AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 New Gu...Girl?! [PV Rafaela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 415
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


New Gu...Girl?! [PV Rafaela] Empty
MessageSujet: New Gu...Girl?! [PV Rafaela]   New Gu...Girl?! [PV Rafaela] I_icon_minitimeSam 15 Déc - 13:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]New Gu…Girl ?!
ft. Rafaela Torres


J’étais arrivé ce matin au commissariat avec une légère appréhension. Comme toujours quand Conrad était en congé et moi pas. Parce que dans ces cas-là, cela voulait dire que j’allais devoir patrouiller avec un autre collègue. Pas que je les détestais tous, bien au contraire ! Mais avec Conrad, notre façon de bosser à deux était rodée au point que face à une situation quelle qu’elle soit, on avait même plus besoin de se parler pour savoir qui allait faire quoi et comment.

Simple question de confort…

On avait le même âge aussi, Conrad et moi… Les jeunes, moi, avaient tendance à vite me faire perdre patience ou je trouvais leurs réactions sur le terrain naïves, mal dosées… Bref, ils manquaient certainement d’expérience, mais s’il y avait bien une qualité que je n’avais pas, c’était celle d’être pédagogue.

Bref, je m’étais rendu au boulot avec dans l’idée d’essayer d’éviter les situations délicates… D’autant que je carburais encore aux antidouleurs. Mais plus encore, de travailler « seul »… Certes, on serait à deux. Mais j’allais probablement juste traîner celui qui me serait assigné comme un boulet en m’occupant de conduire, de la radio et de tout ce qui s’en suis.

Si l’autre voulait dormir ou faire des mots croisés sur la banquette arrière de la bagnole toute la journée, ce serait encore mieux ! Du win-win, moi, je serais tranquille pour bosser et mon collègue tranquille pour glander.

J’attendis donc, buvant ma première tasse de café, que le chef se pointe pour me dire qui, en l’absence de mon binôme, passerait une merveilleuse et transcendante journée avec moi.

Et quand il arriva, rien qu’à la tronche bizarre qu’il tirait, le Chef McCoy, je sus que j’aurais mieux fait de prendre congé moi aussi… Mais j’avais déjà sérieusement entamé mon quota pour pouvoir assister au concert de mon frangin au japon qui serait pour bientôt… Parce qu’avec la dernière fusillade entre gangs de l’Eastside dernièrement, j’avais malheureusement du faire l’impasse sur le concert en Belgique… Mais comme les choses semblaient un peu calmées pour l’instant, en croisant les doigts pour que ça dure, je devrais pouvoir y aller au Japon…

En espérant que les Japonais, avec leur ressemblance avec les Viet, ne me filent pas des cauchemars…

Bref, McCoy tirait une tronche qui me disait rien qui vaille.

-Jordan, tu as besoin d’un collègue pour la journée, pas vrai ?

Je relevai les yeux.

-Ouais chef, sauf si je suis pas obligé, je m’en passerai bien. Je veux même bien faire garde-cellule si ça te dit et laisser ma place sur le terrain à celui que ça fera probablement chier de le faire…

Il fit une moue de réflexion…

-Mmm… Ouais… Non… en fait, je me demandais si je ne pourrais pas mettre ton expérience à profit…

Je fronçai les sourcils… Déjà pas mal perplexe et pensant très fort : « Pitié, pas ça… »

C’était un secret pour personne : moi, torcher le cul des petits nouveaux, j’étais pas intéressé. J’étais pas mentor, j’avais pas fait la formation pour ça et j’avais pas la prime qui allait avec…

Ouais… Sauf que le seul qui était formé mentor ici était aussi en congé. Putain.

-Pfff… C’est bien pour te faire plaisir…

Et aussi parce que c’était mon gradé qui me le demandait… Mais bon, je cachais pas que ça m’emmerdait quand même.

-Ok, merci… Je sais que t’aime pas ça et si j’avais eu le choix, j’aurais choisi quelqu’un de plus… moins… bref, quelqu’un qui va pas ma la détruire direct…

Je ricanai… avant de réaliser et de presque m’étrangler avec mon ricanement.

-La ?

Le chef pinça les lèvres… Je vis bien qu’il avait envie d’éclater de rire autant que quelque part, ça l’embêtait vraiment de me demander ça.

Il se retourna pour interpeller quelqu’un dans le hall du commissariat. Rafaela.

-Putain de merde…

Je passai une main sur mon visage en voyant entrer, en uniforme, une femme, naine…

-C’est une blague ? Si c’est une blague, c’est pas drôle.

Le chef McCoy fit les présentations.

-Rafaela Torres, Jordan Keller… Jordan, Rafaela… Amusez-vous bien…

Il s’éclipsa… Putain, c’était vraiment pas une blague alors !

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



New Gu...Girl?! [PV Rafaela] Empty
MessageSujet: Re: New Gu...Girl?! [PV Rafaela]   New Gu...Girl?! [PV Rafaela] I_icon_minitimeSam 15 Déc - 19:32


New Gu...Girl?!

ft. Jordan Keller


- Je suis désolé, je te prends au dépourvu, j’aurais sans doute dû te le dire avant !

Andy affichait un air réellement désolé sur son visage où on pouvait aussi lire qu’il avait pleuré.

- Oui, tu aurais dû, répondis-je sans le moindre tact.

Le pauvre Andy. Il venait de perdre son grand-père dont il était très proche et je rajoutai une couche en l’engueulant parce qu’il n’était pas venu me prévenir plus tôt qu’il ne viendrait pas au boulot aujourd’hui et que je devrai donc travailler avec quelqu’un d’autre pour la journée.

Andrew « Andy » Wallace était mon binôme depuis qu’il était entré au LAPD il y a six mois. Il n’avait pas encore beaucoup d’expérience mais il était enthousiaste et avait de l’ambition et c’était tout ce qui comptait. On s’entendait plutôt bien, même si je n’étais pas très chaleureuse avec lui – je ne l’étais pas avec grand-monde au boulot d’ailleurs, je n’étais pas devenue flic pour me faire des copains après tout. Je me contentais de bien faire mon boulot puisque c’était ce qu’on demandait et qu’en tant que rare représentante du sexe féminin au LAPD je me devais d’autant plus faire mes preuves, montrer ce que je savais faire et que je n’étais là pour rien. Qu’avoir des couilles ou pas (pour parler plus simplement) n’avait aucune putain d’importance. Bref, je n’avais pas de temps à perdre avec de quelconques amis. J’en avais, bien sûr, mais ils n’étaient pas flics. Ils n'étaient pas de mon monde, en un sens.

- Le chef a dit qu’il me laissait ma journée pour, tu sais … m’occuper de tout ça, avait repris Andy.

Je lui signifiai d’un signe de tête que je comprenais ce qu’il voulait dire, que je savais très bien ce par quoi il passait. J’avais été dans la même situation que lui, il y a deux ans lorsque mon père avait trouvé la mort et que … Non en réalité nos deux situations n’avaient pas grand-chose à voir puisqu'à la mort de mon père je m’étais au contraire davantage plongé dans le travail, histoire de penser à autre chose et ne pas succomber à la douleur comme l’avaient fait ma mère et mon frère. Mais tout le monde ne réagissait pas comme moi et Andy, lui, avait besoin de temps pour digérer la nouvelle.

Eh bien je ferai avec. Ou plutôt sans. Ce n’était pas si grave ; ce n’était que pour une journée, et avec un peu de chance mon binôme provisoire ne serait pas un de ces types qui me regardent de haut en ricanant parce que «je suis une gonzesse » et font des blagues lourdes en me demandant pourquoi je ne suis pas plutôt à la maison à faire des gâteries à mon mec en faisant la cuisine et le repassage. Avec de la chance je tomberai sur un type qui serait d’un niveau intellectuel globalement plus élevé.

***

Je me sentis nerveuse sur le chemin du commissariat, ne pouvant m’empêcher de penser à qui le chef McCoy penserait pour remplacer Andy. Je ne connaissais pas tout le monde mais il y avait quelques types avec lesquels je savais ne pas vouloir travailler – des types qui ne feraient que me rabaisser, qui m’interdiraient de toucher à quoi que ce soit dans la voiture par crainte que je casse un truc ou qui feraient comme s’ils étaient tous seuls en me laissant rien faire ; j’avais déjà eu à faire avec un mec comme ça une fois il y a un an, pendant deux jours, alors que mon coéquipier de l’époque était malade. Il ne m’avait pas laissé toucher au volant, ni à la radio ou à quoi que ce soit comme si j’étais une foutue stagiaire qui se contentait d’observer ; et il se croyait drôle en me demandant toutes les dix minutes si je n’avais pas besoin d’aller aux toilettes, car « les femmes ont tout le temps envie de pisser, c’est bien connu ». J’ignorai encore ce à quoi les gradés avaient pensé en me mettant avec un type pareil et j’espérai qu’ils ne referaient pas la même erreur.

J’allai bientôt le savoir. Je venais d’entrer dans le commissariat où ce fut le chef McCoy en personne qui m’accueillit avec un (faux) sourire. Il voulait me parler avant de me présenter à mon équipier du jour, qui n’était pas encore arrivé. Me parler ... pourquoi faire ? Il avait peur que je me mette à pleurer si mon partenaire éphémère disait qu’il ne voulait pas travailler avec moi ? McCoy avait toujours été bienveillant avec moi, trop même, alors ce n’était pas impossible. Mais il se contenta de dire que le type qu’il avait choisi pour être mon coéquipier n’était pas habitué à travailler avec d’autres que son équipier habituel, qu’il pouvait parfois être un peu rude mais que je devais pas le prendre personnellement – ce genre de niaiseries. Je le regardai d’un air perplexe. Il me prenait pour une gamine, ou quoi ? On était au LAPD, ici – des types rudes il y en avait partout et c’était pas quelques remarques qui allaient m’affecter. J’en reçois souvent, des remarques. Je m’y suis habituée.

- Votre coéquipier va arriver. Je vous appellerai, rajouta McCoy.

***

- Torres ! s’écria finalement McCoy après quelques minutes.

Je me levai prestement pour aller voir qui serait donc mon collègue du jour.

***

Je me présentai donc devant lui et le dévisageai un instant. Il n’avait rien de particulier si ce n’étaient ses cheveux désordonnés  et son air surpris, presque ahuri. On dirait qu’il s’était attendu à tout sauf à ça – que je sois une femme. Il ne savait pas qu’il y avait des femmes dans la police, ou quoi ?

McCoy fit rapidement les présentations avant de s’en aller vaquer à ses occupations.

- Bonjour, fis-je en tendant la main au dénommé Jordan Keller, en espérant qu’il ne refuse pas de la serrer.

Je n’eus pas le moindre sourire. Je ne souriais jamais, de toute façon, à quoi ça sert de montrer ses dents comme une conne ? Et puis ça permettait à Keller de comprendre que s’il voulait faire des vannes et déconner, ben faudrait qu’il attende de travailler avec quelqu’un d’autre. Enfin, s’il était du genre à faire ça – j’en savais rien, et il avait pas l’air particulièrement sympathique comme type.

- Je préfère être claire avec vous dès le début Monsieur Keller, repris-je, quoi que vous pensez de moi à cet instant, sachez que je m’en moque. Vous n’êtes pas le premier à y penser. Ce qui m’importe, c’est que nous avons un travail à faire et que nous allons devoir le faire tous les deux.

C’était peut-être un peu trop direct, mais au moins les choses étaient claires. S’il avait quelque chose à redire sur notre collaboration certes forcée, il se tairait. Je ne connaissais que trop bien tout ce qu’on pouvait dire à une femme flic pour la blesser; je ne m’en souciais plus depuis le temps que j’avais rejoint la police. Ce que je voulais, au fond, c'était qu’on cesse de me considérer comme une femme. Seulement comme une femme.

Jordan et moi rejoignîmes notre voiture de patrouille sans trop se parler. Ça me convenait très bien ; je n’avais rien à lui dire. Je n’étais jamais très bavarde, de toute façon, même avec mon coéquipier habituel. Alors si Jordan voulait causer foot, musique ou quoi que ce soit, il ne faudrait pas qu’il s’attende à de grands discours de ma part – même si je savais très bien qu’on ne pourrait pas passer la journée sans se rien dire du tout. A commencer par cette question toute simple …

- Qui conduit ?

©️️ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 415
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


New Gu...Girl?! [PV Rafaela] Empty
MessageSujet: Re: New Gu...Girl?! [PV Rafaela]   New Gu...Girl?! [PV Rafaela] I_icon_minitimeVen 21 Déc - 20:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]New Gu…Girl ?!
ft. Rafaela Torres


Putain McCoy pouvait pas lui trouver un chic type à cette gonzesse pour bosser avec pendant la journée ? Pouah… Qu’est-ce que vous vouliez que je fasse de ça. Cela dit, j’avais trop de respect pour la hiérarchie que pour envoyer paître le chef… Et puis je voyais bien que c’était un peu un service que je lui rendrais.

Bon… Allez… Pour lui, je voulais bien le faire. D’autant qu’il me demandait pas de prendre la chose avec le sourire, juste de le faire. Et puis au moins, ce sera fait et je savais que la prochaine fois, ce serait pas pour ma pomme.

Et en plus, la fille tirait autant la tronche que moi, ça allait être super, pour briser la glace. C’était pas à moi de faire des ronds de jambe. Moi, j’étais là avant.

Bref, tout ça pour dire que c’était mal parti et que ça ne fit qu’empirer parce qu’alors que je me levais pour lui serrer la main, respect oblige, la bonne femme cru bon de… mettre les points sur les « i » ? C’était pas à moi d’établir les règles du jeu ? Non ? Vu que c’était un peu moi l’ancien et donc que, dans l’ordre le plus pur des choses, ce serait moi qui prendrais si jamais y avait une merde qui se produisait dans la journée ?

Non. L’ancienneté, ça parle à personne ?

Quoi que je pensais d’elle, elle s’en moquait ? C’était quoi ce discours ? Je dois rire ou pleurer ? Parce que jusqu’à preuve du contraire, j’avais encore rien dit…

-Parce qu’on recrute des télépathes, maintenant ?

Je levai les sourcils en la regardant, très perplexe. Le chef, lui, très courageux, s’était déjà fait la malle.

-Monsieur Keller ? Sérieusement ? Tu crois quoi ? Que je vais te donner du « Madame Torres » ? On est flic tous les deux, y paraît. Si tu veux jouer les femmes de pouvoir, je peux juste te déposer à une des deux tours du centre-ville. MTI ou BSC, au choix.

Je me pris une clope dans mon paquet et l’allumai, rassemblant mes quelques affaires éparpillées sur le bureau.

-Et pour ce qui est du travail, je pense que je suis au courant de ce qu’on a à faire, tu crois pas ? Prends tes cliques et tes claques et on se retrouve à la bagnole.

Non mais hey ! Les jeunes, ça a rien vu et puis ça pense que ça peut vous dire ce qu’ils veulent ? Ils ont tout juste à fermer leur gueule et prendre de la bouteille avant de commencer à pouvoir l’ouvrir.

Une fois dans le garage, où elle m’attendait déjà et où je débarquai une nouvelle clope au bec, elle demanda d’entrée de jeu qui conduisait.

-Ben moi.

J’ouvris le coffre, balançai mon sac dedans tout en la prévenant.

-Et fait pas ta victime genre : « Ouais, tu veux pas me laisser conduire parce que j’ai pas de couilles. » Non. Même mon binôme attitré a pas le droit de toucher à ce putain de volant. Parce que c’est toujours moi qui conduis et que c’est comme ça et pas autrement.

Je m’installai au volant tout en marmonnant.

-Et de toute façon, si je dis que je conduis, je conduis.

J’étais un homme simple.

J’ouvris ma fenêtre pour pouvoir fumer à l’aise et attendis que Rafaela soit installer avant de manœuvre dans le garage pour sortir ensuite du commissariat et commencer à rouler pépère, en mode patrouille, dans les petites rues de l’Eastside.

-T’es là depuis quand ? C’est la première fois que je te vois, mais j’ai été blessé longtemps.

@ Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




New Gu...Girl?! [PV Rafaela] Empty
MessageSujet: Re: New Gu...Girl?! [PV Rafaela]   New Gu...Girl?! [PV Rafaela] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

New Gu...Girl?! [PV Rafaela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Gossip Girl RPG
» A disturbing girl | PV.Juliet
» 08. [Bennson's] Sleepover, Girls !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-jeu :: Archives :: Sujets archivés-