AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeDim 4 Sep - 17:57



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Gala ce soir. Ma première sortie depuis que ma secrétaire avait démissionnée. C’était un gala organisé par le directeur de L.A.People. On allait donc retrouver, là-bas, tout le gratin des journalistes people – du pire au moins médiocre – ainsi qu’une bonne partie de la jet-set de L.A. – dont je faisais partie. Cette soirée ne pourrait que me changer les idées, c’est pourquoi j’avais accepté l’invitation.

Seul hic, je n’avais vraiment aucune envie d’aller là-bas seul. Il me fallait une femme pour m’accompagner – et ainsi espérer oublier Maria. Une jolie fille de préférence – très jolie. Mon cerveau avait carburé pour trouver la bonne. Mon choix avait fini par s’arrêter sur Gaïana. C’était très loin d’être un choix innocent – à des années lumières de l’être – car Gaïana devait avoir une dent contre Amon – si elle était bien innocente de ne pas avoir pris cette photo d’Evan. Ce serait notre occasion à tous les deux de s’afficher côté à côté devant le journaliste de L.A.People – qui sera plus que probablement présent.

J’avais saisi mon téléphone et était tombé sur le répondeur de Gaïana – plutôt d’Evan car c’est bien à l’appartement d’Evan que j’avais téléphoné. Je savais que la soviétique squattait là-bas.

-Gaïana, c’est Daniele, ça te dirais de venir à la soirée gala de L.A.People ce soir avec moi ? Amon sera là, je me disais qu’on pourrait lui dire un petit « bonjour ». Tu seras ma partenaire pour la soirée. Attends-moi devant la salle des fêtes et, pour la tenue, surprends-moi, laissais-je comme message sur le répondeur.

C’était une invitation comme un autre. Je croyais bien l’affaire dans le sac – une sale habitude peut-être. Je pensais parfois tellement que j’étais le meilleur que j’en avais presque oublié que la première et dernière fois que Gaïana m’avait vu c’était complètement ravagé par l’alcool – et je n’avais pas forcément été sympa. Tout le contraire du ton que j’avais pris sur le message du répondeur – sympa et avenant.

Je m’étais préparé pour la soirée – costard et gel suffisait à me rendre parfait pour ce genre de gala. J’avais pris ma plus belle voiture de luxe pour l’occasion – pour en mettre plein la vue aux gens. Roulant très vite, j’étais arrivé à l’heure pour le gala.

Devant la salle – où les gens affluaient car l’évènement venait à peine de commencer – je cherchais des yeux la belle Gaïana sans chercher à éviter les flashs des photographes présents pour encadrer l’évènement – même pendant un gala de journalistes, il y en avait toujours pour suivre l’évènement à croire qu’il ne se détende jamais.

J’avais trouvé la ravissante soviétique après un bref moment.

-Gaïana. Heureux que tu ais pu venir, dis-je en lui souriant et lui présentant mon bras pour qu’elle le prenne.

Nous serions un « couple » ce soir.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Ven 7 Oct - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Gaïana Dugopoliac
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeMar 6 Sep - 22:43

Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] _apnea10

« La vérité a plusieurs visages, le mensonge n'en a qu'un. »
Georges Schéhadé.




« J'y vais... J'y vais pas... J'y vais.. J'y vais pas... »

En arrière-plan, on entendait un petit "plouf... plouf..." à chaque fois qu'une goutte tombait dans l'eau de la baignoire. Je venais de rentrer dans l'eau fumante et je sortais mes pieds de l'eau pour contempler mes jambes, hésitant encore si je devais venir ce soir ou pas à ce gala dont avait parlé Daniele sur le répondeur.

L'appartement semblait incroyablement vide et silencieux sans Evan. Mais je n'étais pas restée là à me croiser les bras. J'ai pu remettre encore un peu d'ordre, vider les poubelles qu'on avait oublié... Evan n'en avait plus pour longtemps à l'hôpital. Je me réjouissais de le revoir venir. En espérant qu'il ne me fasse pas une attaque en voyant l'appartement plus propre qu'à son habitude. J'avais eu l'occasion de laisser les pièces respirer en ouvrant grand toutes les fenêtres, et l'odeur de cigarette et de bière flottait déjà moins dans l'air. Ce serait vraiment la poisse de devoir faire revenir les ambulances le jour même de son retour à cause d'un AVC... Mais il y avait vraiment trop de crasse et de poussière. Tant pis. Il s'y fera.

Je sortais du bain flambant neuve, ma peau douce comme des fesse de bébé, sentant bon le savon. Je choisissais des habits dans la chambre, dans ma valise toujours pas défaite. Je trouvais une robe, passe-partout. Ni trop chic pour se balader en rue ni trop fade pour aller dans une soirée. Sans revenus, je devais me contenter de ce que j'avais. Je me regardais dans le miroir et ce que je voyais me plaisait. La robe était moulante et s'arrêtait à mi-cuisse. Une paire d'escarpins et mes jambes semblaient interminables bien qu'un peu fines en cette période difficile.

Comme de bien entendu, le gala devait déjà avoir commencé depuis quelques minutes lorsque je prenais le bus dans l'Eastside. Une femme sait se faire attendre. Je rentrais dans le bâtiment, un petit sac en bandoulière avec quelques papiers et le tour était joué.

Mes mains étaient légèrement moites, même si j'étais prête à jouer le jeu avec Daniele, je stressais un peu à l'idée de venir à ce gala qu'organisait LA People. J'avais déserté le coin depuis un peu trop longtemps pour m'y sentir à l'aise entre ces gens que j'avais vaguement côtoyé et eu le loisir de croiser dans les couloirs en venant voir Amon dans son bureau. Je lançais à quelques uns quelques sourires et léger hochement de tête. La bise à l'un ou l'autre mais beaucoup plus rarement.

C'est quand je me servais d'une flute  à une table que Daniele me retrouva. Je me retournais, verre à la main et d'un sourire enjoué que je pris son bras lorsqu'il me le proposa.

« Daniele... Enchantée de te revoir... »

Et dans de si bonnes dispositions par rapport à la première fois. Aussi fier et fringant, il était difficile de passer à côté de lui sans le remarquer. Sans doute faisais-je tache à côté de lui mais, contrairement à mon conjoint de soirée, je n'avais pas spécialement l'habitude de ces soirées mondaines. Le mieux que je pouvais faire c'est de faire bonne figure, d'adopter le comportement que prenaient ces femmes à la télé dans ce genre de scènes.

« Il y a beaucoup de monde... As-tu déjà repéré notre très cher ami? »

J'avais penché la tête vers le manager pour lui souffler ces mots près de son oreille, mon regard à l'affût, guettant les recoins de la salle. Où pouvait donc se cacher ce requin? Lui qui ne ratait jamais une occasion de se faire remarquer... Il se faisait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 928
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeMer 7 Sep - 13:47



Lie And Truth
ft. Daniele Ricci & Gaïana Dugopoliac


Je détestais ça et pourtant, je n'avais d'autre choix que d'y aller. Cela faisait partie du jeu, et de cette forme absurde de masochisme dont j'étais atteint. Je voulais punir la presse pour ce qu'elle m'avait fait au Danemark et le seul que je punissais, au final, c'était moi.

J'étais devenu ce que je voulais : l'image même du mensonge, détesté de tous ou tout du moins, d'une bonne partie de la population de L.A. Déclaré totalement pas crédible... Et pourtant, j'étais le journaliste du mois chez L.A. People... C'était ça que je voulais dénoncer et c'était autodestructeur.

Tout comme les journalistes de l'époque dans mon pays natal, je m'étais basé sur peu de choses pour sortir mes deux derniers articles importants, ceux qui avaient fait que le magazine s'était si bien vendu ces derniers temps... Pour l'article sur la chute de The Army, je m'étais basé sur les dires de Timmy qui m'avait dit avoir rencontré Sniper en personne, par hasard. Et pour celui sur Jimmy Reed et Maria Watson, simplement sur les rumeurs qui avaient couru ce soir-là. Car j'étais présent, bien que discret, à la villa Ricci.

Et pour les deux articles, j'étais persuadé d'être loin, voire très loin de la vérité. Tout avait été simplifié pour être jeté en pâture à ces mêmes gens qui me critiquaient et me dénigraient... Mais qui colportaient ensuite ce que j'avais écrit à travers tout L.A.

Selon mes écrits, Daniele Ricci était sans scrupule et vénale, Maria Watson prête à tout et n'importe quoi pour avancer et Jimmy Reed... Restait Jimmy Reed... C'était même pas comme s'il cachait ses vices.

Bref, mon petit empire était bâti sur de la merde. Je le savais, je le faisais exprès et c'était tout ce que je méritais.

Et ce putain de gala me rappelait ceux que j'étais contraint et forcé de me taper quand j'étais gosse... Ceux où mon père brandissait fièrement ma petite personne alors que je n'avais, déjà à l'époque, aucune envie de reprendre le flambeau. Je ne voulais pas vendre des armes. Quitte à tuer des gens, autant les voir en face, devoir les regarder dans les yeux et supporter toute la peine que ça pouvait engendrer plutôt que de faire la même chose d'un coup de stylo, mais bien planqué dans un bureau luxueux.

Et finalement, je n'avais fait ni l'un, ni l'autre.

J'étais journaliste chez L.A. People.

Pas le choix que d'être là, donc, dans cette salle des fêtes décorée pour l'occasion, et tout seul dans mon coin. Parce que finalement, hormis le big boss du magazine, qui m'appréciait ici ? Et bien la réponse était simple : personne. Mes collègues étaient soit jaloux, soit je les dégoûtais par ce que j'étais alors qu'eux prétendaient faire un boulot honnête. Sauf que boulot honnête et L.A. People... Ce n'était pas compatible.

C'était ça, être journaliste du mois chez L.A. People : passer la soirée organisée par le magazine seul dans son coin, à siroter du coca... Mais je pensais bien que j'allais vite agrémenter la chose d'un peu de whisky. Peut-être que le temps passerait plus vite. Quelque part, j'aurais voulu que Fallen soit là, même si ça aurait été pour faire semblant de nous en vouloir à mort pendant toute la soirée.

Je regardai ma montre et fis deux fois le tour du cadrant du bout de l'index. Un tour... Deux tours. Imaginant les aiguilles bouger parce que c'était ma façon à moi de lire l'heure. Puisque ce n'était jamais devenu un réflexe comme pour la plupart des gens. Allez... Encore deux heures et j'aurai assez fait acte de présence.

Mon verre vide, je me dirigeai vers le bar et m'adressai au serveur.

-Un whisky coca, s'il vous plaît...

Puis, je me retournai, accoudé au comptoir. Je n'aimais pas tourner le dos à cette assemblée d'hypocrites qui s'ignoraient, d'autant que s'il venaient du côté de mon oreille à moitié HS, je ne les entendrais pas arriver.

Mes yeux s'écarquillèrent quand mon regard tomba sur Daniele Ricci au bras duquel s'accrochait Gaïana. Je fronçai les sourcils. Qu'est-ce qu'ils foutaient là ? Tous les deux ? Et ensemble ?

Ça puait...

La jeune soviétique, j'avais essayé de la contacter après la parution de l'article. En effet, comme Kramer n'avait rien voulu avoir à faire dans cette histoire d'article, elle n'avait pas non plus demandé à être payée pour le cliché. Il m'avait donc semblé juste, vu que je l'avais créditée, de payer Gaïana à la place, avec une petite prime en plus de ma propre poche pour avoir utilisé son nom sans demander.

Mais la jeune femme était restée introuvable jusqu'à ce soir.

Et cet argent dormait toujours dans le tiroir de mon bureau.

@ Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeMer 7 Sep - 18:41



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Gaïana était vraiment splendide dans cette robe – ni trop chic, ni trop simple. Ça lui allait à ravir mais – il fallait être honnête – Gaïana était une belle femme et il en fallait peu pour la mettre en valeur. On était – tous les deux – content de se voir.

J’avais moi-même pris une coupe de champagne, la belle Gaïana accrochée à mon bras. On faisait couple chic à nous deux et ça me plaisait. A nous deux on formait une arme de choc contre notre victime du jour - le minable Amon Sørensen.

Gaïana avait fait remarquer le fait qu’il y avait du monde et avait demandé si j’avais déjà repéré Amon.

-Non, pas encore, mais ça ne saurait tarder, dis-je en scrutant la pièce de mon regard brun.

Sørensen était quelqu’un d’assez grand – je l’avais remarqué lors de l’interview que j’avais fait chez lui - il devait être trouvable.

On avançait accroché l’un à l’autre dans la pièce. Déjà, des regards s’étaient tournés vers nous – Daniele Ricci ne passe jamais inaperçu.

-Détends-toi, Gaïana. A mon bras, tu es la reine de la soirée, dis-je pour rassurer la belle soviétique. Tous ces gens ici, ne sont que des hypocrites qui cherchent à imiter les mœurs de la jet-set. Tu vaux mieux qu’eux.

Modeste, le Ricci – ouais, je sais.

On n’était pas loin du bar quand j’avais – enfin ! – repéré la tignasse blonde de Sørensen.

-Je crois avoir trouvé notre ami, dis-je avec un grand sourire.

On s’était approché de lui – tel un couple parfait – et je n’allais pas attendre la fin du monde avant de lui montrer la domination que j’avais sur cette soirée, sur lui, sur la presse – et sur L.A. tout entier !

-Amon ! Comment vas-tu, dis-je avec un sourire plus qu’hypocrite. Je pense que tu connais Gaïana, n’est-ce pas ? Elle m’a beaucoup parlé de toi !, rajoutais-je en présentant de ma main qui tenait ma coupe la jolie soviétique.

Si la jeune Gaïana voulait lui dire ce qu’elle avait sur le cœur, elle pouvait le faire – ça sera plaisant à regarder.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeJeu 15 Sep - 20:31


On marchait côte à côte, bras dessus bras dessous. Tous les deux nous cherchions le danois du regard. Où pouvait-il bien se trouver? Il faisait bien partie de cette communauté, il y avait sa place bien plus que quiconque.

D'une main, je lissais les plis de ma robe noire. Sans doute de nervosité et Daniele devait l'avoir senti car bientôt il vint souffler quelques mots à mon égard.

« Détends-toi, Gaïana. A mon bras, tu es la reine de la soirée. Tous ces gens ici, ne sont que des hypocrites qui cherchent à imiter les mœurs de la jet-set. Tu vaux mieux qu’eux. »

Je tournais la tête vers mon interlocuteur et lui sortais mon sourire le plus charmeur, une lueur coquine dans le regard. J'allais satisfaire mon petit désir de vengeance, Amon n'avait qu'à bien se tenir car une soirée de gala n'allait certainement pas m'arrêter.

« Je veux juste être parfaite quand on lui dira ces quatre vérités à Amon. Au diable les autres! »

Sur ces paroles, je tournais la tête vers une jolie jeune femme qui passait à côté et lui affichais un grand sourire. Aussi faux que la femme devait être. Mais dans ces soirées, on ne vous demandait pas d'être vrai, juste d'être dans le moule. Si vous en sortiez, il valait mieux que ce soit de manière positive... Et pour cela, il était mieux de l'être par la richesse, un peu comme Daniele. Les gens brillent rarement que pour leur intelligence ou leur bonté. Chez l'homme tout comme les animaux, c'était manger ou être manger. La loi du plus fort. Et les plus forts, c'étaient les hommes qui avaient l'argent ou le pouvoir, ou bien même ceux qui possèdent les deux.

On parcourait lentement la salle, effectuant une fouille méthodique du regard. Daniele interrompit mon observation pour me dire qu'il avait enfin repéré notre ami. Aussi le suivis-je, toujours à son bras. On arrivait à la hauteur d'Amon et je bus une gorgée de mon champagne -délicieux d'ailleurs- alors que le manager faisait les salutations.

« Tiens Amon... Ça fait longtemps... » rajoutais-je à la suite de Daniele, une expression accusatrice sur mon visage, mais toujours avec un léger sourire. Le même que le manager. Et bien quoi? Je devais bien rentrer dans le moule et je voulais jouer mon rôle de femme mondaine jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 928
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeLun 19 Sep - 17:25



Lie And Truth
ft. Daniele Ricci & Gaïana Dugopoliac


Il m'avait semblé que j'avais repéré le couple Dugopoliac - Ricci avant qu'eux-même ne me voient. J'avais une seconde pour prendre un décision, mais j'allais faire quoi ? Fuir ? Non... Pas devant tous ces enfoirés de L.A. People. Pourtant, c'était pas l'envie qui manquait. Pas que j'avais réellement peur de me faire frapper. Me faire frapper, je faisais en sorte que ça arrive plusieurs fois par semaine à la salle de sport. Et vu la carrure de Ricci, s'il voulait se battre, il finirait comme ce pauvre Howard.

Non, ce que j'aurais voulu éviter, c'était les mots. Les coups de poings, ça fait mal un temps, mais les mots, c'est difficile à esquiver et puis, ça travaille encore bien longtemps après.

Mais je l'avais cherché, non ? A remuer la merde à longueur de journée, je m'attendais à quoi ? J'avais déjà eu le coup avec Lighter.

Quoi alors ? Et bien attendre et voir, et ensuite, encaisser encore. Fallait que j'assume ce que je faisais. En gardant à l'idée que ce que j'avais écris, je l'avais fait par amitié pour Timmy Evans, par haine pour L.A.People, et, quelque part, même si c'était fait d'une drôle de manière, par respect pour The Army. J'avais dis la vérité, après tout, pour une fois.

Mon whisky coca arriva sur le comptoir, le barman attirant mon attention en me tapant légèrement sur le bras, vu que je lui tournais le dos pour faire face à la salle, quand Daniele Ricci me repéra. Il marchèrent alors à leur aise, mais droit vers moi. Bon... Ben c'est repartit...

Bras dessus, bras dessous, ils avaient l'air d'un vrai petit couple et attiraient toute l'attention. Et du coup, lorsque Ricci s'adressa à moi, cette attention fut également sur moi. Je dominais Ricci d'une bonne tête et Gaïana d'encore plus haut. L'Italien me désigna Gaïana sur qui je fixai mon regard alors que c'était bel et bien à Ricci que je répondais, portant mon verre à mes lèvres.

-Ouais... Je connais.

Quant à la soviétique, ragaillardie au bras du manager de BSC, elle avait l'air moins pathétique que quand elle venait mendier quelques dollars contre quelques photos chez L.A. People et en particulier dans mon bureau. Cendrillon avait trouvé son prince charmant et venait frimer et se « venger » alors qu'elle était la première à venir vendre des photos de stars prises en flagrant-délit de quelque connerie. Le mieux (ou le pire, c'est selon) dans l'histoire, c'était que c'était pour se payer sa dose.

Et pourtant, je savais qu'à la fin de l'histoire, le méchant, ce serait moi.

Je haussai les épaules à la remarque de la jeune femme.

-C'est pas moi qui ai disparu de la circulation....

Et ils souriaient tous les deux, fiers de venir faire le show à cette putain de soirée de L.A. People... Je me tournai alors vers Ricci.

-Vous venez chercher une Une ? Style : Ricci, amoureux d'une junkie?

Bon, les hostilités étaient lancées et j'avais commencé. Tant qu'à être le méchant, autant l'être jusqu'au bout.

L'index de la main qui tenait mon verre pointé vers l'assemblée qui avait les yeux rivés vers nous, je les mis en garde.

-Parce que je vous préviens, ils vont pas vous rater.

Déjà, les flashs m'éblouissaient par moment. Bon dieu, à croire que certains d'entre eux dormaient avec un appareil photo.

Je pris une grosse gorgée de ma boisson, attendant la riposte... J'allais pas m'en tirer comme ça. J'allais d'ailleurs probablement pas m'en tirer du tout... Je pourrais même leur cracher la vérité en face que ça ne changerait rien, je serais quand même le mauvais. Ricci n'était il pas responsable au moins en partie de la chute de The Army comme je l'avais écrit ? Gaïana n'avait-elle jamais vendu sans scrupules des clichés pour se payer de l'héroïne ou une autre saloperie ?

Je venais de comprendre un truc, en les voyant là, devant moi, aujourd'hui.

Tant que je mentais, je n'avais pas de problème, personne ne venait me trouver.

Mais la vérité, elle, dérangeait.

@ Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeLun 19 Sep - 23:21



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Les gens sont habitués à me voir au bras de bien pire que la jolie Gaïana. Ils savent que Daniele Ricci ne tombe pas amoureux.

Gaïana était déterminée à faire payer à Amon ce qu’il lui avait fait – elle voulait d’elle la perfection pour ça. Cette fille en avait dans le ventre et j’étais pressé de la voir à l’œuvre devant le Danois. Je le voyais prendre confiance petit à petit à mesure où on approchait de notre cible – Sørensen en personne. Elle affichait le sourire des femmes de la haute – le petit sourire hypocrite. Elle apprenait vite – et j’aimais ça.

On avait fini par débusquer notre « ami » européen qui était sagement au bar. J’avais entamé la conversation avec toute l’hypocrisie qui se devait – l’endroit était fait pour. Gaïana l’accusait déjà du regard – jolie regard de vengeresse – mais gardait le sourire qu’il fallait pour l’évènement. Gaïana était une élève douée. Amon la connaissait et « l’accusait » d’avoir disparu de la situation. Je n’avais aucune idée de l’histoire entre les deux – et je détestais ne pas savoir – mais je garderais mes questions pour plus tard. Le moment était à la fête – celle qu’on allait faire à ce bon vieux Sørensen.

J’avais fait signe au barman de me servir un whisky en encaissant le premier sarcasme d’Amon – alors comme ça il ouvrait les hostilités ? Bien, j’allais me faire un plaisir d’y répondre.

-Oh, tu sais, les gens sont habitués à me voir au bras de bien pire que la jolie Gaïana. Ils savent que Daniele Ricci ne tombe pas amoureux, dis-je en souriant. Les gens sauront donc que la Une est un mensonge. Puis, il y a pire comme Une, rajoutais-je sur un ton entendu.

Bon… Passons sur le dernier mensonge car il semblerait que moi-même je ne sois plus si sûr de ne pas être capable de tomber amoureux.

Amon avait été rude en traitant Gaïana de junkie. J’avais pris le verre de whisky avant de regarder la jeune soviétique.

-Il ose te traiter de junkie alors qu’il est un menteur invétéré, dis-je en souriant à Gaïana. Explique-lui un peu qu’il y a pire délit que de prendre un peu de coke.

Utilisé le nom de quelqu’un pour référencer une source, c’était un délit. C’est exactement ce qu’Amon à fait avec Gaïana – et c’est exactement pour ça qu’elle était ici ce soir.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeJeu 22 Sep - 23:38


A peine arrivée près d'Amon que je n'aimais pas l'ambiance qui régnait entre nous trois. Mais nous l'avions cherché, nous l'avions voulu. Et nous n'allions pas nous arrêter en si bon chemin. Et Daniele était tellement sûr de lui qu'il tomberait sous le sens qu'il ne se passe rien de mal pour nous.

J'avais envie de me venger d'Amon, de paraitre telle une déesse à coté de Daniele et ne lui donner que ce qu'il méritait. Mais Amon... restait Amon. Tant qu'il gardait sa place au sein de LA People, il lui restait du pouvoir. Le pouvoir de mêler et démêler le vrai du faux et le faux du vrai. Il avait le pouvoir de tout étaler au grand jour, vérités et mensonges. Annonces destinées au grand public ou encore bien même, les petits secrets qu'on pensait le mieux gardé.

« Ce n'est pas moi qui a disparu de la circulation. » m'avait répondu Amon du tac au tac lorsque je lui avais dit que cela faisait longtemps.

Et il avait raison, aussi encaissai-je le coup d'un simple sourire convenant, avouant sa petite victoire sur cette simple phrase.

« Il n'empêche qu'utiliser le nom des gens en leur absence est très peu convenable. »

Ouais, c'était vache venant de ma part. J'avais vendu d'innombrables clichés à Amon et je tentais même d'y trouver les pires, celles qui voudrait le plus de vues des lecteurs de LA People. Et les petites gens préféraient de loin des scoops à moitié mensongers que de banales histoires à moitié vraies. Il fallait faire avec son temps. Et à ce temps-là, j'avais grave besoin de sous, surtout pour m'amuser.

Mais j'avais quelque peu changé et les principes que mes parents s'étaient efforcés de m'inculquer étant jeune semblaient enfin avoir pris forme et racine dans ma petite cervelle de moineau. Evan était mon ami, je voulais l'aider et pour se faire, je me devais de me montrer petit à petit responsable.

« Vous venez chercher une Une ? Style : Ricci, amoureux d'une junkie? »

Et là, je ne savais pas si je devais bien ou mal le prendre. J'avais abusé de stupéfiants mais je n'en avais plus repris depuis que mon compte en banque égalait la somme de zéro. Exception faite de la fois où j'étais allée chez Cash, tout dernièrement. Mais j'avais mes raisons. D'abord, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu Cash et que si lui en profitait et moi pas... ça allait devenir difficile de se comprendre. Puis deuxièmement, avec Evan à l'hôpital... C'était vraiment pas facile.

Puis au tour de Daniele de lui répondre :
« Oh, tu sais, les gens sont habitués à me voir au bras de bien pire que la jolie Gaïana. Ils savent que Daniele Ricci ne tombe pas amoureux. »

Je tournais la tête vers Daniele, une fraction de seconde, d'un air faussement hautain. Quoi? Moi, je suis qu'une de ces filles banales parmi tant d'autres pas si belles que ça? Et oui, ce genre de remarques avec une femme... Ben, on reste des femmes. On se vexe et on prend la mouche pour un rien. Mais là n'était pas la question donc je reposais bien vite mon attention sur le journaliste en face de nous.

Je buvais encore une gorgée de ma flûte, la terminant. Je ne prenais la parole que lorsque Daniele me laissa la prendre, puisque visiblement, il aimait parler et savait sans doute mieux se défendre que moi, par habitude, je le laissais faire.

Mais je ne prenais pas la parole pour répondre à la proposition de Daniele, qui était de dire qu'il y avait pire délit que d'être dépendant de substances illicites. Je prenais la parole pour essayer de rentrer dans le vif du sujet. Le petit mouton bien sage qui suit toutes ses instructions et demandes, Amon pouvait l'oublier.

« Te sens-tu en tellement mauvaise posture que tu te sens obligé d'en venir directement aux menaces? Si Daniele m'a proposé de venir, c'est que ça ne le dérange visiblement pas de faire la Une à mes côtés. »

Sur ces mots, j'adressais encore un grand sourire dans le coin où je voyais encore quelques flash pointés vers nous et nous mitrailler au moindre geste que l'on penserait intéressant.

« Puis... Les petites gens auront enfin l'occasion de voir à quoi je ressemble. »

Amon avait voulu me voir aux cotés de Cash, en devenir sa sexfriend «habituelle» afin de pouvoir entrer dans cette assez haute sphère (il était très naïf de croire que Cash viendrait à ce genre de soirée, c'est incroyablement ennuyeux, surtout pour le guitariste!). Mais c'est au bras de Daniele Ricci que je suis finalement arrivée là. Et j'étais venue pour le faire descendre en enfer, ou aussi bas que je le pouvais en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 928
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeLun 26 Sep - 17:32



Lie And Truth
ft. Daniele Ricci & Gaïana Dugopoliac


J'étais tendu, mais m’efforçais de paraître calme. Je savais que tout ce qui sortirait de leur bouche ne serait pas juste... Je devais m'y attendre. Il n'empêchait qu'il fallait quand même encaisser leurs critiques injustes...

Je décidais cependant de ne pas me laisser faire. De répliquer comme je pouvais. Je savais que c'était peine perdue, mais je pouvais au moins essayer. Une chose était sûre. Dès que j'en aurais terminé avec ces deux-là, je prendrai la Mustang direction la salle de sport de South L.A. parce que j'allais avoir besoin de frapper.

La jeune soviétique, elle, avait bel et bien quelque chose de plus concret à me reprocher. A savoir que je l'avais créditée pour la photo de Sniper Kurtz, à la place de la petite amie de Timmy qui était la véritable photographe.

Je répondis avec un regard bien plus sincère.

-Oui, c'est vrai, je t'ai créditée sans te demander, et j'ai 1000 dollars en liquide qui t'attendent dans le tiroir de mon bureau à la rédaction. Je sais que tu es toujours sur le fil du rasoir, j'ai cru bien faire.

Et c'était vrai. Il n'y avait pas une once de mensonge là-dedans. Timmy voulait juste protéger Eileen, qu'elle ne soit pas créditée et Eileen ne voulait pas participer à ça. J'aurais pu créditer n'importe quel photographe officiel de L.A. People qui aurait sauté sur l'occasion de se faire du fric facile. Et bien non, j'avais crédité la petite junkie soviet free-lance.

Ce qui faisait de moi le méchant de l'histoire. Ok, j'ai l'habitude maintenant, t'façon...

Daniele, lui, avait répliqué à mon histoire de Une... Comme quoi, il ne tombait pas amoureux, donc, tout le monde saurait que si quelqu'un à L.A. People sortait ce genre d'article, ce serait un mensonge...

J'eus un sourire en coin. Tant qu'ils me tendent le bâton pour les frapper, j'allais en profiter.

-Ah oui, c'est vrai... Ce n'est pas les mensonges qui vous dérange, c'est plutôt quand on dit la vérité...

Tant pis, c'était sorti et il l'avait cherché. Il était venu ici, avec Gaïana, pourquoi, si ce n'était dans le but de m'intimider ? Ou de venir m'insulter ?... C'est bizarre, j'avais sorti un tas d'articles mensongers sur Daniele Ricci depuis le début de ma carrière de journaliste, j'avais même remodelé l'interview qu'il m'avait accordée à ma sauce. J'avais jamais eu de problème avec lui pour autant.

Jusqu'à ce que je raconte un truc vrai.

Et maintenant, il était là, face à moi, avec son air d'hypocrite. Alors, j'allais me gêner, tiens...

Et Gaïana avait même tiqué à la réponse de Ricci qui, finalement, l'avait reléguée au rang de toutes les autres filles qu'il se tapait en soirée... Elle semblait ne pas encore avoir compris au bras de qui elle se trouvait. Est-ce qu'ils comprenaient seulement pourquoi ils étaient là, sincèrement ?

Ils sifflaient leurs boissons alors que moi, pour garder les idées claires, finalement, je délaissais mon whisky-coca.

Et finalement, Gaïana qui avait eu l'air vexée dans un premier temps de la remarque de Ricci avait renchéri dans son sens. Ben oui... Tant qu'à être hypocrite, autant l'être jusqu'au bout, hein, Gaïa... Elle me reprochait maintenant d'en être venu directement aux menaces. Je la regardai, lui faisant bien comprendre qu'elle ne savait même pas de quoi elle parlait.

-Une menace, Gaïana, est un moyen de pression afin d'obtenir quelque chose de quelqu'un. Ici, je n'ai fait que vous mettre en garde contre quelque chose qui est en train d'arriver et non qui risque d'arriver. Et je ne veux rien obtenir de vous.

Les flashes des appareils photos et les gens qui chuchotaient autour de nous en était la preuve même.

-D'ailleurs, dans le code pénal, une menace comporte automatiquement un « si » et une condition. Mais tu ne dois probablement pas savoir ça.

Je voulais la remettre à sa place, la faire se sentir telle qu'elle était, un cheveux dans la soupe qui n'avait rien à foutre ici. Et j'avais encore pas mal de bons restes de mes études de droit et de ce putain de code pénal qui m'avait fait chier des barres. Merci Timmy.

Je rigolai carrément quand elle affirma qu'au moins, les petites gens sauraient à quoi elle ressemblait.

-Gaïana... A minuit, ton Prince charmant d'un soir va se barrer. N'oublie pas que les petites gens, tu en fais partie.

Moi pas... Non... J'aurais bien voulu, mais j'étais né trop haut...

Quant à elle, si elle se prenait trop la tête, sa chute allait être rude.

Je me tournai vers Daniele.

-Bon. Pour le crédit illégal de Gaïana, elle peut disposer de l'argent quand elle le voudra. Quant à vous...

Je secouai la tête, mimant une expression perplexe.

-Je n'ai toujours pas compris pourquoi vous êtes là... Parce que j'ai tendance à mentir dans mes articles ? Je ne pense pas, puisque vous venez de dire que ces mêmes mensonges ne vous touchent pas.

Je haussai les épaules.

-Alors, vous voulez quoi, tous les deux?

Ouais, dites-moi concrètement et sans détour ce que vous voulez... Me ridiculiser devant mes collègues de L.A. People ? Pas de chance pour vous, je suis déjà la risée de mes collègues...

@ Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeMar 27 Sep - 18:44



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Gaïana était polie et s’adaptait parfaitement à l’environnement dans lequel on était – pour une fille de la basse classe s’en était presque étonnant – mais ses remarques n’en étaient pas moins assassines. Elle lui avait reproché d’utiliser son nom – légitime vu que c’était vrai. Voilà que notre héro Amon – oui, parce qu’il croyait bien faire – avait encore les 1000 dollars qui revenaient à Gaïana pour le crédit. Comme c’était tellement altruiste de la part du Danois que j’en avais souris – sarcastique le sourire c’est sans dire. Oui, Amon proposait bien 1000 dollars à Gaïana pour quelque chose qu’elle n’avait pas fait – et qu’elle n’aurait jamais voulu faire vu son rapport avec Evan.

-Quel altruisme, sifflais-je entre mes dents.

Le Danois avait le sens de la réplique – je devais lui rendre ça – et m’avait parlé des Unes qui sortiraient demain parlant de moi au bras de la belle Gaïana. J’avais de quoi répliquer – les Unes qui parlaient de moi et d’une femme, j’en avais des centaines à mon actif – et que Gaïana soit une junkie ou non ne changeait rien parce que le public – averti ou non – savait qui était Daniele Ricci et que ce dernier ne tombait jamais amoureux – officiellement… J’avais les yeux rivés sur Amon, je n’avais pas pu voir la Soviétique m’envoyer un regard hautin.

Amon était doué – peut-être trop… - car il m’avait sorti ce que je redoutais. Son article était vrai et c’est pour ça qu’il avait fait mouche. Amon mentait tout le temps mais quand la vérité pouvait faire mal, il n’avait pas hésité une seconde. Je n’avais rien répondu parce que trop de journaliste nous entouraient – et lâché un « personne ne veut entendre la vérité», aurait levé le voile sur les doutes qui pouvaient encore régner autour de l’article quant à sa véracité ou non…

Gaïana avait pu prendre la parole – gardant son air des filles de la haute – pour questionner Amon et essayer de le mettre mal à l’aise. C’était ça qu’on voulait, lui en faire baver. Amon avait – encore une fois ! – réponse à tout et nous avait étalé sa science – et le code pénal avec – pour prouver à Gaïana qu’elle se trompait. Il était dur avec la jolie soviétique – pour ne pas dire ignoble.

-Putain, Amon Sorensen, un fan de droit. J’aurais jamais cru, m’exclamais-je en souriant laissant Gaïana encaisse et éventuellement répliquer au Danois.

Le Danois n’avait pas fini de rire – pour l’instant… - et avait rappelé à Gaïana mes mauvaises habitudes de fin de soirée. Ah sauf que là, il se trompait ! Il n’avait pas hésité à remettre encore une fois la Soviétiques à sa place – encore d’une manière agressive.

-Faux ! Je serais toujours là à minuit ! C’est le matin que je pars, dis-je pour remettre les choses à sa place.

Encore une fois, j’avais laissé Gaïana se défendre. C’était à elle de prouver à Amon qu’elle était plus qu’une simple fille des rues. Je voulais voir se déchainer son caractère comme j’avais pu avoir un avant-goût à ma villa.

Les photographes étaient présents – quand je vous disais qu’ils travaillaient même pendant leur propre gala – et nous mitraillaient de leurs flashs aveuglant. Pour leur donner un os à ronger – et montrer mon altruisme à moi – j’avais fait glisser ma main dans le dos de Gaïana pour finir par la poser sur sa hanche. J’avais envoyé un clin d’œil à la soviétique pour lui montrer que ce n’était que du jeu – et éviter une baffe facile et méritée.

Amon s’était adressé à moi, il ne voyait pas trop ce que je venais faire ici. Alors que j’avais pu paitre désinvolte, mon regard c’était durcis.

-On vient pour te descendre, tiens, dis-je sérieusement. Mais pas seulement.

J’avais achevé mon verre que j’avais déposé sur le bar.

-Je me pose une question, le Danois… Qui a pris cette photo ? Qui a réussi à approcher aussi bien Evan que pour faire cette photo ? Pourquoi ne pas avoir crédité la bonne personne ? C’est aussi pour savoir ça que je suis ici
, dis-je tout aussi sérieusement et en fronçant les sourcils.

Je n’avais pas réussi à répondre à ces questions par moi-même – et je n’avais pas le temps pour ma propre enquête.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeJeu 29 Sep - 21:12


Je gardais le silence quand Amon me parlait des 1000 dollars qui dormaient dans son bureau. Et même si je savais que je ne devais pas les prendre et que je ne les prendrais très certainement pas... Je me demandais bien ce que j'en ferai si je les avais en poche. Ça faisait un bout de temps qu'on avait pas mangé un vrai bon repas avec Evan, et cette idée de manger à ma faim pour une fois, ça me faisait déjà saliver. Même si la poudre de Cash avait été délicieuse... Mmmmh. Dilemme.

La voix sarcastique de Daniele me sortait de mes pensées pour me ramener à l'instant présent. Aussi, la conversation continuait que je ne prenais pas le temps de répliquer. L'argent dormira là encore un peu, voire même longtemps.

« Ah oui, c'est vrai... Ce n'est pas les mensonges qui vous dérange, c'est plutôt quand on dit la vérité... » J'entendais Amon dire ça avec un léger sourire en coin. Je ne connaissais pas la vraie histoire, je ne savais si l'article était vraiment vrai ou non. Evan y avait été touché, ça l'avait blessé. Je me doutais qu'il y avait quelque chose là-dessus quant à en connaître sa véracité... Mais le silence de Daniele semblait parler pour lui. Amon devait l'avoir touché dans le mille. Et merde.

Je ne pouvais répliquer à la place de Daniele. Quand on ne sait pas, on se tait généralement. Alors pour une fois, ma petite bouche restera fermée. Pour ce sujet de conversation là. Mais je revenais à la charge pour répliquer, disant d'une certaine façon qu'il ne trouvait aucune réplique pour en venir si facilement à une menace, concernant cette fameuse Une qui apparaîtrait probablement demain. Mais Amon avait réponse à tout.

« Une menace, Gaïana, est un moyen de pression afin d'obtenir quelque chose de quelqu'un. Ici, je n'ai fait que vous mettre en garde contre quelque chose qui est en train d'arriver et non qui risque d'arriver. Et je ne veux rien obtenir de vous. (petite pause) D'ailleurs, dans le code pénal, une menace comporte automatiquement un « si » et une condition. Mais tu ne dois probablement pas savoir ça. »

Oh tiens donc, c'est qu'on en apprenait tous les jours mais je n'allais pas en démordre pour autant. Une menace restait une menace pour moi. Qu'il y ai un "si" devant ou pas... Et au tour de Daniele de s'en mettre à coeur joie.

« Putain, Amon Sorensen, un fan de droit. J’aurais jamais cru! »

Je restais fière et sur de moi lorsque je reprenais enfin la parole.

« Alors, pour toi et ton code pénal, quand un gangster vient te dire : dégage ou je te bute? Ce n'est pas une menace? »

Au fond, on pouvait rajouter un "Si" dans cette dernière phrase. Si vous ne dégagez pas, je vous tue. Mais en soi, Amon, d'une certaine manière, n'avait pas voulu dire que si nous restions, on nous verrait à la Une demain matin? Juste histoire de nous faire pression pour partir? Pour moi, c'était tout comme. Mais passons.

Amon voulait encore me prévenir que mon «prince charmant» s'en irait à minuit. Et je souris. Non que ça me touchait particulièrement mais que d'une certaine manière, ça m'amusait. Je ne niais pas mon côté volage mais Daniele non plus. Mais la relation qu'on avait était strictement... du genre sérieux. Pas du genre professionnel mais pour le «profit». On avait tout les deux un petit quelque chose à reprocher à Amon, alors autant le lui dire ensemble. L'idée du gala, c'était Daniele. À lui de se dépatouiller si ce n'était pas vraiment le bon moment.

Je n'avais pas besoin de rester jusqu'à des heures indues. La soirée était déjà assez barbante. C'est bien qu'on avait Amon pour lui dire ses 4 vérités, sinon, je ne pense pas que je serais venue ici. Pas mon genre.

« Et quel plaisir pour une petite gens comme moi d'apparaitre dans les journaux. À côté de Daniele en plus. »

Sur ces mots, je me laissais aller contre Daniele pour appuyer les geste de Daniele. Je m'en gardais cependant bien de n'être qu'une petite gens. Je ne pense pas que la célébrité soit faite pour moi. J'étais déjà assez déglinguée mais quand je voyais Cash... Je me disais que d'une certaine façon, c'était peut-être une chance que je sois dans la dèche.

Pour la suite, Daniele résuma tellement bien la situation et la raison pour laquelle on était là que je ne restais silencieuse que pour attendre la réponse d'Amon. J'étais curieuse de savoir quelle réplique il trouverait encore. Est-il si rusé qu'il n'y paraît? Avait-il réellement plus d'un tour dans son sac? Et dans le sac de son sac?
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 928
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeVen 30 Sep - 19:54



Lie And Truth
ft. Daniele Ricci & Gaïana Dugopoliac


Leurs silences, d'abord celui de Gaïana concernant les 1000 dollars que je lui réservais encore, et celui de Daniele, concernant ma réflexion sur la vérité qui faisait mal, était bien plus éloquent et bien plus précieux à mes yeux que toutes les insultes qu'ils pourraient sortir. Cela allait m'aider à encaisser de savoir que l'argent faisait quand même de l’œil à Gaïana et donc, qu'elle en avait certainement besoin, la connaissant, et que c'était bien le fait que j'ai dévoilé la vérité à la face du monde qui dérangeait Ricci.

Mais même si j'avais réussi à contre-attaquer à chaque fois jusqu'ici, ça ne les empêchait pas de revenir à la charge. Ils étaient comme des zombies décérébrés qui ne comprenaient pas que ça ne servait à rien. Pas que j'aie réponse à tout, j'allais probablement tomber à court de réplique à un moment ou à un autre, mais ça allait mener à quoi ?

J'avais mis l'accent sur les mauvaises habitudes de Daniele, mettant en garde la jeune Gaïana. Parce qu'elle me semblait bien maigre pour une fille qui sortait avec un millionnaire... A moins que Daniele n'apprécie ses femmes en mode squelette, je soupçonnais plutôt la jeune femme qui venait de ressortir de nulle part d'être simplement mal nourrie.

Je les avais aussi, tout deux, mis en garde contre mes collègues. Ils avaient pris ça comme une menace. Je leur avait démontré par A+B que ce n'en était pas une, mais Gaïana, elle, continuait à le croire.

Je soupirai et sifflai le reste de mon whisky coca, finalement...

-Crois ce que tu veux... N'empêche que demain matin, ton nouveau pote aura disparu et votre photo sera en Une de L.A. People. Et ce sera pas ma faute.

Mais à cette dernière remarque, comme quoi ils seraient en Une de L.A. People, ils s'étaient rapprochés l'un de l'autre, provoquant une volée de flashes qui m’éblouirent au point que je me frottai un œil.

-C'est vous qui voyez.

Mais après, faudrait pas qu'ils viennent me trouver en pleurant.

Déjà fatigué, j'avais demandé à Daniele pourquoi ils étaient là. Pour me descendre... Non, sans déconner... Ils leur fallait un responsable à leurs malheurs et je signais tous ceux que je mettais sur papier. J'étais donc tout désigné.

Mais au moins, ça avait le mérite d'être clair.

J'écartai brièvement les bras, j'étais tout à eux. Ils venaient me descendre, ok. A moins de creuser, je voyais mal comment je pourrais tomber plus bas. J'étais le journaliste le plus détesté de L.A., je vivais seul, j'étais un meurtrier dans mon propre pays, j'étais en exil... Ils pouvaient faire pire ? J'en doutais fort...

Mais Daniele avait une question, il voulait savoir qui avait pris cette photo. Je répondis du tac au tac, sans hésitation aucune.

-C'est moi. Sinon, où j'aurais été chercher toutes ces infos ? Sniper est déchiré H24, il suffisait de lui poser les bonnes questions au bon moment.

Je reposai mon verre vide sur le comptoir. Je n'allais pas vendre Timmy et je n'allais pas vendre sa petite amie, ce qui mènerait au manager anglais assez vite. Je pouvais encaisser, alors j'allais le faire.

Pourquoi ne pas avoir crédité la bonne personne ? C'était le seul hic dans mon plan et il fallait que je réfléchisse vite. Mon regard se posa sur Gaïana.

-Je savais pas où t'étais. Je me suis dit, au pire, tu reviens jamais et j'empoche l'argent au final. Au mieux, tu réapparais et ça pourrait t'aider.

Je baissai un peu les yeux, brièvement.

-Je suis peut-être pas vraiment ce que tout le monde pense.

Je braquai à nouveau mon regard sur mes deux assaillants.

-Et puis... Cet article sur The Army n'a pas vraiment l'air d'avoir bousillé votre vie pour autant...

Ouais, parce que quelque part, je m'attendais pas à revoir Ricci dans le coin avant longtemps après la sortie de cet article. Et pourtant, il avait l'air d'aller encore mieux qu'avant toute cette histoire.

Quant à Gaïana... Je ne voyais tout simplement pas pourquoi ça la dérangeait tant d'avoir été créditée pour cette photo...

-D'ailleurs, comment le « meilleur » manager de L.A. se retrouve-t-il au bras d'une fille des rues de l'Eastside ? C'est quoi, le lien ?

Je me tournai vers le serveur derrière moi.

-Remettez-moi la même chose, s'il vous plaît...

@ Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeSam 1 Oct - 17:42



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Gaïana trouvait quand même les paroles d’Amon comme étant une menace – quand je disais qu’elle avait du caractère. Amon lâcha presque l’affaire prétendant qu’il nous avait prévenus et qu’il ne serait pas responsable des publications de L.A.People demain – vu qu’on l’avait cherché. Les flashs qui nous éblouissaient donnait raison au Danois – mais peu importe ce qu’on lirait demain… Je n’en avais rien à faire et Gaïana non plus. Elle avait appuyé mon rapprochement avant de lâcher un compliment pour moi. J’avais fait un clin d’œil à la Soviétique parce qu’elle me méritait bien après ça. Quand elle était avec moi, Gaïana n’était pas une petite gens – elle était bien plus que ça.

Je n’avais pas caché à Amon les raisons de notre présence ici – je le lui avais dit clairement. Je voulais savoir qui était le véritable auteur de cette photographie – au-delà de le descendre purement et simplement. Amon avait avoué que c’était lui. Il disait avoir parlé à un Sniper déchiré et qu’il avait pris sa photo. C’était possible pour les informations. Sniper était à l’Ouest mais j’avais des doutes sur plusieurs choses.

-Fan de droit et pro de la photo… Mon petit Amon, tu aurais dû faire carrière ailleurs que chez L.A.People avec tant de compétences,
dis-je en montrant tout mon scepticisme face aux allégations du Danois.

Ouais parce que la photo était vachement bien faite – c’était même un vrai travail de pro. Je savais aussi qu’Evan ne sortait quasi pas alors qu’Amon l’ai approché… C’était difficile à croire – pourtant, cette histoire était quand même parvenue aux oreilles d’Amon d’une façon ou d’une autre… Il y avait encore bien trop de mystère autour de l’article.

En plus, Amon avait déclaré avoir crédité la Soviétique dans un but généreux – mouais… J’avais sincèrement beaucoup de mal à le croire. Amon se posait presque comme une victime ce qui me donnait envie de vomir – pauvre petit Amon, bien plus altruiste que les gens ne le pense.

J’avais fait un signe de main au serveur pour qu’il me donne un autre verre de whisky – ce qu’il avait fait. Je l’avais pris de ma main libre – l’autre toujours campée sur la hanche de la Soviétique. Le Danois voyait – de toute façon – que l’article n’avait pas bousillé notre vie.

-La nôtre, non…,
dis-je avec un ton empli de sous-entendus. Tu n’as pas réussi à toucher la bonne personne.

C’est Evan qui avait fini par faire un coma éthylique et qui avait fini à l’hôpital – pas moi… Bien que, mon état juste après l’article aurait pu m’envoyer au même endroit. J’avais plus de ressource que Sniper pour survivre à l’offensive d’Amon – oui, je voyais toujours ça comme un attaque préméditée.

Sørensen s’était demandé comment Gaïana et moi en étions venus à nous connaitre – et à nous faire passer pour un « couple ».

-Mais c’est toi le lien, Amon, dis-je comme une évidence. Toi et ton putain d’article, dis-je en buvant d’une traite le whisky qu’on venait de me servir.

J’avais laissé le soin à Gaïana d’expliquer plus en détails – d’expliquer son histoire et ce que vivait Sniper. Parce que la Soviétique adoucissait mon image et c’était en partie pour ça que je l’avais prise aujourd’hui avec moi.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeDim 2 Oct - 22:02


Je me moquais comme de l'an quarante que Daniele disparaisse dès demain. J'avais survécu sans lui jusqu'à présent, pourquoi aurais-je besoin de lui pour ce qui me restait à venir? J'ai beau être dans la merde, je pense être suffisamment forte pour tenter de m'en sortir sans le manager pour m'aider. Puis, on se connaissait à peine même si la situation avait fait en sorte que nous ayons l'air plus proche que de raison, nous assaillant au passage de nouveaux flash dans notre étreinte.

Daniele en est venu directement aux faits. Qui avait fait la photo, si ce n'était pas moi? Et comment avait-il réussi à se procurer ses informations? Sans hésitation, le journaliste répondait qu'il était le seul responsable. Autant pour la photo que pour les informations qu'il y mettait au grand jour. J'étais un peu suspicieuse. Puis après, je fermais les poings quand il expliquait qu'Evan était quand même tout le temps saoul. Mais Evan ne devrait certainement pas se dévoiler aussi facilement, même l'esprit complètement embrumé par l'alcool. Il n'avait certainement pas dû avoir envie d'en parler et surtout pas à un journaliste.

Amon vida son verre et s'en délesta sur le comptoir puis posa son regard sur moi pour fournir de plus amples explications. Il avait toute mon attention.

« Je savais pas où t'étais. Je me suis dit, au pire, tu reviens jamais et j'empoche l'argent au final. Au mieux, tu réapparais et ça pourrait t'aider. »

Daniele répondit directement, avec autant de méfiance dans la voix que j'en portais pour la dernière réponse du danois. Même si mon regard sur Amon s'était adouci au fil des minutes, je ne pouvais qu'aller dans le sens de Daniele. Il y avait quelque chose de pas net derrière cette histoire. Quand bien même Amon aurait pu bien m'apprécier, il ne m'aurait jamais fait pareil cadeau sans un petit quelque chose en échange... Ou alors voulait-il acheter mon silence... ?

Le journaliste changeait assez rapidement de sujet, on ne se demande pas pourquoi. J'allai peut-être passer outre l'info, puisque je ne pris pas la parole, mais je ne l'oublierai certainement pas. J'étais curieuse de savoir ce que ça cachait, et Daniele, lui, était bien plus que curieux.

Je passais ma main dans mes cheveux pour leur redonner un peu de volume. On était dans une discussion très sérieuse mais l'environnement me demandait d'être irréprochable et bien séante à ce gala. Aussi faisais-je de mon mieux pour donner la meilleure image de moi-même alors que les hommes buvaient leurs whisky sans se lâcher du regard.

« D'ailleurs, comment le « meilleur » manager de L.A. se retrouve-t-il au bras d'une fille des rues de l'Eastside ? C'est quoi, le lien ? »

Daniele avait répondu à sa question mais de manière assez évasive même si son ton était toujours aussi narquois. La question méritait une réponse un peu plus explicite car il est vrai qu'Amon ne connaissait pas mon lien avec l'ancienne rockstar déchue. J'attendais néanmoins que le journaliste soit servi de son verre de whisky avant de prendre la parole parce que je voulais qu'il me regarde et ai toute son attention sur moi.

« Je vis chez Evan Kurtz depuis quelques semaines... »

Je faisais une pause, j'hésitais à en dire plus. Même si le simple fait de dire que nous cohabitions donnait un sérieuse idée du "problème" qu'avait soulevé l'article d'Amon, surtout en me créditant pour la photo.

Je pris le verre que Daniele tenait en main et en but deux petites gorgées avant de lui rendre son verre, non sans oublier de lui dire un petit merci discret. Ouais, je sais, niveau "sans gêne" il y avait encore à améliorer. Mais je n'étais pas un cas désespéré. Dus-je l'espérer du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 928
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeMar 4 Oct - 17:51



Lie And Truth
ft. Daniele Ricci & Gaïana Dugopoliac


Aux réflexions du manager italien comme quoi je devrais, avec tous mes talents, travailler ailleurs qu'à L.A. People, je répondis par l'ironie en reprenant une gorgée de ma boisson.

-Ouais, on me le dit souvent.

J'étais plus sur un mensonge ou deux après tous ceux que j'avais écrits dans L.A. People... Mais si l'italien était toujours aussi virulent envers moi, quand mon regard croisait celui de la soviétique, on aurait dit qu'il cillait, comme si elle n'était plus sûr qu'elle devait m'en vouloir à 100%. Est-ce que c'était bon ou mauvais ? Au point où j'en étais, je ne savais plus trop. Est-ce que je voulais rester perçu comme un connard fini et impitoyable ? Ou est-ce que je voulais montrer que j'étais peut-être pas si terrible que je ne le laissais paraître ?

Dans le premier cas, alors, fallait que j'assume de m'en prendre plein la gueule... Quant à la seconde solution... A mon avis, ça faisait bien trop longtemps et j'avais trop bien bâti ma réputation pour que l'un ou l'autre croit quoi que ce soit à ce que je pourrais raconter, aussi vrai que cela puisse être.

Quant a dire que cet article avait bousillé leur vie, ça n'avait pas l'air d'être le cas. Tout ça avait plutôt l'air de les faire triper à mort.

Mais selon Ricci, ça n'avait pas touché la bonne personne. Je haussai les épaules.

-Je suis au courant pour le coma éthylique de Sniper. J'ai aussi écrit l'article à ce propos. C'est clair que sans moi, ça ne serait jamais arrivé... C'est pas comme s'il était bourré tout le temps... C'est pas comme si tous ces souvenirs de ce que Daniele « The Best » Ricci lui a dit à l'époque, tout ce qu'il a fait, lui était revenu en mémoire.

Ouais. Je n'avais pas la prétention d'avoir un tel effet. Quoi que Fleberbaum avait bien mis fin à ses jours peu d temps après l'un de mes articles. Sauf qu'elle s'était suicidé pourquoi ? Parce que j'avais dit qu'elle était junkie ? Ou parce que les remords de sa non présence à mon audience au Danemark l'avait rattrapée ?

J'eus une esquisse de sourire.

-En plus, Sniper est resté coincé en 1972. Ça m'étonnerait qu'il soit abonné à L.A. People.

Je misais sur le fait que rien n'indiquait que le manager ait encore des contacts avec le chanteur de The Army. Quand j'avais écrit l'article, j'étais sûr et certain que ça n'allait pas atteindre Evan Kurtz, parce que jamais il ne le verrait, reclus qu'il était, comme me l'avait décrit Timmy.

Alors j'avais demandé quel était le lien entre Gaïana et Ricci... Le manager italien de répondre avec un air mauvais que j'étais le lien. Ouais, admettons. J'avais fait ressurgir de vieilles histoires à Ricci et avais crédité Gaïana sur la même feuille de chou. Mais de là à ce qu'ils s'allient pour venir se « venger »...

Jusqu'à ce que Gaïana, elle, avoue qu'elle vivait chez Evan Kurtz depuis un moment. Et là, je restai bouche bée. Pas besoin d'un dessin ni d'énormément de temps pour que je fasse les additions et autres calculs nécessaires pour évaluer les dommages collatéraux.

Bref, Gaïana avait bien plus de raisons de se retrouver ce soir face à moi que le manager italien. Et alors que j'avais, jusque-là, fait plus attention à lui qu'à elle, c'était maintenant sur la jeune femme que mon regard était braqué.

Je finis par me reprendre. Je voulus sourire d'un air mauvais, mais sans y arriver, n'arborant au final qu'une espèce de grimace derrière laquelle j'essayais de planquer mes brusques remords.

Je levai un sourcil au geste d'arrogance qu'eut Gaïana envers Daniele en lui piquant son verre... J'aurais voulu la voir avoir le même genre de geste pour Jimmy Reed, tiens... D'autant que j'étais sûr et certain que maintenant, l'Italien n'allait plus toucher à son verre.

-Tu vis avec Evan Kurtz...

Ça voulait dire quoi « Vivre avec » ? Ils étaient en couple ? Il y avait quand même une certaine différence d'âge même si, ouais, d'un côté, ils étaient aussi ravagés l'un que l'autre...

-Et quoi ? Il t'a foutue dehors suite à l'article ? C'est pour ça que tu viens pour cette pseudo vengeance ? Tu ne peux plus profiter de son toit pour squatter ? Bien joué !

Je désignai Daniele d'une main.

-T'as gagné une villa à la place.

Je reposai mon verre. Ils me dégoûtaient autant l'un que l'autre. Évidemment, ce que je venais de dire n'était qu'une hypothèse. N'empêche, leur hypocrisie me débectait. La mienne était jouée. La leur était réelle.

Fallait que je fasse tourner ça court avant de frapper sur quelqu'un. Ok, j'avais utilisé les malheurs de Kurtz pour venir en aide à Timmy dans sa croisade contre Ricci. Mais dans le fond, c'était la vérité sur la fin de The Army que j'avais voulu révéler.

-Bon. Vous voulez vous venger ? Faites ce que vous voulez.

M'emballer ne m'avait jamais rien valu de bon. Et j'allais encore regretter après d'avoir trop parlé.

-Moi, je me tire. Ras-le-cul de cette salle pleine d'enculés!

Et ça ne visait pas seulement Gaïana et Daniele, mais tous les journalistes présents dans la salle. Je me dirigeai vers la sortie. Je ne savais pas si je devais en vouloir au manager et à la jeune femme, ou à moi-même d'avoir chercher à être ce que j'étais devenu.

J'avais besoin de vacances.

@ Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeJeu 6 Oct - 17:04



Lie And Truth
ft. Gaïana Dugopoliac et Amon Sørensen


Je ne savais pas comment Amon avait obtenu les informations sur Evan – et je ne pouvais pas croire que c’était Evan lui-même qui les lui avait donné – mais il les avait bien obtenu d’une manière ou d’une autre. Amon était juste un trop bon menteur pour que je découvre – aujourd’hui – la vérité sur tout. Sur qui avait obtenu les informations et sur qui avait pris la photo – parce que je ne croyais pas qu’Amon avait tout fait tout seul.

Sørensen essayait de s’acheter une conscience en prétendant que cet article ne nous avait pas vraiment touchés – ce qui n’était pas totalement vrai. L’article avait pourtant bien touché Evan Kurtz même s’il n’était pas la cible. Il s’était encore défait de ses responsabilités. Evan était de toute façon un alcoolique - pas sûr, du point de vue d’Amon, que ce soit causé par son article.

-Pourtant, je peux te dire que c’est bien ça qui l’a foutu dans le coma, dis-je avec du ressentiment dans la voix.

Parce que j’avais été voir Sniper et que j’avais pu voir que c’était ça qui l’avait foutu dedans. Alors prend ça et culpabilise, le Danois !

J’étais peut-être venu pour ça – pour qu’il culpabilise. Parce que – en fin de compte – ma réputation n’avait pas été foncièrement ternie par l’article. Je voulais juste partagé ma propre culpabilité sur l’état de Sniper – et Amon était le client de choix pour ça.

J'avais éclairé– sarcastiquement – Amon sur ce qui nous liait moi et la jeune Soviétique. Gaïana n’avait pas été plus bavarde mais c’était suffisant pour être explicite et pour montrer à Amon où était ne nœud du problème pour la Soviétique. Cette dernière m'avait pris mon whisky des mains pour en boire un coup - avant de me le rendre en le mettant dans ma main. J'avais grimacé discrètement... Bon, c'était fini le whisky pour moi. J'avais déposé le verre sur le bar même s'il n'était pas vide - en le regardant tristement... J’avais vu le regard du Danois virer vers Gaïana. Ouais, c’est con, hein, ça, Sørensen ? Putain, j’espère que là, il culpabilisait bien. Il avait grimacé et j’avais affiché un air plus sûr – et plus déterminé ! Il avait répété l’information que venait de lui dire la Soviétique -  chacun assimile à sa vitesse – pour finir par repartir à l’offensive d’une façon ignoble montrant à Gaïana qu’elle avait troqué un taudis pour une villa.

-Tu te rends bien compte que c’est plus complexe que ça, envoyais-je à Amon pour défendre Gaïana.

Gaïana n’était jamais venue chez moi dans le but de se trouver un meilleur toit – on devait rendre ça à la Soviétique.

Amon en avait plus que marra car il avait décidé de s’en aller – il fuyait, de mon point de vue.

-On trouvera la vérité, Amon,
lançais-je au Danois alors qu’il nous avait tourné le dos.

Il s’en était allé à travers les flashs qui nous éblouissaient. Je m’étais tourné vers Gaïana.

-Ça ne s’est pas passé aussi bien que je l’aurais imaginé, dis-je en soupirant. On a rien appris et… Il n’a pas l’air de regretter quoi que ce soit…

On finira bien pas en apprendre plus – je n’allais pas lâcher l’affaire.

-Tu veux revenir chez moi ?
, dis-je en la regardant dans les yeux. Après tout, je t’ai fait venir jusqu’ici, il faut que je me fasse pardonner, rajoutais-je en souriant.

Histoire que la soirée ne soit pas tout à fait gâchée.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Gaïana Dugopoliac
Invité



Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitimeVen 7 Oct - 9:37


Evan n'était effectivement pas abonné à LA People, ce n'était pas son genre mais quand on dit que tout finit toujours par se savoir... ce n'est pas pour rien. Il a fallu quelques jours à Evan (ou à moi de revenir à l'appartement) pour découvrir l'article et à en boire comme un trou. Il n'était vraiment pas beau à voir, et j'avais été secouée de le retrouvé allongé dans le couloir de notre miteux appartement après une engueulade sans queue ni tête à travers la porte.

Daniele n'avait pas hésité à bien faire comprendre à Amon que c'était de sa faute, et il avait bien raison. Rien de tout cela ne se serait passé sans l'article. Son existence avait tout fait pété. Et avait fait naître en moi une petite envie de me venger d'Amon. Même si elle rétrécissait à vue d'oeil au vu des circonstances.

J'avais expliqué, de la manière la plus brève possible, que je vivais chez Evan actuellement. Le journaliste en avait eu l'air interloqué et il semblait enfin comprendre pour quelle raison j'étais ici exactement. J'imaginais peut-être à tort qu'il me donnerait quelques plates excuses mais rien. Absolument rien. Pire même, il repartait de plus belle, enfonçant le clou, se faisant son propre scénario. Gaïana squattait chez Evan et elle a été jetée dehors...

Je fronçais des sourcils n'arborant qu'une mine déçue. Peine perdue ce cher Amon. Daniele me défendit, malgré que je venais juste de boire dans son verre, réduisant à néant son envie de boire encore dedans. Oups!

Je ne répondais même plus, puis de toute façon, Amon était sur le départ. Il annonçait qu'il en avait marre de ce gala et de ces gens tout autour de nous... et de nous-mêmes y compris. Aussi, il se retourna et Daniele lui précisa bien en haussant légèrement la voix pour qu'il l'entende qu'on finira bien par trouver la vérité. J'en étais moins sûr, mais au moins Amon avait-il peut-être déjà une idée des dégâts occasionnés par sa plume.

« Ça ne s’est pas passé aussi bien que je l’aurais imaginé. On a rien appris et… Il n’a pas l’air de regretter quoi que ce soit… »

Je haussais la tête sans quitter Amon du regard, il se faufilait parmi la foule en direction de la sortie. On venait de perdre notre proie. Et déjà, je me demandais bien ce qu'il se passera dès que je reverrai le journaliste. Me menacerait-il? M'ignorerait-il? Serait-il, au contraire, gentil et avenant dans l'idée de me faire comprendre qu'il regrettait? Je n'en savais rien. Et je n'avais pas plus envie de savoir pour l'heure.

« Tu veux revenir chez moi ? Après tout, je t’ai fait venir jusqu’ici, il faut que je me fasse pardonner. »

J'avais tourné la tête pour le regarder. Il m'invitai chez lui mais je me demandais bien si c'était une bonne ou une mauvaise idée. Puis pour que faire? Mais une chose était sûre, j'avais autant envie de me barrer de ce gala qu'Amon. Restait à savoir si j'étais mieux seule à l'appartement d'Evan à me ronger les ongles d'ennuis ou à partir avec Daniele pour passer le restant de la soirée à... ben, à faire je ne sais pas trop quoi.

Daniele souriait gentiment et j'hésitais encore une demi seconde en baissant le regard. Je soupirais à mon tour. Je me mordais la lèvre puis... oh merde. On s'en fou.

« Oui, bonne idée. Je te suis. » Je relevais mon regard et lui rendait son sourire.

Ce serait de toute manière bien mieux que de moisir seule dans une chambre d'appartement dans l'Eastside.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]   Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lie And Truth [PV Gaïana et Amon][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « The Truth is always the right answer » (terminé)
» [wip]scene a amon hen
» Première mission
» Desserts "d'amon-nos-z-autes"**
» When you know the truth, i'm not the same in your eyes / Bryan & Enora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Salle des fêtes-