelque chose de personnel. Je ne jugeais pas Cash, je ne me le permettrai jamais.

Je ne crois pas que je l’avais convaincu quand j’avais dit que ce n’était pas sa faute ce qui s’était passé à Saint-Louis. Je crois qu’il se sentait coupable pour une raison qui m’échappait. Il était à la masse et c’était une proie facile pour un dealer aguerrit comme moi. Ce n’était que l’affection que j’avais pour Cash qui m’empêchait d’être plus direct.

Quand il faut y aller, il faut y aller. Je parlais des dealers de Cash et j’appris qu’il en avait plusieurs. Il n’était pas satisfait par cette situation. Il me flattait et je me serais bien senti flatté si j’avais apprécié ma situation actuelle. Il avait confiance en moi. Je ne voulais pas être responsable de la mort de Cash Izbel, mais c’était ça ou c’était moi qui mourrais.

Il était prêt à m’accepter comme dealer alors je lui rappelais le contrat. Il était interdit pour Cash d’aller voir chez un autre dealer tant que je le fournirai. C’était un contrat d’exclusivité. Pendant que je parlais, il remit ses lunettes de soleil sur ses yeux rendant la conversation plus intimiste. Il n’ira pas voir ailleurs, il était même choqué que je le pense.

-D’accord. On est sur la même longueur d’onde alors.

Mes anciens réflexes revenaient, c’était bien pour le business. Cash se décala du bar pour, sans doute, aller dans un endroit discret pour que notre première transaction se fasse. Je dis à l’un des serveuses de me remplacer pendant que j’allais pisser. J’allais rejoindre Cash au fond des coulisses. Un seul sentiment me retenait encore, celui de peut-être participer à la destruction d’un groupe que j’adorais. Je vis Cash fumer en m’attendant. Je lui souriais et je sortis la poudre magique de ma poche.

-Voilà. C’est de l’héroïne. Je sais que c’est ça que tu préfères.

Je déposais la drogue dans la main de cache pour la refermer ensuite.

-C’est 300 dollars la dose. C’est la meilleure came de Los Angeles.

Le prix était atrocement élevé mais il augmentait souvent avec le prestige et le compte en banque des clients. Je savais que Cash n’était pas dans le besoin. Dans un soupire, j’avais rajouté quand même :

-Fait attention quand même…

Je ne pouvais pas faire plus que de le mettre en garde.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Ven 19 Aoû - 20:26


Just A Perfect Day...

ft. Delfino Alvarez


Le plus souvent, le passeur et le shaman sont liés. C'était comme ça qu'on savait que le passeur était authentique et que sa poudre ne venait pas de n'importe où. Alors ce fut avec soulagement que j'entendis Delfino égrainer sa condition, comme si c'était une formule magique, ou un pacte que seul le passeur ou la mort elle-même pouvait casser. Même si, d'un autre côté, j'étais un peu vexé que Delfino croit devoir me le rappeler.

Je m'étais ensuite rendu dans les coulisses après avoir traversé une mère de créatures surnaturelles. Et c'est en fumant plus calmement que je ne l'avais plus fait depuis longtemps, que j'attendis tranquillement sur le quai de mon premier bon voyage depuis que Delfino avait disparu...

Il arriva enfin et je me redressai. Nous étions seul, au début d'un couloir qui menait vers la sortie de secours, mais c'était aussi là que se trouvaient des alcôves où j'entendais déjà certains shamans tousser, gémir de plaisir, déjà en plein voyage. Dès que Delfino m'aurait permis de passer la frontière, j'allais aller m'en trouver une, et retourner voir Adriana afin de la questionner.

Quelle serait la prochaine étape pour The Lightening ?

Où était Billy ?

J'y entendrai aussi les futurs sons de The Lightening, les mélodies sur lesquelles Billy n'aurait plus qu'à poser ses mots de sa voix éraillée. Et une fois revenu ici, je n'aurais plus qu'à poser mes doigt sur ma guitare pour donner à ce monde froid un aperçu du Désert, un aperçu de la réalité, un aperçu de ce qui compte vraiment.

Delfino sorti une petite boule blanche, brillante, de sa poche. C'était la base de la potion dont j'avais besoin, mais la préparation faisant partie du rituel, je me devais de le faire moi-même. Chacun avait sa façon de faire. On ne pouvait le faire pour un autre que si on acceptait que cet autre mette un pieds dans son propre monde. Sinon, il fallait garder ce rituel pour soi-même.

Le passeur latino réclama son du comme il se devait. Et je souris en entendant le prix. Sachant pour quoi je venais, j'avais prévu le coup et avait pris énormément de billets verts sur moi, roulés dans la poche de ma veste de cuir. Je sortis le rouleau et le dépliai, ma clope entre mes dents... Puis, je le tendis à Delfino, incapable de compter correctement.

-Prends ce qu'il te faut...

Je faisais confiance à Delfino et puis, de toute façon, ce genre de billets, j'en avais plein d'autres... Ils ne prenaient leur véritable valeur qu'une fois échangée en poudre d'ange ou en guitares.

Moi, je pris la boule blanche, la pressant délicatement entre mes doigts, la plaçant à hauteur de mes yeux.

Delfino me dit de faire attention. Il était le passeur, c'était lui qui savait. Je hochai la tête.

J'allais pouvoir enfin être stable, j'allais avoir de véritables réponses de la part d'Adriana, immense et brillante, dans le Désert.

Elle allait me dire ce qu'il fallait faire.

Elle allait me siffler ce que je devais jouer.

Elle allait trouver Billy.

© Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   Dim 28 Aoû - 15:00


Just A Perfect Day...

ft. Cash Izbel


Nous étions dans un coin reculé des petites coulisses du Dizzy pas très loin de la sortie de secours. Cash m’attendait là. J’allais acter notre tout nouveau pacte dealer-client. Je ne le faisais pas de bon cœur.

Je lui avais donné la poudre qui était mise en boule comme ça se faisait toujours dans toutes les couches sociales. Il n’y avait que la qualité qui changeait en fonction du compte en banque du client. Cash avait de l’argent, ce qui était la raison du prix élevé de la dose. Cash avait sorti le liquide. Des petits billets verts. Il en avait beaucoup bien roulé. Il me laissa prendre ce qu’il me fallait. Cash avait confiance en moi. Il devait avoir foi en moi pour me confier ce tas de billets où il y avait bien plus que 300 dollars.

J’avais pris ce qu’il me fallait sans prendre d’excédant. Quand j’étais plus jeune ça m’arrivait d’arnaquer certains clients. Je ne pouvais pas arnaquer Cash. Je lui faisais déjà bien assez de mal en lui proposant de la poudre. Je lui avais rendu les billets qu’il restait.

La dose était payer, je pouvais m’en aller. Je pouvais aller dire à mon gang que Cash faisait partie des clients désormais.

Avant de m’en aller, j’avais mise en garde Cash. Je ne voulais pas qu’il fasse une overdose ici. J’avais perdu beaucoup trop d’amis de cette façon. Son hochement de tête me rassurait un peu.

-Je dois te laisser. Je dois retourner travailler.


Je ne voulais pas le voir prendre cette héroïne. Je jouais au lâche en le laissant seul dans ce couloir. Je n’étais plus taillé pour être dealer ça se voyait mais ce n’était pas de mon ressort de choisir ou non.

J’avais laissé Cash seul partir pour son voyage imaginaire.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just A Perfect Day... [PV Delfino][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Perfect night ♪
» « I'm not perfect but I keep trying...» ~ Mia.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Dizzy Warhol-