AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Glad to meet you again (Howard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Glad to meet you again (Howard)    Lun 26 Juin - 19:18



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone


Certaines choses dans la vie étaient compliquées à gérer. Tout d'abord, Daniele, après sa crise cardiaque. Il fallait le surveiller de près et je devais avouer que d'avoir un œil sur lui était fatiguant. Ensuite, il y avait Tony... Mon petit ange... Un enfant, j'adorais ça, j'aurais voulu en avoir un nombre conséquent : des garçons, des filles, des jumeaux... Mais déjà un, en ce moment, ce n'était pas facile. Puis, il y avait ce cancer qui me rongeait...

Ce matin, je crus ne pas réussir à me lever tant la douleur était intense et tant la fatigue me montait à la tête. Pourtant, c'était aujourd'hui un grand moment. J'avais pris rendez-vous à l'hôpital pour voir les dégâts du cancer sur mon corps. Daniele voulait que ce rendez-vous soit discret. Moi, je m'en fichais, la presse saurait tôt ou tard que mon état n'était pas bon, surtout avec mon teint pâle et mon visage légèrement amaigri, j'étais en plus mauvaise forme qu'au moment où je vivais avec Howard.

J'étais arrivée à 10h pour mon rendez-vous et les médecins m'avaient fait une batterie d'examen et de prises de sang. Rien de bien revigorant et pourtant, il fallait que je passe par là pour voir ou en était le cancer, si j'avais une chance de m'en sortir. J'avais pris cette maladie trop à la légère et Evan m'avait fait peur en venant à la villa la dernière fois... Il avait raison... J'avais une ''chance'' de mourir. Heureusement, les médecins m'avaient tout de suite dit que je n'avais pas l'air d'être aussi mal en point qu'une phase terminale et ça m'avait un peu rassurée.

Ils m'avaient lâchée à 12h, le temps que les résultats arrivent. J'avais donc décidé de rester sur place et de me diriger vers la cafétéria. Assise à une table, je regardais mes nachos en face de moi et eus un sourire : qui aurait cru qu'il y aurait cela ici ? J'avais alors commencé à manger alors qu'une foule de personne s'agglutinaient à la table à côté de la mienne. Je pouvais entendre des ''Howard, je t'aime !'' ou des gens chuchoter. Je fronçai alors les sourcils et vis, entre plusieurs groupes, Howard qui était là. Bouche bée, je constatai qu'il était mal en point et sans doute avait-il besoin de calme. Je m'étais alors approchée du groupe de filles et m'étais exclamée : ''Oh mon dieu ! Daniele Ricci est devant l'entrée de l'hôpital!'' Tout de suite, les filles étaient parties. Laissant alors Howard souffler, seul, à sa table. Je ne pus m'empêcher de sourire un peu. J'étais aussi inquiète de le voir dans cet état. ''Salut, Howard...'' avais-je dis timidement.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
avatar


Messages : 828
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Mer 28 Juin - 17:19



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson


Ils avaient rien capté pour la drogue qui se cachait dans la tête d’Howie, le nounours. Les médecins ne m’avaient fait aucune prise de sang depuis le passage de Bailey… J’devais juste me reposer les trois-quart du temps le temps que ma tronche dégonfle et que mes côtes se ressoudent. Et comme j’prenais des très petites doses à des moments où j’étais sûr qu’on n’allait pas m’emmerder, ben ils avaient vu que du feu.

C’était vraiment un mauvais hôpital… Ils étaient même pas foutu d’remarquer quand un de leur patient se droguait. En même temps, ça m’arrangeait un peu.

Bref, j’avais subi mon opération du genou et, depuis, j’pouvais m’balader en béquille dans l’hôpital. C’était cool de pouvoir sortir un peu de ma foutue chambre. J’commençai à sérieusement m’ennuyer là-dedans même si j’avais souvent de la visite. D’Apolline, surtout, et ça faisait du bien.

J’étais, justement, prêt à sortir de ma chambre. J’avais faim et me balader à la cafétéria de l’hosto ne pourra que me faire du bien.  Avant de sortir, je m’étais longuement regardé dans le miroir. J’avais toujours une sale tronche avec tous ces hématomes et ces coupures… Mais ça avait dégâts bien dégonflés ce qui faisait que je me ressemblais déjà un peu plus. J’soupirai quand même me demandant si certaines coupures n’allaient pas laisser de sales cicatrices. J’voulais pas…

Après une longue inspection de me propre figure. J’sortis de ma chambre marchant lentement à cause des béquilles. Et j’atterris quelques minutes plus tard à la cafétéria. Je m’installai à une table plaçant ma jambe blessée sur la chaise à côté de moi et mes béquilles à terre. Et, j’étais à peine arrivé depuis deux minutes, que, déjà, plusieurs personnes s’arrêtèrent à ma table pour venir me parler. Des filles pour la plupart qui me déclarèrent leur amour. Je souris alors que le groupe autour de moi s’agrandissait de minutes en minutes.

Voir tant de gens et les entendre me dire tout ça me remontait le morale. Au moins, sale gueule ou pas, je faisais toujours de l’effet aux filles. Et c’était rassurant.

Elles ne tardèrent pas à mes poser plein de questions sur ce qu’il s’était passé. Et j’allais y répondre en utilisant plein de mensonges quand, j’entendis pas loin de moi :

-Oh mon Dieu ! Daniele Ricci est devant l’entrée de l’hôpital !

Et là, toutes les filles partirent. Mais que j’dis toutes, c’est toutes… Pour Ricci. J’fis une moue triste regardant vers là d’où venait d’appel. Et je vis Maria qui vint me saluer timidement.

-Salut…

J’avais dit ça sans plus d’enthousiasme… J’avais plus vu Maria depuis l’incendie de ma villa. C’était ce jour-là qu’elle m’avait avoué m’avoir trompé et qu’elle me quittait. Du coup, j’gardais ma moue et j’regardais mes doigts qui jouaient avec la salière qu’il y avait sur la table.

-J’aurais dû m’douter que c’était toi… T’es toujours là pour me rappeler que Ricci est meilleur que moi…

Et le fait que toutes les filles partent n’en était-il pas la preuve ? Nan… J’pouvais pas me résoudre à penser ça. Si elles étaient toutes parties, c’est juste parce que Ricci sait encore marcher comme il faut. Pas moi. C’est qu’une question de mauvais timing.

Je relevai le regard sur Maria. Elle avait très mauvais mine. Ses joues étaient creuses, son teint était cireux… Elle me semblait aller encore plus mal que quand elle vivait chez moi et qu’elle se privait de manger pour faire des économies. Ricci, aussi, avait des dettes ? J’en doutais vu ses fréquentations… A la vue du visage de Maria, le mien se radoucis. Je penchai un peu la tête sur le côté. Mon ton un peu froid changea pour quelque chose de plus amical, si on pouvait dire.

-Ça va ? Tu as une sale mine… Ça a un rapport avec ta présence ici ? J’suppose que t’es pas venue juste pour venir voir comment j’allais…

J’étais dur… Mais j’avais mal digérer la façon dont ça s’était terminé entre nous.

@ Billy Lighter


Don't give in without a fight © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Jeu 29 Juin - 13:20



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone


Le visage de Howard était rempli d'hématomes et de coupures. Il était dans un sale état et j'avais trouvé bon de lui laisser de l'espace. Une fois seuls, j'avais été le saluer et j'avais, alors que je pensais que l'eau avait coulé sous les ponts, je compris que cela ne fut pas totalement le cas... Il m'avait salué, c'était un bon point, mais il l'avait fait avec une telle froideur que cela me glaça le sang. Il jouait avec les épices sur la table.

Je m'étais un peu rapprochée de lui alors qu'il me foutait déjà à la figure le fait que j'avais dit « Ricci » au lieu de quelqu'un d'autre.''Je pensais que te laisser respirer et manger un bout t'aurais fait plaisir mais il fallait croire que non... Et pour le nom, excuses moi, j'ai pris la première personne qui venait dans mon esprit...'' Je laissai un temps passer. ''Il n'est pas meilleur que toi... C'est juste que ces filles sont des chasseuses de célébrités... Que cela soit Ricci ou quelqu'un d'autre... Elles seraient parties...''.

Puis il m'avait regardée et j'eus un petit bond dans ma poitrine. Je ne ressentais pas de l'amour pour Howard mais une grande sympathie, je voulais qu'il s'en sorte dans la vie. Je voulais qu'il soit heureux... Et je le retrouvais à l'hôpital... Il avait alors remarqué ma mine fatiguée, il fait dire que je ne pouvais pas la cacher. J'avais poussé un soupir, me frottant le front avant de m'asseoir en face de lui. ''Cesse d'être aussi dur, s'il te plaît... Je m'en veux déjà assez de ce qui s'est passé entre nous.''

Je commençai à jouer avec mes mains, le regard un coup sur celles-ci un coup sur son visage tuméfié. Je me pinçais les lèvres. Au bout d'un moment de silence ou je pesais le pour et le contre de lui dire la vérité, j'avais rapproché mon visage du sien pour venir lui chuchoter la nouvelle. ''Je suis malade... Je suis venu pour me faire soigner... Enfin... J'attends les résultats pour savoir si c'est possible.''

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
avatar


Messages : 828
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Ven 30 Juin - 11:08



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson


S’il y avait un nom que j’voulais pas entendre c’était bien celui de Ricci… Et sortit de la bouche de Maria, c’était à la fois pire et logique. Mais ce qu’il m’avait le plus touché, c’était que toute les filles s’barrent sans un p’tit « au revoir »… Ricci avait pas b’soin de réconfort, lui… Il avait une p’tite-amie, une super carrière, une villa de luxe pas brûlée… La chance lui souriait tout l’temps. L’avait pas besoin d’un harem de fille.

J’regardai pas Maria. Elle avait fait fuir les filles. Mes premières paroles pour elles furent, d’ailleurs, cinglantes. J’lui reprochais de toujours bien me montrer que son Italien était meilleur que moi. Et elle se défendit en disant qu’elle croyait que j’aurais besoin de respirer et que le nom de Ricci était le premier qui lui était passé par la tête. J’soupirai.

-Mouais… J’avais pas b’soin d’air… Ni d’entendre « Ricci ».

C’était tout ce que j’avais pas b’soin. Tout comme, quand on était en couple, j’avais pas b’soin de payer mes dettes. J’me demandais toujours, depuis notre rupture, si ça aurait été différent si Maria n’aurait pas su pour les dettes. J’me surprenais à y penser parfois. Mais j’supposais que non… Et pourquoi ? Parce qu’elle aimait Ricci.

Elle déclara que l’Italien n’était pas meilleur que moi. Et que toutes ces filles qui étaient autour de moi ne faisaient que chasser les célébrités et que, ça aurait été Ricci ou un autre, elles se seraient quand même toutes barrées. J’fis la moue.

-P’tètre bien… On l’saura jamais… J’aime bien m’sentir désiré alors, chasseuses de célébrité ou non, moi ça me va.

Surtout depuis que j’avais l’impression d’être défigurer. Ça faisait encore plus de bien de voir que les filles, chasseuses de célébrité ou non, voulaient encore de moi malgré tout. Même si ça comptait pas… Et qu’il y avait qu’Apolline qui comptait.

J’finis par relever le regard sur Maria. Et c’est là que j’remarquai sa très mauvaise mine. C’est ce qui radouci mes expressions. Même si ma façon de lui dire que j’avais remarqué qu’elle n’allait pas bien était toujours dure. Elle s’installa face à moi et disait qu’elle s’en voulait de ce qu’il s’était passé entre nous.

-Ah ouais ? Tu t’en es vite remise, me semble… Moi, j’ai tout perdu le jour de notre rupture. Tout…

Elle, elle n’avait pas tardé avant de se mettre officiellement avec Daniele. Elle devait vivre une vie de rêve dans une superbe villa. Elle était manager indépendante… D’Atticus… Et en repensant à ça, j’soupirai en m’disait qu’elle avait p’tètre pas une vie aussi belle que j’le pensais. Tout comme son teint m’disait que quelque chose n’allait pas.

Elle approcha, alors, son visage du mien pour me murmurer à l’oreille qu’elle était malade. Et qu’elle était ici pour se soigner. Si c’était possible. Ma bouche s’entrouvrit et mon visage avait changé. Plus de p’tite moue... Juste de la surprise. Mauvaise surprise.

-Quoi ? Tu veux dire quoi par « si c’est possible » ? T’as quoi ?

J’en voulais à Maria… Mais c’est pas pour ça que j’lui voulais du mal. Elle avait chopé quelque chose… Et ça devait être quelque chose de grave vu comment elle en parlait. J’la regardais droit dans les yeux maintenant…


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Sam 1 Juil - 14:49



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone



J'avais pensé bien faire, j'avais pensé qu'il serait heureux d'être tranquille et pourtant, c'était tout le contraire, je l'avais regarder en soupirant un peu. "Il faut croire que je fais tout de travers avec toi alors..." Il avait été ma plus grosse bêtise, je m'en voulais tant de lui faire du mal, d'avoir forcer beaucoup de chose. Je me rendais compte qu'au final, avec travailler avec Daniele m'avait rendu comme lui, j'étais condamné à être comme lui. J'avais tout de même ajouté que les personnes telles que les files qui étaient autour de lui n'étaient que des chasseuse de célébrité mais qu'importe, il s'en fichait, pour lui, il ne voulait que la reconnaissance et ne pas être seul. C'est vrai qu'il avait le visage bien abîmé, mais il méritait mieux que des groupies comme celles qui venait de le quitter.

J'avais réussis à lui dire à quel point j'étais désolé et je m'en voulais de ce qui s'était passé entre nous, il en rajouta une couche en annonçant qu'il avait tout perdu...Je lui en voulait un peu de dire ça car je lui avait tendu un chèque qu'il avait refusé. Mais qu'importe, je n'avais pas la force d'hausser le ton avec lui, ni de me disputer. Je voulais seulement me rabibocher le mieux possible avec mon ex. Il lui avait dit qu'elle s'était vite remise, elle poussa un soupire. "Les apparences sont parfois trompeuses Howard. Je ne voulais pas officialisé avec Daniele mais cela devenait compliqué, je ne voulais pas te faire plus de mal que je ne t'en avais fait mais Daniele réclamait sa part et...." J’avais pousser un soupire, passant une main sur mon visage pour me reprendre. "La roue tourne, tout ne va pas bien."

Je n'étais plus manager, j'avais une maladie qui allait peut-être me tuer et je ne pouvais pas avoir d'enfant. Je lui avait alors annoncer être malade parce qu'il me demandais ce qu'il allait et j'estimais qu'il avait le droit de le savoir, après tout, il tenait peut-être encore un peu à moi... Il avait l'air surpris de mon annonce et me demanda clairement la maladie qui me rongeait, je chuchotais alors pour ne pas qu'on m'entende alors que les yeux d'Howard étaient encrés dans les miens. "Un cancer". J'avais eu du mal à le dire car je prenais peu à peu conscience de la chose...J'allais peut-être mourir... "Il s'est déclaré lors de l’incendie de la villa...Dû au traumatisme..." Je poussai un soupire "Je suis ici pour voir si c'est opérable ou non...Si c'est le cas, je deviendrais stérile...Si ce n'est pas le cas..." Ma gorge se serra...Si ce n'était pas opérable, je ne ferais pas de vieux os...




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
avatar


Messages : 828
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Dim 2 Juil - 17:40



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson


Maria disait qu’elle faisait tout d’travers avec moi. Ouais… J’savais qu’elle avait toujours voulu m’aider. Mais elle faisait jamais les bons choix. Et j’faisais jamais les bons non plus. On avait jamais été fait pour être ensemble. Et on avait essayé quand même. Au détriment de nous deux. J’fis que hausser les épaules. Tout ce que j’avais envie c’était d’me sentir désiré. Et les filles de tantôt, sincères ou pas, faisaient largement l’affaire.

J’remarquai, en voyant Maria, que j’étais pas totalement remis de l’incendie et de notre rupture. J’avais pas encore récupéré ma villa qui était encore en travaux et l’idée même qu’elle m’avait trompé avec Ricci me révulsait. Pourtant, Maria disait qu’elle s’en voulait. Elle s’excusait presque. Et moi, tout ce que j’trouvais à dire c’était que j’avais tout perdu… Car, de mon point de vue, elle m’avait largué pour une meilleure vie dans une villa de luxe avec un Italien plein aux as. Et elle n’avait pas pris beaucoup de temps avant d’officialiser sa relation avec Ricci. Elle s’en défendit en disant qu’elle n’avait pas voulu officialiser si vite. Mais que Daniele avait demandé sa part. Je lâchai un p’tit rire jaune.

-Ouais. Et j’suppose qu’il attendait que ça…

Y’avait rien à faire. J’détestais Ricci. Et j’trouvais que Maria n’avait pas trop à se plaindre… Même si, en y pensant, elle avait quand même perdu son poulain. Et moi, un ami… J’soupirai en y pensant. Et voir la mine de Maria m’disait que tout n’allait pas aussi bien que j’voulais me faire croire. Elle m’avoua que la roue tournait. Et que tout n’allais pas bien. J’le voyais. Y’avait pas besoin de me faire un dessin.

J’la regardai et, c’est presque au creux de mon oreille qu’elle m’avoua être malade. Et qu’elle était ici pour se faire soigner, si c’était possible. J’crois que c’est ça qui fit s’envoler toutes mes p’tites rancunes. Parce que j’détestais p’tètre Ricci, mais pas Maria. J’arrivais pas à la détester. J’étais pas comme ça.

J’posais des questions. C’était plus fort que moi. J’voulais savoir. Elle me regardait droit dans les yeux. Le genre de regard qui me retournait l’estomac. Et elle déclara, le souffle court, qu’elle avait un cancer. Une sueur froide parcouru mon dos. C’était pas l’genre de mot que quiconque aimait entendre. Et, si Maria et moi en était pas en très bon terme, j’voulais pas non plus qu’elle meurt. Et ce genre de maladie, j’savais que ça finissait souvent mal.

-Non…

J’disais « non », comme si ça pouvait changer l’destin… Ça pouvait pas le changer. Mon regard était triste. J’faisais plus d’moue de gamin. J’râlais plus. J’m’apitoyais plus sur mon sort. Et Maria déclara, dans la foulée, que c’était à cause de l’incendie si ça s’était déclaré. J’baissai la tête.

Ça voulait dire ça dans ma tête : « Ça, c’est aussi ta faute Howard ».

J’fermai les yeux très forts et je passai mes doigts dessus. J’me serais bien bouché les oreilles pour pas en entendre. Mais j’écoutais quand même. Et j’entendis Maria déclarer que, si c’était opérable, elle serait stérile. Si ça n’était pas opérable. J’rouvris les yeux. Et j’osais, enfin, posé le regard sur Maria.

-Tu vas mourir… ?

J’achevai sa phrase parce qu’elle n’arrivait pas à le faire. Ça s’était coincé dans sa gorge. J’avais baissé le ton et ma voix avait tremblé en posant cette demi-question. J’arrivais pas à faire mine que j'm'en foutais, déjà fragilisé par mon propre état. Ça faisait plusieurs jours que ma carapace se brisait à cause de tout ce qu’il se passait autour de moi...

-J’savais pas…

Je m’arrêtai un moment pour me racler la gorge qui s’était serrée.

-J’savais pas que cette foutue histoire de dettes irais jusque-là. J’savais pas…

Jusqu’à lui filer le cancer. J’aurais pas pu savoir. Et j’y pouvais rien. J’voulais pas.

-C’est pas ma faute !

J’disais ça un peu plus fort. Et plus pour me convaincre moi-même que pour convaincre Maria.

J’regardai toujours mon ex avec ce p’tit air triste mais où on voyait, juste derrière, la marque de la culpabilité.

-J’veux pas que tu meurs… J'ai jamais voulu ça...

Mon ton avait baissé instinctivement pour ne pas attirer l'attention. J'avais dit ça sans m'affoler, mais le poids des mots suffisait. J’voulais pas qu’elle meurt. Elle m’avait fait du mal. Mais elle méritait pas ça.  


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Jeu 6 Juil - 10:05



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone


Je savais qu'Howard serait toujours prudent avec moi, qu'il y aurait toujours une part de lui qui me détesterait pourtant,  je voulais lui montrer à quel point je voulais tout recommencer avec lui, me représenter et faire comme si notre histoire n'avait jamais eu lieu. Je m'étais rendu compte qu'elle avait été plus désastreuse que bénéfique pour nous deux. On se faisait mal l'un à l'autre sans réellement s'en rendre compte. Je savais, aussi, qu'il détestait encore plus Danièle à cause de moi et ça, je ne pourrais jamais rien y faire, il fallait vivre avec. D'ailleurs si Daniele me voyait parler avec Howard, il m'en voudrait certainement mais qu'importe, je me devais de crever un abstrait entre nous. Nous nous étions pas revu depuis l’incendie.

J'avais poussé un soupir, Howard n'avait pas tort, Daniele n'avait attendu que ça d'officialisé notre relation, même quand j'étais encore avec Howard, j'avais eu beaucoup de mal à accepter de nous montrer au grand jour. Haussant les épaules, je lui avais dit que tout n'était pas tout rose dans ma vie, lui avait perdu sa villa, moi je pouvait perdre la vie. Je le mettait dans la confidence car je savais qu'une nouvelle comme celle-ci, il devait le savoir et il l'a garderait pour lui. Sa réaction me fit mal au coeur, les yeux humides, je m'efforçais de ne pas pleurer. Je ne voulais laisser personne et je me rendais compte qu'au fond Howard ne me détestait pas. Je pris sa main et la serra dans la mienne, cela me donnait un peu de force pour ne pas plonger dans la tristesse profonde.

Je n'avais pas réussis à dire la fin de ma phrase, Howard avait eu le courage de le faire, peut-être parce que je ne voulais pas que cela arrive. Entre vivre et mourir, le choix est vite fait, n'est ce pas? Il était abasourdi mais annonça ne pas être le responsable. Je secouais la tête. "J'ai jamais dis que tu étais le responsable Howard. Je suis sans doute la seule personne qui prend ta défense. Daniele dit que tu es celui qui m'a fait ça mais non. C'est faux. Rien ne pouvait prétende à ce que j'ai cette merde!."

Le poids des mots valait tout. Ses mots avaient été lourd de sens et ça m'avait fait du bien de les entendre car au moins, je n'avais plus cette idée de me dire qu'il me détestait. J'avais fermé les yeux en soupirant un peu avant de les ouvrir à nouveau pour le regarder. "Merci..." avais-je simplement dit. J'avais posé ensuite une main sur son visage pour le caresser là où il n'y avait pas de blessures. "Et toi on ne t'as pas rater!" avais-je dis pour changer de sujet et pour ne pas pleurer devant lui.






@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
avatar


Messages : 828
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Dim 9 Juil - 11:55



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson


L’annonce de la maladie de Maria m’avait fait me montrer à moi-même que j’arrivais pas à détester mon ex. Ça m’avait fait mal d’apprendre qu’elle pouvait mourir. Qu’elle n’avait vraiment aucune idée de si tout ça serait opérable. J’voyais qu’elle se retenait de pleurer. J’savais quand elle le faisait. Y’avait rien à faire, quand tu avais vécu plusieurs semaines dans la même maison que quelqu’un, tu apprenais à lire entre les lignes.

Elle prit ma main. J’la laissais faire. Ce p’tit contact me rappela directement la sensation de sa peau sur la mienne. J’achevai sa phrase en disant le mot fatal. On croit que c’est en évitant les mots qu’on allait conjurer le sort. Mais non. J’savais que ça n’avait rien à voir.

J’étais choqué par la nouvelle. Pas celle de la maladie. Mais du fait qu’un médecin lui avait dit que c’était à cause de l’incendie. Parce que ça m’incriminait. Cet incendie c’était ma faute… Ouais, voilà, j’l’avoue. C’est ma foutue faute ! C’est à cause de mes dettes si un connard était venu cramer tout ce que j’avais. Mais, si j’suis responsable de ça, j’suis pas responsable du cancer de Maria. Non, j’voulais pas l’être ! C’était pas juste ! Et Maria alla dans mon sens. Elle me défendait. Elle disait que Daniele me voyait comme responsable. Mais pas elle. J’la regardais et j’approuvai soulagé qu’elle pense comme ça.

-Merci…

J’m’en foutais de l’avis de Ricci… C’était qu’un enfoiré. Mais si Maria me voyais pas comme coupable, c’était assez pour moi.

Quant à moi j’voulais pas qu’elle meurt. Elle m’avait fait du mal… Mais elle méritait pas de mourir. Surtout comme ça. Elle me remercia aussi avant de poser une main sur mon visage rempli de coupures et de bleus. J’fermai un peu les yeux pour sentir un peu mieux sa peau sur la mienne, me rappelant des bons souvenirs qu’on avait ensemble. Y’en avait. Quelques-uns.

Je rouvris les yeux quand elle déclara qu’on m’avait pas raté. Elle changeait de sujet. Et j’savais qu’elle le faisait pour éviter d’pleurer. Ses yeux était déjà mouillé par ce qu’elle m’avait confié.

-Ouais… Pas raté du tout.

J’soupirai mettant ma main sur la sienne.

-J’ai fait la connerie d’aller dans l’Eastside. Les gars de Jimmy Reed m’ont refait le portrait. Ils étaient six. Mais c’est pas assez pour m’tuer.

J’esquissais un pauvre sourire.

-J’crois que j’aurais dû éviter d’cramer sa bagnole… Mais c’était drôle quand même de le faire…

J’essayais, de plus en plus, de prendre ce qu’il m’était arrivé à la légère. Reed n’aura pas ma peur. Ni rien d’autre de moi. J’regardais Maria droit dans les yeux. Ce que j’avais, de toute façon, c’était rien comparé à ce qu’elle avait.

-J’aurais p’tètre dû prendre ton chèque… Même si j’crois que ça aurait rien changé…

Parce que c’était pas tant l’argent… C’était surtout Olivia qui avait fait que j’m’étais fait tabasser. J’en étais sûr.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Mer 12 Juil - 17:10



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson et Howard Stone


C’était impossible de se concentrer ! J’avais jeté – violemment – mes notes sur mon bureau. Maria était à l’hôpital pour passer des tests – des tests qui nous dirons si son cancer est opérable ou si on devait s’attendre au pire. Comment voulez-vous que je travaille dans de telles conditions ?

J’avais abandonné mes notes pour la bouteille de whisky. J’en avais bu la moitié – non, toute, en réalité – avant de revenir à mes notes. Je n’arrivais plus à le lire – ben, voyons…

Il était un peu plus de midi quand je m’étais décidé à partir. A quoi bon rester à travailler ici alors que ma concentration n’était pas au rendez-vous. Je devais aller à l’hôpital pour soutenir Maria – et voir où tout ça en était. L’attente était insupportable pour moi – je n’en pouvais plus.

J’avais pris ma voiture et j’étais parti – j’avais libéré Sonne au passage, prétextant que j’avais un rendez-vous médical. L’hôpital n’était pas très loin de la tour de BSC – j’y étais arrivé en une poignée de minutes. Une marée – je ne ris pas ! – de filles avaient accouru vers moi en criant mon nom. On aurait dit qu’elles m’attendaient – putain, j’ai pourtant pas prévenu de mon arrivée ! Elle voulait des autographes – et se marier avec moi, aussi…

-Désolé, j’ai pas le temps, dis-je en passant mon chemin sous leur regard déçu.

Non, je n’avais vraiment pas le temps – il fallait que je trouve Maria. Les filles avaient insisté en me courant après – je crois que j’aurais aimé ça dans d’autres circonstances.

Elles m’avaient suivi jusqu’à l’intérieur de l’hôpital où les vigiles s’étaient rendu compte de la chose et les avaient empêchées d’aller plus loin – ouf ! Mes réflexes n’étaient pas très vifs – la faute au whisky – mais j’avais les pensées assez claires que pour me présenter à l’accueil.

-Je viens voir où en est Maria Watson…, dis-je à la secrétaire de l’accueil.

Elle avait regardé dans ses papiers pendant quelques instants.

-Mademoiselle Watson a terminé de passer ses examens. C’est en cours d’analyse. Elle doit attendre les résultats et se trouve soit en salle d’attente, soit à la cafétéria, dit-elle avec le sourire.

-Merci, dis-je en faisant un clin d’œil fatigué à la secrétaire.

Je m’étais dirigé vers la cafétéria – vu l’heure, c’était sûrement là que Maria était – en ayant failli manquer une marche au passage. Putain d’escaliers ! J’avais évité la chute de justesse – et heureusement. Dieu essayait – encore – de me punir d’avoir abusé de l’alcool.

J’étais arrivé dans la cafétéria – là où se trouvait Maria face à face, les yeux dans les yeux avec Stone. Putain, manquait plus que ce petit merdeux… Je m’étais planté derrière Maria – et j’avais posé délicatement mes mains sur ses épaules.

-Salut Stone…, dis-je avec du ressentiment de la voix.

Il était amoché – on ne l’avait pas raté. La presse n’avait pas menti quand ils avaient dit que son état était préoccupant. La petite touche de culpabilité que j’avais pu ressentir – parce que je l’avais donné à Jim - s’en était allée rien qu’en le voyant en compagnie de Maria.

-Je suis venu pour te soutenir, chérie, soufflais-je à l’oreille de Maria.

J’avais posé un baiser sur sa pommette – juste devant le merdeux pour bien faire. Je m’étais installé – ensuite – à côté de Maria.

-Je ne vous dérange pas j’espère…, dis-je avec un sourire jaune.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Mar 18 Juil - 17:26



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone


Je ne voulais pas qu'on s'attarde de trop sur mon état, les murs ont des oreilles et si la presse savaient l'état d'Howard, elle ne savait pas le mien, de ce fait, je voulais être discrète. Si j'avais croiser le batteur, la presse se chargerait de dire que j'étais là pour le rencontrer lui, pas pour autre chose. En tous cas, les personnes qui avaient fait ça à mon ex,s'étaient vraiment défoulé, il avait encore beaucoup de cicatrices. J'avais posé ma main sur sa joue et il avait fait le même geste, sa main sur la mienne, je continuais de le regarder alors qu'il m'exposait la situation. Ils étaient six...J'haussais un sourcil, surprise. "Ils n'y sont pas aller avec le dos de la cuillère!"

Il m'indiqua alors que c'était à cause de la voiture, celle qu'il avait brûler quand nous étions encore ensemble, il mettait du temps le Jimmy pour sa vengeance...Enfin bref, il m'avoua qu'il aurait dû garder mon chat. Je poussai un soupire. "J'aurais pu, je te l'aurais donner à nouveau..." mais les soin pour un cancer étaient coûteux, même si Daniele payait une partie. J'étais désolé pour Howard, vraiment. "J'ai vu que ta villa était en travaux...Tu loges où en attendant?" Soudain, j'avais sentit les mains de Daniele sur mes épaules. Je reconnait ses mains entre toutes, j'en étais folle. Je l'avais regarder. "Daniele? Que fais-tu là? Tu devais travailler aujourd'hui!"

Un sourire s'était dessiné sur mes lèvres à son baiser tandis qu'il s'installait déjà avec nous. "Nous, du tout, nous parlions." Je regardais mon petit ami, posant un main sur sa cuisse pour qu'il reste calme. Jamais je n'avais voulu qu'ils se retrouvent l'un en face d'lautre et pourtant, ce moment se passait sous mes yeux en ce moment même. J'espère que Daniele reste calme et qu'il n'aille pas emmerder Howard. Je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie. "Mes résultats arrivent bientôt."





@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
avatar


Messages : 828
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline


Who am I?
Je suis:
Relations:
Song:


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Jeu 20 Juil - 11:32



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson


J’avais eu des mauvaises nouvelles de Maria. Et c’était, maintenant, mon tour de raconter ma mésaventures. Elles étaient super nos vies… J’entrai pas vraiment dans les détails. J’déclarai juste que 5 types m’avaient frappé. En vrai, j’me rappelais que très vaguement de ce qu’il s’était passé. J’me rappelais d’Alonso et de ses potes qui m’avaient encerclé dans cette ruelle miteuse, du poing américain, du coup que j’avais réussi à donner, de la douleur dans mon genou et… C’est tout. J’crois qu’après ça, j’ai plus vraiment de souvenir. J’sais même pas par quel miracle j’me suis retrouvé à l’hosto. Mais j’remercie celui qui a appelé les secours. J’serais mort sinon.

Maria constata qu’ils n’y étaient pas allés de main morte. J’approuvai de la tête.

-Ça c’est clair… J’ai jamais frôlé la mort d’aussi près.

Et j’en étais pas fier.

J’disais à Maria que tout ça était arrivé parce que j’avais cramé la voiture de Reed. Même si c’était un foutu mensonge. J’avouais par contre, que j’aurais pas dû faire le con et prendre son chèque. Même si ça aurait rien changé à ma connerie avec Olivia… Le traitement que j’avais reçu par les Los Diablos aurait p’tètre été moins lourd si j’avais payé. Mais voilà… C’était une histoire de fierté.

Maria déclara que, si elle avait pu, elle m’en aurait donné un. J’hochai la tête négativement.

-Je sais… Mais le mal est déjà fait. J’suis ici. Et t’as besoin de ton argent.

J’savais que je pourrais être dans un pire état et bien ailleurs. De toute façon, dans l’état actuel des choses, je n’aurais pas accepté de l’argent de Maria. Reed ne méritait ni son argent, ni le mien. Il méritait de crever et c’est tout.

Maria changea de sujet pour parler de ma villa. Elle avait vu les travaux. Ils avançaient plus vite que je ne l’aurais imaginé. Et j’allais tout doucement pouvoir y vivre à nouveau. La question était de savoir si j’en avais vraiment envie… D’ailleurs, la raison de mon manque de motivation à retourner dans ma villa avait un rapport direct avec la question de Maria qui se demandait où je logeais. J’haussai les épaules.

-Là où je peux. Chez des amis. Un peu partout. Je squats, quoi…

J’citais pas de noms c’était mieux pour la crédibilité de mon mensonge. Et j’allais renvoyer d’autres questions banales à Maria quand Ricci entra en scène. Il me salua avec ce p’tit ton qui montrait qu’il n’était pas trop heureux d’me voir ici. S’il voulait pas me voir ici, il avait cas dire à son meilleur pote de pas m’envoyer ses p’tits chiens. Je marmonnai.

-Salut Ricci…

Maria s’étonna de sa présence ici. Moi j’aurais préféré pas le voir. Il déclara qu’il était venu soutenir Maria avant de se donner en spectacle en lui donnant un baiser. J’fis la moue. Elle avait l’air de vraiment l’aimer au vue de son sourire.

Le Ricci s’demanda, en prenant place comme si la table lui appartenait, s’il nous dérangeait. J’aurais bien répondu que oui mais Maria anticipa en disant que non. Je ne dis rien gardant mes réflexions pour moi. J’pouvais pas piffer l’Italien… C’était comme ça. C’est pas simple de piffer le type qui vous a volé votre petite-amie… Et même si je n’avais plus aucun sentiment amoureux pour Maria, j’étais quand même pas heureux de voir Ricci.

Maria s’adressa à Ricci en disant que les résultats allaient arriver. J’les regardais se soutenir.

-J’espère qu’ils seront encourageant pour toi, Maria…

Ok, j’venais de montrer à Ricci que j’savais tout. C’était encore un sale truc d’ego mais j’pouvais pas m’en empêcher surtout devant l’Italien.

-Au fait, ils en sont où Roadtramp ? J’attends une tournée moi…

Je ne pus pas m’empêcher d’afficher un petit sourire. Ok, j’suis vraiment un merdeux quand j’veux les gens ont raison, en fait…



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight © Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Jeu 20 Juil - 20:27



Glad To Meet You Again
ft. Maria Watson et Howard Stone


L’accueil du petit merdeux était aussi froid que le mien – c’était de bonne guerre !

Maria m’avait reconnu – sans même s’être retournée. Elle était surprise que je ne sois pas en train de travailler – j’y étais, mais pas moyen de me concentrer… J’étais vu pour la soutenir – c’est ce que j’avais dit…

-Oui, je devais, dis-je en m’installant. Mais j’ai bien le droit à une pause, rajoutais-je avec un tout petit sourire.

Attendre les résultats avec Maria n’avait rien d’une pause – mais je ne voulais pas vivre seul dans l’angoisse du pronostic.

La mine du merdeux – en dehors des cicatrices qui marquaient son visage – me montrait qu’il n’était pas content de me voir – c’est réciproque, Stone ! De là ma petite remarque sur le fait que je les dérangeais ou non – Maria avait dit que ce n’était pas le cas, qu’ils discutaient seulement. Bien, je m’incruste alors ! Je regardais à peine le merdeux – il n’est pas beau à voir, de toute façon. Maria me prévenait – avec un seul geste – de rester calme. Ok, pas de vague – je n’en avais pas le cœur, de toute façon.

Les résultats allaient bientôt arriver – putain, je craignais le pire. Un simple hochement de tête avait montré que le message était passé – je n’avais pas envie de parler de ça devant le merdeux. Seulement, Stone – lui ! – y était allé de son petit commentaire qui m’avait prouvé qu’il était au courant de tout ou, au moins, d’une partie.

-Tu lui as tout dit…, dis-je à Maria en faisant la moue – plus sur le ton de l’affirmation que de l’interrogation.

Les informations circulaient vite à L.A. – et je ne savais pas ce que le merdeux ferait de ce qu’il savait. J’étais fatigué de me battre pour que rien ne filtre sur rien – j’étais doué à ça, mais j’y mettais une énergie considérable. Prévenir le merdeux qu’il ne dise rien à personne – c’est ce que je devais faire – mais Stone était déjà passé à autre chose. Roadtramp – et la tournée… Etais-ce de la provocation ? Si tu veux jouer à ça Stone, tu vas t’en mordre les doigts.

-C’est en préparation, dis-je en le regardant comme si je n’en avais rien à faire de son existence. Et celle de The Burning Fire ? C’est pour quand ?, rajoutais-je en me retenant de faire un sourire sarcastique – il méritait cette pique !

Je n’avais aucune doute que la tournée de The Burning Fire – elle ! – allait bien subir un sérieux retard. Les béquilles et le genou du merdeux était suffisant que pour me dire que le départ du groupe était très loin d’être imminent.

-Vous vous êtes réconciliés ?, dis-je en détournant totalement mon attention du merdeux pour la remettre sur Maria.

Aux dernières nouvelles, ils ne s’étaient pas quittés en bon termes. En fait, je n’en avais rien à faire de si Maria s’était réconcilié avec Stone ou pas – je savais qu’il n’était pas une menace pour moi – mais je savais, par contre, que pour Maria, ça importait sûrement.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Maria Watson
avatar


Messages : 778
Date d'inscription : 23/01/2016
Age du personnage : 36
Localisation : L.A Baby


Who am I?
Je suis: Malade
Relations:
Song: Shoot to thrill- AC/DC


MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    Hier à 11:55



Glad To Meet You Again
ft. Howard Stone


Quelque chose en Howard avait changé. Je ne pouvais pas me vanter de connaître par coeur mon ex petit-ami, mais je pouvais dire quand il avait peur ou quand il était sérieux et sa dernière phrase me fit constater qu'il avait eu peur. On ne passe pas à côté de la mort sans que cela nous touche et ça me rendait compte qu'il avait sans doute eu un petit déclic lors de cette mésaventure. Il l'aurait peut-être eu plus tôt s'il aurait été coincé dans les flammes de sa villa, à ma place. En tous cas, j'étais heureuse de constater cela, il se calmerait peut-être dans ses conneries après cela. Il méritait mon chèque à présent...Ce chèque qui ne pouvait plus être encaisser à cause de plusieurs ajouts dans l'équation : Mes débuts de manager, mes matériaux pour la tournée (qui sont totalement perdus après la mort d'Atticus) et surtout, mes soins...

Quoi qu'il en soit, nous avions changé de sujet, nous ne pouvions plus recenser le passé, il était loin derrière nous. A la place, nous avions parler de là où il logeait actuellement, c'est vrai qu'il n'avait plus de toit. J'avais cependant vu les travaux de sa villa avancer, surtout de la baie vitrée de notre chambre à moi et Daniele et parfois, ça me soulageait de savoir qu'il allait bientôt la retrouver, il allait pouvoir à nouveau avoir sa petite vie quasi-normale... J'eu un petit sourire. "Au moins tu n'es pas à la rue..." Ca m'aurait été difficile de savoir cela...

Puis Daniele était arrivé. Bien sûre que j'étais heureuse de le voir ici, me soutenir, mais je l'étais un peu moins en sachant qu'ils allaient se retrouvés à nouveau face à face lui et Howard. Si avait j'avais la force de les séparés, aujourd'hui, ce n'était plus le cas. Daniele faisait en sorte de rendre jaloux Howard et Howard faisait en sorte de l'attaquer sur le travail. Daniele était lui aussi fragile en ce moment mais jamais je n'aurais dit à mon ex quoi que ce soit à son sujet, il s'était déjà vanter indirectement de savoir mon cas au sujet de ma santé alors s'il savait que mon petit ami avait fait une crise cardiaque... J'avais simplement pincer mes lèvres à cette pique donnée par Howard.

Mon petit-ami était désespérée de savoir qu'Howard savait, je poussai un soupire "Je me devais de lui dire Daniele..."   Ma main toujours sur sa cuisse, alors qu'il continuait la guerre en demandant les avancements pour The Burning Fire, je soupirais silencieusement en fermant les yeux. Puis, Daniele avait demander si nous nous étions réconcilier avec le batteur, je regarda mon ex puis reporta mon regard son l'italien. "Si nous sommes assis à la même table, c'est que c'est le cas, tu ne crois pas?" Je restais silencieuse un instant "Je pense que dans le temps où nous sommes, avec ce qui se passe en ce moment, nous devons nous remettre en question et pardonner...On n'est pas les plus grands amis du monde mais nous nous sommes expliqués. Et je pense qu'on peut dire que notre relation est remit sur de bons rails." Je regardait Howard "N'est ce pas?"



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Glad to meet you again (Howard)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Glad to meet you again (Howard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hello, glad to meet you ~
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Howard Shore
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Hôpital-