AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

  "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Sam 15 Oct - 13:47



Dance is not an option, it's who I am.




Janvier 1977.

« Tu sais garder un secret? »
J'avais hoché timidement de la tête. Bien sûr, j'étais aussi muette qu'une tombe. Son secret ne serait jamais aussi bien gardé qu'avec moi. Et c'est ainsi que je suis entrée pour la première fois de ma vie dans un club de strip-tease.
Contrairement à ce que l'on pense, ce n'était pas si sale que ça. Enfin, dans le sens où l'endroit était extrêmement bien sécurisé, surveillé et aucun geste de travers ne serait toléré. J'avais découvert le club telle une petite fille égarée, suivant mon amie qui y était à l'aise et s'y sentait comme chez elle. J'avais eu pour ce monde une fascination déconcertante, et un respect incrédule pour celles qui y travaillaient. J'y avais vu mon amie se pavaner, tourner autour de la barre, montrer à quel point elle était souple et aguicher les gens qui la regardaient. C'eût été parfait si je n'avais pas balancé une bouteille à la gueule d'un type qui m'avait bêtement touché l'épaule pour m'accoster mais, aucun ne m'en fit rigueur. Et même, ils ont réussi à écarter l'homme en question. Je gardais de cette première fois, un souvenir impérissable et exaltant. D'ailleurs, je suis même revenue. Par plusieurs fois. J'y ai même fini par danser. Plusieurs fois aussi. J'ai été surnommée Angel. Et j'adorais ça. Cependant, une soirée privée organisée par le gérant du club ne m'y a plus donné goût d'y aller. Le gérant avait amené des jeunes filles mineures pour ses amis pouvoir en abuser, et ça m'était intolérable. Ils ne m'y ont plus jamais revu. J'ai coupé les ponts. Je ne voulais plus.




Mai 1982.

Ma place n'est pas ici, devez-vous sans doute vous dire. Je ne suis pas le genre de fille qu'on imagine trouver ici, je présume. Et pourtant, j'y suis bel et bien.
Je suis venue ici pour la première fois la semaine passé. Et j'ai postulé. Je dirais que c'est par curiosité et parce que j'avais envie. La courte période où je travaillais dans le club à New-York me manquait probablement, mais je n'oserais jamais avouer ça. Que ça me manquait.

Je revenais enfin, cette nuit dans ce nouveau club. J'allais reprendre du service de temps en temps. J'avais réussi à reprendre mon ancien surnom. Angel. Il valait mieux que personne ne sache qui j'étais réellement. Dans le monde du strip-tease, je me disais qu'il valait toujours mieux savoir rester incognito. Au moins les gens en savaient sur moi, au mieux ce serait.

Je me suis changée dans le vestiaire et une fille m'a proposée de me maquiller, voyant que j'étais nouvelle. Émue par cet élan de générosité, j'ai accepté sans faire d'histoire. Elle recouvrit mon visage d'une fine poudre et affiner mes yeux par un fin trait de khôl.  Du rouge à lèvre pourpre sur les lèvres et j'étais prête.


Voici le moment venu d'entrer sur la piste de danse. La musique commençait, la chanson de Shana Halligan. Delicate Dream. Une musique douce, avec des petits airs texan, ondoyait à travers la pièce la plongeant dans une atmosphère paisible et indolente. Et je marchais sur la scène, mes pieds dans de hauts talons vacillants mais sur lesquels je tenais encore miraculeusement en équilibre. Ma démarche était souple mais lente, suivant le rythme de la musique, qui restait peut-être exagérément alanguie. Lorsque j'arrivai au milieu de la scène, je tournais nonchalamment autour de la barre de pole dance. Je m'accroupissais, je me couchais, je passais langoureusement mes mains sur ma poitrine, retirais le soutien-gorge que je portais, me rasseyais pour me relever et ondulais des hanches, m'agrippant de nouveau à la barre contre laquelle je me berçais.

Mais voilà que la chanson se terminait et je ressortais de scène. Je me sentais bien, bien qu'un peu gênée d'avoir dû montrer ma poitrine mais je m'étais un peu habituée. Ce ne serait plus qu'une question de temps pour que ça ne me pose de nouveau plus aucun problème.

Pendant que je revenais vers le vestiaire, remettant un soutien-gorge en chemin, j'ai eu droit à un "bravo" et à "vraiment bien" de quelques roadies ou gardes auquel je répondais que d'un faible hochement de tête, de minuscule sourire ou d'un merci à peine audible.

« Quelqu'un veut te voir, Angel. »

À peine rentrée au vestiaire que on me rappelait déjà. Ce club avait un système avec plusieurs petites cabines du genre assez luxueuses et permettait aux gens de venir faire danser une call girl dans la cabine contre une somme assez onéreuse. Cette fois-ci, la call girl ce serait moi.

Je toquais à la porte de la cabine et ouvrait la porte...


To be loved enough to become real.



Dernière édition par Amber Cruz le Ven 25 Nov - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Sam 15 Oct - 18:38

J'ai bu. Un peu trop peut-être, car je sais pas trop où je suis. Si je me souviens bien, j'ai suivi des potes dans un bar, non pardon, 3 bars, et on à testé les cocktails maison. Putain, que c'était bon, j'ai la tête en feu et les veines au bord de l'explosion. J'adore cette sensation de brûlure dans le corps, on se sent vivre, on se sent invincible. Cependant, je ne perds pas complètement l'esprit, je reste raisonnable, je ne prends pas le volant, ni de substances autres que du liquide brûlant, et je marche encore droit. Mais la, je dois bien avouer que le "full fire blood" du dernier bar était puissant. Je ne sais même pas ce qu'il y a dedans, juste que c'était bien rouge, avec un goût délicieusement fruité. Fraise? Non, cerise! Bref, un fruit rouge quoi.

Je ne sais pas quelle heure il est, mais il fait noir. Je suivais les potes, qui rigolaient et se prenaient des lampadaires en pleine gueule un peu plus loin devant. Une voiture passait dans la rue et ses phares m’éblouirent, au point que je du fermer les yeux et lever la main à hauteur de visage pour ne pas finir en cendres comme les vampires. Connard, tu pouvais pas les mettre encore plus fort tes phares?! Merde, je l'ai crié à voix haute. Je voulu rejoindre les gars, mais ils avaient disparus. Je scrutais la rue, à la recherche d'un bar, mais rien, à part un restaurant plus loin. Je tournais la tête et vit une porte sobre dans un coin. "Wild Wild Beaches". L'estomac lourd, et le cerveau en panne, j'entrais.

Il faisait sombre à l’intérieur. Du moins, les fauteuils et le bar n'étaient pas éclairés, contrairement à la scène. Il y avait des lumières néons un peu partout, des écrans derrière, et des barres métalliques qui montaient jusqu'au plafond. Je suis où, bordel? J'allais ressortir, ou m'énerver contre quelqu'un, mais une musique douce sortit des baffles. La lumière baissa encore, les projecteurs dirigés vers la scène. Une fille s'avançait vers une barre, dans un mouvement fluide, presque inhumain. Elle avait les yeux fermés, et semblait animée par magie. Je la fixais, incapable de bouger, comme tout les autres dans la pièce. Elle bougeait son corps parfait, lui faisant faire des mouvements que je ne pouvais imaginer possible, avec la souplesse d'un chat. Elle décrocha son soutien-gorge, et je sentis ma peau frissonner, bruler d'envie d'aller toucher la sienne. Je respirais plus fort au fur et à mesure qu'elle dansait autour de la barre.

Elle semblait possédée par le dieu de désir, et moi j'étais fasciné, prêt à devenir son esclave quand elle voulait. Je crois que l'alcool me fais dire n'importe quoi, mais je n'avais encore jamais vu de fille comme elle. On dirait un ange. La musique commençait à disparaître, les lumières partaient, et la fille reprit le contrôle de son corps. Je clignais des yeux, et déglutis difficilement. Je me sentais vide et mou, comme si la perdre de vue m'avais ôté toute énergie. L'ange m'avait purifié, je ne ressentais plus l'alcool dans mon corps, j'étais animé d'un tout autre feu. Il faut que je la vois!

Je contournais la scène, la cherchant du regard, voulant la suivre, mais un malabar me barrait la route. Il doit travailler ici, et avec sa carrure, c'est sûrement un agent de sécurité. Il était sympathique, pas méchant du tout, et me parlait d'une voix mielleuse. Ha non, pardon, j'entends encore la chanson dans ma tête, je vois encore la fille danser pour moi, je crois que je suis fou.

"Je veux la voir. J'aimerais lui parler. S'il vous plait"

Il me souriait, et me proposa de le suivre dans une petite cabine, avec une banquette en duvet, qui faisait un arc de cercle. Des couleurs sombres, sensuelles, ondulaient dans la petite pièce exiguë. Je touchais le duvet, imaginant la peau de l'ange aussi douce. Je respirais l'odeur parfumée, féminine. Je perdais mes sens, le contrôle. Je m'allongeais sur le fauteuil, comme dans les bras d'une fille. J'entendis la porte s’ouvrir, et je vis l'ange. Mais j'étais incapable de bouger. Je ne pus que tendre ma main vers elle, et la regarder avec admiration.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Lun 17 Oct - 21:19




En ouvrant la porte, j'étais assez étonnée de retrouvé un jeune homme, plutôt beau mais il avait l'air quelque peu éméché par l'alcool. Il était allongé dans le fauteuil, un sourire béat sur les lèvres et malgré moi, j'eus un minuscule sourire, amusée par la scène.

Il semblait avoir les idées confuses, ou alors, il ne savait pas quoi dire car il resta muet. Il me tendit néanmoins la main et même s'il me fallut une seconde de réflexion pour me décider, je finis par lui donner la mienne. Mais je la relâchais bien vite, retrouvant mon sérieux.

On devait logiquement danser pour les personnes dans les cabines, aussi avais-je amené ma main dans mes cheveux et de l'autre, descendais mes doigts le long de mes côtes et de ma hanche, suivant le rythme lent et doux que l'on entendait dans la petite pièce, en fond sonore. On entendait rien de ce qu'il se passait dehors, tout était parfaitement insonorisé. Il s'agissait d'un moment totalement privé...

Je ne regardais jamais le jeune homme longtemps, fermant les yeux de temps en temps tandis que mes mains venaient se perdre ici et là sur mon corps et que je tournais sur moi-même délicieusement. Dans le club de strip, ne fallait-il pas justement mettre en appétit? J'allais y faire de mon mieux, même si j'avais plus l'air d'une prude, je prendrais en assurance avec le temps, l'expérience et la confiance. Et voir tous ces gens me regarder pendant que je dansais... J'aimais. J'avais l'impression que je vivais un peu à travers ça, que j'avais une petite idée de ce que c'était d'être aimé. Mais le jeune homme semblait pris dans ses pensées et même s'il me regardait... Il avait l'air quelque peu absent, sans doute embrumé par les effluves des boissons qu'il avait dû boire avant. Et un peu perdue et douteuse, je commençais à me dire qu'il en fallait plus pour le faire réagir. Aussi, passais-je mes mains dans mon dos pour défaire l'agrafe de mon soutien-gorge... Et enfin, il réagit. Il avait mis sa main sur mon bras comme pour que je repose mon attention sur lui ou que j'arrête ce que j'étais en train de faire.


Mon regard se perdit dans ses yeux et je remarquais qu'ils étaient d'un bleu azur me rappelant la mer, le sable fin sous les pieds et le sel sur mes lèvres. J'étudiais son visage, à mon tour incapable de bouger tant qu'il gardait sa main posée sur moi, en attendant sa réaction, ce qu'il allait dire car je le vis hésiter, cherchant très probablement ses mots.


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mar 18 Oct - 21:18

Elle était entrée, avait hésité, puis avait prit ma main dans la sienne. Ou plutôt, elle déposa le bout de ses doigts fins sur les miens. Je souriait de se premier contact avec elle. Elle est douce, blanche comme une colombe et belle comme un ange. Je ressenti des picotements me traverser la paume, puis l'épaule, pour venir émoustiller mon cerveau endormi dans son bain d'alcool. Si elle n'avait pas retirée ses doigts, j'aurais certainement succomber à sa magie angélique.

Elle commençait à danser, au rythme de la musique ambiante. Je me redressais, charmé de la voir ainsi se mouvoir rien que pour moi, comme une extension au prélude sur la scène. Elle passait ses mains dans ses cheveux, sur ses hanches, elle tournait, flamboyait comme une flamme éternelle. Elle cherchait à me donner faim, à allumer le feu ardent du mâle. Elle y arrivait, petit à petit. Mais elle ne me regardait jamais longtemps. Je dois lui faire peur, avec ma tronche d’éméché. Je suis pas du genre à sauter sur tout ce qui bouge, j'ai un bon contrôle de mon corps. Alors, je ne bougeais pas, je ne voulais pas répondre à ses avances. Je voulais qu'elle me regarde.

Elle glissa les mains dans son dos, et je savais d'expérience ce qu'elle allait faire. En temps normal, je l'aurais fais moi-même, si elle avait été ma petite copine, ou si elle ne le faisait pas pour de l'argent. Mais le simple fait de me dire que d'autres ont déjà eu l'opportunité de voir son anatomie de si près, sans aucune considération pour sa personne, me refroidissait net.

Je lui empoignais délicatement le bras, pour qu'elle arrête tout mouvement. Et enfin, elle me regardait. Je lui fit un petit sourire, que j'espérais doux. Je voulais dire quelque chose, mais mes mots se perdirent dans ses yeux, dans sa peau, dans ses cheveux magnifiques.

"Ne te donne pas ainsi aux gens. Tu es trop chère pour la majorité des types qui doivent passer ici. Tu es un ange, les simples mortels devraient s'estimer heureux de pouvoir t'admirer danser. Excuse mon attitude lourde, j'ai pas compté les verres. S'il te plais, dis-moi quel est ton nom?"

Dans ma tête, c'était plus joli à entendre. Ou alors j'ai oublié des mots au passage. Je caressais son bras, avant de la libérer. Je m'adossais contre le fauteuil, les bras ballants. Les tournées des bars commencent à descendre avec un boucan monstre qui me vrille la tête. C'est sûrement pour ça que je dis des trucs bizarre. En temps normal, j'aurais même pas parlé, je ne serais même pas entré dans cet endroit étrange, ce n'est pas mon genre. Je préfère rencontrer les filles dans un milieu où elles savent qu'elles ont le contrôle sur nous. Ici, les filles sont payées pour se vendre aux porcs en costard.

Je commence à avoir la gorge en feu, j'ai chaud, je veux sortir d'ici.

"Viens avec moi, on sort prendre l'air. J'ai besoin de boire."

Et si mon intuition est bonne, me retrouver ici, dans cette pièce, veut dire que je dois un bon paquet d'argent au gérant. Alors que j'ai pas un rond. Ça sent mauvais pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mer 19 Oct - 19:36


« Ne te donne pas ainsi aux gens. Tu es trop chère pour la majorité des types qui doivent passer ici. Tu es un ange, les simples mortels devraient s'estimer heureux de pouvoir t'admirer danser. Excuse mon attitude lourde, j'ai pas compté les verres. S'il te plaît, dis-moi quel est ton nom? »

Il avait fini par lâcher mon bras et se redresser en position assise sur le cuir du siège qui formait un grand U autour d'une table et permettait à plusieurs personnes de s'installer dans la pièce.

J'étais touchée par ce que me disait le jeune homme, bien que si j'étais ici, c'était de mon plein gré et que je n'étais pas contre quelques sous supplémentaires pour pouvoir acheter de nouveaux meubles pour l'appartement que je partageais désormais avec Sélène.

« Merci, même si je ne crois pas mériter ne serait-ce que la moitié des choses que tu dis... Et malheureusement, je ne peux pas te dire mon nom... Mais tu peux me surnommer Angel, si ça te fait plaisir. »

Règle numéro 1, rester anonyme. On se montrait déjà corps et âme, il fallait quand même au moins qu'on garde quelque chose pour nous. Je laissais mes fesses aller contre la petite table pour alléger un chouïa mes pieds d'un petit pourcentage de mon poids. Puis, je ne savais pas vraiment ce que ce jeune homme me voulait exactement... Si ce n'était pour me voir danser, pourquoi alors? Surtout que ce n'était vraiment pas donné ces quelques minutes dans les cabines privées...

Le jeune homme me disait justement qu'il avait envie de sortir et de prendre l'air, de boire un coup. Je fronçais légèrement des sourcils, penchant légèrement la tête pour mieux le regarder.

« Quelque chose ne va pas? » m'inquiétais-je, n'acceptant pas vraiment sa demande pour sortir, c'était pas vraiment dans notre «contrat» que d'accepter d'accompagner les clients dehors. Même si les gardes font toujours attention à la sécurité des filles.

L'homme en face de moi avait quand même le visage un peu blême, livide et il n'avait pas vraiment l'air 100% dans son assiette. Ou alors quelque chose clochait? J'avais raté quelque chose? En tout cas, il exprimait assez bien son malaise malgré qu'il était encore assez avachi dans les coussins...


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Jeu 20 Oct - 17:59

« Merci, même si je ne crois pas mériter ne serait-ce que la moitié des choses que tu dis... Et malheureusement, je ne peux pas te dire mon nom... Mais tu peux me surnommer Angel, si ça te fait plaisir. »

Angel. Tu mérite bien plus que ce que tu obtiens ou subis ici. Un ange vole au dessus des hommes, mais ne vend pas ses ailes pour les satisfaire dans leur petite vie merdique. La nature à voulu que le mâle se fatigue à séduire la femelle pour mériter le septième ciel. Ne pas respecter cette règle, c'est aller à l'encontre de la création de la vie.

Putain, d'où je sors des phrases pareilles? Je n'arrive même pas à les dires à voix haute. J'articule avec peine mon envie de sortir, espérant que l'air frais libérera mon crâne de tout ces tapages. Je pris ma tête entre mes mains. Je voyais flou, les sons parvenait à mon oreille, mais je ne comprenais pas ce qu'ils disaient. Je tremblais, je transpirais et je respirais fort. Merde, mais qu'est-ce qu'on m'a fait boire? J'ai déjà pris des cuites, mais la, je me sentais partir loin, comme si mon corps ne réagissait plus. Je regardais Angel à nouveau, mais son visage prit des teintes rouges et vertes. Le décor partait en spirale, le sol tanguait sous mes pieds, je m'enfonçais dans le fauteuil, comme s'il voulait m'avaler.

J'entendis Angel me parler. Elle bougeait. Ha non, c'est ma tête qui part dans tous les sens. Je me levais, il fallait que je sorte pour ne pas qu'elle voit le triste spectacle de ma condition. Je tentais de retourner vers la porte, m’appuyant sur la table pour garder le peu d'équilibre qui me restait. J'ouvris la porte, et je fus écrasé par le bruit ambiant, maintenant que je n'étais plus protégé par la pièce insonorisée. Je reculais d'un pas, troublé, fatigué. Le malabar était posté au bout du couloir, je partis donc de l'autre côté, vers une porte que j'espérais être une sortie pour le personnel. Je me cognais aux portes, failli renverser une fille et trébuchais plusieurs fois, me rattrapant de justesse.

Le malabar m'empoigna le bras, hurlant dans mon oreille des mots incompréhensibles. Mais tais-toi, bordel! Je veux le silence! Mais je ne reçu qu'un coup de poing dans l'estomac. Un autre type se joignit à la fête, et tout deux me trainèrent dehors, enfin. J’atterris par terre, et demain je le sentirais encore passer. Une fine pluie vint mouiller mon visage, et malgré la douleur, je souris de cette fraîcheur. Je tournais mon visage vers Angel, sur le pas de la porte, encadrée des deux malabars. Je tentais de me relever, mais le second garde me lança un coup de pied dans le tibia et je m'écrasai à nouveau par terre. "Connard! C'est quoi ton problème, putain?!"

"On continu, Angel?" avait demandé l'un des gorilles.

Je n'aurais jamais du sortir ce soir. Je devais appeler Ayra pour prendre des ses nouvelles. Elle va m'en vouloir, et j'en m'en voudrais encore plus. Demain sera une journée merdique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Jeu 20 Oct - 20:56


Ça semblait aller de mal en pire. Il ne me répondait même pas, trop conscient de son malaise que pour parler. Il se releva en titubant légèrement, prenant appui d'une main sur la table. Je me redressais alors que je le voyais sortir de la pièce.

La musique de la boîte nous assaillit, nous donnant l'impression d'avoir été dans l'oeil d'un cyclone pendant tout ce temps. Un coin calme entouré par le chaos, la musique tonitruante de Wild Wild Beaches.

Mais sur le temps où je me demandais ce que je devais bien faire, le jeune homme sortit, me laissant seule dans le cocon insonorisé. Le temps que je rouvre la porte et regarde où il était parti, il était parti à gauche et venait tout juste de bousculer une collègue qui avait dû lui lancer un regard noir. Mais l'esprit trop embrumé il passait son chemin comme si de rien était, trébuchant au passage. Avant de se faire choper par un homme de la sécurité. Quand je disais qu'ils ne rigolaient pas avec ça ici...

Je sortais de la cabine, et les suivais avec un temps de retard. Puis fallait faire attention où je mettais les pieds avec ces énormes talons. On finissait vite parterre sinon.

Dehors l'air était frais, le soleil était tombé depuis bien une heure. La scène n'était éclairée que par la lumière brute d'une ampoule au-dessus de la porte de sortie de secours ajoutant une touche de vérité crue à la scène qui se  présentait devant moi une fois que je les avais rejoints. Ils étaient en train de le tabasser.

Le temps que je réagisse, Kevin, un des rares gardes que je reconnus et dont j'avais entendu dire qu'il était très susceptible asséna un coup de pied supplémentaire au garçon. L'autre me regarda, me demandant s'ils devaient continuer ou pas.

Inconsciemment, j'avais ramené ma main devant ma bouche pour ne pas émettre de son révélant ma stupeur ou mon désarroi. Je fis non de la tête, les yeux écarquillés.

« Non... C'est... »

Je ne savais pas trop comment ni pourquoi mais mentir me semblait la meilleure chose à faire. Moi, l'honnête fille qui n'aimait pas mentir et préférait de loin la vérité froide et dure au doux mensonges.

« C'est mon frère. »

Les deux costauds minaudaient une expression perplexe et désolée. Surtout Kevin qui se renfrogna en un masque émotionnellement indéchiffrable avant de redevenir impassible.

« Oh pardon » lâchait le premier dont je ne connaissais pas le nom. Il fit signe à Kevin de rentrer et ils passèrent la porte tandis que je m'avançais vers le garçon dont le visage était déjà bien balafré.

« Hey... Ça va?? »

Question idiote. Comment cela pouvait aller pour lui? Je m'étais agenouillée à côté de lui et lui pressait délicatement les épaules pour voir s'il réagirait.

« Je suis désolé pour cet incident. Ça ne devrait plus arriver... »

J'arborai une petite mine déconfite et désolé. Je m'en voulais, sans forcément y être pour quelque chose. J'avais toujours l'impression qu'il se passait quelque par ma faute quand ça tournait mal...

« Viens, on devrait rentrer et rincer un peu ton visage... »


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Lun 24 Oct - 9:35

La première fois que je m'étais battu, j'avais 12 ans, et avec mon frère on avait du défendre notre petite sœur qui s'était achetée son premier paquet de bonbons avec son argent. Des gamins débiles voulaient les lui prendre, ce qui nous mit en rogne, Jon et moi.  Du haut de ses 17 ans, il était déjà plus imposant et baraqué que moi, et c'est donc lui qui asséna le plus de dégâts. J'avais pris un mauvais coup dans la tempe qui me mit K.O., bien que j'avais réussi à casser le nez du débile qui avait mal parlé à ma sœur juste avant. Alité pendant trois jours, j'ai eu tout le temps de penser à ce qui s'était passé. Résultat de mon profond questionnement sur la vie, j'ai pris des cours de musculation et de self-défense.

Pour en arrivé la, dans une ruelle sombre, éclairée par une petite lampe qui ne servait pas à grand chose, avec des malabars qui me frappaient. "Protéger son visage, gainer ses muscles pour épargner les organes, et subir jusqu’à trouver une ouverture pour soit riposter soit s'enfuir" Les paroles du professeur de self-défense me revenaient automatiquement en mémoire quand je me retrouvais dans des situations pareilles.

Ils s’arrêtèrent, et parlèrent à Angel. Je voulais en profiter pour sûrement faire une connerie, mais elle leur raconta que j'étais son frère, et ils repartirent comme s'il ne s'était rien passé. Une fois qu'ils aient disparus, je pu enfin relâcher et respirer profondément, tandis que la jeune fille se rapprocha et me pressa les épaules.

« Hey... Ça va?? »

Je n'arrivais pas a lui répondre. Je crois que malgré ma formidable technique d'esquive, j'avais pris un coup sur le visage, car je sentais le goût du sang dans ma bouche. Aspect positif de tout ça, j'étais bien débourré, les idées remises à leur place, l'estomac de nouveau au bon endroit. Aspect négatif, un mal de crâne monstrueux et les côtes douloureuses. Angel semblait navrée pour moi, voire même désolée, alors qu'elle n'y était pour rien. Elle avait le même regard que Arya après que je me sois réveillé de la bataille avec les gamins. D'un geste tendre, je caressais doucement le visage de l'ange, avant de laisser retomber ma main. Elle avait dit quelque chose, mais j'avais encore les oreilles bourdonnantes.

Je me relevais doucement après quelques secondes où j'avais pris le temps de bien respirer. Je portais ma main à ma bouche, me frottais les lèvres et comme je pensais j'avais un peu de sang sur les doigts. Et merde, mon beau visage pleins de sang, je dois être triste à voir.

« Viens, on devrait rentrer et rincer un peu ton visage... »

Oui, sûrement que ce serais une bonne idée. Mais j'avais un peu d’appréhension de retourner dans cet enfer sale et corrompu.

" Tu es sûre que je ne risque plus rien? Je tiens à garder mon visage encore quelques années, un si beau mec comme moi, ce serais triste sinon."

J'avais rigolé doucement, les côtes encore fragiles. C'est bien mon genre de faire de l'humour à un moment pareil, mais si on ne rigole pas de ça, autant tomber en dépression directement. Il y a pire comme situation. Après tout, j'ai été sauvé par un ange, et je vais peut-être même être choyé. Que demander de plus? Je me levais prudemment, prenant soin de m'appuyer un peu sur l'épaule d'Angel, plus pour le plaisir que par nécessité.

"Je te suis."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Lun 24 Oct - 16:25


Agenouillée près du garçon, je me mordais les lèvres sans savoir ce que je pourrais faire pour lui. Mais il réagit, tournant le regard vers moi. Outch, il était effectivement bien arrangé. Un filet de sang dégoulinait de sa narine droite et une moitié de son visage était déjà légèrement tuméfié par les coups. Putain, c'est qu'ils n'y allaient vraiment pas de main morte ces gardes du corps. Du coup, je n'osais même pas bouger quand le jeune homme leva une main pour... me toucher le visage? Je ne pu qu'esquisser un petit sourire navré à sa caresse avant de reposer la main au sol pour se redresser tant qu'il put. Reprenant lentement sa respiration, de façon à ce qu'il n'ait pas mal aux côtes en inspirant trop fort. Son visage se crispa quelque peu en sentant les douleurs causées par les coups de pieds et de poings qu'il avait reçu. J'espérais seulement qu'il ne ce soit quand même pas fait mal. Enfin, que tout ça n'était que superficiel et qu'il ne devrait pas aller à l'hôpital pour autant. Ce serait le comble.

J'avais apporté mon aide, en offrant mes mains pour lui permettre de s'appuyer dessus et ainsi à se relever plus facilement. Je lui proposais de rentrer pour pouvoir nettoyer son visage qui avait été drôlement amoché par les gorilles qui maintenaient la sécurité dans le club.

« Tu es sûre que je ne risque plus rien? Je tiens à garder mon visage encore quelques années, un si beau mec comme moi, ce serais triste sinon. »

J'avais ris un peu avec lui, avant que son visage ne se recrispe avec les secousses de son rire et qu'il s'arrête assez rapidement. Bon, ça devait peut-être être plus grave que ça en avait l'air.

« Ils ne te feront plus rien. J'ai dit que t'étais mon frère. Au moins tu seras un peu tranquille. »

Le jeune homme s'appuyait sur mon épaule d'une main, cela ne me dérangeait nullement, surtout dans son état actuel. J'avais ma main gauche dans son dos, frôlant constamment sa veste. J'étais sur le qui-vive pour lui, prête à le rattraper au moindre faux-pas. Et il finit par me dire qu'il me suivait. Je lui souris, soulagée qu'il veuille bien se laisser soigner. Enfin, si on pouvait dire ça comme ça.

« Ça ira? Si ça ne va vraiment pas, j'appelle une ambulance tu sais, n'hésites vraiment pas. »

Mais le garçon hocha négativement de la tête et commença alors à marcher vers la porte qui servait logiquement de sortie. Je l'aidais à monter les deux marches qui nous séparait de la porte.

Le bruit de la boîte nous fouetta en plein visage en rentrant, l'air étouffante aussi. Si bien qu'il ne m'aurait servi à rien de chuchoter dans l'oreille du jeune homme pour lui dire quoi que ce soit.

Directement, je nous dirigeais vers les toilettes du personnel, bien plus facile d'accès et on risquait moins d'y trouver de personnes trop curieuses. On passait la porte des toilettes, se trouvant dans un petit couloir avec deux éviers différents. Par chance, la pièce avait une chaise. L'air y était plus frais, car les fenêtres y restaient constamment ouvertes et la musique nous parvenait encore mais en sourdine.

« Tiens, assieds-toi. »

Je le laissais s'installer sur la chaise et m'éclipsais deux secondes pour chercher un gant de toilette. Je revenais avec, lâchant un sourire au jeune homme qui m'avait attendu sagement. Je mouillais le gant puis revenais vers le jeune homme et tout en me mordant la lèvre je commençais à lui retirer le sang qui avait commencé à sécher juste sous son nez.

Pfff. Il faudrait même que j'aille lui chercher des glaçons pour bien faire...

« Je suis vraiment désolé pour ce qui vient d'arriver... Kevin n'aimait peut-être vraiment ta tête. »

Je ne devais peut-être pas en reparler mais sur le coup, je n'avais pas su ce que je pouvais bien lui dire pour entamer une conversation... J'espérais seulement qu'il n'allait pas s'enflammer à nouveau et dire qu'il tenterait de casser la gueule au dit Kevin.. Parce qu'il serait mal barré...


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Lun 24 Oct - 17:58

Au début, j'ai cru que c'était une blague, mais finalement, cela expliquait pourquoi les deux gardes étaient repartit en nous laissant. Petite maline, elle leur à dit que j’étais son frère, et m'épargna d'autres douleurs. Une fois que j'aurais moins de mal à parler, il faudra que je la remercie. En me levant, elle m'avait proposé d'appeler une ambulance si ça n'allait pas, mais je refusais de passer pour un faible, déjà que c'est une fille qui m'a sorti d'une mauvaise passe. Ce n'est pas la première fois, et malgré la douleurs je tenais debout, une ambulance serait un peu trop excessif.

Elle me laissa m'appuyer sur elle, et m'aida à surmonter les deux marches. En réalité, je me porte tout seul, mais je garde un contact avec elle non seulement pour mon plaisir mais aussi parce qu'elle à l'air plus soulagée de pouvoir m'aider pour quelque chose. Et puis je pense être trop lourd pour elle et ses frêles petites épaules. Je préfère qu'elle s'économise pour ses ailes, quand elle monte sur scène.

L'air chaud et le bruit ambiant du club me compressa le crâne, et j’eus un léger vertige, mais Angel me conduisit vers les toilettes, que j’imaginais pour le personnel vu le manque de ... classe? Un lieu banal, qui ne ressemble pas au reste du club et n'est pas attirant, donc pas réservé aux clients. Mais je n'allais pas me plaindre, il y avait fort heureusement une chaise et des éviers. Je m'installais en étouffant un cri de douleur. Angel était déjà partie je ne sais où, alors je soulevais mon pull pour voir dans quel état se trouvaient mes tablettes de chocolats. Des bleus apparaissaient par-ci par-la, mais je n'avais pas de blessure ouverte, hormis un peu de sang sur le cou et le torse du à mon nez. Il y avait un miroir au dessus des éviers, petit mais indispensable dans un lieu où les filles sont omniprésentes. Je vérifiais mon visage. Des bleus, encore, un nez en sang qui avait déjà cessez de couler et une petite entaille près de l'arcade sourcilière. Mais je suis encore beau, donc ça va.

Mon petit ange gardien revenait avec un gant qu'elle mouilla avant de s'appliquer à me nettoyer le visage et c'est avec un plaisir à peine caché que je la laissait faire. Je la regardais se mordre la lèvre, un geste mignon mais terriblement sexy si on avait été dans d'autres circonstances.

« Je suis vraiment désolé pour ce qui vient d'arriver... Kevin n'aimait peut-être vraiment ta tête. »

Le simple fait d'en reparler me provoqua une nouvelle décharge de douleur dans le corps. Avec ses douces petites mains et ses gestes délicats, j'étais complètement anesthésié. Je respirais profondément avant de prendre la parole.

"Il est jaloux parce que moi je suis beau gosse."

Je ne suis pas aussi prétentieux, mais je préfère sortir des bêtises pour penser à autre chose et détendre l'atmosphère. Et puis rien ne serait arrivé si je n'étais pas sorti avec des mecs que je connaissais à peine et louches de surcroit. Je ne serais jamais entré dans cet endroit, et Amber n'aurait pas eu de problèmes. Non, mais elle aurait été traitée comme un jouet, un morceau de viande par un gros balourd nageant dans se graisse. Finalement, je lui ai peut-être épargné un moment désagréable.

"C'est moi qui suis désolé. Je crois qu'on m'a fait avaler quelque chose à mon insu, et mon corps n'a pas apprécié. Mais ne t'inquiète pas, Angel, je ne te poserais plus de problème. Kevin n'aurait pas du en arriver jusque la avec moi, je suis plutôt gentil comme mec, mais j'étais pas dans mon état normal. Et puis c'est rassurant de voir que tu es bien protégée ici."

Mouai, c'est un peu ironique quand on sait pourquoi les filles sont ici, mais au moins si un mec déborde, elles savent qui appeler.

"Pourquoi tu viens ici, Angel? Tu ne fais rien d'autre de tes journée?"

Je voulais comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mar 25 Oct - 12:57


Son visage n'allait pas être beau à voir pendant quelques jours. On y voyait quelques boursouflures ça et là et sa peau dessus avait déjà rougie. Sûrement qu'au fil des jours les rougeurs vireront au mauve et feront toutes les couleurs de l'arc-en-ciel avant de revenir à la normale. Il allait s'en souvenir de cette soirée. J'imaginais qu'ainsi embrumé par l'alcool, il ne sentirait pas encore trop la douleur mais ses grimaces me faisaient changer d'avis. Il n'avait pas bu tant que ça, peut-être qu'il ne tenait pas bien l'alcool de base... Enfin, je n'en saurais rien et je m'en foutais un peu. Ce n'était pas mes oignons.

J'avais commencé à retirer le sang séché avec mon gant et avec une douceur infinie. Je ne voulais pas lui faire mal après tout, c'était le rôle des grands malabars. Moi, je tentais de réparer les dégâts. J'avais pris la parole pour entamer une conversation, le silence qui s'était installé me mettait un peu mal à l'aise. J'avais donc, pourtant sans en avoir eu envie, remis la bagarre sur le tapis. Heureusement, le jeune homme ne le prit pas mal, il faisait même de l'humour.

« Il est jaloux parce que moi je suis beau gosse. »

Et j'ai souri. Tout bêtement. C'est vrai que Kevin n'était pas vraiment beau à voir, il était plutôt du genre molosse. Lui manquait juste la mâchoire de carnassier. Mais je ne lui répondais pas. De peur peut-être que je montre un intérêt quelconque à ce garçon. Or, je ne l'étais pas. Et Angel se devait de rester discrète, effacée. Elle n'existait qu'ici. Heureusement, le blessé reprit la parole.

« C'est moi qui suis désolé. Je crois qu'on m'a fait avaler quelque chose à mon insu, et mon corps n'a pas apprécié. Mais ne t'inquiète pas, Angel, je ne te poserais plus de problème. Kevin n'aurait pas du en arriver jusque la avec moi, je suis plutôt gentil comme mec, mais j'étais pas dans mon état normal. Et puis c'est rassurant de voir que tu es bien protégée ici. »

De nouveau, petit sourire qui s'effaça pour faire place au sérieux tandis que je rinçais à nouveau le gant de toilette pour en retirer le sang qui coula dans l'évier comme un torrent rougeoyant.

« Il faut bien, mais les débordements sont encore assez rares. Y a juste les soirées où Kevin est de mise où, bizarrement, on a plus de cas comme celui-ci que d'autres. »

Certains gardes du corps faisait leur boulot, c'est-à-dire, éviter les débordements. Tentez de calmer les choses et d'instaurer un climat paisible et de sérénité dans le club, sans pour autant virer dans le laxisme. Mais d'autres gardes en revanche... Cherchaient parfois la petite bête pour jouer au plus fort et n'attendaient qu'une petite occasion pour allumer une étincelle et provoquer ce genre... d'incidents.

« Pourquoi tu viens ici, Angel? Tu ne fais rien d'autre de tes journée? »

Je coupais l'eau du robinet, le gant en main. Je regardais le jeune homme un instant, les sourcils légèrement froncés. Comment lui dire? Je réfléchissais à la manière dont je devrais lui dire. Je me remis à nettoyer son visage pendant que je lui exposais ma vision des choses, et le pourquoi du comment.

« J'aime danser. »

Mon regard se perdit un court instant dans ses yeux avant de me refocaliser sur la petite coupure à son sourcil où je passais le gant.

« Et ça paye bien... Alors, ça aide. »

Et voilà, toute trace de sang avait été effacée de son visage angélique, bien qu'encore gonflé par-ci par-là. Je devrais sans doute aller chercher des glaçons pour que ça ne gonfle pas plus que de raisons. Je reposais mon regard dans le sien un sourire qui se voulait rassurant sur mes lèvres.

« Mais je ne fais pas que ça... C'est plutôt un job d'appoint... Histoire de pouvoir boucler les fins de mois et économiser un peu. »

Je lâchais le gant dans l'évier, passais ma langue pour m'humecter les lèvres et ma main dans mes cheveux, par automatisme. Changeons de sujet.

« Tu veux que j'aille chercher des glaçons? Pour éviter que ça ne gonfle de trop... »

Toujours debout devant lui, je m'étais rapprochée de la porte, prête à l'ouvrir et aller chercher des glaçons s'il me disait oui. Parce que sinon... je ne voyais pas ce que j'allais pouvoir faire pour lui... Et lui proposer de rentrer chez lui... C'était un peu bizarre.


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mar 25 Oct - 18:30

« Il faut bien, mais les débordements sont encore assez rares. Y a juste les soirées où Kevin est de mise où, bizarrement, on a plus de cas comme celui-ci que d'autres. »

Elle avait sourit, avant de laisser place à un visage sérieux en me disant cela. Décidément, ce n'était pas ma soirée, il avait fallu que je vienne ici sans vraiment le vouloir, un soir où se cher Kevin était de garde. Je me demande pourquoi la direction accepte de tels débordements de la part de ses employés, surtout si c'est presque une habitude. Je ne comprends vraiment pas ce genre d'endroit. Je lui posais donc la question, voulant comprendre comment une fille comme elle avait pu atterrir ici, si elle y était bien ou si elle était prisonnière.

" J'aime danser" m'avais-t-elle répondu. Je ne pouvais bien évidemment pas la contredire, cela se voyait qu'elle adorait ça, et elle était douée, elle a ça dans la peau, mais il y d'autre moyen pour faire ce que l'on aime. Mais elle rajouta que ça l'aidait. Je l'observais, elle était concentrée sur ma blessure au sourcil. Je voulais dire quelque chose, mais je ne savais pas quoi, ni comment. Finalement, elle me regarda et me sourit.

« Mais je ne fais pas que ça... C'est plutôt un job d'appoint... Histoire de pouvoir boucler les fins de mois et économiser un peu. »

Soupir de soulagement. Je lui rendais son sourire, content d'apprendre qu'elle avait autre chose dans la vie que cet endroit, un métier peut-être? Je le vois bien en infirmière, bien qu'elle soit fort timide. Je laissais ainsi mon esprit divaguer vers toutes les possibilités de métier pour Angel, quand elle me tira de mes rêveries. Elle me proposa des glaçons pour réduire les gonflements.

Elle était déjà prête à partir, attendant juste un "oui" de ma part pour sortir. Je voyais bien que cette situation lui pesait, après tout ce n'est pas banal de recevoir un mec en privé, de le voir se faire taper dessus, de lui sauver la mise et d'en prendre soin comme si c'était son frère.

" C'est gentil de me proposer. Je ne dis pas non, d'autant plus que j'ai un mal de crâne terrible."

J'attendis qu'elle soit partie pour me lever et boire un peu d'eau au robinet. C'était douloureux de bouger la partie haute de mon corps, j'espère que cela ne me gênera pas pour jouer de la batterie. D'ailleurs, demain on a une séance de répétitions avec Zach, je ne devrais pas être ici et perdre du temps comme ça, mais je ne voulait pas laisser Angel. J'appréciais sa compagnie, elle est tellement différente des filles que je rencontre lors de mes sorties arrosées, elle est douce, gentille et pas du tout intéressée, ça me change.

Je regardais l'heure sur une pendule accrochée sur le mur opposé à la porte d'entrée. Merde, il se fait vraiment tard la! J'aurais à peine six heures de sommeil. J'entendis Angel revenir, je me retournais pour lui faire face, dans l'intention de tourner court à cette soirée, de partir avec le peu de dignité qu'il me reste, mais ce n'était pas Angel sur le pas de la porte. Un homme d'âge mûr, en costard, me regardait. Il me raconta être le patron du club, ses gardes l'ont mit au courant de ce qui s'est passé et il est venu voir l'homme de toutes les attentions.

"Désolée de vous avoir dérangé, je venais juste..... voir ma sœur."

C'est à ce moment là qu'Angel réapparu, à mon grand soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mer 26 Oct - 20:55


Le jeune homme m’avait donné son feu vert, me permettant de m’éclipser des toilettes. Je lui précisais néanmoins que je n’en avais pas pour longtemps. Je retrouvais la chaleur du club et sa musique assourdissante avec une impression de respirer à nouveau. Même si c’était tout le contraire. Le barman me fournit un sachet plastique dans lesquels il introduisit des glaçons, sans poser plus de questions. Sans doute avait-il l’habitude de recevoir ce genre de demandes. Je l’avais remercié et revenais dans le couloir que je voyais quelqu’un en costard gris entrer dans les toilettes.

C’était probablement pour nous. Je toquais et ouvrais délicatement la porte pour éviter de tout de suite m’attirer les foudres de mon patron en le poussant d’un claquement de porte. La situation me rendait un peu nerveuse et gênée. J’espérais ne pas avoir fait de bourde en ayant menti aux gardes là-tantôt.

« Pardon pour le dérangement, Serguei... »

Je jetais un regard en biais sur le jeune homme, allez, rajoutons-en encore une couche. J’avais commencé à mentir, autant continuer.

« Bryan ne viendra plus me voir au club. Il n’avait pas eu l'intention de causer des ennuis. »

J’avais tapé au hasard le prénom, ne sachant comment l’homme s’appelait exactement. Mais il n’y verra pas d’inconvénient je crois. Sinon il cramerait sa couverture. Je regardais à nouveau mon patron qui avait posé son attention sur moi. Il conservait une posture assez neutre mais je devinais un brin de suspicion derrière son masque d’homme respectueux et conciliant.

« Il comptait d’ailleurs partir. »

Nouveau jeu de regards avec le jeune homme. S’il n’avait pas eu l’intention de partir, il y serait un peu contraint et forcé désormais. Il me comprendra, n’est-ce pas ? Je croisais les doigts. Je voulais juste faire bien, moi.

Quelques secondes s’écoulèrent ainsi, dans le silence le plus plat. Serguei semblait réfléchir puis finit enfin par arborer un sourire presque même chaleureux.

« Veuillez excuser mes employés, Bryan. Il semblerait que ceci n’était qu’un grand malentendu. »

Je me mordais la lèvre mais j’étais soulagée de voir mon patron réagir de la sorte. Surtout que je ne le connaissais à peine. Je lui avais visiblement tapé dans l’œil quand je m’étais présentée pour y travailler mais cela n’empêchait rien. Surtout si dès mes premiers jours j’arrivais à me faire remarquer pour des bêtises… Ou mes "clients".

Sur ce, il lui souhaita une bonne fin de soirée. Un verre gratuit lui était offert pour le dérangement. Et il s’éclipsa aussi rapidement qu’il était venu. Je lâchais un grand soupir quand il fut enfin sorti et affichais un petit sourire pincé au jeune homme. Il s’en était fallu de peu.


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Jeu 27 Oct - 18:26

Elle avait toqué avant d'entrer, comme si c'était le bureau du patron, et non pas les toilettes des filles. Elle s'excusa auprès de... Sergueï, avant de me lancer un regard. Je n'osais pas piper mot, me contenant de regarder Angel puis le fameux Serguei, puis de nouveau Angel. Je vais sûrement avoir le tournis après ça, déjà que j'ai pas la tête sur les épaules.

« Bryan ne viendra plus me voir au club. Il n’avait pas eu l'intention de causer des ennuis. »

Malin l'oiseau, bien que j'aurais choisi un autre nom. La patron m'avait regardé, et je lis fis le plus beau sourire dont j'étais capable, même si je pense que cela ressemblait plus à une grimace, vu l'heure et les coups que j'avais pris (et ne parlons pas des verres...). Il est vrai que je ne me suis même pas présenté à la fille avant même de lui demander son nom. J'y penserais plus tard, quand je lui ferais mes plus plates excuses pour le dérangement et les mensonges qu'elle à du sortir à son boss.

« Il comptait d’ailleurs partir. »

Ou comment être mit à la porte. Je ne vais pas me plaindre, je ne sais plus où me mettre, et plus vite je sortirais mieux ce sera. Un grand silence tomba, Angel semblait implorer le ciel, le patron arborait un visage indéchiffrable, et moi j'étais là, le cœur me battant aux tempes. Finalement, il se tourna vers moi et me sourit comme si nous étions de bon amis.

« Veuillez excuser mes employés, Bryan. Il semblerait que ceci n’était qu’un grand malentendu. »

"Pas de problème" répondis-je avec baissant les yeux vers mes chaussures tandis qu'il partait, nous souhaitant une bonne fin de soirée. Encore un peu et il nous aurait souhaité une bonne matinée... Il avait dit encore quelque chose, mais je n'avais pas entendu. J'osais un regard vers la fille, maintenant que nous étions à nouveau seuls, elle semblait soulagée aussi de le voir partir, au point qu'elle expira longuement.

"Merci beaucoup, petite sœur."

Je lui fis un clin d’œil. Elle m'avait sauvé la mise, encore une fois. Je m'approchais d'elle pour la délester du sachet de glaçons et le posais sur mon œil, poussant un soupir de contentement. Que ça fait du bien! D'autant plus qu'il fait chaud ici, surtout après le passage du big boss. J'avais l'impression d'être retourné dans le bureau du directeur de l'école, quand on fait une bêtise. Morale de l'histoire: arrêter de boire. Conclusion de l'histoire: je vais continuer à boire, mais je ferais attention à ce que l'on me donne.

"J'aurais préféré Daril, ou Enzo. Un nom bien viril. Mais bon, c'était bien vu. Au passage, je m’appelle Dom."

Encore un peu d'humour, histoire de détendre l'atmosphère. Je me rassis sur la chaise et me posais contre le mur. Quand les glaçons auront fondu, ou quand j'en aurais mare de rester le bras en l'air, je prendrais congé de la jeune et jolie demoiselle. Je suis claqué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Ven 28 Oct - 22:26


Il est vrai que je n'aurais pas dû dire qu'il devait partir. Mais dans le cas où j'aurai réellement été sa soeur, ne le lui aurais-je pas déjà dit ou demandé? Je ne pense pas que la place d'un frère ou une soeur était ici, dans un endroit pareil. Il y avait des choses qu'il valait parfois mieux garder pour soi.

Un énorme poids se libéra de mes épaules lorsque Serguei fit ses plus plates excuses à mon faux frère. Et je bénissais le ciel d'accorder au jeune homme d'être assez poli avec mon patron également, car il lui répondit avec tact en acceptant ces excuses. Voilà que les choses semblaient s'être réglées d'elles-mêmes. Je poussais un soupir de soulagement car la situation m'avait quelque peu tendue. Tout depuis le début de soirée semblait vouloir me mettre à bout.

« Merci beaucoup, petite soeur. »

J'avais entendu une pointe d'amusement dans sa voix. Moi qui avait baissé les yeux pour admirer mes petits ongles de pieds juchés sur de hauts talons, je relevais le regard pour étudier l'expression du jeune homme qui se permit un petit clin d'oeil. Je ne répondais que d'un petit sourire. Tiens, je me rendis compte aussi que je tenais fermement le sachet de glaçons en main quand «Bryan» fit un geste pour me le prendre. Je le lui donnais sans me faire attendre et il le posa sur son oeil gonflé.

Pour éviter au silence de durer, il avait fait une petite boutade sur mon choix de prénom. Quoi ? Bryan ne lui avait pas plus ? Je trouvais que ça lui allait encore bien... Puis de toute façon, j'ai pris le premier prénom qui m'était venu en tête. Et tant pis. Je gloussais quand même à sa petite phrase.

« J'y penserai la prochaine fois... Si prochaine fois il y a, mais j'espère pas. Pas dans ce genre de conditions... Et je suis enchantée Dom. »

Javais dit le tout sur un léger ton de rigolade mais je ne continuais pas les présentations en dévoilant mon vrai prénom à mon tour. Il connaissait mon surnom/pseudo et je pense que c'est déjà bien assez. Il n'avait pas besoin d'en savoir davantage.

Je m'adossais contre le mur frais des toilettes, juste entre les deux éviers pour dégager l'entrée et être plus proche du jeune homme, tout en profitant du mur qui me servait de dossier. Je regardais le plafond d'un air absent avant de reprendre la parole.

« Ça ira pour rentrer chez toi ? »

J'avais reposé mon attention sur le jeune homme quand je lui posais la question. Ça avait l'air bête. D'habitude c'est toujours le mec qui fait attention à la nana et là... Ben c'était un peu tout le contraire. Mais j'avais toujours été là pour faire attention aux autres... Toujours là pour les aider comme je le pouvais. Je ne voyais pas pourquoi ça changerait du jour ou lendemain.

En plus, le système de la boîte ici fonctionnait un peu en fonction des dispositions de chacun. Si nous n'avions que 3h de boulot, ben ce n'était que trois heures. Si on savait faire plus et qu'on avait les clients pour, on pouvait rester toute la nuit entière. Tant pis si je repartais chez moi maintenant pour éventuellement raccompagner Dom un petit bout de chemin alors. Probablement que Serguei comprendrait. Enfin, on y était pas encore.

« Et... Je pense que va falloir peut-être éviter de revenir de si tôt ici... Histoire de laisser couler les choses. Enfin, si tu comptes revenir un jour avec ce que Kevin t'a amoché... »

Petit conseil d'ami. Je ne sais pas si je le disais avec le tact nécessaire ni si ce que je disais était approprié à la situation mais... je préférais préciser.


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Sam 29 Oct - 18:52

Comme à mon habitude, je fis une remarque comique (ou pas) sur son "Bryan", et j'en avais profité pour me présenter. Après tout, c'est ma faute si elle a du trouver un nom sur le pouce pour paraître crédible devant le boss.

« J'y penserai la prochaine fois... Si prochaine fois il y a, mais j'espère pas. Pas dans ce genre de conditions... Et je suis enchantée Dom. »

Zut, moi qui voulais revenir foutre le bordel... Trêve de plaisanteries, elle a raison, ce n'est drôle ni pour elle ni pour moi, alors j'avais effectivement pas intérêt à revenir ici. J'avais eu beaucoup de chance de tomber sur elle. Dans d'autres circonstances, j'aurais pu tomber sur une danseuse qui aurait appelé les gardes immédiatement, et ceux-ci m'aurait fait passer un sale quart d'heure et je n'aurais eu personne pour les arrêter, personne pour me soigner et s'inquiéter de mon sort après.

Car Angel s'inquiétait de savoir si j'arriverais à rentrer chez moi. Je la regardais. Elle était posée contre le mur, et elle me regardait aussi. Je ris intérieurement de la situation, ou tout était inversé. Bientôt elle me proposera sa veste pour pas que j'ai froid. Je suis vraiment ridicule, comme mec. Si Arya m'avait vue dans cette état, j'aurais eu droit à la plus belle des corrections (elle est terrible quand elle veux).

" Ne t’inquiète pas pour moi. Tu en à déjà bien assez fait, je ne te remercierais jamais assez pour tout ça. Je suis en voiture, elle est garée pas loin. Et oui, je suis en état de conduire, j'ai les idées bien en places maintenant."

C'était vrai. Il y a encore une heure, j'aurais pris un taxi, mais je me sentais bien (enfin, dans la tête en tout cas) pour conduire jusque chez moi. L'appel de mon lit est plus fort que tout, même les yeux fermés je trouverais le chemin jusqu’à lui. Bien sûr, jamais je n’essaierais.

« Et... Je pense que va falloir peut-être éviter de revenir de si tôt ici... Histoire de laisser couler les choses. Enfin, si tu comptes revenir un jour avec ce que Kevin t'a amoché... »

Je pouffais de rire, et la douleur lança des éclairs dans mes côtes. Merde, moi qui adore rire et dire des conneries, je vais devoir m'abstenir quelques temps.

" Effectivement, je crois être fiché sur la liste noire pour un bon bout de temps. Mais je vais devoir trouver une astuce pour te voir alors."

Il ne s'est pas écoulé beaucoup de temps depuis notre "rencontre", mais ces minutes ont été intenses. Je ne voudrais pas rester sur un œil au beurre noire avec Angel, je l'apprécie et j'aimerais en apprendre d'avantage sur elle. Si je ne m'étais pas senti mal, je l'aurais draguée. Pas comme un chaud lapin, mais dans l'espoir de la revoir et de passer du temps avec elle. Je tenterais ma chance la prochaine fois, et je ferais tout pour qu'il y en ai une.

Je me levais, et fouillais dans ma poche pour trouver mes clés de voiture. Sauf qu'elles ne sont pas la. Elles ont du tomber soit dans la pièce privée, soit dehors lors de la "bagarre". Je confirme, c'est vraiment pas ma soirée...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mar 22 Nov - 11:04


Le jeune homme m'assurait que je n'avais pas à m'inquiéter pour lui et que j'en avais déjà bien assez fait. Bon d'accord, c'est pas faute de me préoccuper de lui. Mais je n'aimais pas l'idée de laisser les gens se débrouiller seuls alors qu'ils auraient parfois besoin d'aide.

« D'accord, fais attention à toi alors... Dom... »

J'avais dit ça avec un petit sourire amical. J'avais de nouveau baisser le regard pour regarder mes pieds sur ces hauts talons. Sans relever la tête, je disais encore une dernière chose à Dom avant qu'il ne parte, qu'on soit bien sur la même longueur d'ondes. Non pas pour moi mais surtout pour lui. Pour éviter les ennuis.

« Effectivement, je crois être fiché sur la liste noire pour un bon bout de temps. Mais je vais devoir trouver une astuce pour te voir alors. »

Je ris en entendant sa réponse et le fait qu'il était sur liste noire. Ce n'était pas vraiment le cas, en tout cas, pas de la boîte mais probablement sur celle de Kevin. Et je trouvais touchant sa manière de dire délicatement qu'il avait bien envie de me revoir. Mais je ne savais pas si c'était réellement une bonne idée. Dans ma tête, une petite alarme sonnait «très mauvaise idée» en imaginant la scène de probables retrouvailles. Je pinçais mes lèvres avant d'oser répondre.

« Oui, surtout celle de Kevin. Fais gaffe si tu le croises un jour en rue... C'est un vrai molosse quand il veut. »

Je disais ça un peu sur le ton de la rigolade même si mes paroles devaient détenir pas mal de vérités. Ainsi, je ne répondais pas non plus à son «je vais devoir trouver une astuce pour te revoir». Je me redressais, délaissant le mur frais qui refroidissait agréablement mon dos. J'avançais vers la porte pendant que Dom fouillait ses poches, j'arrivais à la porte avec l'intention de l'ouvrir mais en jetant encore un coup d'oeil sur le jeune homme et son regard vide, je me doutais que quelque chose ne tournait pas rond.

« Quelque chose ne va pas? » demandai-je un peu ennuyée.

C'était bien la deuxième fois de la soirée de je posais la question et quelque chose me disait que je n'étais pas au bout de mes peines... Non mais il le faisait exprès ou quoi?


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Mer 23 Nov - 18:47

J'avais émis l'hypothèse que je sois sur la liste noir du club, s'il y en avait une. Mais Angel précisa que c'est surtout de Kevin dont je devais me méfier, même en rue. Super rassurant. J'espère que si ça devait arriver, je sois en état de me défendre, ou alors accompagné de potes pour qu'on lui retourne la monnaie de sa pièce.

Enfin bref, elle n'avait pas réagit à ma subtile proposition de se revoir, j'en conclu donc que c'était vraiment pas dans la liste de ses priorité (logique, en même temps) et qu'elle n'en avait peut-être même pas envie. Mais je n'allais pas la relancer la dessus, je suis fatigué, elle aussi sûrement, et je suis pas au top de ma forme pour la draguer comme il se doit.

Elle s'était de nouveau juchée sur ses talons haut, et se rapprochait de la porte, tandis que je cherchais mes clés de bagnole dans ma poche de jean, mais rien. Je commençais à paniquer intérieurement, fouillant encore et encore mes poches. Angel semblait agacée, et me demandais si quelque chose n'allait pas. Et merde, vive le boulet quoi!

Je m’arrêtais un moment pour la regarder avec un regard penaud, posant mes mains sur mes fesses. Et la, magie, je sentis mes clés à travers le tissu! Je les sortis pour les brandir fièrement devant moi, avec un sourire débile.

" Alors là, Angel, tu es mon ange gardien! Si je les avais perdues, j'étais un homme mort."

Car je n'ai pas fini de payer ma voiture, et je n'ai qu'une seule clé pour l'instant. Mais c'est bon, l'honneur est sauf, je m'avançais donc pour rejoindre la fille près de la porte, que j'ouvrais sur le couloir aussi chaud qu'un sauna et aussi bruyant qu'un concert.

" Je sors par où? L'entrée ou par la merveilleuse sorti à peine éclairée?"

Je parlais bien sûr de la zone charmante où je me suis fait mettre les idées en place par Musclor, j'avoue ne pas trop vouloir y retourner, même pour quitter (enfin) cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amber Cruz


Messages : 89
Date d'inscription : 20/08/2016
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   Ven 25 Nov - 10:47


J'attendais près de la porte, ma main déjà sur la poignée pour sortir. Il fouillait ses poches sans avoir l'air de trouver ce dont il avait besoin. Ça puait. J'espérais qu'il ne les avait pas perdues ou qu'on les lui aurait volées. Et son regard penaud n'augurait rien de bon. Jusqu'à ce qu'enfin, il mette les mains sur ses fesses et une étincelle victorieuse traverse ses yeux, brandissant alors fièrement ses clés, s'exclamant que j'étais son ange gardien.

Je lâchais un soupir, mi-exaspérée mi-soulagée. Je lui rendis quand même un sourire. Bien, bien. J'allais peut-être bien pouvoir rentrer chez moi aussi après.

« Je n'ai pourtant absolument rien fait... » disais-je pour répondre à son exclamation.

Mais tant mieux, si ça lui faisait plaisir d'y croire. Pour ma part, j'aurai plutôt dit que je lui donnais suffisamment de malchance avec le «malentendu» causé par Kevin.

Dom s'approcha, prêt à sortir des toilettes aussi. Il prit la poignée, que j'avais alors lâché pour le laisser faire. Le brouhaha nous assaillit et il dû se pencher vers moi pour me poser sa question. Je l'écoutais en fronçant les sourcils, comme si cela pouvait m'aider à mieux l'entendre. À mon tour, je vins lui parler à l'oreille pour qu'il puisse m'entendre.

« Tu peux passer par l'entrée. »

Je lui adressais un dernier sourire, avec un petit signe de la main pour lui dire au revoir et le garçon s'éloigna dans le couloir et de disparaître dans la salle où il retrouverait rapidement la sortie. Quant à moi, je rejoignais les vestiaires où je m'empressais de retirer mes talons qui commençaient à me faire mal aux pieds. Et direction maison.


To be loved enough to become real.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ   

Revenir en haut Aller en bas
 

"I'm not the strip club kind of guy" (Pv Dom) TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Electric Chapel ☠ Bar & Strip Club
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: Wild Wild Beaches-