AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Boxing Day [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Sam 9 Juil - 14:10


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


La question du jour : comment faire payer à Amon l’article qu’il a écrit ? Cet article qui avait indirectement fait tant de mal à MA Maria. J’avais plein d’idées, toutes aussi farfelues les unes que les autres. Foutre en l’air son bureau chez L.A.People ? Non, pas assez cool à mon goût. Foncer dans sa voiture et la foutre en l’air ? Non, je n’avais plus qu’une Ferrari et j’y tenais… Venir personnellement lui casser la gueule ? Hmm… Pas mal… Mais j’ai beaucoup mieux que ça !

Ayant enfin une idée, je pris le combiné du téléphone et composai le numéro de Vern Jenkins. Vern, c’était le type qui s’occupait des matchs de boxe illégaux ayant lieu à la salle de sport de South L.A. J’étais un habitué de ces matchs. Pas comme boxeur mais comme parieur. Et je savais, par contre, qu’Amon, lui, était un boxeur habitué de ce genre de match. C’est d’ailleurs là-bas qu’on s’est rencontré pour la première fois.

J’entendis la voix rauque de Vern de l’autre côté du fil et un sourire désinvolte s’afficha sur mon visage.

-Salut Vern, c’est Howard Stone.

Il me connaissait bien sûr et pas seulement parce que j’étais batteur de The Burning Fire. J’avais la sale réputation d’être un arnaqueur et beaucoup de parieur s’était plaints de mon cas chez Vern. Ce qui m’avait valu les remontrances (et les menaces) du vieux Vern.

-Qu’est-ce que tu veux, petit ?

Je sentais déjà l’exaspération dans sa voix. Pourtant, ça faisait un moment que je n’avais plus arnaqué personne (à la salle de sport, tout du moins).

-Je voulais te proposer quelques choses. Un match de boxe ! Le genre super-match qui amènera beaucoup de monde pour les paris !

De l’exaspération, je sentis la voix de Vern s’adoucir un peu.

-Continue…


-Je voudrais me battre contre Amon Sørensen ! Mais Amon ne doit pas savoir qui est véritablement son adversaire avant de me voir monter sur le ring face à lui ! Je viendrais sous un pseudo. Tu n’aura cas dire à tes clients et à Amon que je suis un jeune gamin en quête de gloire qui va se faire un plaisir de casser du journaliste. Dit au Danois que je crois que c’est gagné d’avance et qu’il est temps que les vieux fassent place aux jeunes !

Je savais qu’Amon allait venir si ça touchait son petit orgueil. J’étais sûr qu’il se ferait un plaisir de casser les espoirs d’une gosse qui se la pète. Vern marqua une pause avant de répondre.

-Toi ? Contre Sørensen ? T’es vraiment sûr de ça Stone ?

Je sentais comme un peu de moquerie dans sa voix. C’est vrai que je n’avais jamais boxer sauf contre un punching-ball mais j’étais persuadé que ça suffisait et que j’allais foutre sa raclée à Amon. Après tout, je suis un bon batteur et c’était fort pareil pour moi.

-Ouais. Je viendrais sous le nom de Billy The Kid. Alors t’es d’accord ?

La référence musicale était flagrante mais aucun moyen pour Amon de savoir que c’était moi.

-Ok, petit ! Je t’arrange ça. N’oublie pas qu’en cas de blessure, le club n’est pas responsable.

-Ouais, ouais, t’en fait pas.

Je raccrochai après que Vern m’ai donné la date et l’heure. Il s’occupera de prévenir Amon. Affaire réglée !

Pour me préparer pour le match, je m’étais entrainé sur mon punching-ball entre deux bouteilles d’alcool. J’étais en train de m’imaginer la tête d’Amon quand il allait comprendre qui était son adversaire.

Le jour même, je suis allé à la salle de sport bien avant le match histoire d’être sûr de ne pas croiser Amon. C’est le second de Vern qui vint m’accueillir.  Il souriait sûr de faire des bénéfices ce soir car ce genre de match « surprise » amusaient les parieurs. Il me conduisit jusque dans un vestiaire.

-Change-toi ici ! Et ne sors pas avant qu’on vienne te chercher. Sinon, le Danois va pas te rater !

J’approuvai avant de lui demander de m’amener une bouteille de whisky. Il rigola avant d’accepter. Je me changeai mettant un short rouge et un débardeur noir et refaisant ma coiffure dans le miroir. Le second de Vern revint avec la bouteille de whisky.

-T’as intérêt à beaucoup boire… Ça fera moins mal.

J’haussais les épaules avec un air désinvolte.

-Une hôtesse viendra te chercher quand ce sera l’heure.

J’approuvai, il s’en alla et je m’installai, couché sur le banc descendant ma bouteille de whisky. Plus les minutes passaient plus j’entendais le monde affluer dans la salle. Les speakers commençaient à faire leur show alors que les paris commençaient à ouvrir. Je n’avais pas peur du tout, je ne pensais qu’à en mettre plein la gueule à Amon. C’était tout. Je pensais à Maria aussi. J’étais conscient qu’elle n’aurait jamais approuvé alors j’avais préféré ne rien lui dire.

Après avoir bus ma bouteille, je m’allumai une cigarette… Plus qu’à attendre le début du match !

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mar 12 Juil - 21:57


Boxing Day

ft. Howard Stone


Le dernier numéro de L.A. People venait d'arriver sur mon bureau alors qu'à L.A., tout le monde parlait encore du précédent. Il fallait dire que Timmy et moi, on avait mis les bouchées doubles pour celui-là ! L'article était l'un des plus longs que j'aie jamais écrit et la photo prise par Eileen avait fait mouche directement... D'ailleurs, dans ce numéro-ci, on avait dû ajouter une ou deux pages afin de caser un maximum de courriers des lecteurs qui n'étaient que des réactions de fans de The Army qui s'indignaient contre Daniele Ricci.

J'avais donc accompli la mission pour mon ami et, comme ça l'obsédait moins, il avait relancé la machine The Burning Fire. Là aussi, je m'étais permis, et l'article figurait dans le numéro qui venait de sortir de chez l'imprimeur, de donner un petit coup de pouce à Timmy sans qu'il me l'aie demandé. J'avais introduis pour le public la petite nouvelle et remplaçante de Garrett Ward avec une petite histoire un peu romancée comme quoi le choix de la nouvelle guitariste s'était fait d'un commun accord avec un des derniers membres fondateurs du groupe, Howard et le manager Timmy Evans. Alors que c'était tout sauf vrai. Timmy l'avait connue en Angleterre et Howard depuis moins d'un an dans de toutes autres circonstance.

Bien que ce choix avait été approuvé par tous, c'était Timmy et Timmy seul qui avait choisi Apolline Mclagan, sans aucune concertation avec le groupe au préalable.

Mais grâce à l'article, le public, lui penserait que tout va bien chez The Burning Fire...

J'étais en train de relire l'article en question (dont je ne verrais de toute façon pas les faute d'orthographe s'il y en avait), quand le téléphone de mon bureau sonna. Je décrochai le combiné pour entendre la voix de Vern.

-Salut Amon!

Rien d'étonnant dans cet appel. Pas que le vieux Vern m'appelait souvent, mais quand il avait des matches intéressants à me proposer, il n'hésitait pas à m'appeler au travail pendant les heures de bureau, ce qui ne me dérangeait pas le moins du monde. Je fis tourner ma chaise de bureau où j'avais déposé le magazine, pour faire face au terrarium dans lequel Loki, mon serpent noir et blanc, se prélassait tranquillement...

-Ouais, Vern, quoi de neuf ?

A traduire par « qu'est-ce que t'as de bon à proposer ? »... Je n'avais justement rien de prévu ce week-end. Hormis peut-être le vague plan de passer au loft de Fallen, et encore, j'étais pas sûr...

-Un môme vient de venir me trouver, il veut un combat contre toi samedi soir !

Le rire moqueur et gras de Vern retentit à l'autre bout du fil... Je fronçai les sourcils, attendant qu'il m'en dise plus, non sans sourire d'avance.

-Allez, Vernie, accouche...

Un môme il disait... A savoir, entre nous, un type jeune, plein de fougue mais qui ne boxait pas depuis longtemps et se prenait pour Cassius Clay...

-Le gosse se fait appeler Billy The Kid et veut casser du journaliste ! T'es une personnalité parmi nos boxeurs, faut dire... Et puis il a osé dire que les vieux devaient laisser la place aux jeunes...

Je ricanai, mais jaune... Ouais... Et un tas de gens devaient vouloir se faire Amon Sørensen, pas vrai ? Quant aux vieux qui devaient laisser la place aux jeunes, mon sang ne fit qu'un tour. Putain, ça devait être un de ces jeunes gars de 20 ans à tout casser qui commençaient à envahir la salle de sport que moi et d'autres, on fréquentait depuis déjà plus de 10 ans et qui faisaient leurs gros caïds alors qu'ils avaient à peine fini de muer et avaient trois poils au menton...

J'avais aussi une vingtaine d'années quand j'avais commencé à boxer à South L.A., mais la grande différence, c'était que les autres jeunes et moi, on faisaient profil bas et, surtout, on écoutait les conseils des plus anciens. On arrivait pas là en se mettant en opposition à eux, on voulait apprendre d'eux.

Les temps avaient déjà bien changé en 11 ans...

J'eus un sourire mauvais... Vern était en train de dire que ça l'arrangerait que j'apprenne l'humilité à celui-là en espérant que les autres, après, fassent plus chier.

-T'inquiète, je serai là... Au fait, tu sais quoi ?

Vern me répondit par la négative, intrigué.

-Billy The Kid est mort à 22 ans.

Le samedi suivant, la salle était bourrée de monde ! Il fallait dire que Vern avait annoncé la chose plus comme la mise à mort du môme qu'autre chose. Et tout ce monde était venu voir les jeu du cirque, en fait.

Ça, je m'en foutais. Le principe, c'était de rabattre le caquet de ce gosse et de le renvoyer chez sa mère la queue entre les jambes. Et puis, j'avais besoin de me défouler.

J'étais donc allé dans le vestiaire qui avait été réservé pour moi seul pour ce combat inhabituel. Les parieurs y allaient bon train dans la salle, même s'il n'y aurait pas grand chose à gagner vu que le nombre de paris en ma faveur était largement supérieur à celui en faveur de Billy The Kid. Là où ça allait rapporter, c'était si il y avait un retournement de situation incroyable et que Billy l'emportait. Mais à moins que je ne tombe raide mort pour une raison inconnue, ça m'étonnerait. Bien que, je restais vigilant quand même. Si on m'avait bien appris une chose, c'était que l'excès de confiance était la pire des choses, que ce soit dans n'importe quel sport... Et c'était pareil pour un manque de confiance... Fallait trouver le juste équilibre entre les deux.

Je me concentrai donc comme si c'était un match habituel contre un boxeur aussi, voire plus, expérimenté que moi. Je m'étais échauffé pendant une bonne demi-heure avant de me préparer pour le match proprement dit, l'hôtesse qui allait m'accompagner sur le ring insistant pour mettre elle-même les bandages de protection à mes poings. Je la laissai faire... Si j'avais voulu ça ferait longtemps que j'aurais pu avoir une aventure avec elle, mais j'avais toujours ce foutu putain de blocage quelque part. Chaque fois que j'y pensais, je me disais que ça impliquerait assez vite qu'on vive ensemble, qu'elle investisse mon loft ou que je doive déménager chez elle. Non, ça me foutait trop les jetons, ces conneries. J'avais trop de trucs à cacher.

Quand elle eut terminé, je la remerciai et quand la musique démarra, bien plus fort que la musique de fond qui jouait jusqu'à maintenant, je me levai. Chaque boxeur avait le droit de choisir la chanson qu'il voulait qu'on passe pendant son entrée. Et celle-là, c'était la mienne.



L'hôtesse brune accrochée à mon bras, je grimpai sur le ring et la laissai au moment où je passai entre les cordes sous les acclamations des habitués que, pour la plupart, je connaissais. C'étaient soit des parieurs, soit des boxeurs eux-mêmes. Et tous étaient ravis à l'idée de me voir mettre une raclée à un gamin de merde.

Je saluai brièvement tous ces gens qui étaient des connaissances sans être des amis et qui, pourtant, scandaient mon nom... Puis, je me mis à sautiller sur place pour rester chaud en attendant mon adversaire.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mer 13 Juil - 20:09


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


Je n’avais plus à boire, je fumais juste ma cigarette attendant le début de la fight. J’essayais d’imaginer ce qui allait se passer. Je me voyais foutre un uppercut à Amon qui le mettrait K.O. d’un coup. C’était drôle à imaginer. Il saura très vite qu’il ne faut pas toucher à la fille que j’aimais peu importe si c’est de manière indirecte.

Je m’endormis sur le banc du vestiaire après avoir consumé ma dernière cigarette. C’est l’alcool qui m’avait fait dormir. Je fus réveillé un peu plus tard par une fille qui me secouait.

-Howard ! Réveille-toi !

J’ouvris les yeux sur celle que je reconnu comme étant une hôtesse, l’une des habituée de ce club. J’avais déjà discuté plusieurs fois avec elle.

-Quoi ?

Je me redressai frottant mes yeux et elle parut inquiète. Elle m’expliqua que c’était l’heure du combat et qu’Amon allait bientôt monter sur le ring.

-Oh, ouais… C’est juste…

Je sortis les bandages pour mes poings mais je n’arrivais pas à les mettre comme il faut ma vue étant un peu floue. L’hôtesse se dévoua pour m’aider et je la laissai faire. J’enfilai, ensuite, mes gants.

-Voilà, je suis prêt.

Elle me sourit et on entendit, soudain, des acclamations et une musique. C’était celle qu’Amon avait choisi. Je souris, ce choix ne m’étonnait même pas. Il devait être remonté prêt à démolir ce gamin de Billy The Kid. Je rigolai me levant pour aller jusqu’au couloir accompagné de l’hôtesse. Du coin où j’étais Amon ne pouvait pas me voir vu la pénombre mais moi je le voyais bien monter sur le ring. Il était motivé et les gens étaient tous rallié à sa cause.

Ce fut, ensuite, mon tour. J’avais un grand sourire jusqu’aux oreilles. La musique commença. J’avais choisi du The Burning Fire bien sûr !



J’entendais déjà les sifflets du public. Vern devait avoir bien vendu mon histoire ce qui expliquait pourquoi ils encourageaient avidement Amon. Cette bande de parieurs allaient être surpris quand ils allaient voir ma tronche. J’entrai accompagné de mon hôtesse et, aussitôt que je fus dans le champ de vision du public, les sifflets cessèrent et je vis les gens commencer à parler entre eux en me montrant du doigt. Je montai sur le ring et fit rapidement face à Amon. Mon regard n’exprimait qu’une seule chose et c’était « et oui, c’est moi ! ». Je levai brièvement les sourcils dans un regard provocateur.

-Alors Amon, prêt à casser du petit jeune ?

Je ricanai content de ma mascarade. Je restai de mon côté du ring un sourire carnassier aux lèvres. Le jeunot, aujourd’hui, c’était lui en réalité, même si notre physique et notre maturité disait l’inverse.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Jeu 14 Juil - 19:32


Boxing Day

ft. Howard Stone


Sautillant sur place, d'un pied sur l'autre, et frappant de temps en temps mes gants l'un contre l'autre, j'attendais mon adversaire, mais j'étais loin, bien loin de m'attendre à ce qui allait se produire.

La chanson choisie par mon adversaire emplit la salle et je eus un sourire en coin. Très bon choix pour un gamin de merde. C'était une de mes chansons préférées à moi aussi. Je profitais donc probablement autant que le gosse de la motivation que les notes et les paroles de The Burning Fire pouvaient me procurer.

Mais je déchantai, arrêtai de sautiller et laissai mes bras pendre à nouveau le long de mon corps quand je me retrouvai face à Howard Stone. Je fronçai les sourcils, j'étais pas sûr de comprendre.

-Mais qu'est-ce que tu fous, Howard?!

Vu ses yeux et sa façon de marcher, il était clairement bourré. Il me demanda si j'étais prêt à casser du petit jeune et je répondis, toujours aussi choqué de l'avoir vu se planter dans le coin opposé du ring. Pourquoi il faisait ça ? Il n'avait jamais boxé et le peu que je l'avais vu frapper sur son punching ball, ça ressemblait plus à de la batterie qu'à autre chose !

-C'est quoi ce délire ?! T'as trois ans de plus que moi!

Ce n'était pas vraiment là la question, ou le plus choquant dans l'histoire, mais j'avais les idées chamboulées. Je ne pouvais pas me battre contre Howard ! C'était le poulain de Timmy ! Et puis c'était un pote que je savais complètement inapte à encaisser les coups.

-Je peux pas me battre contre toi!

Puis, me retournant vers Vern qui était derrière moi, me penchant sur les cordes pour lui parler, hors de moi.

-C'était pas prévu ça, Vern!

Et le vieux Vern, pour toute réponse, me tourna le dos et hurla en mettant ses mains en porte-voix aux parieurs.

-LES PARIS RESTENT OUVERTS!

Je regardai, instinctivement, l'écran prêt de la table du bookmaker qui indiquait où en étaient les paris et bizarrement, les paris en faveur de Billy The Kid avaient augmenté. Pas significativement, parce que la plupart des gens présents connaissaient Howard en tant que parieur et savaient qu'il ne valait rien en boxe, mais quand même.

Je me retournai vers Howard...

-T'es cinglé ! Et t'es bourré!

Pour moi, ce n'était qu'un caprice de plus de la rockstar. Je ne voyais aucune autre raison à l'organisation d'un truc pareil !

Et pourquoi je ne déclarais pas tout simplement forfait ?

Parce que je ne pouvais pas passer pour un faible, un couillon... Ou l'ami de quelqu'un...

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Ven 15 Juil - 18:10


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


La tête d’Amon était mémorable. Il y a deux secondes, il sautillait tout fit et tout prêt à foutre une raclée à un gosse qui se croyait plus fort que n’importe qui et maintenant, il était là, les bras ballant à me demander ce que je foutais. J’avais haussé les épaules en souriant. Ce que je fais Amon ? Je viens venger ma petite-amie !

Le public était aussi choqué que le Danois ce qui était très drôle à voir. J’étais fier de mon coup si bien que j’en rajoutai une couche en rappelant à Amon qu’il devait « casser du jeune ». Sauf que le jeune ici c’était lui, ce qu’il ne tarda pas à me faire remarquer.

-Je sais… C’est ça qui est drôle.

Je rigolai comme un gamin très content de sa farce. J’étais prêt à lui mettre sa raclé et à bien lui faire comprendre pourquoi. Je m’inventais une tâche de héro pour impressionner une fille, c’était stupide et je le savais… Mais c’était plus fort que moi, j’avais toujours été comme ça depuis que j’étais môme. J’aimais les défis surtout les plus débiles et les plus dangereux. Je pouvais pratiquement faire n’importe quoi pour gagner un pari et ici, c’était un pari que je faisais avec moi-même et que, dans ma tête de batteur, j’allais gagner parce que la boxe n’était pas si différente que la batterie…

Amon n’était pas d’accord, il disait ne pas pouvoir se battre contre moi. Je fis une moue pas du tout content de la lâcheté du Danois. Il s’adressa à Vern qui n’était pas prêt de laisser filer ce combat et qui, au contraire, fit un appel au pari. Mon sourire revint surtout quand je constatai que ce bon vieux Billy The Kid avait d’un coup bien plus de pari en sa faveur.

Amon se retourna vers moi pour constater de mon état. Je fronçai les sourcils. Ouais j’étais peut-être cinglé… Ouais j’étais assurément bourré…

-Et alors ?

Mon air devint sérieux et plus dur.

-Tu n’avais cas pas emmerder Maria avec ton article à la con ! On n’en serait pas là si tu t’étais contenté de tes petits articles débiles habituels !

J’étais dur et c’était en grande partie à cause de l’alcool que j’avais bu en quantité bien supérieure à ce que je ne buvais d’habitude. Amon savait, maintenant, les raisons qui me poussaient à faire toute cette mise en scène. Ce qui me poussait à vouloir lui foutre sa raclée.

Un arbitre monta sur le ring avant que la cloche ne retentisse annonçant le début du combat. Les gens acclamaient déjà l’un ou l’autre en fonction de ce qu’ils avaient pariés. Je m’avançais vers Amon avec une garde tel que je l’avais vu dans les films tels que Rocky. Et même si je titubais un peux, j’arrivais quand même à sautiller comme je l’avais vu maintes fois dans cette salle de sport.

Je tentais un coup pour essayer de toucher Amon en pleine figure mais je manquai complètement ma cible. Le deuxième poing que j’envoyai à Amon, par contre, toucha le journaliste. Je souris, toujours aussi provocateur.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Dim 17 Juil - 15:25


Boxing Day

ft. Howard Stone


Il semblait qu'il n'y avait aucun moyen d'éviter le combat. Vern ne voulait pas m'écouter, Howard voulait clairement se battre pour une raison qui m'échappait complètement hormis peut-être qu'il était bourré et enfin, moi-même je ne pouvais pas me permettre de simplement descendre du ring et déclarer forfait.

J'avais pourtant essayé d'ouvrir les yeux à Stone en lui faisant remarquer son état. Il ne pouvait pas se battre correctement et encore moins espérer gagner en étant bourré comme toute la Pologne ! Et pourtant, ça ne semblait pas l'emmerder non plus... Une nouvelle fois, je parlais à un mur.

Je soupirai et secouai la tête d'un air désespéré. Je sentais bien que j'allais pas pouvoir y couper. Et comme pour confirmer ma pensée, l'arbitre monta sur le ring. Plus par réflexe qu'autre chose, je me remis à sautiller...

Howard parla alors en disant que je n'avais qu'à pas emmerder Maria ! La voilà donc, sa raison !

-Mais quelle Maria, non de Dieu?!

Il me fallut quelques secondes pendant lesquelles la cloche retentit, sonnant le début du combat, pour faire les liens qu'il fallait. Je ne connaissais pas de Maria ! Ah, si... La secrétaire de ce foutu Daniele Ricci ! Et avec laquelle Howard était sorti durant la tournée ! Putain, depuis le temps, je pensais que cette histoire était déjà terminée ! Howard n'avait jamais de longues relations !

-Maria ? La secrétaire de Ricci ! Howard, c'est débile !

J'évitai le premier coup que Howard lança, essayant de me toucher au visage. Ce n'était pas un bon boxeur, mais on pouvait lui laisser ça qu'il avait un talent en ce qui concernait le mimétisme. Sa position, sa garde, n'étaient pas si mauvaises. Mais par contre, le fait qu'il soit bourré faisait que ses coups manquaient de puissance. Même si dans son regard, la volonté de m'en mettre plein la tronche brillait.

-C'est Ricci qu'on a voulu toucher !

Il essaya encore un coup que j'esquivai. Le public, lui, m'engageait à combattre et à arrêter de fuir.

Howard me toucha encore, sur le bas de la mâchoire, me faisant claquer les dents. Oh, le petit con...

Mais je ne répliquai pas pour autant. Si j'esquintais Howard alors que tout recommençait à rouler pour The Burning Fire, Timmy allait m'en vouloir. Et puis, même sans ça, j'avais pas envie de frapper sur Howard... J'avais tué un mec avec ces deux poings, je n'avais aucune envie, même pour un combat normal, de les utiliser contre un type que j'appréciais.

Je lançai un coup d'avertissement à Howard, en pleine figure, mais c'était un coup qui allait le désorienter sans lui faire mal parce que sans aucune puissance, juste entre les deux yeux.

On tournait en rond sur le ring en fait, moi évitant les coups qui essayaient de m'atteindre et lui continuant de me courir après en perdant de temps en temps son équilibre. Si je voulais, je pouvais le mettre K .O. en deux ou trois coups de poings...

-Si ça a touché Maria, si ça a une influence sur ta vie à toi, c'était pas le but...

C'était la deuxième fois que j'écrivais un article et que je me rendais compte bien après que ça touchait bien plus gravement ou bien plus de monde que je ne l'avais calculé avant de l'écrire. Et pourtant, j'avais du mal à me résoudre à m'excuser. Pas devant tout le public qui était venu voir ce putain de match qui était plus une mascarade qu'autre chose.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Lun 18 Juil - 12:35


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


Quelle Maria ? Il se foutait de ma gueule là ? Comme s’il y avait 36 000 Maria dans le coin… Je pris un air renfrogné (ce qui faisait un drôle d’air avec mes yeux dans le gaz à cause de l’alcool). Enfin, quand la cloche sonna, c’est comme si ça tilta dans la tête d’Amon et il comprit de quelle Maria je parlais.

-Non c’est pas débile ! C’est ma petite-amie !

Il ne pouvait pas comprendre… Il n’avait pas de petite-amie… Je me mis à imiter la garde de nombreux boxeur que j’avais vu dans le film ainsi que la manière de sautiller sur place. Même si mon équilibre était bancale, j’avais tellement la haine que ça transparaissait dans mon regard. J’envoyai des coups sans toucher ma cible et Amon clama que celui qu’ils voulaient toucher était Ricci. Ils… Comment ça ils ? Bordel, de qui il parle ? De L.A.People ? Depuis quand il s’apparente au magazine ? Je ne l’avais jamais vu parlé comme ça. Je fis une moue.

-Comme si ça n’allait toucher que lui…

Ricci avait un entourage, c’était bien connu. Il avait des employés dont ma petite-amie et je savais que Maria adorait son patron. Même si je n’appréciais pas plus que ça l’Italien, je ne voulais pas que Maria s’inquiète pour lui 24h/24 et pour ça il fallait que Ricci aille bien.

Je tentai un autre coup sans succès et je fronçai les sourcils. Allez Howard, tu peux l’avoir… Pas facile avec un Amon qui recule et esquive. Quand je réussi enfin à la touché, une lueur de fierté et un sourire en coin s’afficha sur mon visage. Mais la réplique ne tarda pas et Amon m’envoya un coup en pleine figure. Je secouais la tête voyant encore plus floue qu’avant et titubant encore plus. J’avais pas forcément mal et ceci en grande partie parce que l’alcool anesthésiait tout mon corps. Mais pendant un ou deux secondes, je ne savais plus du tout où j’étais. Jusqu’à ce que je revois à peu près comme il faut et que je me rappelle ce que je foutais ici. Il fallait que je le batte et vite…

Je me repris un peu essayant à nouveau de le touché en lançant poing sur poing et en croisant les doigts pour que l’un d’entre eux touche ma cible. Alors que je courrais après me fatiguant plus que je ne l’aurais imaginé, il tenta des demi excuses qui ne firent que me donner encore plus de volonté de lui en foutre sur la tronche.

-Je m’en doute mais tu aurais pu réfléchir avant d’écrire un truc pareil ! C’était quoi le but en plus ? T’avais pas assez de popularité avec tes petits mensonges de merde habituelle ? Il a fallu que tu retournes la merde ! Et tu croyais quoi ? Que seul Ricci allait payer les conséquences de sa chute ? Tu sais très bien qu’il est entouré par des foutus employés. Maria était fatiguée tout ça par ta faute et celle de ton foutu magasine à la con que tout le monde déteste !

Sur ce, et alors qu’Amon était certainement concentré par ce que je disais, je lui envoyai un poing avec toute la force dont j’étais capable en pleine côtes.

-Bien fait !

J’étais satisfait et ça se voyait sur mon visage.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mar 19 Juil - 11:46


Boxing Day

ft. Howard Stone


Il devait y avoir au moins 36 000 Maria à Los Angeles et il m'avait fallut le temps avant de faire les liens qui nous avait menés, Howard et moi, à nous retrouver sur ce foutu ring sans autre choix que de nous mettre sur la gueule. Il fallait dire que c'était vraiment surréaliste ! Je faisais un article sur Ricci et un groupe mort depuis une décennie et celui qui voulait me le faire payer n'était ni le manager italien et premier concerné, ni le seul membre vivant du groupe de rock...

Celui qui voulait se battre pour ça, c'était le batteur d'un groupe actuel affilié à la maison de disque rivale de Daniele Ricci...  Évidemment, j'avais oublié le seul lien qui liait BSC et The Army à MTI et The Burning Fire. Et ce lien avait un nom : Maria Watson.

Je savais que Howard était sorti avec Watson, ce n'était même pas vraiment une erreur de calcul. Mais qui aurait pu croire que, de un, l'état du manager fatiguerait autant la secrétaire et, de deux, et probablement le plus improbable, que Howard Stone sortait toujours avec la même fille depuis la fin de la tournée ?!

Et qu'est-ce que j'en savais que Felberbaum allait pousser le vice jusqu'au suicide suite à mon article sur elle, hein ?

C'était la même chose. Ce n'était pas moi qui était un connard, c'était les gens qui prenaient beaucoup trop les choses à cœur...

J'essayais d'expliquer à Howard, tout en sautillant et en esquivant ses coups, que je ne pouvais pas savoir que l'article aurait autant de conséquences... et encore, était-ce vraiment des conséquences importantes ? Selon ce que Stone était en train de me dire, la secrétaire était juste fatiguée...

-Fatiguée ? Elle est juste fatiguée ? Et ça valait le coup d'organiser un truc pareil ? Howard, retombe un peu sur terre!

Il y allait aux insultes. « Articles de merde », « petits mensonges de merde habituels », mais ça ne me touchait pas vraiment... Pour la simple et bonne raison que c'était exactement l'image que j'avais toujours voulu donner. Décrédibiliser la presse, c'était ce que j'avais toujours voulu faire pour m'en venger.

Et les réactions d'Howard me prouvaient que j'avais bien fait ça... Un peu trop bien, peut-être...

Peu importait, et devant tout le public amassé, Howard était en train de renforcer ma réputation de journaliste impitoyable... Quant à moi, j'attendais qu'il se fatigue...

Jusqu'à ce qu'il m'envoie un coup dans les côtes qui me surpris et me coupa le souffle. Tu peux être un boxeur aussi amateur que tu veux, j'étais bien placé pour savoir que lorsque des coups sont portés par la colère, il peuvent faire mal, voire pire...

Alors, plus par réflexe qu'autre chose, je lui envoyai un véritable direct dans la figure vu qu'il avait baissé sa garde tellement il était fier de lui... C'était un coup assez puissant, même si je m'étais retenu quand même, pour l'envoyer à terre, vu son état d'ébriété avancé.

Je serrai les dents.

-Te relève pas ! Attends le décompte!

Décompte que l'arbitre avait déjà entamé. Je ne voulais pas que Howard se relève, je ne voulais ni lui faire mal, ni perdre la face.

-Ne te relève pas et on ira en parler dans un coin tranquille si tu veux!

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mer 20 Juil - 11:32


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


Le combat battait son plein entre quelques justifications de la part d’Amon. Je m’en foutais de ses justifications, tout ce que je savais c’était que l’article avait touché Maria et donc ça me touchait directement. Si Amon aurait pu prévoir ça ? Que ça touche Maria, oui sans doute, que ça me touche moi, beaucoup moins… Mais bon, c’était peut-être juste un prétexte pour prouver à ma petite-amie que je tenais à elle. Comme le font parfois les ados.

Je frappais dans le vide plus qu’autre chose. Amon n’était pas seulement doué, il était aussi bien plus vif et plus rapide que moi. C’était frustrant mais ça ne m’empêchait pas de continuer. Je voulais lui faire mordre la poussière quoi qu’il arrive. Entre deux coups manqués, je lui expliquai que Maria avait été fatigué par l’article. Elle avait dû s’occupé de son foutu patron. Elle avait dû passer des jours chez Ricci… Et ça m’énervait ! Amon était surpris que j’aie organisé ça juste parce que Maria était fatiguée. Je fis la moue.

-C’est plus compliqué que ça… Tu peux pas comprendre.

Et moi non plus je ne comprenais pas vraiment. Je savais juste que tant que Ricci allait mal, Maria pensait à lui. Ce qui faisait moins de place pour moi.

J’insultai Amon et son foutu L.A.People ce qui ne semblait pas le vexer. Il devait avoir l’habitude, beaucoup de gens devaient lui dire que c’était de la merde. Ce qui rendait l’effet moins concluant.

Je finis par envoyé un bon coup dans le côté d’Amon. Content de cet exploit, je souris très fier de moi. J’avais enfin bien touché le journaliste dont l’expression me montra que ça ne lui avait pas fait du bien. Un point pour Howard !

Mais ma satisfaction fut de courte durée… Amon m’envoya un coup en plein figure. Perdant complètement l’équilibre, je tombai au sol. Ma tête me faisait mal et les bruits autour de moi me venaient de loin. Je rouvris les yeux voyant complètement flou. Le public m’exhortait à me relever alors qu’Amon lui, me disait le contraire. Il voulait que je reste à terre pour pouvoir discuter tranquillement après le combat. Pas question ! Je ne pouvais pas perdre bêtement comme ça. Je voulais continuer ce foutu combat pour prouver à Maria que je suis plus fort que le Danois. Alors que le décompte en était à 6, je me relevai difficilement m’aidant des cordes sur le bord du ring. J’avais le gout de sang dans la bouche, probablement ma lèvre qui avait explosée. Mon regard brumeux se posa sur Amon.

-Nan… C’est pas fini. C’est pas un seul coup de poing qui va me mettre K.O.

Le public applaudis, content de pouvoir encore profiter du spectacle.

Ayant repris un semblant d’équilibre. Je me ruais à nouveau vers Amon lui envoyant encore des coups dans discontinuer et d’une manière anarchique. Si bien que certains coups touchèrent le Danois. Mais cette fois-ci, pas question de m’arrêter. Je continuai de lui envoyer des pains sans savoir s’il avait vraiment mal. Tout en frappant je lâchai un phrase :

-A cause de toi, elle a squatté la villa Ricci plusieurs jours ! C’est ta faute !

Les paroles d’un bourrés peut-être un peu plus jaloux que je ne l’aurais cru de moi.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Jeu 21 Juil - 15:07


Boxing Day

ft. Howard Stone


Je ne pouvais pas comprendre, disait Howard... Un peu que je ne comprenais pas ! Qui pouvait savoir ce qui prenait au batteur ? Je le savais imprévisible, je le savais capricieux, même si c'était la première fois que c'était moi qui subissais ses lubies. Il était fâché parce que l'article avait fatigué Ricci qui avait fatigué Maria, qui était sa petite amie. Ok, tout humain normalement constitué serait venu me trouver chez moi ou à mon bureau pour me passer un savon, d'autant que Howard et moi, on était plus ou moins ami (plus « moins » que « plus », là tout de suite...). Ou limite, on pouvait aussi penser à une réaction impulsive du genre de celle que Lighter avait eue quand je l'avais croisé au détour d'un couloir et que je lui avais laissé me péter la gueule parce que je me sentais coupable...

Mais de là à faire toute cette putain de mise en scène ! Howard était juste cinglé, si ce n'était pas tout simplement l'alcool qui lui donnait ce genre d'idée à la con...

Voulant que ça se termine, j'avais mis Howard par terre après qu'il m'ait envoyé un coup un peu douloureux dans les côtes. Le public l'exhortait à se relever, pas moi. Je voulais qu'il reste à terre jusqu'à la fin du décompte pour qu'on puisse discuter de tout ça au calme et sans se blesser. Mais Howard n'était décidément pas d'accord de me laisser m'en sortir comme ça. Je soupirai, le regardant se relever avec toute la détermination du monde dans son regard.

Ouais... C'était Howard quoi... Il pouvait sembler n'en avoir rien à foutre de rien, mais il ne fallait jamais oublier que le batteur n'était pas devenu rockstar sans rien faire. C'était cette détermination hors normes qui l'avait mené là où il était désormais. Il en avait passé des heures, des jours, des années avant ça à taper encore et encore sur sa batterie. Et c'était cette détermination, en plus de son talent que j'avais reconnu à l'oreille malgré mes problèmes d'audition, qui avaient fait que je l'avais recommandé à Timmy.

Recommandation que je ne regrettais toujours pas aujourd'hui, même dans la situation à la con dans laquelle venait de nous mettre Howard. Heureusement, finalement, qu'il s'était fait passer pour un gosse sans intérêt ! Si le match avait été annoncé comme étant Howard Stone contre Amon Sørensen, tout L.A.People serait dans le public aujourd'hui. Tandis que là, il y avait des chances qu'aucun article ne sorte sur ce qu'on était en train de faire.

Howard avait fini par se remettre debout avant la fin du décompte et j'avais remonté ma garde. Je n'étais toujours pas décidé à perdre ni à jeter l'éponge. Il voulait son combat, j'avais pas le choix ?

-Très bien ! Tu veux te battre ? Ok. Mais tu t'arrangeras avec ton manager après. 

Bien que je savais que Timmy ne serait pas content de toute façon, surtout si le batteur était marqué. Et aucun doute qu'il le serait. Le public s'était déchaîné en m'entendant annoncer que le véritable combat allait commencer, que s'en était fini de se courir après sur le ring sans jamais donner de vrais coups.

Howard commença à marteler, sans jamais vraiment arriver à me faire mal parce que je gardais ma garde bien haute et mes coudes bien plaqués contre mes côtes pour les protéger. Howard, tout en frappant sans discontinuer, ajouta encore une fois en criant que c'était ma faute.

Jaloux de Ricci, voilà ce qu'il était.

Quand le batteur se fatigua un peu, ralentit un peu le rythme et commença à avoir du mal à monter sa garde, j'en profitai pour attaquer. Je ne martelais pas comme lui l'avait fait, je prenais le temps de placer mes coup, et lui en mis trois d'affilées. Un crochet au foie, un uppercut puis, reculant d'un pas, un direct du droit...

Son équilibre était plus que bancal après ça et j'attendais de voir s'il allait se ramasser sa gueule à terre ou pas, continuant à sautiller sur place. Je savais que les trois coups allaient lui laisser des bleus...

-Fais-lui confiance à ta Maria, bordel !

Parce que j'avais l'impression que ce dont il avait peur, c'était que l'Italien lui coupe l'herbe sous le pied en faisant pitié à sa secrétaire.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Ven 22 Juil - 13:53


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


Je me relevai, bien déterminer à gagner ce combat. Amon n’allait pas s’en tirer aussi facilement et je comptais bien lui prouver que je pouvais le mettre au tapis. C’était la volonté que j’avais à vouloir prouver à Maria ce que je pouvais faire pour elle qui m’aidait à me relever. J’avais pas organisé toute cette merde pour finir K.O. après un coup de poing. Il y avait une foutue question de fierté dans l’histoire.

Et si je considérais le Danois comme un de mes amis, il fallait croire que je ne pouvais pas tout lui pardonner. C’était en fait une connerie de trucs avec des tas de sentiments et, voulant éviter un conflit intérieur, j’avais décidé de faire un truc complètement dingue. Parce qu’expliquer à Maria qu’Amon n’était pas si mauvais était pas simple pour un type comme moi qui avait l’habitude de prendre tout à la légère. Mais ce qui m’ennuyait surtout dans toute cette histoire c’était que Maria avait passé beaucoup plus de temps avec Ricci et que la cause était l’article d’Amon. Alors je tapais sur Amon. Logique.

J’étais enfin debout et Amon me mis en garde que c’était moi qui devrait m’arranger avec Timmy après tout ça. J’haussai vaguement les épaules.

-Si tu veux, j’m’en fous…

Timmy n’était pas mon problème actuel, j’y penserai après. Pour l’instant, il fallait que j’arrive à battre Amon.

Debout, je commençai à frapper sur le Danois sans discontinuer et en espérant qu’il finisse par s’écrouler. Je fatiguais mais je n’en avais rien n’à faire, je n’avais pas d’autre tactique pour le battre.

Mes coups finirent par être plus lent et je désespérais à ne pas voir Amon tomber. Bordel, comment il faisait ? Je n’eus pas le temps de me poser plus de questions que je reçu trois coups. Le premier me coupa le souffle, et les deux suivants me firent presque perdre mon équilibre, titubant vers les cordes. Je portais la main à mon foie essayant de respirer. Mes yeux avaient du mal à se poser sur quoi que ce soit et un long sifflement tiraillait mes oreilles. J’entendais vaguement Amon me dire que je devais faire confiance à Maria.

-Je…

Je lui faisais confiance. C’est en Ricci que je n’avais pas confiance.

J’avais la tête qui tournais et je ne réussis pas à achever ma phrase mon cerveau m’empêchant de rassembler mes idées. Je n’avais aucune idée de si les deux derniers coups que j’avais reçu m’avaient amochés ou non mais la douleur était bien présente… Je restai debout avançant vers Amon. La douleur qui traversait mon corps était insupportable malgré l’alcool que j’avais bu. J’avais beaucoup de mal à respirer et le sifflement dans mes oreilles m’empêchait, maintenant, d’entendre les clameurs du public. J’avançai de deux pas vers Amon un bras le long de mon corps, l’autre le gant plaqué sur mon foie. Je titubais de plus en plus.

-J’entends plus rien…

J’avais lâché ça, le souffle court et avec beaucoup d’inquiétude dans la voix. Après encore deux pas vers le Danois, je finis par m’écrouler.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Lun 25 Juil - 19:01


Boxing Day

ft. Howard Stone


Howard n'en avait rien à foutre de devoir s'expliquer avec Timmy pour les bleus qu'il aurait. Normal, c'était Howard. Le truc que cette foutue tête de mule ne pigeait pas, c'était que cette affaire, un peu comme mon article, aurait des conséquences qui iraient bien plus loin que celle de lui faire du bien. S'il n'y avait eu que ça, aucun problème, on aurait pu se retrouver ici et se battre à mort s'il voulait. Le truc, c'était qu'on était ami, et que j'étais en plus ami avec son manager...

Mais il ne me laissait pas le choix. Alors, je l'avais laissé frapper jusqu'à ce qu'il se fatigue. Plus il se fatiguerait, moins j'aurais besoin de le frapper pour le mettre à terre. Et le moins de coup il aurait à subir, le moins de séquelles il aurait.

J'avais donc frappé trois fois d'affilée, priant intérieurement pour que ça suffise. Il s'était mis à tituber, mais je n'aimais vraiment pas la position que ses yeux prirent, un peu comme s'il louchait. Je m'immobilisai, mes yeux à moi écarquillés en me demandant sérieusement si je n'y avais pas (encore) été trop fort !

Le souffle de Howard était court. Mais qu'est-ce qui lui avait pris de boire avant de venir combattre ?! Surtout s'il voulait gagner?!

Le batteur tituba encore pendant deux ou trois pas avant de s'écrouler. L’arbitre commença le décompte. Je me précipitai vers Howard, glissant à moitié à genoux sur le ring, avant de pousser l'arbitre pour qu'il me fasse de la place.

-Howard!

J'avais enlevé mes gants avant que le décompte soit terminé, mais Howard n'eut pas de réaction avant la fin, de toute façon. J'étais donc le vainqueur, mais j'en avais rien à foutre. L'arbitre revint vers moi afin de prendre mon bras pour me déclarer officiellement gagnant, mais je le repoussai.

-Dégage ! Fous-moi la paix!

Il avait qu'à faire son show tout seul.

Le public scandait mon nom. Beaucoup en voulait à Howard pour les avoir arnaquer, fallait pas l'oublier. Alors ça leur avait fait du bien de me voir le dégommer.

-Howard!

Le batteur gémit et il respirait encore. Ce qui ne me rassurait quand même pas sur la dernière phrase qu'il avait prononcée. Je n'avais pas envie que Howard finisse comme Sniper Kurtz ! Je regardais autour de nous, cherchant de l'aide quelque part. Mon cul, ouais ! Ils étaient tous repartis vers le bureau du bookmaker pour aller encaisser ou perdre leur fric et Vern faisait déjà la fête plein tube à l'idée du chiffre d'affaire qu'il allait faire ce soir.

Et moi, tout seul comme un con sur le ring à genoux à côté d'Howard, j'étais en train de stresser.

Tellement que je ne vis pas mon entraîneur, Jack, se pointer sur le ring, celui qui m'avait appris à me concentrer, à contrôler mon impulsivité sur un ring.

-C'est bon, petit gars, c'est bon, il réagit. Vient, on le ramène au vestiaire.

J'avais relevé mon regard légèrement perdu vers lui. Perdu parce que je ne savais que trop bien ce que je pouvais faire avec mes poings. Et cette idée avait pris d'un  coup tellement d'ampleur dans ma tête que je ne voyais même pas que Howard ouvrait les yeux de temps en temps, bien qu'il soit un peu sonné.

-Ow ! Gamin!

J'eus droit à une bonne claque de la main calleuse de Jack en pleine poire qui me remit un peu les idées en place et j'aidai Jack à relever mon ami.

On descendit du ring et on fila droit vers le vestiaire. Là, on allongea Howard sur une table de massage... Jack me laissa ensuite seul avec lui, une bouteille d'eau et une serviette humide. Je me penchai à nouveau au dessus de Howard, posant ma main qui tenait la serviette sur son visage.

-Howard... Dis-moi que tu m'entends, s'il te plaît.


© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mar 26 Juil - 15:20


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


C’était le noir totale et ce sifflement aigu dans mes oreilles était toujours là et toujours aussi insupportable. Aussi insupportable que la douleur qui traversait mon corps. J’entendis mon nom et essayait d’ouvrir les yeux sans y arriver. Au-delà du sifflement, j’entendais le public dans le lointain, comme une fanfare qu’on entend alors qu’elle est encore très loin. J’entendais plus distinctement mon cœur battre alors que je tentais de respirer.

J’ouvris brièvement et vaguement les yeux au deuxième appel. Bordel, mais où j’étais encore ? Qu’est-ce qui s’était passé et qu’est-ce que je foutais là ? Je réussi à gémir un peu n’arrivant pas à dire un mot correcte. Seul un vague son sortait de ma bouche. J’avais vaguement reconnu les cheveux blonds d’Amon sans plus trop savoir du pourquoi il était là.

Ouvrant de temps en temps mes yeux cherchant à reprendre complètement mes esprits, j’entendis une autre voix que celle du Danois. Mais je n’arrivais pas à déterminé qui. Bordel, mais qu’est-ce qui se passait ? Je me rappelais de Maria et c’est tout… C’était quelque chose qui avait un rapport avec Maria et Amon. Je gémi de douleur quand je sentis qu’on me relevait. Bordel, laissez-moi là… Je me sentais soutenus mais le déplacement était rude. Je regardais le sol qui était vaguement flou…

Puis, ce fut le silence… Je n’entendais plus le brouhaha en fond, il n’y avait plus que les sifflements. Je sentis qu’on m’allongeait sur quelque chose. La douleur au foie s’était envolée mais j’avais maintenant une nausée d’enfer et un mal de tête horrible. Je sentis qu’on posait quelque chose d’humide sur mon visage. Je grimaçai car le contact froid et humide me faisait mal. J’entendis la voix d’Amon et j’ouvris les yeux tentant de les garder ouvert.

-Putain…

Ce n’était pas une réponse mais un sentiment global. J’essayais de fixer mon regard sur Amon. Il semblait franchement inquiet ce qui n’était pas pour me rassurer…

-Ouais… J’t’entends… Mes oreilles sifflent.

Je parlais fort pour parler au-dessus de ce foutu acouphène… Mais le pire restait la nausée qui ne faisait qu’empirer à chaque seconde. Je regardai aux alentours découvrant qu’on était dans un vestiaire… Celui de la salle de sport.

-Putain, qu’est-ce qui c’est passé ? Et qu’est-ce que je fous là ?

Je tentai de me remettre sur mes coudes avant d’abandonner et de rester allonger. Si je le faisais, ma tête allait tourner, je le sentais. Je fixai à nouveau Amon revalant ma salive en grimaçant.

-Je crois que je vais vomir…


Je me retenais jusque-là mais j’allais pas pouvoir tenir encore longtemps.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Ven 29 Juil - 14:00


Boxing Day

ft. Howard Stone


Une fois qu'on fut tous seuls dans le vestiaire, Howard repris vaguement ses esprits. La première chose qu'il fit fut jurer, ce qui avait quelque chose de bizarrement rassurant. En fait, j'étais déjà bien content qu'il ne fasse qu'ouvrir les yeux alors qu'il soit doté de parole relevait du miracle pour moi. Je n'avais pas frappé fort, juste assez pour le mettre K.O. C'était l'alcool plus que les coups qui faisait qu'il était aussi mal maintenant. Mais ça, j'avais pas encore assez de recul sur la situation pour m'en rendre compte.

J'eus un grand sourire quand il me regarda et me dit qu'il m'entendait. J'eus aussi un gros soupir de soulagement. Il avait les oreilles qui sifflaient...

-Ça va s'estomper puis disparaître, t'inquiète, j'ai ça souvent quand je boxe.

C'était pas comme s'il boxait souvent et qu'il avait ça à répétition comme moi. Bien que le seul problème d'audition que j'avais ne venait pas d'un combat de boxe mais d'un  truc qui s'était passé bien avant que je ne monte pour la première fois sur un ring.

-Par contre, reste couché, t'auras sûrement quelques petits problèmes d'équilibre pendant quelque jours.

Ouais, l'oreille interne morflait souvent après un combat. Et il m'arrivait souvent de trébucher dans les couloirs de L.A.People pendant quelques jours après un combat. C'était pour ça qu'en générale, quand c'était comme ça, je restais à travailler dans mon bureau sans en sortir.

Je pris une chaise et la tirai vers moi pour m'asseoir dessus, au chevet du batteur de The Burning Fire qui se demandait ce qui s'était passé. Ben manquait plus que ça... Cependant, je ne m'énervai pas et ne haussai pas le ton, il avait été puni par là où il avait péché. Il avait voulu se battre et il avait perdu...

-En résumé ? Tu nous as bien mis dans la merde parce que Maria est fatiguée.

J'avais quand même dit ça sur un ton sarcastique, mais sans le faire exprès, même si c'était clairement ce que je ressentais.

Howard ne répondit pas à ma réflexion, m'annonçant qu'il avait envie de vomir.

-Oh putain...

Je me redressai un peu et pris Howard par l'épaules pour le faire rouler sur son flan. Valait mieux qu'il vomisse par terre plutôt que de s'étouffer avec.

-Vas-y, à terre...

Tandis qu'il vomissait ce qu'il avait bu, soit du whisky pratiquement inchangé si ce n'était un peu plus acide à cause de son passage par l'estomac du batteur, je soupirai, attendant qu'il ait fini... Puis, je le recouchai sur le dos...

-Se battre est un chose. T'es furax, ok. Mais on avait pas besoin de faire ça en public ! Et si tu voulais avoir une chance de gagner, fallait venir sobre...

Je passai mes deux mains sur mon visage...

-T'aurais pu être sérieusement blessé, Howard...

Même si ce paramètre-là ne tenait qu'à moi...

-T'en as d'autres, des bonnes idées comme ça?


© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Sam 30 Juil - 13:42


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


 Les sifflements étaient encore là mais j’entendais parfaitement Amon qui me rassura sur le fait que le foutu bruit que j’avais dans l’oreille allait s’estomper. Ouais, le boxe… C’est juste… J’étais venu ici pour boxer. C’était déjà un bon début dans la quête de « bordel, mais pourquoi je suis dans cet état-là ».

Amon me conseilla de rester coucher à cause de potentiel problèmes d’équilibre.

-Ça changera pas de d’habitude.

Je lâchai un petit rire ironique qui n’était attribué qu’à moi en fait. Ouais, je buvais chaque jour assez d’alcool pour ne plus avoir assez d’équilibre en fin de journée. Et, je sentais qu’aujourd’hui, c’était encore le cas et que les coups que j’avais reçus ne faisaient qu’empirer la chose.

Je vis Amon se prendre une chaise pour s’assoir dessus alors que je lui demandais ce qu’il s’était passé. A part que j’avais boxé, je ne me rappelais plus vraiment pourquoi. Il me fit un résumé rapide qui m’arracha une moue. La mémoire me revenait petit à petit et c’était vrai que j’étais venu ici pour en faire baver à Amon.

-Je suis sûr qu’il y avait plus de raisons que ça…

Je n’arrivais juste plus à mettre le doigt dessus. Ouais, Maria était bien fatiguée à cause de l’article, mais il y avait quelque chose de plus qui m’avait conduit à venir ici pour casser la gueule à Amon. J’étais juste trop crevé pour me le rappeler là tout de suite.

Discuter c’était bien, mais ça n’atténuait pas les nausées qui me tiraillaient. Si bien que je prévins Amon que j’allais vomir, là, maintenant, tout de suite. Il me poussa sur le côté me disant que vomir à terre. A terre ? Vraiment ? Je n’eus pas le temps de lui demander un sceau ou un truc dans le genre que je vomis tout ce que j’avais dans l’estomac : c’est-à-dire du whisky principalement. Quand j’eus fini, Amon me remis sur le dos et je passai ma main sur ma figure en soupirant.

J’eus le droit aux remontrances d’Amon qui n’était pas vraiment content que tout ça se soit passé en public, que j’avais bus et que j’aurais pu être blessé et blablabla. J’haussai les épaules, j’avais l’impression d’entendre ma mère. Enfin, quand ma mère me parlait encore ce qui remonte à loin.

-Je sais, je sais… Mais c’est pas marrant si on avait fait ça dans un coin sombre sans public. Et boire, c’était tactique. C’était pour ne pas sentir les coups.

Bon c’était une mauvaise tactique… Je le saurais pour la prochaine fois.

A la question d’Amon, je rigolai en me mettant tout doucement assis. Je fixai le Danois.

-J’en ai au moins une chaque jour dans le même genre.

Un peu comme l’idée de faire des tours de Downtown en Ferrari à 200km/h. C’était ce genre de trucs-là qui m’éclataient. L’adrénaline que procurait ce genre de trucs irresponsables faisait un bien fou.

Je tirai mon t-shirt trempé de transpiration et regardai ma figure dans le miroir en face de moi. Un énorme œil au beurre noir maculait ma figure. J’entrouvris la bouche l’air complètement choqué devant ce spectacle. Je frôlai mon œil tuméfié de mes doigts faisant la grimace.

-Et merde… Tu aurais pu éviter de visé ma figure !

Je tournai la tête vers Amon avec une moue.

-Maria va me tuer, hein ?… Ouais, elle va me tuer.

Je soupirai. Difficile de lui cacher ma défaite, elle allait tout de suite voir que quelque chose s’était passé.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Dim 31 Juil - 15:09


Boxing Day

ft. Howard Stone


Je secouai la tête, un peu désespéré par Howard. Il s'en foutait des problèmes d'équilibre qu'il pourrait avoir vu qu'il en aurait eu de toute façon, comme d'habitude... Ouais... Stone flirtait depuis un bon moment avec la limite où l'alcool allait devenir un véritable problème dans sa vie quotidienne... Mais jusque-là, il ne l'avait encore jamais franchie. Restait à prier pour que ça reste comme ça jusqu'à ce que Howard grandisse un peu... Ce qui n'était pas gagné.

Quant à comment il s'était retrouvé là, je lui avais résumé les raisons qu'il m'avait énoncées. Et il disait qu'il devait y avoir plus de raisons que ça.

-Ben va falloir me les expliquer, alors, mon vieux ! Parce que jusque-là, c'est tout ce que tu m'as servi!

Mais avant qu'il ait eu le temps de répliquer quoi que ce soit, il s'était mis à gerber et je l'avais aidé. Putain... Sans oublier de lui faire remarquer qu'outre organiser un match de boxe entre lui et moi, en public, ça avait été encore une plus mauvaise idée de venir se battre bourré !

Et le batteur de se justifier par le fait qu'en public, c'était plus fun et qu'en plus, se bourrer la gueule avant était tactique. Il fallut que je me retienne de sourire pour continuer à être crédible... Mais je finis quand même par sourire ironiquement et un rien sadiquement.

-Parce que tu sens rien, là, peut-être...

Les coups que je lui avais donnés commençaient tout doucement à se marquer dont un magnifique œil au beurre noir. Putain, j'avais pourtant essayé de faire gaffe à ce qu'il ne soit pas trop marqué, autant pour sa survie que pour la mienne. Et dire qu'il avouait avoir des idées pareilles au moins une fois par jour ! Je levai les yeux au ciel... S'il y a quelqu'un là-haut, faites quelque chose pour Howard, bordel...

Il finit par se redresser sur la table de massage, signe qu'il n'allait quand même pas si mal que ça. Et ça me soulageait, vu l'angoisse qui m'avait pris quand il s'était écroulé sur le ring. Il tomba face à face avec lui-même grâce au miroir qui était accroché au mur.

Il me reprochait d'avoir marqué son visage ! Manquait plus que ça !

-Hey ! C'est pas comme si tu m'avais laissé le choix. T'avais qu'à rester à terre quand je t'avais dit de le faire !

Mais non, il lui avait fallu sa petite vengeance totalement surréaliste !

Quand il eut fini d'admirer ses blessures de guerre, il se tourna vers moi et pour la première fois depuis que je connaissais Howard, je vis de l'inquiétude sur son visage, ce qui me fit directement redescendre dans les tours.

-J'espère bien qu'elle va te tuer, parce que devine qui va me tuer, moi...

Je frottai mon visage de mes deux mains. On était comme deux gosses qui venaient de faire une connerie et qui se demandaient maintenant quelles allaient être les conséquences de ladite connerie.

-Ça siffle toujours ?

Les bleus, c'était une chose. Ça allait peut-être être emmerdant pour les éventuels photoshoots à venir prévus pour The Burning Fire, mais ça disparaîtrait assez vite. L'acouphène, par contre, c'était bien plus chiant pour un musicien.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1586
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 34
Localisation : Chez moi avec David

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Lun 1 Aoû - 12:58


Boxing Day

ft. Amon Sørensen


 Je ne sais plus précisément pourquoi j’avais organisé tout ça. J’étais encore un peu désorienté mais je savais que ça avait un rapport avec Maria et que ce n’était pas seulement parce qu’elle était fatigué. Je crois que c’était un truc du genre que je devais prouver quelque chose ou un truc de ce style-là. Amon voulait des explications parce qu’apparemment les raisons n’avaient pas été claires. Je n’eus pas le temps de répondre que je me mis à gerber l’alcool que j’avais bu avant le match.

Une fois à nouveau couché, j’expliquai à Amon que c’était quand même bien mieux de se taper sur la gueule en public plutôt que de le faire dans notre coin. Il était journaliste people, il devait comprendre ce que je disais. J’expliquai ma tactique à Amon, celle qui concernait l’alcool. Le sourire d’Amon et sa réflexion me firent faire une moue. Les coups m’avaient fait désaouler, donc, je sentais tout. Et ça faisait pas du bien.

-Non, je ne sens rien…


Je voulais garder un minimum de fierté même si ce que je disais était un gros mensonge. J’avais encore mal des coups qu’il m’avait donnés.

Des idées comme ça, j’en avais tous les jours ce qui n’avait pas l’air de rassurer Amon. J’étais comme ça, on ne pouvait plus me changer. Je me mis assis sur la table de massage remarquant assez vite que j’avais pris un fameux coup dans la tronche vu l’œil au beurre noir que je me tapais. J’en voulais à Amon pour ça… Et il se défendait remettant la faute sur moi. Quoi ? Moi, c’était normal que je continue… Lui, il aurait du faire gaffe, merde.

-Tu aurais pu abandonner…

Je marmonnai ça en faisant une moue de gamin. S’il avait abandonné ça aurait bien fait mes affaires.

Mais ce n’était pas vraiment l’œil au beurre noir en lui-même qui m’ennuyais, c’était les conclusions que Maria allait tirer de celui-ci. Je regardai Amon, comme si je cherchais une réponse (voire une solution en lui). Mais au lieu d’être rassuré, Amon me confia sa propre inquiétude. Il avait peur de Timmy et de ce qu’il allait penser de tout ça c’était évident. Je soupirai.

-Ouais mais… Tu n’essayes pas de vivre avec Timmy, toi…

Je baissai les yeux. Timmy et Amon allaient peut-être s’engueuler un peu et puis ça sera comme si de rien n’était… Surtout que Timmy allait sûrement partager sa colère entre le journaliste et moi… Moi, j’en avais déjà le ventre tout retourné rien que de penser à la tête de Maria quand elle verra l’œil au beurre noir. S’en faire pour des trucs c’était vraiment horrible. Et j’avais pas l’habitude de ça.

Je ne relevai le regard sur Amon que quand il me demanda si mes oreilles sifflaient toujours.

-Ouais…

Il m’avait dit que ça allait s’estomper alors je le croyais et je ne m’inquiétais pas. C’était lui l’expert en boxe… Pas moi, apparemment…

Je me remis sur mes deux pieds me tenant toujours à la table de massage.

-Faut que je rentre chez moi…

En espérant que Maria n’y était pas au risque de me faire assassiner.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 792
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   Mar 2 Aoû - 14:02


Boxing Day

ft. Howard Stone


Howard affirma ne rien sentir. C'était compulsif de mentir, chez lui, aussi naturel que de s'envoyer trois ou quatre bouteilles de whisky par jour...

-C'est ça, ouais...

Il avait gerbé, il avait des bleus, il souffrait des acouphènes et sur ce point-là, il s'était trahi dès le départ. Alors il allait pas arriver à me faire croire qu'il ne sentait rien. Le batteur s'indigna en disant que j'aurais pu abandonner, plutôt que ce ne soit lui qui se couche. C'était pas faux, je baissai les yeux.

-T'as pas voulu arrêter et moi non plus. C'est notre faute à tous les deux.

Et fallait croire qu'on croyait dur comme fer à nos raisons de n'abandonner aucun des deux. Lui voulait, je sais pas, prouver quelque chose à sa petite amie et moi, je n'avais pas voulu ternir ma réputation de journaliste et boxeur impitoyable.

-50/50... On est quitte, non ?

Et pour ce qui était des conséquences, ouais, on allait avoir droit à un savon de tous les diables tous les deux. Lui par Maria et moi par Timmy. Et Howard peut-être même doublement vu que Timmy allait probablement lui tomber dessus aussi. Mais attention, si ça tombait, j'allais aussi avoir droit à deux engueulades, vu qu’apparemment, les gens qui m'en voulaient avaient une fâcheuse tendance à vouloir venir me le dire en face. Et aucun doute que la petite amie de Howard n'en aurait pas qu'après le batteur.

Et là, Howard me lâcha un argument qui me fit rester bouche bée. Alors comme ça, il voulait vivre avec la secrétaire de Ricci ? Il voulait vivre dans un vaudeville à la con, ou quoi ? Je soupirai et laissai mon visage tomber dans mes mains... Oh quel bordel ça allait être ça... Le poulain de Timmy qui vit en couple avec la secrétaire de son plus grand rival. Vive l'ambiance. Mais pire encore : vive la confiance !

Je connaissais Timmy et si Howard vivait avec Maria, il allait se méfier plus que jamais de son batteur qui pourrait, chaque jour, raconter à sa petite amie ce qui s'était passé pendant la journée et cette dernière pourrait alors à son tour aller tout raconter à son patron.

Le bordel.

-Tu racontes n'importe quoi... T'as trop bu et t'as trop pris de coups sur la tête.

Ouais, ça devait être juste ça. Howard n'était pas modelé pour vivre dans un couple stable. Il ne l'avait jamais fait. Son naturel de coureur de jupons allait bien vite revenir et cette histoire avec Maria allait tourner court. Mais tant qu'il était amoureux, je savais que ce n'était même pas la peine d'essayer de lui faire voir les choses en face. Laisse tomber, Amon...

Ses oreilles sifflaient toujours. Et j'espérais toujours que ça allait partir. Howard se releva et n'eut pas l'air de vouloir s'étaler à terre, ce qui était déjà bon signe. Il voulait rentrer chez lui.

-Ouais... Moi aussi. Je te ramène...

Je pris mon sac, mes clés de voiture et, sans prendre la peine de me changer ou quoi que ce soit, emportai également les affaires de Howard. On sortit tous les deux par la porte de derrière, partant comme des voleurs et laissant les parieurs à leur business...  

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boxing Day [PV Amon][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Boxing Day [PV Amon][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» boxing day!
» Après l'Amon Hen...
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: Salle de sport-