AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeMer 31 Aoû - 17:27



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Il était temps d'aller rendre une petite visite à Delfino Alvarez dans l'Eastside, ce soir.

Cela faisait un bout de temps que je connaissais Delfino. Depuis notre adolescence, en fait, alors qu'il n'était qu'un petit dealer dans un tout petit gang qu'on appelait les « petites mains » de Los Diablos. Los Diablos était un gang beaucoup plus grand et beaucoup plus important qui, à l'époque, était sous la coupe de Ricardo. Et pendant que les petites mains dealaient, finançant Los Diablos, les adultes, eux, s'occupaient d'affaires plus importantes qui comportaient braquages, meurtres, guerres de territoire, etc.

Une fois que j'avais eu évincé Ricardo, Los Diablos avait légèrement changé. On oublie les affaires de braquages, les guerres de territoires et tout ça et on se concentre sur le trafic de drogue. Je n'avais pas besoin du reste car cela ne servait qu'à obtenir du pouvoir. Ricardo avait besoin de ça, puisqu'il était lui même un tout petit dealer à la base, mais pas moi : le pouvoir j'étais né avec et je n'avais plus qu'à l'entretenir.

J'avais cependant gardé Los Diablos tels qu'ils étaient, et s'ils passaient désormais tous sans exception, adultes ou adolescents, leur temps à dealer dans les bas quartiers de Los Angeles, je leur avait bien fait comprendre que peut-être, un jour, j'aurais besoin de leurs autres qualités et expériences. J'avais donc toujours dans ma poche, un joker d'intimidation voire d'élimination. Car ces gars-là n'avaient rien contre le fait de tuer s'ils étaient payés assez pour ça.

Et s'ils déconnaient, s'ils se faisaient prendre pour quelque chose que je n'avais pas demandé (braquage, violence conjugale, homicide...), ils savaient que je ne serais pas là pour les aider, que du contraire. Ce qui faisait que Los Diablos avait, avec le temps, gagné en discrétion, les membres du gang ne finissant plus en taule à tort et à travers.

Mais loin de moi cette idée vis-à-vis de Delfino. C'était un excellent dealer mais dernièrement, pour une raison qui m'échappait, il avait décidé de se retirer du circuit. Évidemment, je ne pouvais pas le laisser devenir totalement clean. Il en savait beaucoup trop. Il devait donc être aussi mouillé que moi dans ces affaires. Du coup, Los Diablos ne l'avaient pas lâché, jusqu'à ce qu'il craque psychologiquement et rentre dans le rang.

Maintenant que c'était fait, il était temps que j'aille voir jusque-là comment allait le petit latino. Il fallait que je marque ma sympathie et ma reconnaissance envers lui et son travail car depuis sa réintégration, il n'avait pas chômé.

Je m'étais donc arrêté, sur le chemin, dans un magasin huppé de Downtown afin d'y trouver une bonne bouteille de vin, du genre de celle que je ramenais encore bien dans l'Eastside un peu avant le début de mon règne sur le cartel de la drogue de Ricardo. C'était comme ça que j'avais gagné la loyauté des petites mains de Los Diablos dont faisait partie Alvarez. Et c'était comme ça aussi que, petit à petit, il en avait été de même avec Los Diablos en entier.

De plus, Delfino avait repêché un gros poisson dernièrement et je comptais bien le récompenser pour ça. Et le faire continuer dans cette voie. Si Delf avait réussi à avoir une star, il pourrait aussi en avoir d'autres.

Et j'en avais justement une dans mon collimateur.

J'arrivai dans l'Eastside à bord de ma Buick Regal noire clinquante. Je tournai un peu dans les quartiers que je savais que fréquentait le latino. Et je finis par le croiser... Ces gens du sud ont tendance à vivre beaucoup plus dehors qu'à l'intérieur, ce qui fait qu'ils sont faciles à trouver. Bien sûr, je connaissais l'adresse de Delfino, mais je n'avais pas envie d'être vu là-bas.

Je ralentis jusqu'à arriver à sa hauteur et ouvris ma vitre teintée à l'aide de la manivelle avant de lui sourire, cigarette entre les dents.

-Delfino ! Ça fait longtemps ! Monte!

On allait aller faire un tour, ne pas rester traîner dans l'Eastside, rester en mouvement. Et avoir notre petite conversation tranquille à l'abri des regards et des oreilles indiscrètes dans la bagnole.

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.


Dernière édition par Jimmy Reed le Sam 15 Oct - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeVen 2 Sep - 17:21



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Ça avait été une bonne journée au Dizzy. Les clients étaient de bonne humeur. Le Dizzy était devenu mon échappatoire où je pouvais penser à autre chose qu’au gang. Je préférais voir mes clients en dehors de mes heures de travails même s’il arrivait que certains vienne me voir directement au boulot. Je devais me faire discret si je voulais garder mon emploi dans ce bar auquel je tenais tant.

Je rentrais chez moi, ce soir, à pied car je devais voir quelques clients qui se baladaient dans l’Eastside. Mon trafic ne se résumait plus à des gros poissons, il allait aussi jusqu’au tout petit junkie. Etre à nouveau un Los Diablos était quelque chose qui rapportait mais c’était une insulte à la mémoire de ma mère. Je me rendais compte aussi que je n’étais plus du tout fait pour ça. Je ne trouvais plus de plaisir à l’adrénaline que procurait le métier de dealer. Je n’aimais plus rien de ce qui s’en rapportait. J’évitais de fréquenter les membres du gang en dehors des affaires. Je me contentais de faire ma part du boulot pour être tranquille et pouvoir vivre malgré tout.

Mon premier rendez-vous était dans une petite ruelle. J’échangeais coke contre argent en quelques tours de passe-passe. En quelques minutes et sans échanger un mot avec mon client, je repris le chemin vers ma maison. Je n’aimais plus ce métier mais les vieux réflexes étaient toujours là. J’étais presque né dans ce trafic. C’est dans ces rues que j’avais été formé.

Je marchais vers chez moi quand une voiture plus que classe pour ce quartier ralenti. Les fenêtres teintées ne me permettaient pas de voir à l’intérieur. L’homme à l’intérieur abaissa sa fenêtre pour me faire voir sa figure. C’était Jimmy Reed, chef de mon gang. Jimmy était un fin stratège. Il avait monté les échelons du cartel de drogue facilement. J’avais un sentiment mitigé à son égard. Je lui devais d’avoir aidé dans mes frais de médecins quand j’étais jeune et que ma mère était malade. Tout comme je lui devais sûrement mon retour forcé chez Los Diablos.

A son ordre, j’étais monté dans sa voiture noire. Je ne savais pas pourquoi il voulait me parler. Je pense avoir bien fait mon travail ses derniers temps.

-Jimmy, je ne sais pas ce que les autre t’ont dit mais je fais bien mon travail. J’ai de gros clients dont Cash Izbel. Il n’y a pas un jour ou je ne fais pas une grosse vente.

Je croyais qu’il voulait me parler parce les autres avaient dit que j’avais mal fait quelque chose. J’avais été obligé de reprendre mes activités mais la confiance avec mes anciens amis n’était plus là. Je les avais quittés un jour et ils avaient pris ça pour une haute trahison. Je devais peut-être à Jimmy d’être toujours en vie.

J’étais très nerveux. Je n’osais pas regarder Jimmy.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeSam 3 Sep - 10:59



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Trouver Delfino n'avait pas été compliqué. Les latinos de l'Eastside semblaient être programmés pour ne jamais demander plus que ce que la vie leur avait offert au départ. Delfino vivait toujours dans la même maison qu'avait occupé sa mère depuis son arrivée aux USA et il traînait toujours dans les mêmes rues. Plus jeune, il poussait même le vice jusqu'à se faire arrêter tout le temps par les mêmes flics, c'était dire.

Bref, ces gens-là n'étaient pas faits pour évoluer et même quand ils avaient l'audace d'essayer comme l'avait fait Delfino, leur passé les rattrapait toujours. Surtout si on donnait un petit coup de pouce à ce dernier.

J'avais arrêté la voiture à sa hauteur et baissé ma vitre, l'invitant à monter. Même dans l'obscurité déchirée par l'éclairage public, il m'avait semblé voir son bronzage naturel pâlir. Et j'avais souris. C'était vraiment ce genre de chose qui m'éclatait, ne même plus avoir à ouvrir la bouche pour faire de l'effet à quelqu'un.

Delfino était monté dans la voiture et j'avais directement démarré, calmement. J'avais du temps à tuer, autant faire le tour de L.A. tout en me souciant du bien-être de mon personnel.

Delfino était tendu et se mit à parler très vite. Il avait peur que je sois là parce que j'avais eu de mauvais échos à son sujet. Je le laissai parler et mariner dans son propre stress jusqu'à ce qu'il se taise, regardant la route.

Quand il la ferma enfin, je désignai l'arrière de la voiture.

-Y a un truc pour toi, sur le siège arrière...

La bouteille de vin y était posée, sur le flanc pour ne pas tomber et se casser.

-Si on allait se la boire sur les hauteurs de Hollywood ?

On serait relativement tranquilles là-bas. Il y avait souvent ds groupes de jeunes, la nuit, derrière les grandes lettres blanches qui écoutaient ou jouaient de la musique. J'y allais moi-même souvent, quand j'étais plus jeune et que mes parents squattaient la villa...

-Je parie que t'as jamais été là-bas.

Sans attendre son avis, j'avais pris la direction de Hollywood, roulant un peu plus vite.

-Et arrête un peu de t'angoisser pour rien. Tu sais que tu n'as rien à te reprocher, tu le dis toi-même.

Je me tournai brièvement vers lui et souris.

-Je sais pour Cash Izbel et c'est notamment pour te féliciter de cette belle prise que je suis là.

Je haussai les épaules tout en tenant le volant.

-Et puis, tu me crois vraiment assez con pour croire tous ce que les autres pourraient raconter sans vérifier ? Je vois l'argent rentrer tous les jours et je sais d'où il vient, mon ami...

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 8 Sep - 17:04



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Jimmy Reed n’était pas impressionnant dans la carrure. Il n’était pas forcément grand, il n’était pas baraqué non plus. Pourtant, il faisait peur. Il avait un grand pouvoir sur beaucoup de choses. C’est pour ça que je n’étais pas rassuré dans sa voiture. Si Jimmy Reed vous parle, ce n’est pas souvent pour votre bien. Je me défendais déjà à l’avance parce que j’avais peur de Jimmy, de ce qu’il pouvait faire et de ce que mes anciens amis avaient pu dire. C’est, donc, très nerveux que je me justifiais. Comme réaction à mes justifications, je dû regarder sur le siège arrière. Je me retournais pour voir une bouteille de vin. C’était un cadeau que me faisait Jimmy. J’avais repris quelques couleurs entendant le ton de voix de Reed.

-Oui, on peut aller là-bas.

Je ne pouvais pas refuser. Personne, dans mon gang, ne refusait rien à Jimmy. Il faisait vivre les familles des dealers car personne ne manquait jamais de travail. Il entretenait son personnel comme un gentleman. La preuve, encore, avec cette bouteille de vin.

Jimmy Reed visait souvent juste. C’était souvent le cas avec moi. C’était vrai, je n’avais jamais été sur les hauteurs d’Hollywood. Je trainais le plus souvent dans l’Eastside et c’était très rare quand je sortais de ce quartier. Ma maison et mon métier était ici.

-Tu es un bon parieur.


Je n’osais pas regarder Jimmy. Je ne savais toujours pas pourquoi il était venu me voir. Je voulais rester un dealer discret et sans ennui. Je ne voulais plus faire de vague comme quand j’étais jeune. La voiture s’était remise en marche. Je regardais plus le paysage que Jimmy parce que j’angoissais toujours un peu. D’après Jimmy, je ne devais pas angoisser, qu’il savait pour Izbel et qu’il m’en félicitait. Je trouvai le courage de regarder le boss de mon gang. Je ne savais pas si je devais le remercier pour ce compliment.

Jimmy n’était pas quelqu’un de dupe, il vérifiait tout ce qu’on disait.

-Non, pas du tout. Ce n’est pas ça. Je n’ai pas vraiment confiance aux autres Los Diablos. Je suis comme un traitre pour eux ou un déserteur.

J’étais malheureux dans ce gang. Ce n’était plus comme quand j’étais jeune. Un gang c’est comme une famille sauf que quand tu la trahi, tu restes un traitre.

-J’étais parti pour vivre une vie normal, loin de tout ça. Je n’ai jamais rien dit à personne pour le gang. Je n’ai jamais donné un seul nom. Mais je suis quand même traité comme un moins que rien.

Je regardais le paysage défiler. On quittait l’Eastside pour des endroits où je n’allais presque jamais. Je parlais de mes ennuis à Jimmy Reed parce qu’il était comme un patron pour nous. C’était normal d’en parler à lui.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeSam 10 Sep - 12:12



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Bon... Delfino s'était un peu détendu quand il avait vu la bouteille de vin sur le siège arrière. C'était en cela qu'il différait de bien des latinos de l'Eastside : il manquait de confiance en lui. Et c'était aussi pour ça qu'il était meilleur que les autres, plus discret et qu'il était aussi plus manipulable. Bref, pour moi, c'était une vraie perle que je ne voulais pas perdre. Et que j'avais fait en sorte de ne pas perdre, en intimant à Los Diablos de lui mettre la pression, sans jamais le toucher, simplement en le laissant voir qu'ils lui tournaient autour, jusqu'à ce qu'il se décide à revenir.

Tuer, même via plusieurs intermédiaires, n'était qu'un recours ultime que, jusque-là, je n'avais utilisé qu'une seule fois, quand Ricardo m'avait gêné. Ce n'était pas mon style. Je préférais la guerre psychologique et j'avais bien assez d'influence pour ça, que ce soit dans la jet-set ou dans les bas quartiers de L.A.

Et puis un homme mort ne rapporte rien. Même si des fois, ma rancune faisait que ça me démangeait sérieusement, un peu comme avec Stone.

Pas de Stone, pas de thunes. C'était pas pour ça que je ne pouvais pas faire de sa vie un enfer entre temps même si ça retardait le payement de la dette... Qui du coup grandissait encore à force d'intérêts.

Bref, tout ça pour dire que Delf, même si ça avait mis le temps, avait mûri à défaut de grandir. Et en mûrissant, il était devenu encore meilleur dans ce qu'il faisait. Il avait notamment arrêté de se faire embarquer par les flics à tout bout de champ... Faut dire que pour la plupart des petits et jeunes délinquants de l'Eastside, c'est pratiquement un sport national. Jusqu'à ce qu'ils perdent de vue qu'ils devenaient majeurs et se retrouvent en taule comme des cons...

Comme je l'avais dit, Delfino n'était jamais allé sur les hauteurs d'Hollywood. C'était le repères des jeunes qui fuyaient pour quelques heures nocturnes les villas de leurs riches parents à Beverly Hills. Et j'en avais fait longtemps partie. Sauf que moi, à la différence des autres, j'allais aussi traîner mon cul jusque dans l'Eastside. Je n'étais pas pour cet « apartheid » social... On pouvait aussi tirer beaucoup des petites gens.

Tout en roulant, je pris une cigarette dans mon paquet qui était posé sur l'accoudoir central et me l'allumai, faisant signe à Delfino de se servir lui aussi s'il voulait et j'ouvris complètement ma fenêtre, maintenant que nous avions quitté l'Eastside.

C'est quand je le rassurai finalement et le félicitai pour Izbel que le latino se décida à me regarder. C'était incroyable. Fut un temps où nous buvions du vin ou de la bière ensemble dans les rues de l'Eastside et où c'était lui, petite boule d'énergie, petit leader qui tenait tête à des gars bien plus grands que lui, qui m'apprenait des tours de passe-passe.

Je sentais bien que Delfino n'était pas bien dans sa peau et un dealer mal dans sa peau est un dealer qui risque de déconner. Ça, c'était ce que j'avais conclu de certaines informations des autres Los Diablos. Et l'attitude de Delfino en ce moment même me le confirmait.

Mon regard quitta la route pour se poser brièvement sur Delfino qui m'avouait, quelque part, clairement les choses, affirmant que même lorsqu'il nous avait quitté, il n'était pas devenu un traître.

Je souris, les yeux à nouveau rivés sur la route alors que nous montions les collines de Hollywood.

-Je sais tout ça. Je suis venu te féliciter, mais pas que.

Je pris ma clope entre les doigts de ma main que je reposai sur le volant en soufflant une bonne bouffée de fumée.

-Tu ne te sens pas bien avec Los Diablos parce que tu n'es pas comme eux. Ou tout du moins, tu ne l'es plus. Tu es quelqu'un d'intelligent, de discret, tu as réussi à créer des liens avec les plus grands comme Izbel.

Certains jeunes dealers que j'avais recrutés dans mon ancienne école pour qu'ils dealent pour moi dans ladite école et dans les diverses et nombreuses fiestas données dans les quartiers riches étaient moins discrets que le petit latino lui-même.

Je montrai les lettres blanches qui annonçaient Hollywood à travers le pare-brise.

-On y est presque. Tu vas voir, c'est génial comme endroit. On voit toutes les lumières de L.A., là-haut. C'est magnifique.

Je piquai une petite pointe de vitesse dans le chemin sinueux qui parcourait les collines, jusqu'à destination, avant de stationner la voiture. Tirant le frein à main et éteignant le moteur avant de jeter mon mégot pas le fenêtre, je me tournai ensuite vers Delfino, mon coude appuyé sur le dossier de mon siège, mes yeux fixés sur les siens. J'avais parfois tendance à oublier que j'avais un regard naturellement agressif, même quand je ne voulais pas l'être.

-Il paraît que tu as joué les roadies sur la tournée de The Ligntening...

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeMar 13 Sep - 16:10



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Jimmy Reed avait l’étoffe d’un chef de gang. Il était blanc et blond, il venait d’une famille de riche et n’avait rien physiquement d’un chef de gang latino. Il dirigeait, pourtant, Los Diablos d’une main de fer. Il avait évincé Ricardo en le faisant exécuter. Il était craint et respecté de tous car il nous respectait aussi. La cigarette qu’il m’invita à prendre était une preuve de ce respect. J’avais accepté la cigarette, cela allait me détendre.

Jimmy Reed n’était pas fâché contre moi. Il était content de mon travail. Cela ne changeait pas vraiment le mal être que j’avais quand je travaillais. Qui quittait un jour Los Diablos ne pouvait pas y revenir. J’étais revenu de force mais mes amis ne m’acceptaient plus comme tel. Il n’y avait plus aucune confiance alors que je n’avais jamais été un mouchard. Je me plaignais des conditions dans lesquelles je vivais et travaillais. Jimmy Reed était à l’écoute. C’était un homme impitoyable quand il voulait mais il veillait à son personnel. Il savait tout et tenait à aussi me féliciter pour ça. Je ne savais pas si je devais être félicité pour avoir caché un énorme trafic de drogue. Je ne savais pas non plus si ça changerais quelque chose si je mouchardais tout le monde. Il y a d’autre gang. Je sais, au moins, que la drogue qu’on vend n’est pas de la mauvaise.

Jimmy Reed chercha la cause de mon problème. Je n’étais pas comme les autres membres de Los Diablos et c’est pour ça que je ne me sentais pas bien dans cet environnement. Mon hochement de tête exprimait mes doutes.

-Je ne sais pas… C’est possible. Je pense ne pas avoir perdu la main. Je crois juste que je n’ai plus rien à voir avec les autres membres des Los Diablos. Je me suis éloigné trop longtemps de ce monde.

J’étais heureux avec mon boulot au Dizzy et mes nouveaux amis. Ce retour dans ma vie d’avant était désagréable.

Jimmy m’indiqua du doigt les grandes lettres qui trônaient plus loin. Je regardais ça comme si j’avais mis les pieds à Los Angeles pour la première fois. Il ne fallait pas aller loin de chez soi, parfois, pour voir des merveilles.

-J’ai hâte d’y être.

Mon vœux fut exaucé par Jimmy qui accéléré pour qu’on arrive plus vite à destination. Quand on s’arrêta, j’avais pu voir un très beau spectacle. Les lumières de Los Angeles avaient une lueur particulière de cet endroit. Ma cigarette n’était pas encore finie. Jimmy Reed me regardais. Je n’avais pas besoin de me tourner vers lui pour le sentir. Il savait tout même que j’avais fait le roadie sur la tournée. Je regardais mon chef oubliant quelque secondes le spectacle que j’avais devant moi.

-Oui. J’ai usé mes économies pour partir sur la tournée. Je voulais proposer mes services comme dealer à Cash Izbel. Un de mes amis roadie m’a proposé de travailler sur l’un des concerts. Celui de Roadtramp. J’ai eu l’autorisation de Daniele Ricci. C’était une expérience unique.

Mon visage s’était détendu en pensant à ça. Je n’avais pas dit le nom du roadie. Je tenais à garder Abel loin de tout ça. Il était au courant de tout mais Jimmy ne devait jamais le savoir.

-Je n’aurais pas usé mes économies à rien, au moins.

Je n’avais pas tenu à avoir Cash pendant la tournée. Je n’étais pas encore prêt à ça. Ma cigarette était finie et je l’avais balancée par la fenêtre.

-Je sais que tu veux quelque chose de moi ou que je fasse quelque chose.

Je n’étais pas naïf. Quand le patron voulait te parler c’était toujours pour du business.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 15 Sep - 19:40



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Tout en écoutant, en bon confident, Delfino me raconter ce qui n'allait pas, je conduisais, fumais et surtout, je cogitais. Les femmes peuvent bien se vanter de pouvoir faire deux choses à la fois, je les défie de faire ce que je faisais.

Gérer un gang, c'est comme gérer une entreprise. Et une entreprise dont les employés sont moroses ne finit que d'une seule manière : en faillite. Je veillais donc toujours à mettre le bon gars au bon endroit. The Right Man At The Right Place. C'était comme ça que ça marchait. Et dans le cas de Delfino, il me fallait faire un recalibrage, une réévaluation de son cas et de sa place. Il était comme une pièce d'échec en mauvaise posture. Fallait que je la bouge avant que ça ne merde.

Pour ça, il me fallait passer par ce petit entretien, entre lui et moi, rien que tous les deux, dans un endroit sympa. Et pourtant, ce n'était pas pour ça que je venais à la base... Je m'adaptais à la situation qui se présentait à moi, et je m'adaptais vite.

Le gros avantage que j'avais, c'était que je savais tout sur tout le monde, sur chaque membre de Los Diablos jusqu'à la nouvelle génération de petites mains qui sillonnait l'Eastside en BMX. Facile, il suffisait de garder les oreilles grandes ouvertes lorsqu'on se trouvait parmi eux, ce que je faisais régulièrement. Et tout finissait par se savoir, pour celui qui écoutait.

Or, j'avais eu vent de ce qu'ils pensaient de Delfino, pour la simple et bonne raison qu'ils m'en avaient fait part. Ils avaient peur qu'il parle alors que cette idée ne m'effleurait même pas. N'était pas encore né celui qui me vendrait aux autorités. C'était pour ça que j'étais venu voir Delfino. Pour voir comment il se démerdait malgré cette ambiance merdique.

On était finalement arrivé à destination et j'avais demandé à Delfino de me dire comment s'était passé son expérience en tant que Roadie. Parce que justement, j'avais cogité et que j'avais eu l'information par les membres de Los Diablos que j'avais envoyé faire pression sur Alvarez pendant la tournée, à l'époque où j'avais décidé de le surveiller de près, juste après qu'il ait eu peur et ait décidé de réintégrer. En réalité, quand j'avais eu vent que le petit latino avait décidé de partir voir The Lightening en tournée, j'avais pensé qu'il y était allé non pas pour dealer à Cash Izbel, mais pour en profiter pour se tailler loin de L.A.

Et il avait l'air d'avoir aimé ça, jouer les Roadies. J'avais alors souris... Ça, c'était intelligent. The Right Man At The Right Place.

J’avais rallumé une cigarette alors qu'il me demandait ce que je voulais de lui. J'avais rigolé et ouvert ma portière.

-Et si on commençait par se détendre un peu, hein ?

Je sortis de la voiture et désignai le siège arrière.

-Cette bouteille ne va pas se boire toute seule et tout L.A. attend de nous voir apparaître au sommet de la colline.

Je pris la bouteille et refermai la portière. Une fois que Delfino descendit du véhicule, je la lui lançai pour qu'il la rattrape au vol, puis je verrouillai la voiture. Puis, j'enfouis les clés dans la poche de ma veste en cuir, en compagnie du véritable objet de ma visite à Delfino. Sachant que j'allais dans l'Eastside, je m'étais habillé en conséquence. Toujours très propre, très classe, mais avec un style à la James Dean.

Le regardant ensuite, m'appuyant nonchalamment sur le toit de ma voiture, je dis avec mon plus bel air innocent.

-J'ai entendu dire que MTI recrute des roadies...

Je haussai les épaules.

-Pourquoi ne pas aller te présenter ? Tu aimes ça et tu seras loin de Los Diablos. J'irai les voir et tu en seras quitte.

D'eux, pas de moi... Si Delfino devenait Roadie pour MTI, je voyais déjà toutes les putains de possibilités et de facilités que ça m'offrirait...

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeLun 19 Sep - 15:32



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Jimmy Reed avait son propre sens des priorités. Il ne dévoilait jamais ses plans avant le bon moment. Parfois, on pouvait se demander si ce qu’il faisait était fait de manière impulsive ou précisément calculé. Je crois qu’il était surtout quelqu’un de très opportuniste. C’était ce qui faisait de lui un chef de gang efficace. Je cherchais à savoir ce que Jimmy Reed me voulait mais l’homme voulait d’abord se détendre et profiter de l’endroit où on était.

-Comme tu veux.

Nous étions sortis de la voiture. Je regardais Los Angeles qu’on voyait très bien du haut de cette colline. C’était merveilleux. Je regrette un peu de ne jamais être venu ici avant. Ma mère aurait aimé cet endroit. Un enfant des gangs de l’Eastside restait dans l’Eastside c’est pour ça que cette occasion de voir ce paysage plus tôt a été manquée.

Jimmy Reed voulait boire la bouteille et agençait ses phrases de manière à ce qu’on pense que L.A. nous attendait. Jimmy Reed avait l’ego des grands, c’était pour ça qu’il était là où il était aujourd’hui.

Je rattrapai la bouteille de vin que Jimmy m’envoya. J’avais regardé l’étiquette pour voir qu’il s’agissait d’un très bon vin. Quelque chose que je ne pouvais pas m’offrir. Je m’étais permis de l’ouvrir. Je restais attentif à ce que disait Jimmy. J’appris de sa bouche qu’MTI recrutait des roadies.

-Je ne le savais pas…

Je n’avais pas revu mon ami Abel depuis la fin abrupte de la tournée. Je m’étais plongé dans mon travail au Dizzy pour oublier mon autre travail. Je n’étais donc pas au courant des recrutements.

Jimmy Reed voulait que je me présente. La bouteille s’ouvrit dans un « poc » caractéristique. J’avais regardé Reed avec un drôle de regard.

-Tu veux que je devienne roadie ? Mais ça voudra dire que j’aurais moins de temps pour dealer dans l’Eastisde…

Je ne pouvais pas rater l’occasion de devenir roadie. Je m’étais tellement bien amuser lors de la tournée que c’était raté une opportunité de vie. Ce qui était étrange c’est que c’était le boss de Los Diablos qui souhaitait que je le fasse.

-Ça me ferait vraiment plaisir. Mais en quoi cela va-t-il te servir ?

Je n’étais pas naïf. Jimmy Reed avait toujours un plan. Devenir roadie signifiait que j’allais côtoyer les groupes de MTI, c’était peut-être ça que Jimmy Reed voulait. Que je sois à la source et que je puisse vendre quotidiennement à ces clients de haut standing. Je lui tendis la bouteille pour qu’il puisse commencer à boire.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeMer 21 Sep - 15:00



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


La nuit était belle et chaude et les jeunes de Beverly Hills et Santa Monica avaient eu la même idée que moi : monter jusqu'ici pour boire un coup en dominant L.A. de toute la puissance de leur jeunesse. Bon, ok, je commençais à être moins jeune. Mais puissant, ça, je l'étais. On pouvait entendre la musique venant de leurs radios portables, de bonnes cassettes. The Lightening se mélangeait à Roadtramp selon les groupes de jeunes qui étaient là. Même ici, BSC rivalisait avec MTI, sans même que les gens s'en rendent compte.

J'avais filé la bouteille de vin à Delfino puis je m'étais appuyé sur ma voiture pour lui apprendre que MTI, justement, recrutait des roadies. Je souris devant son ignorance quant à l'information. J'aimais bien savoir des choses que les autres ne savaient pas, même si avec Delfino, le combat était très inégal.

Je lui avais alors demandé pourquoi il n'irait pas se présenter, tant qu'à faire... Il semblait avoir aimé sa petite aventure en tournée. Je m'étais redressé pour venir passer mon bras autour des épaules du latino qui était en train d'ouvrir la bouteille de vin. Je lui proposais de lui faciliter la tâche s'il voulait s'engager dans cette voie qui lui offrirait une toute autre vie... Ou presque.

C'est par une autre question qu'il répondit. Est-ce que je voulais qu'il devienne roadie ? Je rigolai et pris un air innocent.

-J'ai dit ça ? Non, j'ai pas dit ça...

Je lui tapai dans le dos, la bouteille fit un « poc » caractéristique et Delfino m'avait regardé comme si j'étais en train de lui tendre un piège.

-Je t'ai demandé si, toi, tu voulais devenir roadie. Et t'en fais pas pour l'Eastside, va ! La relève est assurée...

J'entraînai Delfino en direction des lettres immenses qui formaient le nom « Hollywood ». Des jeunes avaient déjà investi certaines lettres qu'ils avaient escaladées.

Je pris la bouteille que le latino me tendit tout en avançant, et en bus une gorgée à même la bouteille. Personne n'aurait but un vin pareille de la sorte, au prix qu'il coûtait, ça relevait du blasphème. Mais j'étais un blasphème à moi tout seul, non ?

J'avalai ma gorgée de vin alors que Delfino se demandait à quoi ça allait me servir qu'il devienne roadie. Tenant la bouteille par le goulot, je le désignai de l'index.

-Déjà, à ce que tu tires une autre tronche quand je viens te voir.

Je lui passai la bouteille.

-Si c'est ce qu'il faut pour que tu te sentes mieux, autant le faire, non ? Tu sais bien que je t'ai toujours apprécié, Delf, et que je n'aime pas te voir malheureux.

C'est vrai quoi ! J'avais financé des soins pour sa mère, à une époque, non ?

On arriva à hauteur du Y qu'encore aucun groupe n'avait investi. Je regardai vers le L juste à côté et une jeune et jolie jeune fille, que je reconnus comme étant la plus jeune fille de ce bon vieux Daryll, me fit signe. On se croisait et se recroisait, de soirée en soirée... Et je savais pertinemment qu'elle approchait tout doucement des 18 ans...

Je lui rendis son signe de main avec un clin d’œil et elle se mordit la lèvre inférieure en souriant. Miam miam... Plus que quelques mois à attendre.

Après cette absence de quelques secondes, je me retournai vers Delfino avant d'entreprendre d'escalader ce Y, histoire d'être encore un peu plus haut. Et tout en grimpant, je ne parlai à Delfino qu'à demi-mots.

-Imaginons qu'ils te prennent. Tu seras heureux, tu t'amuseras, tu côtoieras les plus grandes stars de cette ville, voire du monde. Tu sauras tout ce qui s'y passe ! Ce serait pas cool ça?

Arrivé à une plate-forme, je m'y installai, assis, mes pieds chaussés de baskets de marque blanches se balançant dans le vide. Puis, je regardai l'horizon.

-Viens voir ici ! La vue est encore mieux.

Puis, regardant à nouveau en bas.

-Et fais pas tomber la bouteille, tu veux?

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeSam 24 Sep - 17:25



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


On approchait du mot « Hollywood ». Plus on avançait, plus on entendait les différentes musiques que diffusaient les jeunes présents ici. Ce n’était pas des adolescents de l’Eastside, ils n’en avaient pas la dégaine. Ils venaient tous d’une toute autre classe sociale. Je ne venais pas du tout de ce monde. Cela faisait bizarre d’être ici.

Mon rêve de devenir roadie n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. J’appris de Jimmy qu’MTI recrutait justement des roadies. J’avais le sentiment qu’il m’incitait à en devenir un. Ce qu’il réfuta. Jimmy Reed était très doué pour vous faire penser des choses sans qu’il l’ait vraiment dit. Je m’étais fait avoir encore une fois. L’Eastside n’était pas un problème, il avait une relève. Ce n’était pas des jeunes latinos comme moi en mon temps qui manquait dans le quartier pauvre de Los Angeles. Je pensais à eux un petit moment. Tous ces jeunes ne savaient pas dans quoi ils s’embarquaient. Comme moi dans les années 60, ils croyaient n’avoir qu’un seul avenir et c’était les gangs. Pourtant, Abel m’avait prouvé qu’il y avait autre chose.

-Oui, je voudrais bien le devenir. Je serais prêt à quitter le Dizzy Warhol pour ça.

Ma volonté n’était pas à remettre en cause. Tout ce qui m’avait bloqué jusque-là c’était le gang et leurs menaces mais Jimmy me donnait sa bénédiction.

Il buvait le vin que lui-même avait acheté. Moi c’est la conversation qui m’intéressait plus que l’alcool que Jimmy avait apporté. Il était enclin à me laisser faire une carrière de roadie, il était légitime pour moi de lui demander les raisons. Il voulait que je me sente bien. Je savais que venant de Jimmy c’était vrai. Il m’avait beaucoup aidé quand j’étais plus jeune. Il avait même payé des soins pour ma mère.

-Je sais, Jimmy. Je sais aussi que je te dois beaucoup.

J’avais comme des dettes envers lui. Des dettes morales et je savais qu’il ne valait mieux pas avoir de dettes envers Jimmy. C’est pour ça que devant lui je faisais profil bas.

On s’était arrêté devant l’un des lettres. Jimmy avait fait signe à une fille qui ne devait pas avoir plus de 18 ans. Elle connaissait mon boss et lui la connaissait. Je venais des bas quartiers mais je savais qu’il y avait peu de monde dans les hautes classes et qu’ils se connaissaient tous. Jimmy commença à escalader le grand Y tout en m’expliquant ce que le métier de roadie m’apporterait. J’entendais les sous-entendus. Je serais au centre de l’information là-bas chez MTI. Je ne devais pas perdre de vue que je parlais au patron de BSC.

J’entrepris de monter sur le Y quand Jimmy me demanda de le faire avec comme ordre de ne pas faire tomber la bouteille qu’il m’avait rendu. J’étais monté très habilement et assez vite. J’avais l’habitude d’escalader et de me faufiler partout. Rien que pour fuir les flics quand j’étais jeune, je devais avoir ce genre de compétences.

En peu de temps j’étais à côté de Jimmy lui montrant la bouteille intacte.

-Oui ce serait cool. J’avoue que c’est un rêve. Les autres roadies de MTI sont très sympa. Ceux de BSC aussi. J’ai pu rencontrer les deux quand j’étais sur la tournée.

Je ne regardais pas Jimmy, je regardais la vue merveilleuse.

-Tu auras les informations que tu veux…


J’essayais de lire entre les lignes mais il fallait que je le formule tout haut pour être sûr que je ne me trompais pas les intentions de Jimmy.

-Si c’est ça que tu veux…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeMer 28 Sep - 11:34



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Delfino disait être prêt à quitter sa place chérie au Dizzy Warhol pour devenir roadie pour MTI. Évidemment, vu que cela lui permettrait de ne plus être un paria dans son propre gang, et aussi de quitter l'Eastside. Quartier auquel il devait avoir toujours pensé être lié à la vie à la mort, de même qu'à Los Diablos.

Mais non, j'avais le pouvoir de casser ce genre de destin. Et le simple fait de le faire me faisait planer autant que ce que placer le petit latino à cette place allait pouvoir m'apporter. Delfino allait y gagner en confort de vie et moi, j'allais y gagner tout court. Et tout le monde serait content.

J'avais tapé amicalement sur l'épaule de Delfino quand celui-ci avait affirmé qu'il me devait beaucoup. Oui, c'était comme ça que je maintenais les gens à mon service. Même Daniele avait des dettes morales infinies envers moi...

J'avais ensuite escaladé le Y afin de m'installer presque au sommet, confortablement. Puis, j'avais invité Delfino à me rejoindre. Il arriva bien plus vite que moi au sommet. Il devait faire plus de sport que moi, ce qui n'était pas fort difficile...

Quand Delfino me montra la bouteille, intacte, comme je le lui avais ordonné, je la pris et en bus une gorgée avant de la lui rendre. Il n'y avait pas encore touché, lui, je crois.

-Mm... Tant mieux. Tu devrais foncer sans hésiter et aller te présenter demain! Les places seront chères, à mon avis. Et si tu t'es fait des potes parmi les roadies de MTI, ce serait le moment de t'en servir.

Chose tout à fait naturelle pour moi. L'amitié, c'était fait pour ça, non ? S'entraider. Le mieux, c'était de se faire des amis qui avaient déjà du pouvoir. Et comme ça, leur pouvoir devient ton pouvoir et il s'additionne.

Delfino allait le faire, j'en étais persuadé. Je n'avais pas besoin de forcer, d'insister plus. Delf comprenait vite. Et c'était notamment pour ça qu'il avait, aujourd'hui, l'opportunité d'évoluer. Parce qu'après tout, à la base, il s'était fait des contacts chez MTI tout seul comme un grand. Ce que je faisais maintenant, c'était juste lui apprendre à faire tourner les choses en sa faveur... Et en la mienne.

Mes baskets se balançant dans le vide, j'avais fait un clin d’œil à Delfino, souriant, quand il avait affirmé que j'aurais les informations que je voulais.

-Fais-le avant tout pour toi...

Je savais que le reste viendrait naturellement de la part du petit latino. Je n'avais pas besoin de l'y obliger. Par contre, ce que je voulais, c'était qu'il pense que l'idée et surtout l'envie de devenir roadie venait de lui-même.

Je plongeai ma main dans la poche de ma veste en cuir, pressant entre mes doigts une petite boule de quelques grammes de cocaïne. Une dose spécialement réservée pour quelqu'un... Quelqu'un qu'une fois roadie, mon cher petit Delfino aurait probablement l'occasion de croiser.

-Tu connais Atticus Fetch ?

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeMer 5 Oct - 17:46



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Je devais beaucoup à Jimmy Reed, c’est cela qui rendait ma position très délicate. Il m’avait tant aidé quand j’étais plus jeune sur le plan financier que je me devais de faire profil bas et d’accepter ce qu’il me demandait. Je ne voulais pas être dans sa ligne de mire. Il devait continuer à avoir confiance en moi si je voulais survivre. Ma position ne me permettait pas encore de pouvoir me libérer de Jimmy Reed et de Los Diablos, c’était même tout le contraire.

On était monté sur le « Y » du grand « Hollywood » qui surplombait les lumières de la ville. D’ici, le paysage était encore plus majestueux. Je pensais à mon future et à cette opportunité de devenir roadie. C’était une chance unique. Je m’étais amusé comme un fou lors du concert de Roadtramp où j’avais eu l’occasion de jouer au roadie en compagnie d’Abel. Les gens là-bas étaient très différents de ceux que je fréquentais depuis que j’étais enfant dans les rues de l’Eastside. C’était un tout autre monde.

Jimmy Reed me poussait à réaliser ce rêve et de ne pas tarder à le faire. Il m’invitait à faire jouer mes relations. Il savait de quoi il parlait.

-Je téléphonerais à un ami à moi. Je suis sûr qu’il saura me faire de la pub.


J’avais évité de dire son nom. Je savais qu’il valait mieux ne pas tout dire, ni avoir tous ses œufs dans le même panier. C’est ce que j’avais appris depuis que j’étais tout jeune.

Je savais que si Jimmy Reed m’incitait à faire tout ça c’était pour une raison. C’était pour MTI que j’allais faire le roadie et MTI était la maison de disques rivale de celle de Jimmy. Sachant très bien où il voulait en venir je lui avais dit que je lui donnerais toutes les informations qu’il voulait. Encore une fois, il me demanda de faire ça pour moi. Je lui avais souris. Je n’arrivais pas à détester Jimmy Reed, il avait vraiment trop fait pour moi.

Soudain, une question était sortie de la bouche de Jimmy. Les pieds dans le vide, j’avais regardé le patron de BSC.

-Oui, je le connais. C’est un de mes clients. Il achète chez plusieurs dealers, d’après ce que je sais, dont chez nous.

Je croyais que Jimmy voulait qu’il devienne notre client mais c’était déjà fait. Je m’en étais personnellement occupé.

-Pourquoi ?

Il y avait toujours quelque chose car Jimmy Reed ne parlait jamais pour rien.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeLun 10 Oct - 20:50



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Bon... Delfino semblait décidé à faire ce qu'il fallait afin d'intégrer les rangs de MTI et un sourire satisfait s'était dessiné sur mon visage avant que je ne porte une nouvelle fois la bouteille de vin à ma bouche. Je l'avais ensuite rendue au petit latino.

-A la tienne alors.

Il avait ses relations, j'avais les miennes. C'était du tout cuit. Et du win-win. Delfino réalisait son rêve et était débarrassé de ses liens écrasants avec le gang, et je gagnais non seulement une taupe au sein de MTI, mais aussi un dealer qui aurait bien plus facile à établir des liens avec les stars et autres monstres du showbiz s'il les croisait souvent. Et, discret tel qu'il était, Delf était fait pour ce job.

Aucune arnaque là-dedans.

Mieux encore, quand je lui demandai s'il connaissait Atticus Fetch, il me répondit par l'affirmative et je me tournai vers lui, moitié souriant de satisfaction, moitié perplexe. C'était parce qu'on était perché sur une lettre géante et parce que les petits jeunes en bas faisaient pas mal de bruit, mais sinon, allier dans la même phrase « dealers » et « chez nous », ok pour l'Eastside, bien reculé de chez moi... Mais dans sa nouvelle fonction de roadie, le latino allait devoir apprendre à parler de façon détournée comme je le faisais naturellement. Delfino n'était peut-être pas si discret que ça, finalement, une fois qu'on le sortait de son milieu naturel.

-Ah bon ? T'es dealer toi ? Je croyais que t'étais un barman qui voulais devenir roadie...

J'avais dit ça avec une innocence naturelle incroyable. Tellement qu'on aurait pu y croire. Si j'avais été un peu moins enclin à me prélasser dans ma villa, j'aurais peut-être pu prétendre à une carrière d'acteur...

Soit, Delfino était assez intelligent pour comprendre qu'il avait fait une bourde sans même que je ne hausse la voix ou ne lui envoie un de ces regards mauvais dont j'avais le secret. Assez pour comprendre aussi qu'il allait devoir apprendre la subtilité.

Quitter l'Eastside n'allait pas se faire sans quelques efforts...

-Soit... Je comprends mieux maintenant. Les comptes ne pouvaient indiquer que deux choses : soit Cash Izbel est particulièrement en forme, soit il n'est pas seul.

Je marquai une pause et mon regard domina le tapis de lumière qui s'étendait autour de nous. Ça allait être encore plus simple que je ne le pensais.

-Alors l'autre, c'est Fetch...

Ouais. L'argent rentrait particulièrement bien, ce qui voulait dire que, pour le peu de marchandise vendue, quelques doses de très bonne qualité et donc très chères étaient parties... Et qui d'autre que des stars ou autres pouvaient s'offrir ce genre de plaisir ?

Je plongeai ma main dans la poche de mon cuir et l'y laissai, chipotant à nouveau à la dose que j'y cachais.

-Je sais que c'est un grand amateur de bonnes choses... Et justement, j'ai apporté un cadeau pour lui que je ne peux pas lui remettre moi-même...

Évidemment, je laissais penser à Los diablos et à Delfino que je ne « dealais » jamais moi-même depuis que j'étais à leur tête. Et pourtant, je passais quand même quelques doses à de bons amis lors des galas.

Je ressortis ma main de ma poche et la posai sur la cuisse de Delfino, mais au passage, d'un tour de passe-passe que lui allait très bien reconnaître, j'avais glissé la dose dans la poche de la veste du latino.

-Je te serai reconnaissant de le lui faire passer...

Je n'avais aucun problème avec Atticus lui-même, si ce n'était que je ne supportais pas les dépressifs, mais ça, personne ne peut le savoir sauf peut-être mes proches qui ne se comptent même pas sur les doigts d'une main. Il y a Daniele, ma mère... C'est tout. Enfin bref, je pouvais très bien passer pour un fan. Non. C'était Watson que je voulais atteindre...

Si son tout premier poulain s'empoisonnait avec une mauvaise dose, ce serait con... Et bien dommage...

Mais évidemment, ça, je ne le précisai pas à Delfino. Il était inutile qu'il culpabilise. C'était un bon gars... Mais surtout, il fallait qu'il le fasse.

Je me laissai aller en arrière sur la plate-forme et plaçai mes mains derrière ma tête, le regard vers les étoiles. En rigolant, mais à moitié sérieux quand même, dans le fond. Je m'adressai à nouveau à Delfino.

-Un jour, je m'achèterai une de ces putains de constellations et je lui donnerai mon nom... Ça, c'est une idée de génie...

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeVen 14 Oct - 16:42



Gound Control To Major Tom
ft. Jimmy Reed


Le vin était bon. Je buvais rarement du vin mais celui-ci était très bon et devait sûrement être très cher. On buvait à la mienne et à un semblant de liberté que m’offrait Jimmy Reed en me laissant postuler comme roadie. Je pourrais voir Abel plus souvent et m’ouvrir à un autre monde. J’allais sortir de l’Eastside de cette façon. Quand je pense que c’est Jimmy qui m’en donnait l’opportunité, c’était à peine croyable. J’allais sauter sur l’occasion même si ça revenait à devoir jouer les indic’ pour Jimmy. C’était un très faible prix à payer contre la liberté.

Je connaissais Atticus Fetch parce qu’il était un de mes clients. J’avais été à la chasse des gros clients et j’en avais obtenu quelques-uns comme Cash Izbel, Atticus Fetch et River Moriarty qui achetait de la drogue chez moi pour ses amis. Je parlais ouvertement de ça sans faire attention aux jeunes qu’il y avait autour de nous. Cela n’était pas très malin de ma part mais, à ma décharge, je n’avais pas l’habitude de parler à Jimmy en dehors de l’Eastside, un endroit où je pouvais parler ouvertement de business. Le boss de BSC m’avait rappelé à l’ordre d’une façon qui lui était propre. Je rougis un petit peu en faisant à Jimmy un signe pour m’excuser.

-Oui, c’est ce que je dis. Je suis un barman qui veut devenir roadie.


Un barman est une sorte de dealer légal. Je vendais de l’alcool à toute la population de l’Eastside et tout le monde sait les dégâts que peuvent faire l’alcool. Jimmy Reed avait bien rattrapé le coup. Il ferait un très bon acteur.

Atticus Fetch était la raison des bénéfices que je faisais pour le gang de Jimmy. Il était loin d’être le seul.

-Oui, c’est Fetch. J’en ai d’autres aussi…


Jimmy semblait intéressé par Atticus pour lequel il avait un cadeau. Je ne savais pas qu’elle était la relation entre les deux hommes. C’était toujours difficile à savoir avec Jimmy. Quand il sorti la dose pour la mettre sur ma cuisse je compris ce qu’il voulait dire par le fait qu’il ne pouvait pas lui donner lui-même. Jimmy Reed ne dealait pas. C’était nous les dealers. La dose fini dans ma poche.

-Je la lui donnerais.


Comme c’était un cadeau, c’était sûrement gratuit. Je savais que Jimmy savait entretenir la clientèle. C’était peut-être un cadeau pour un service rendu. A moins que Jimmy ne soit simplement fan d’Atticus Fetch. Je ne savais pas ce qu’il se passait dans les hautes sphères de Los Angeles. C’est pour cela que je ne me posais pas plus de questions.

Je restais assis quand Jimmy se coucha pour regarder le ciel. Sa remarque sur les constellations ne m’étonnait pas. Les hommes riches et puissants avaient ce genre de rêve pendant que moi je ne rêvais qu’à une vie stable et heureuse.

-Une constellation. Tu ne manques vraiment pas d’ambition. Je me contenterai d’une rue de l’Eastside, pour ma part.


J’avais souris. J’avais grandis dans l’Eastside et, je savais qu’on ne se débarrassait pas de ce quartier aussi facilement.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitimeSam 15 Oct - 12:31



Ground Control To Major Tom
ft. Delfino Alvarez


Je m'étais toujours très bien entendu avec Delfino et ce depuis la fin de notre adolescence alors qu'il m'apprenait comment marchait le système au plus bas de l'échelle. Et une fois qu'il m'avait eu permis de bien situer tous les échelons, je n'avais plus eu qu'à les gravir.

Et cette entente s'était forgée alors même que lui et moi n'étions pas du tout du même monde. Delfino, à l'époque, était un petit frimeur et ça le faisait triper de me montrer combien c'était un caïd, un petit baron de la drogue à son niveau. Ignorant de ce monde, à l'époque, je ne faisais qu'écouter, suivre la bande, assimiler, comprendre.

Ce qui m'avait permis d'acquérir la confiance de Los Diablos alors que je ne leur ressemblais en rien, pas même physiquement.

Aujourd'hui, cette entente continuait de me servir. Et nous fonctionnions à l'entraide mutuelle. Rien ne servait de maltraiter mon personnel. Au contraire. Traite-le bien, Jimmy, et il te le rendra au centuple.

C'est ainsi que je lui avais signalé gentiment qu'il n'était pas très discret, mais je ne doutais pas qu'il apprendrait vite. Il avait rougi légèrement et s'était repris, pas que c'était vraiment utile, mais pour me signaler qu'il avait compris.

Puis, je lui avais donné la véritable raison de ma visite, le reste n'ayant pratiquement été qu'improvisation et opportunité. Je lui avais fait passer la dose que je réservais au poulain de Maria Watson. Et Delfino, qui était déjà le dealer d'Atticus, n'aurait aucun problème à lui faire passer ce cadeau. Il n'éveillerait même pas les soupçons du junkie dépressif puisque je pouvais très bien être un fan de l'artiste... Ce qui, soit dit en passant, n'était pas le cas.

Satisfait, je m'étais allongé sur la passerelle pour observer les étoiles qui me faisaient de l’œil. J'avais alors partagé une pensée avec Delfino. Et je souris à sa réponse. Il se contenterait d'une rue de l'Eastside. Mon regard se posa sur lui.

-Continue comme ça et ça pourrait très bien arriver.

Pas besoin d'argent pour avoir une rue de l'Eastside. L'Eastside était criblé de gangs, et les gangs ne marchaient qu'à une seule chose : l'influence.  

@ Billy Lighter


This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]   Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ground Control To Major Tom [PV Delf][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» LES AVENTURES DE Mc CAIN ,LE MILITAIRE...TIRE DE AGORAVOX.FR
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» Promotion X (08.02.10)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Petites rues-