AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Ven 9 Juin - 2:14


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Depuis l’horrible nuit où River Moriarty s’en était prit à mon fils, j’avais remis beaucoup de choses en question, à commencer par mon couple dont je ne voyais que la façade et non la profondeur qu’aurait dû être notre idylle.

J’avais de véritables sentiments pour Axel en qui je ne voyais rien de moins que l’homme de ma vie. Et je ne doutais pas non plus qu’il ressentait autant d’affection pour moi. Ne me l’avait-il pas prouvé à plusieurs reprises, la dernière en liste étant sa demande en mariage lors de notre souper au restaurant avec Sélène et son petit ami Amon.

Néanmoins, Axel demeurait un mystère entier pour moi.  Je n‘aurais su dire quelle était sa couleur préféré sans  y réfléchir et encore, la réponse aurait été incertaine. Le nom de son meilleur ami – car nous en avons tous un - ou encore son animal de compagnie quand il était gamin.  Je connaissais ses parents pour les avoir rencontrés alors qu’ils rendaient une visite à l’improviste à leur seul et unique fils mais s’ils n’avaient eu cette audace, nous aurait-il présentés ?

La drogue. J’en avais trouvé une fois dans les poches de son jeans alors que nous n’étions pas encore un couple. Je lui avais fait promettre de ne jamais en consommer en ma présence mais en fait, j’avais souhaité que plus jamais il ne touche à cette merde. J’avais vécu assez auprès d’Atticus pour affirmer qu’il n’y avait rien de positif à consommer. Des larmes, de la souffrance, de la terreur, de l’angoisse. C’est tout ce que la drogue pouvait offrir.  En prenait-il encore ?  Étais-je assez vigilante pour m’en rendre compte ?

L’idée qu’il puisse m’avoir fait l’amour une seule fois sous l’influence de la drogue me révulsait au plus haut point.

Et enfin, avait-il une maîtresse.  Notre relation n’en était encore qu’au tout début mais nous l’avions fait évoluer vitesse grand V  en nous installant immédiatement ensemble, puis cette demande en mariage et, enfin, le fait que je sois possiblement enceinte, avait de quoi effrayer un homme et lui faire trouver réconfort  - confort - ailleurs.

Les hommes qui venaient au Golden Nipples ne couchaient pas avec nous. Ils venaient là pour la plus part afin d’échapper à la routine meurtrière d’une vie de famille oppressante.  Le travail, la maison, l’épouse et les gamins, ils trouvaient chez nous un  temps de repos pour penser à autre chose. Un moment transitoire entre deux cachots.

Peut-être était-ce la même chose pour Axel. Et j’en étais venu à croire cela suite à ses nombreux retards, ses sorties répétitives le soir qu’il justifiait en parlant d’entrevues et d’articles à terminer mais jamais il ne pouvait m’en dire plus sur le dit article. Secret professionnel oblige.

Mais les articles ne griffaient pas les dos. Ne mordaient pas les cous.

J’arrivais à peine à me coller contre lui dans notre lit qu’il se tournait, dos à moi, prétextant être épuisé d’être rentré si tard et avoir à se lever tôt le lendemain. Comment avions nous pu passer à baiser tous les jours, plusieurs fois par jours à un régime anémique ? Je me sentais coincé entre mes propres besoins et  ceux d’Axel.  

Ce matin là, j’avais rendez-vous avec le Docteur Sanders  afin de me confirmer mes soupçons.  Axel était emballé à l’idée de devenir père. Cette nouvelle avait tout de même permis  un certain rapprochement entre nous.  Il se montrait plus à l’écoute de mes besoins, il ne sortait plus tous les soirs et parlait du futur bébé avec des étoiles dans les yeux.

Alors que moi, je doutais que le moment soit le bon. Je pensais à toutes mes interrogations, mes craintes, puis oui, plus égoïstement, à mon  travail qui en pâtirait  puisque je devrais forcément m’absenter un certains temps. J’avais accueillit la confirmation de ma grossesse avec une grande appréhension.  Au point que le Docteur Sanders m’avait parlé «  d’options envisageables ».

Je l’avais remercié en disant simplement que j’avais besoin de temps pour assimiler la nouvelle puis j’avais quitté son cabinet, ne prenant pas la peine de fixer immédiatement un prochain rendez-vous. L’heure du lunch approchais mais je n’avais pas tellement faim.  En fait, j’avais  plutôt envie de retrouver Axel, à son bureau et de sentir que toutes mes interrogations n’étaient pas fondées.

J’avais envie de lui !

J’avais stationné ma voiture dans la section visiteur du parking de Guitare & Pens et je m’étais diriger jusqu’au bureau d’Axel sans prendre la peine de m’annoncer à la secrétaire du journal.  

Je m’en foutais du regard assassin avec lequel elle me dévisagea quand je passais devant elle sans m’arrêté, bien que j’aurais dû être compatissante avec ma « collègue de profession »,  puis j’entrais dans le bureau d’Axel qui sembla surpris au possible de m’y voir faire intrusion alors qu’il n’avait pas été prévenu de mon arrivé.  J’allais droit au but, sans détour di dentelle et lui demandais directement cette question qui ne laisserait aucun doute sur ma présence ici.

- As-tu déjà fait l’amour sur ton bureau, chéri ?


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable


Dernière édition par Sonne Ferguson le Mar 20 Juin - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 347
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Sam 10 Juin - 17:02



Sex At The Office
ft. Sonne Ferguson


La possible grossesse de Sonne ne cessait de me tourner dans la tête. J’avais très envie que cette nouvelle soit confirmée. Et, depuis que j’étais au courant de cette possible arrivée, j’avais était plus présent auprès de Sonne refusant, souvent, les rendez-vous fixer par mes amants habituels. C’était à la fois pour faire passer la pilule « River Moriarty » et, aussi, pour assurer la pérennité de notre couple. Pour ma part, l’arrivée d’un enfant allait aider à ça. Mais je ne savais pas, vraiment, ce qu’en pensait Sonne… Depuis l’affaire « River », j’arrivais à moins bien la déchiffrer. La possibilité d’avoir un enfant à nous deux ne semblait pas la ravir autant que moi…

Aujourd’hui, j’étais dans mon bureau à mettre les derniers points sur l’article de l’interview avec Maria Watson. J’espérais que ça fasse le bonheur de Jimmy Reed. Et j’y pensais avec un sourire aux lèvres. J’avais essayé de présenter Watson comme une pistonnée. Et je crois y être bien arrivé.

Mais, il n’y avait rien à faire. Même penser à Jimmy n’était pas suffisant pour oublier Sonne et le possible enfant qu’elle portait. Je voulais avoir une confirmation le plus vite possible. Je voulais savoir, aussi, pour les préparatifs du mariage. Tout ça était très important pour moi. Et, ça commençait à l’être pour d’autres choses que mon plan. J’avais vraiment de l’affection pour Sonne et Alan.

L’article se termina au moment où quelqu’un fit irruption dans la pièce sans frapper. Je levai un sourcil et fut surpris de voir Sonne. Pourquoi était-elle venue jusqu’à mon bureau ? Mon étonnement se marqua sur mon visage. Et, j’eus d’abord la pensée que quelque chose était, encore, arrivé. Si River avait récidivé tout était fini…

Mais c’est tout autre chose qui sortit de la bouche de Sonne. Elle me demanda si j’avais déjà fait l’amour sur mon bureau.

Je fus d’abord rassuré. Puis, un sourire s’afficha sur mon visage. Un petit sourire malicieux. Une visite pour ça, j’en voulais bien une tous les jours. Je me levai m’approchant de ma fiancée. Je passai ma main sur sa joue.

-Je t’avouerai que non…

Mon sourire s’élargit. J’avais bien besoin d’une pause. Et Sonne arrivait à temps pour ça.

-Mais il y a une première fois à tout.

Je l’embrassai passionnément. Et je descendis mes mains jusqu’à ses hanches et je nous fis tourner légèrement jusqu’à ce qu’elle se retrouve contre le bureau. Je ne savais pas si Sonne était venu jusqu’ici pour m’aider à renforcer notre amour. Ou si elle avait fait ça sur un coup de tête. En tout cas, je n’allais pas la repousser. Au contraire…

La porte était fermée. Et je savais que personne ne viendrait me déranger. Il n’y avait que le téléphone qui le pouvait. Et, alors que j’embrassai Sonne, je tendis le bras jusqu’au cornet de téléphone que je retirai de son réceptacle. Si quelqu’un avait le malheur de sonner, ça sonnera « occupé ». On était tranquille. Je souris alors que mes lèvres étaient contre les siennes. Et je passai mes mains sous son t-shirt pour parcourir son corps.

Je repris un moment mon souffle. Et je souriais toujours.

-Des visites surpris comme ça j’en veux bien tous les jours.

Je disais ça avant d’enlever son t-shirt et son soutien-gorge. Je la regardais. Elle était splendide. Et je commençai à embrasser son cou et le haut de son corps. Mes baisers étaient chauds et intenses. Je la désirais. Il n’en fallait pas beaucoup pour que je désirs Sonne. C’était le pouvoir qu'elle avait sur moi.

@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Sam 10 Juin - 20:11


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Je me souvenais parfaitement bien du jour où j’ai appris être enceinte d’Alan.  Je me trouvais à l’hôpital suite à l’ultime altercation avec Atticus et qui avait bien failli me tuer.  J’étais complètement terrorisée et j’avais choisis de fuir avec la complicité de mon patron d’avant,  Viny St-James.

J’avais choisis de donner le bébé en adoption ne me voyant pas être mère de l’enfant de l’homme qui me battait et que j’avais quitté en me sauvant de son manoir. Mais au fil du temps, plus ma grossesse avançait, j’avais appris à apprivoiser la maternité et tout ce qui venait avec au point ou finalement, j’avais fait volte face.

Depuis sa naissance, je n’avais pas regretté un seul instant ma décision. Même si ce n’était pas tous les jours simple que d’être une mère seule, même à notre époque qui se prétend évoluée et ouverte d’esprit.

J’avais de quoi être fière cependant. J’avais su faire mon bout de chemin seule sans rien attendre de personne.

Cette fois-ci encore, alors que le docteur Sanders venait de me confirmer que j’allais être maman pour une seconde fois, et que j’avais toutes les raisons de me réjouir, je me sentais au même point que le jour où j’avais appris pour ma première grossesse. Mais pour différentes raisons.

Et c’est peut-être pour ça que j’avais ressenti le besoin criant de me retrouver dans les bras d’Axel, de faire l’amour avec lui et de sentir qu’il m’aimait vraiment et que mes craintes n’étaient pas fondées. Il n’y avait pas d’autres femmes que moi dans sa vie.

Devenir enceinte une seconde fois, en étant dans une relation qui ne mène nulle part, je n’aurais pas pu supporter.   Bien que ma relation avec Axel n’avait rien à voir avec celle que j’entretenu jadis avec Atticus, je ne pouvais que me montrer méfiante, surtout sachant qu’Axel pouvait consommer de temps en temps, de la cocaïne.

La drogue, pouvait servir de tremplin à tellement d’autres vices, dont celui que je redoutais et pressentais le plus ne ce moment : l’infidélité.

C’est donc sur un coup de tête que je m’étais présenté chez Guitare and Pens, et que j’avais fait irruption dans le bureau d’Axel en prenant soin de verrouiller la porte derrière moi. Chaque fois que je posais mes yeux sur lui, je ressentais cette chaleur unique qui prend naissance dans le bas ventre pour se répandre partout en moi par la suite.  

J’étais sincèrement et profondément amoureuse de lui.

Mais pas stupide au point de tout accepter.

Je lui avais demandé sans détour s’il avait déjà fait l’amour sur son bureau ce à quoi il me  confessa, tout en s’approchant de moi que non mais qu’il y avait bien un début à tout.

Le contact de sa main douce sur ma joue me fit frissonner et je fermais les yeux pour bien capturer ce moment dans ma tête.  Axel appréciait mon initiative, je pouvais le ressentir. D’abord par son baisé des plus passionné puis quand il posa ses mains sur mes hanches afin de mieux nous diriger vers sa table de travail.

- Je sentais bien que tu étais dû pour une petite pause…

Après tout, il n’y a pas de mal à se faire du bien ! Il passa rapidement ses mains sous mon haut, caressant mon épiderme frémissant, alors que nos lèvres communiaient toujours, nous faisant perdre tout contact avec la réalité.

-   Des visites surprises comme ça, j’en veux bien tous les jours.

- Je suis pas certaine que tes collègues apprécieraient le concert de nos ébats tous les jours chéri mais je te promet bien de récidiver…


Je me retrouvais bien vite sans chemisier  et soutien-gorge, semi assise sur le bureau d’Axel alors que ce dernier couvrait mon cou puis ma poitrine de baisers. Il savait trop bien à quel point je pouvais adorer qu’il parcourt ainsi mon corps de ses lèvres douces.  Je fermais les yeux le laissant me redécouvrir  au gré de ses envies.

J’attendis qu’il remonte pour le débarrasser de sa chemise. Une que je ne pourrai malheureusement pas revêtir après l’amour, comme j’aimais tant le faire, puisque nous devrions tous deux retourner au travail.  

Sa peau était chaude et douce contre ma poitrine. Je me sentais déjà complètement excitée par ce que nous faisions et ce qui allait inévitablement s’en suivre.  L’avoir complètement surpris en arrivant à l’improviste pour s’envoyer en l’air, l’avoir pour moi toute seule, frôlant l’interdit en pouvant être surpris, c’était un sentiment des plus grisants. Je plongeais une main dans son pantalon, exerçant immédiatement un va et viens soutenu.

- Humm…j’ai bien fait de venir. Tendu comme ça, pauvre amour, tu dois absolument te débarrasser de cette tension, j’ai justement le remède qu’il te faut.

Je détachais son pantalon et, reprenant appuis sur mes pieds, m’accroupi devant lui en même temps que je descendais son pantalon et caleçon.  J’embrassais ses cuisses en remontant lentement puis  vînt souffler sur son sexe fièrement dressé.  Je continuais de le caresser un moment, relevant la tête pour le regarder et, passant lentement ma langue sur les lèvres vînt remplacer ma main par ma bouche.

S’il connaissait mes points faibles, je savais aussi les siens et c’est de ça dont j’avais le plus envie en ce moment, jouer sur sa sensibilité et le rendre complètement dingue de moi. J’appliquais la pression nécessaire avec mes lèvres alors que ma langue le dégustait avec gourmandise.

Je prenais un malin plaisir à lui offrir cette gâterie à même son lieu de travail, prenant bien mon temps de couvrir toute cette partie sensible de son anatomie. Il me guiderait selon ses désirs et je veillerais à ce qu’il soit comblé.  


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 347
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Mar 13 Juin - 10:58



Sex At The Office
ft. Sonne Ferguson


L’irruption de Sonne dans mon bureau était inattendu. Jamais je n’aurais cru qu’elle viendrait comme ça, à l’improviste. Sonne était un yo-yo d’émotion. Parfois je pouvais prévoir ces faits et geste. Et à d’autres moments non.

Aujourd’hui, rien n’était prévu comme ça. Et quand elle fit sous-entendre qu’elle était ici avec une idée bien précise derrière la tête ça attisa, tout de suite, mon envie. Je ne m’attendais, encore moins, à un visite de ce type. Et je préférais ça que d’entrer dans un dispute qui tournerait autour de River ou d’autre chose.

Je l’embrassai langoureusement. J’entrai dans son jeu sensuel très facilement. Cette pause bien méritée venait à pic. Et Sonne l’avait bien senti.

-Tu as bien senti.

Je commençai les préliminaires en caressant la peau de ma fiancée. Elle était douce. Et je lui fis par de ma bonne surprise face à sa visite improvisée. Sonne déclara que ça plairait moins à mes collègue. Je souris ses lèvres contre les miennes.

-Mon collègues me détestent déjà alors il faut bien leur donner une bonne raison de le faire.

Je rigolai en déshabillant à moitié Sonne. J’embrassai le haut de son corps. Et je me retrouvai, ensuite, à égalité avec Sonne. Torse nu, aussi. Je n’en avais rien à faire de mes collègues. Je savais que, si on était surpris en plein ébats, le patron ne m’en tiendra pas rigueur. J’avais déjà utilisé Jimmy contre lui. Et j’étais sûr qu’il ne voulait pas revivre l’expérience juste parce que j’avais trouvé intéressant de passer ma pause en compagnie de ma fiancée.

La peau de Sonne chauffa au gré de mes baisers. Mais elle ne tarda pas à prendre l’ascendant sur moi en mettant sa main dans mon pantalon. Un gémissement passa mes lèvres qui formaient un sourire. Et ça amusait Sonne qui déclara qu’il fallait que je me débarrasse de cette tension. Et qu’elle savait comment faire.

Je ne dis rien. Je la regardais juste avec un air de défi. Sonne m’avait prouvé beaucoup de fois qu’elle savait comment me satisfaire. Elle descendit mon pantalon. Et, ensuite, vint poser ses lèvres sur mon endroit le plus sensible. Elle prenait son temps… Et ça m’arracha un gémissement.

-Tu as le remède miracle.

Je dis ça difficilement parce que le plaisir m’envahissait. Je passai mes mains dans les cheveux de Sonne qui savait comment s’y prendre. Je me sentais faiblir sous le plaisir. J’étais à sa merci. Mon souffle s’accéléra. Et je dû faire remonter Sonne pour éviter d’être le seul à pouvoir profiter. Je l’embrassai à nouveau. Et je détachai son pantalon. On était, à nouveau, au même niveau. Et nos intimités se touchèrent quand je me collai contre ma fiancée. Je mis mes mains sur ses fesses que je caressai.

-Il fait chaud.

Je souris et je fis Sonne s’assoir sur le bureau. J’embrassai sa poitrine et son ventre. Et puis, je descendis plus bas. A son endroit le plus sensible. Je posai mes mains sur ses cuisses et commençait à lui rendre ce qu’elle m’avait donné.

Je mettais de l'amour dans mes gestes. J'aimais Sonne. Et je voulais que ces ébats le lui montre. C'était mieux qu'une discussion.

@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Mer 14 Juin - 21:45


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Je prenais bien mon temps afin de donner un maximum de plaisir à Axel dont les gémissements me témoignaient de son appréciation.  Mes mains lui tenant les fesses bien fermement, j’allais et venais avec mes lèvres comme si j’avais dévoré un délicieux bonbon.

Plus je sentais qu’il aimait, plus de redoublais mes efforts afin de lui rendre le moment mémorable. Et peut-être même un peu trop car il ne tarda pas à me relever et de m’embrasser avec autant de passion que de fougue.

Je me retrouvais bien vite de nouveau assise sur son bureau, mes derniers vêtements volatilisés  et Axel qui reprenait  le contrôle de l’opération en me rendant la gentillesse.  Je pris appuis sur mes mains, les bras bien tendu, la tête renverser vers l’arrière ne contrôlant en rien l’expression de mon plaisir.

Je ne prenais pas la peine de dissimuler mes gémissements,  ressentant même un certain plaisir à penser qu’on puisse nous entendre. En fait, c’était une partie intégrante de l’opération, Si Axel avait une maîtresse, collègue de travail, elle y verrait probablement un avertissement de ma part : On ne touche pas à MON homme !

Axel savait comment s’y prendre avec moi. Bien se doser pour éviter de me faire atteindre trop rapidement l’apothéose des plaisirs charnels, faisant durer un long moment son baiser privé.  J’exaltais, je tremblais.  Les yeux fermés, je mordais ma lèvre inférieure à chaque nouvel assaut linguale gémissant de plus en plus fort jusqu’au moment où j’atteignis un point de non retour.

Je repris avec difficulté mes sens, me laissant aller sur le bureau d’Axel. Les crayons et carnets tombèrent sur le sol mais je n’y prêtais pas attention. Créer un bordel faisait aussi partie du jeu sinon ça ne valait pas la peine de venir s’adonner à une telle gymnastique sur son lieu de travail. La chambre à coucher aurait fait l’affaire.

- Je t’aime Axel… j’suis prête à tout pour que ça fonctionne., lui confessais-je.

Je me redressais pour l’attirer contre moi  et l’embrasser longuement en l’entourant de mes bras et de mes jambes faisant de lui mon prisonnier.  J’aimais ce moment d’accalmie entre deux hauts en sensations. C’était l’instant de se ressourcer pour mieux recommencer.

Je le regardais intensément dans les yeux, caressant son visage comme je l’avais fait tant d’autres fois avant aujourd’hui et  sans trop y songer je pris sa main pour la placer sur mon ventre. Je savais qu’il comprendrait.

- Ça devient très sérieux maintenant et j’ai besoin de toi, plus que jamais.

Notre enfant grandissait en moi et c’était le moment pour lui  d’assurer sa protection  sur moi. Et Alan. Nous allions fonder notre propre famille et cela nous lierait à jamais, que nous le voulions ou non.


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 347
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Ven 16 Juin - 9:59



Sex At The Office
ft. Sonne Ferguson


Mes efforts pour rendre à Sonne le plaisir qu’elle m’avait donné portaient ses fruits. Ses gémissements s’entendaient dans toute la pièce. Et j’étais sûr que mes collègues aux alentours entendaient et comprenaient ce qui se tramait ici. Mais ce n’était pas grave. C’était bien plus excitant comme ça.

Je continuai de rendre folle Sonne qui s’étendaient de plus en plus sur mon bureau. Je la faisais languir, jusqu’à lui procurer tout ce qu’il fallait pour qu’elle atteigne le point de non-retour. Les bics, papiers et autres outils de travail tombèrent faisant des bruits de cliquetis sur le sol de mon bureau. Je me redressai. Et je souris devant l’air comblé de ma fiancée. Elle prit le temps de se remettre de ses émotions. Elle avait tellement tremblé de plaisir qu’il fallait bien tout ce temps.

Elle déclara m’aimer. Et voulait que ça fonctionne entre nous. J’essayais, depuis l’incident avec River, de trouver un moyen pour recoller les morceaux. Et Sonne était prête à y mettre du sien aussi.

-Je suis prêt, aussi, à tout mettre en œuvre pour que ça fonctionne entre nous.

Je la laissai se redresser. Et m’embrasser. Je laissai durer le baiser en renchérissant. Cette visite n’était pas qu’une pause. C’était aussi, un moyen pour tous les deux de faire comprendre à l’autre ce qu’on voulait pour l’avenir. Mon plan, au départ, ne m’avait pas paru si complexe. Mais il le devenait de plus en plus. Et je pense même éloigner de celui-ci sans m’en rendre compte. Je me prenais au jeu des sentiments que j’éprouvais pour Sonne qui faisait tout pour être une fiancée exemplaire. Et mon esprit républicain bien ancré malgré tout me faisait succomber à ce style de vie de famille. Mon père était en train de gagner sans le savoir.

Je caressai son dos. Mais elle finit par s’emparer de ma main pour la poser sur son ventre. Ventre où reposait, peut-être un enfant de nous. La toute nouvelle génération des Moriarty.

Sonne me confirma à moitié qu’il y avait bien de la vie qui grandissait dans son ventre. Mon visage s’illumina.

-Tu es vraiment enceinte ? C’est confirmé ?

Je me réjouissais de cette nouvelle. Et c’est peut-être cet enfant qui sauvera mon couple encore plus facilement que tous les efforts que je pourrais faire.

-Je serais là pour toi, pour cet enfant et pour Alan. On formera une famille, Sonne. C’est tout ce que je veux.

Je l’embrassai à nouveau tendrement. Nos corps étaient serré l’un contre l’autre. Nos intimités se frôlèrent au point que j’excitation revenait doucement. Je brisai le baiser.

-Je suis heureux avec toi. Et j’aimerais beaucoup qu’on garde cet enfant.

Ce genre de phrase passait toujours. Mais c’était vrai. J’étais bien avec Sonne. Et Alan tenait plus de sa mère que d’Atticus. C’était un enfant calme. Et j’espérais le forger à mon image au fur et à mesure des années.


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Ven 16 Juin - 16:21


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Au premier abord, Axel ne semblait pas être un homme très porté sur la famille. Parce qu’il vivait loin de ses parents, parce qu’il n’avait ni frères ni sœurs et aussi parce que jamais en fait il ne parlait des siens.  

Solitaire et secret.

Et j’étais débarqué dans sa vie avec mon fils et mes  rêves, chamboulant ses habitudes de vieux garçons, aussi soudainement que lui-même avait fait chavirer mon cœur. Nous avions tous les deux bouleversé la vie de l’autre avec les bons, et les moins bons côtés de la vie à deux.

Le sexe faisait bien sûr partie des bons et avec des amants comme Axel et moi,  ça l’emportait sur tout le reste. Tout ce passait au lit. Entre deux orgasmes. Les discussions intense comme les plus basics et maintenant que je me savais enceinte, je réalisais que ce n’était pas tout ce qui devait importer dans un couple. Surtout depuis qu’Axel semblait moins porter sur la chose… du moins avec moi.

Ma visite imprévue à son bureau avait pour but bien sûr de faire l’amour, mais aussi de me rassurer et de chasser mes inquiétudes. Consolider nos bases et s’enligner une bonne fois pour toute sur le même chemin.

Avec ma grossesse non planifiée – et non souhaité en ce qui me concernait-  il faudrait accélérer le mariage inévitablement. Finalement, Axel et moi faisons tout précipitamment. Qu’on le veuille… ou pas.

J’avais placé la main d’Axel sur mon ventre et lui avais exprimé mon besoin de le sentir plus que jamais impliqué envers moi. Je n’étais pas heureuse mais puisque lui semblait plus qu’emballé par cette nouvelle, il devrait démontrer son engagement. Hors de question que je me retrouve à nouveau seule, mais avec deux gamins sur les bras.

- Tu es vraiment enceinte ? C’est confirmé ?

- Oui, je le suis vraiment…
, me contentais-je de lui dire, sans grand enthousiasme dans la voix.

Axel m’embrassa tout en me serrant contre lui et me promettait déjà le rêve d’une famille heureuse. C’est tout ce qu’il voulait.

De nouveau ses lèves trouvèrent les miennes. Je pouvais ressentir son bonheur au travers cet échange et j’étais prête à y croire. Je me devais d’y croire. Il n’avait rien perdu de son excitation, je pouvais le sentir frotter entre mes cuisses ce qui raviva instantanément  la passion.

Mais Axel brisa de nouveau le baiser  et affirma être heureux avec moi. C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre. Pour le bébé, j’avais besoin de temps pour absorber le choc de la nouvelle et mo n envie de lui primait sur une discussion sur l’arrêt ou non de ma grossesse. Je n’avais pas envie d’une querelle. J’avais envie de lui !

- Tu me rends heureuse Axel.

Je l’avais regardé dans les yeux en lui répondant sur le même ton amoureux. Et je descendis mes mains le long de son dos  jusque sur ses fesses que je caressais un moment avant de les presser et de le faire se coller un peu plus à moi. Juste assez pour qu’il trouve son chemin et reprenne les hostilités.

Je ne voulais pas qu’il me croie fragile maintenant que j’étais enceinte de lui et qu’ils fassent comme tant d’hommes et refuse toute relation sexuelle de peur de me faire mal, à moi ou au bébé.


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 347
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Dim 18 Juin - 12:00



Sex At The Office
ft. Sonne Ferguson


L’enfant à venir était, pour moi, une joie. Je savais, depuis le début, que cette joie n’était pas ou peu partagée par Sonne. Notre couple n’était pas parfait, surtout depuis le soir où River à tout foutu en l’air, mais j’essayais de le garder entier. Ce n’était pas facile et j’en venais à me demander si je ne m’étais pas compliqué la vie au lieu de me le faciliter. Mais ce que je ressentais pour Sonne et ma volonté de fonder une famille pour ne plus à subir la pression paternel était un but à atteindre.

Mais les derniers mètres étaient difficiles.

Sonne confirma la nouvelle sans aucune conviction. Je savais qu’elle n’était pas prête à une seconde grossesse. On n’était pas encore marié et le traumatisme de la grossesse d’Alan et de sa précédente relation était encore présent. Et ça ne me facilitais pas la tâche.

Mais j’y mettais du mien pour mieux faire passer les choses. J’embrassai chaudement ma fiancée Ça montrait que j’étais heureux de la nouvelle. Mais aussi que j’allais rester à ses côtés jusqu’à la fin. Je voulais mettre fin à tous les doutes de Sonne.

Je lui clamai mon bonheur et ma volonté de garder l’enfant. Mais elle ne me répondit que sur une partie de la chose. Que je le rendais heureuse aussi. Je souris. Ce n’est pas aujourd’hui (pas tout de suite), que j’allais savoir si Sonne était prête à cette deuxième grossesse.

Elle reprit nos ébats. Et je sentis sa main passer sur mon corps jusqu’à mes fesse. Mes mains firent le même trajet sur son dos chaud. On était collé l’un à l’autre. Nos intimités se cherchant pour essayer de faire qu’un. Je l’embrassai intensément. Sa poitrine frottait contre mon torse. Je respirais plus vite en faisant des mouvements pour augmenter le plaisir. La passion revenait, entre les doutes qui hantaient toujours Sonne.

Je mis mes mains sur ses hanches pour accompagner nos mouvements. J’enfouissais ma figure dans son cou pour l’embrasser revenant, ensuite, sur ses lèvres. On finit par ne faire qu’un et je lâchai un gémissement. Nos corps en sueurs étaient signe de l’intensité de nos ébats.

J’accélérais le rythme Sonne toujours campée sur le bureau où les derniers objets tombaient au sol alors que cette pause prenait de l’ampleur. C’était un concert de gémissements non retenu qui avait lieu. J’exprimai mon amour par le sexe. Et je sentais Sonne y répondre.

Le plaisir monta jusqu’à son paroxysme et je lâchai le nom de ma fiancée dans un dernier gémissement. Mes collègues, s’ils avaient des doutes sur ce qu’on faisait, ne devaient plus en avoir maintenant.

Je nous laissai reprendre notre souffle. Et un sourire s’afficha sur mon visage.

-Je t’aime Sonne.

Et je ne voulais plus qu’il y ait de doute là-dessus.


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Dim 18 Juin - 19:52


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Assise sur le bureau d’Axel, mes jambes béantes ouverte pour lui laisser le loisir d’aller et venir, je laissais libre cours à l’expression de mes sensations.  Je me retenais  d’un bras passé derrière le cou de mon fiancé, et de l’autre, paume bien appuyé sur le bureau de travail dont les fournitures avaient finis par tous tombers sur le plancher.

Je n’avais pas le moindre doute que cette pause allait rester gravée dans les mémoires. Autant celle de mon homme que celle des employés de Guitare & Pen.  Les échos, qui n’avaient plus rien de subtiles, étaient amplifiés par la sensation d’interdit.

Axel se faisait doux et violence tout à la fois. Doux  de ses baisers qui dévoraient  le haut de mon corps, de mes seins jusqu’à mes lèvres, et violence avec ses coups de reins qui eurent tôt fait de m’envoyer au  septième ciel.

Je retrouvais mon Axel. Celui du tout début. Celui qui m’avait charmé dès le premier soir malgré mon refus de l’admettre.  Et c’était si bon de sentir la passion du premier jour renaître.  Je me surpris à penser que c’était peut-être ça qu’il nous fallait. S’adonner à des plaisirs charnels en des circonstances ou des endroits inusités.

Peut-être n’étions tout simplement pas fait pour la routine des couples d’aujourd’hui.

Axel donna le coup de grâce qui l’acheva, tout comme moi.  Je refermais l’étreinte de mes jambes autour de ses hanches. Hors de question de le laisser s’échapper ainsi. Je ne voulais pas mettre fin trop abruptement à ce moment d’une intensité parfaite.

- Je t’aime Sonne.

Je me souvenais parfaitement bien de la première fois où il avait prononcé ces mots. Il ne l’avait pas formulé ainsi et j’avais très mal réagit. Parce qu’avec moi, il n’y a pas de demi-mesure. Et que je ne pouvais pas concevoir qu’il ne puisse ressentir la même chose que moi.

Il m’avait fallu de la patience  pour qu’enfin, ses mots viennent. Mais jamais avant aujourd’hui je ne l’avais senti aussi sincère. Une petite phrase de rien du tout mais avec une signification infinie.

- Je t’aime Axel.

Je l’embrassais de nouveau appuyant bien l’émotion du moment.  J’voulais qu’il sache. Qu’il ressente que je le savais être le bon. Celui avec qui je voulais me marier et vivre heureuse jusqu’à la fin de nos jours.

- Faudra vraiment s’y mettre à fond pour organiser le mariage… Avant que j’aile bidon gros comme ça et qu’aucune robe de mariée ne m’aille.  

Je lui mitraillais le bout du nez de petits baisers avant de consentir à le relâcher. Je n’en avais pas envie mais j’avais rendez-vous avec mon patron à sa villa pour  mon «  second mandat » et je ne voulais pas lui faire faux bond.

C’est bien à contre cœur que je quittais mon perchoir pour ramasser mes vêtements sur le sol du bureau d’Axel et, une fois habillé, je l’aidais à replacer son bureau.  J’attrapais sur le sol  crayons, carnets et agenda. Et, sans y réfléchir d’avantage, alors qu’Axel me tournait le dos je fourrais l’agenda dans mon sac que je refermais aussitôt.

Si je n’avais plus de  doutes sur ses sentiments pour moi ce n’était pas pour autant que j’avais la preuve qu’il était  fidèle.

- Je dois vraiment filer, mon amour. Daniele m’attend pour discuter d’un nouveau groupe… je ne t’en dit pas plus sinon ça deviendra trop facile pour toi !

Je l’enlaçais un long moment puis l’embrassais une dernière fois.

- Je t’attends pour dîner… où tu as quelque chose de prévu ce soir ?


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 347
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Mar 20 Juin - 10:52



Sex At The Office
ft. Sonne Ferguson


Le moment était unique. Sonne avait réussi à réveiller en moins tout plein de sensation différentes. Et, aujourd’hui, elle m’avait encore montré toutes ses capacités en venant dans mon bureau avec un but en tête. Et je ne sais pas si elle était venue par pur plaisir ou pour autre chose. Sonne était une femme qui se posait beaucoup de questions. Sur notre couple, notamment. Et j’espérais avoir fait évacuer ses doutes aujourd’hui.

On reprit notre souffle toujours collé l’un à l’autre. Je déclarai que je l’aimais. Et elle me répondit par la réciproque. C’était rassurant de l’entendre le dire. Je ne l’avais plus entendu depuis l’incident avec River. Elle m’embrassa pour confirmer ce qu’elle venait de dire. Je prolongeai pour faire durer cette pause.

Et, quand le mariage revint sur le tapis, je souris. Parler de mariage voulait bien dire que Sonne était prête à continuer avec moi. Et parler de son ventre qui viendra à grossir prouvait, aussi, qu’elle comptait garder l’enfant.

-Je mettrais les préparatifs en route dès demain. Je nous trouverai un lieu féérique pour ça.

J’allais lui donner un très beau mariage. J’avais bien assez d’argent pour nous offrir ça. Sans compter que Sonne gagnait aussi beaucoup depuis qu’elle travaillait pour Ricci.

Elle posa des baisers sur mon nez et je rigolai. Elle se décolla pour récupérer ses vêtements éparpillés dans mon bureau. Je fis de même négligeant un peu le boutonnage de ma chemise.

Sonne devait y aller. Elle avait du travail à faire avec Daniele. Un nouveau groupe. Je souris n’y croyant pas une seule seconde. Ricci avait déjà trois groupes. C’était bien assez. Je crois plutôt que ce que Sonne fait comme heures supplémentaires à la villa Ricci avait, peut-être, un rapport avec l’enfant que j’avais vu dans les bras de l’Italien. Mais mes expressions ne montraient rien de ça. Il montrait juste mon bonheur après cette belle pause.

-Je l’apprendrais tôt ou tard, si c’est un nouveau groupe. Bon travail, Sonne.

On s’enlaça et, après un dernier baiser, Sonne me demanda si j’avais prévu quelque chose. Je savais que mes sorties nocturnes commençait à mettre la puce à l’oreille à Sonne. D’où ses doutes… C’est pour ça que j’avais annulé pas mal de rendez-vous depuis l’incident avec River.

-Non, je n’ai rien de prévu. J’aurais fini tôt je serais à la maison à 17h.

Je souris l’embrassant à nouveau avant de la laisser partir.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 368
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   Mar 20 Juin - 13:28


Sex At The Office [PV Axel Moriarty]

ft.Axel Moriarty




Jamais je n’avais planifié de lui prendre son agenda. Ça m’était venu spontanément en le voyant par terre et c’est sans trop réfléchir que je le dissimulais dans mon sac. J’avais conscience du gros manque de confiance qui allait transparaître de mon geste mais au point où nous en étions rendus, j’étais prête à prendre ce blâme.

Seulement, le malaise qui suivait me nouait la gorge. J’avais peur d’une potentielle découverte et de tout ce qui s’en suivrais. Mais vivre dans le doute était encore pire que tout le reste. Je devais aller jusqu’au bout.

Une fois qu’Axel eut terminé de se revêtir, et moi de replacer les choses sur son bureau, je lui dis devoir retourner travailler trouvant rien de mieux que de prétexter un nouveau band à peut-être signer.  

- Je l’apprendrais tôt ou tard, si c’est un nouveau groupe. Bon travail, Sonne.

- Effectivement, tu le sauras bien avant tout le monde… Mais ce n’est qu’en pourparler et loin d’être fait. Mais qui sait…


Je l’embrassais une dernière fois avant de me diriger vers la porte et, avant de sortir, lui demandais si je devais l’attendre pour dîner. C’était une réelle question mais en même temps, une pique sous entendant que comme il avait l’habitude de rentrer tard, je ne savais plus si je devais le compter pour le repas.

- Non, je n’ai rien de prévu. J’aurais fini tôt et je serais à la maison à 17h.

Je me contentais de hocher de la tête en signe de réponse et, enfin, je quittais son bureau. En refermant la porte derrière moi,  il était bien difficile de ne pas se rendre compte des yeux braqués sur moi.

Et oui, M’sieurs, Dames ! J’suis responsable de tout ce bouquant qui à troubler la quiétude de la pause café. Je longe le corridor, tête bien haute, jusqu’à la porte menant à l’escalier. Je n’avais pas tellement envie d’attendre l’ascenseur et d’entendre les murmures derrières mon dos.

Si je n’avais pas honte de ce que nous avions fait, je n’avais pas pour autant envie d’être un objet de commérages.

Une fois dans ma voiture, à l’abris des regards et surtout, loin d’Axel, je ne pus me retenir plus longtemps et sortis l’agenda de mon sac.

Plusieurs rendez-vous étaient notés. Des heures avec une adresse, presque chaque fois différente.  Certaines adresses revenaient plus que d’autres mais les heures demeuraient essentiellement les mêmes. Les heures où Axel avait planifié sortir.

Je remontais quelques pages dans le calendrier et je découvris  plusieurs de ces mêmes rendez-vous  biffés. Axel était à la maison ces soirs là. Il avait donc annulé certaines sorties prévues pour rester avec moi… et cela coïncidait après l’événement River et, question d’être bien certaine de mes soupçons, je vérifiais la date de ce fameux soir.

Axel avait bien un rendez-vous ce soir là.

Mon fiancé avait une maîtresse. Je n’avais plus aucun doute.


© Billy Lighter







I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sex At The Office [PV Axel Moriarty][HoT][TeRmInÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Kali Moriarty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Guitar & Pen-