AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeLun 10 Juin - 20:40



The Memory Remains
ft. Daniele Ricci






J’ai marché longtemps. Assez pour casser mes talons et me faire des ampoules sanguinolentes aux pieds. Mes pieds sont le cadet de mes soucis. J’ai la mort d’Edward sur la conscience. Je n’arrive pas à chasser son visage de mon esprit. La façon dont il m’a regardé, quand il a compris, quand je l’ai vendu à Alice. Sa supplication puis ses cris de douleur étouffés par le sang qui emplissait sa bouche.

Pourtant je le détestais.

Assez pour souhaiter sa mort, vouloir lui arracher la vie de mes propres mains. Daniele avait raison. Jamais je n’aurais été capable d’une telle chose. Je n’aurais donc pas pu tuer mon beau-père, c’était stupide de m’en croire capable. Pourtant, je demeure certaine que c’était la solution, que tout ce carnage n’était pas nécessaire.  

Rita… Daria…

Leurs visages figés par la peur est quelque chose que même le temps n’effacera pas de ma mémoire, non plus que je saurai capable de sentir autre chose que l’odeur du sang qui a imprégné mon odora.

Je trouvais refuge sous le porche d’un édifice et y appuyais la tête contre la brique du mur, fixant le vide devant moi, ignorant les passants qui jetaient des regards interrogateur sur moi. Je ne sais même plus où je me trouve, si je suis encore loin de Los Angeles.

Il faut que je réagisse, je suis plus forte que ça !

Du moins, je l’ai déjà été.

Je fini par héler un taxi, le soleil était bien haut dans le ciel. Depuis combien de temps suis-je dans les rues, telle une automate, perdue dans mes pensées, luttant inutilement contre cette douleur de plus en plus envahissante qui me transperce le cœur.

- Beverly Hills, je vous pris et… Monsieur, je n’ai pas d’argent sur moi, mais je vous promets que si vous me laissez votre nom, je vous paierez le prix de cette course deux fois. Trois fois même… je veux juste… aller dormir.

Je crois que mes larmes séchées sur mes joues, mes souliers aux talons cassés dans mes mains et l’état pitoyable de mes pieds ont suffit à faire oublier au chauffeur les frais de transport et qu’il n’a vu que l’occasion de faire une bonne action.

Il me conduisit, selon mes indications, jusque chez Daniele, sans me poser de questions ou me suggérer de me déposer a l’hôpital pour faire voir mes plaies aux pieds. Non, il a juste, fait son job et je lui en suis grandement reconnaissante. Certains, parfois, veulent trop bien faire… Il se stationna au plus prêt possible de la porte après avoir annoncé à l’interphone de la porte qu’il venait me conduire. Erik est sortit de la maison et m’a aidé à entrer à l’intérieur en me soulevant.

À l’intérieur de la villa, Erik insista pour voir mes pieds mais je refusais, suppliant pour dormir. Tout ce dont j’avais besoin c’était de dormir, bien que je doute pouvoir y arriver vraiment. De plus en plus près du point de rupture, je tenu bon jusqu’à ce qu’il me dépose sur le lit de Daniele et qu’il m’y laissa seule. Alors seulement là, je cédais, pleurant à fendre l’âme, assez pour mouiller l’oreiller et m’y noyer si ça avait été possible.

A bout de force, je fini pas m’endormir.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeMar 11 Juin - 20:15



The Memory Remains
ft. Samantha Mancini


Je n’avais presque plus d’ongles… Depuis que j’avais quitté Jim au Los Robles Hospital, je n’avais fait que chercher – et chercher encore ! – ma Samantha. J’avais encore téléphoné des dizaines de fois à l’hôtel et chez elle mais personne n’avait jamais répondu. Putain mais où était-elle ? Pourquoi ne donnait-elle pas signe de vie ?

J’aurais pu la faire porter disparue à la police mais je savais que je ne pourrais pas le faire sans que tout ça soit relié aux meurtres des Conti. Même si Jim ne le méritait pas du tout, je n’avais pas envie de le mettre dans la merde – et puis Samantha elle-même risquait d’y être si jamais je mêlais les flics à tout ça.

Seulement, je me sentais totalement impuissant face à ça… Que pouvais-je faire ? Par où pourrais-je chercher ? Je ne savais même pas quel putain de Conti était encore en vie – ou même s’il y en avait encore des qui étaient en vie ! J’étais dans le brouillard – tout ça à cause de ce connard de Jim ! Mon esprit d’habitude si réactif et si ingénieux me faisait défaut dévoré que j’étais par le stress de l’avoir définitivement perdue.

Erik avait – d’ailleurs – remarqué cet état de fait. Si bien qu’il m’avait poussé à un certain point de confidence. Je ne lui avais rien dit sur Jim et sur les Los Diablos – encore moins sur les menaces qui pesaient sur Tony… Je lui avais simplement dit que Samantha était là le dimanche du massacre – qu’elle m’avait dit qu’elle y allait le jour avant – et que je n’avais plus de nouvelles d’elle bien que je sois certain qu’elle n’était pas dans les victimes. J’avais été surpris d’apprendre que mon majordome savait qu’elle était l’ex de Mario Conti – à croire qu’il n’y avait pas que moi qui avait des secrets pour Erik, lui en avait aussi pour moi. Seulement, me confier à lui ne m’avait pas permis d’aller mieux… Au contraire, maintenant, on était deux à se faire du sang d’encre.

Putain – cette situation était invivable.

J’étais dans mon bureau de BSC – incapable de me concentrer. J’allais me résigner à partir d’ici pour aller à la police. Tant pis pour Jim, tant pis pour moi – tant pis pour tous nos petits secrets à la con… Tant pis même pour tous les tas de choses que les flics pourraient trouver en chemin. Ce qui comptait, c’était que je la retrouve !

Seulement, le destin avait changé la donne quand j’avais reçu un coup de fils d’Erik.

-Monsieur… Elle est revenue. Elle est à la maison,
dit-il de sa voix calme – mais où je pouvais entendre du soulagement.

Mon cœur s’était mis à battre plus vite et j’avais quitté mon bureau rapidement et sans expliquer pourquoi. J’avais pris ma voiture et j’avais foncé jusqu’à Beverly Hills – chez moi. Une fois là-bas, Erik m’avait dit qu’elle se reposait dans ma chambre, qu’elle était ébranlée au possible et qu’il n’avait encore posé aucune question.

J’étais monté dans ma chambre et j’y avais vu ma Samantha endormie. Elle avait pleuré – je le voyais au bord de ses yeux et à ses joues. Putain – qu’est-ce qu’il s’était passé ? Les questions me brûlaient les lèvres mais je n’avais pas envie de la réveiller… Elle avait sûrement besoin de sommeil.

Mon soulagement était presque total… Seulement, si elle m’était revenue, je ne savais pas dans quel état.

Je m’étais laissé tomber sur un fauteuil que j’avais ramené près du lit pour veiller sur elle. Je n’allais pas quitter cette chambre tant qu’elle ne serait pas réveillée – je n’allais pas laisser quiconque brusquer son sommeil tant qu’elle ne s’en sera pas tirée elle-même.

C’est ainsi que j’avais veillé ici jusqu’à-ce que je vois les yeux de Samantha bouger sous ses paupières.

-Sammy, dis-je en prenant place assis à côté d’elle sur le lit.

J’avais commencé à caresser ses cheveux pendant qu’elle s’éveillait.

-Dio mio, Sammy… Je suis heureux que tu sois en vie,
dis-je en montrant tout mon soulagement mais aussi un peu d’inquiétude.

Je ne voulais pas la brusquer… Seulement, il fallait vraiment que je sache tout ce qu’il s’était passé les dernières heures. J’avais tout de même attendu qu’elle reprenne ses esprits.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Après le massacre et ce que j’ai vu à la télé, qu’est-ce qu’il s’est passé ? J’ai cru que je ne te retrouverais jamais
, dis-je la gorge encore nouée par les longues heures d’inquiétudes que j’avais passées.

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeMer 12 Juin - 2:21



The Memory Remains
ft. Daniele Ricci





Aussitôt allongée sur le lit de Daniele, le cessais  toute résistance et sombrais dans un espèce de sommeil plus proche de la perte de conscience que tu vrai sommeil réparateur. Je n’arriverais pas à dormir, du moins, pas paisiblement, de toute manière. Après tout ce que j’avais vécu dans les dernières heures, mon corps ainsi que mon esprit venaient de déclarer forfait pour une durée indéterminée.

Je naviguais cependant en eaux troubles, comme prisonnière entre l’état d’éveil et le sommeil agité, revivant presque en intégralité et avec une fidélité déconcertante, tout dans les moindres détails.  Le pire, ce que je n’arrivais pas a affronté, et ce qui continuera sans aucun doute à me hanter jusqu’à mon dernier souffle, c’est la peur figé sur les différents visages juste avant que la mort prenne possession des corps.

Rita.

Daria.

Edward.

Pour ne nommer que ceux là. La douleur humaine est à ce point vile et obscure que je fini par superposer le visage de mon père, celui de Mario et celui de Tod, alors qu’ils voyaient leurs destins se jouer devant leurs yeux, impuissants.  

Derrière moi, quelqu’un pousse la porte de la chambre. J’imagine Alice tenant une corde, prête à venir m’étrangler. Mais je me souviens que je me trouve chez Daniele et que je doute qu’Erik aurait laissé quelqu’un de malveillant franchir ne serait-ce que le seuil de la porte. Puis je comprends qu’il s’agit de Daniele. Il s’assoit sur le lit, joue dans les cheveux. Il est à la fois inquiet et soulagé, je peux l’entendre rien qu’à sa façon de respirer.

Je suis engourdis, encore sous le choc, et incapable de sortir de cet espèce de transe qui me tire vers le fond, plutôt que me pousse à émerger. J’ai besoin de temps pour faire la part des choses, pour  être capable de m’exprimer, sans casser.

La présence de Daniele vient à bout de mes démons, du moins assez pour me sortir de ma torpeur et me faire ouvrir les yeux. Il a besoin de savoir et bien que je n’aie pas envie de me replonger dans ce tourbillon de l’enfer, je ne peux pas lui refuser quoi que ce soit.

Du bout des doigts, je joue avec les siens puis attire délicatement sa main que je pose sur ma joue.  Ce contact est ce dont j’ai le plus besoin en ce moment.

- J’étais avec Alice. Il était hors de question que je la quitte tant qu’elle ne m’en donnait pas l’autorisation. Il fallait… prévoir la suite.

La suite…

Savoir ce que nous ferions d’Edward Fleming. Alice, quand elle est en colère, peut faire preuve de beaucoup d’imagination. Il a été question de l’étouffer avec son propre organe reproducteur, de le pendre avec ses intestins, je pourrais en nommer encore beaucoup  tant elle en a énumérée mais, et j’ignore comment, j’ai réussis à la convaincre de simplement le faire tomber dans un traquenard et de lui tirer une balle en pleine tête. Rapide, simple et efficace, apparemment ça a fonctionné sur tous les Conti… et je crois que c’est justement ce qui a ravi Alice : faire goûter à Ward sa propre médecine. J’aurais cependant dû me douter qu’Alice ne sait pas viser et qu’elle ne pourrait pas résister à l’envie de le martyriser.

- J’ai cru que je ne reviendrais jamais non plus, Daniele.

Je m’étais rapprocher de lui sur le matelas, jusqu’à placer ma tête sur sa cuisse et ma main, sur son autre jambe, près de sa hanche.

- Fleming est mort. Je l’ai vendu à Alice. Puis elle m’a ordonné de ne plus jamais m’approcher d’elle et de sa famille.

Je pourrais lui dire tout ce qui s’est passé dans la demeure de son oncle, dimanche matin, lui raconter comment son ami s’est chargé de faire table rase de tout un clan, mais je préfère ne plus aborder, du moins pas tout de suite, ce chapitre de l’histoire. De toute manière, Daniele est un homme intelligent qui aura tôt fait de former le puzzle. Il n’a pas besoin de moi pour lui dire que son meilleur ami, Jimmy Reed, est celui qui a décimé toute ma famille.

- Je ne quitterai plus jamais tes bras.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeMer 12 Juin - 19:55



The Memory Remains
ft. Samantha Mancini


Samantha avait déplacé ma main sur sa joue. Elle émergeait doucement. Je m’en voulais de ne pas lui laisser de répit et de – déjà – lui poser un milliards de questions. Seulement, il fallait que je sache… Je ne pouvais l’aider que si j’étais au courant de ce qu’elle venait de traverser ces dernières heures.

Ma pauvre Sammy était avec Alice – la fille d’Angelo. Alice était toujours en vie et Samantha n’avait – logiquement – pas pu la quitter tant qu’Alice ne le lâchait pas. Putain, rien qu’à penser à ça, j’en voulais encore et toujours à Jim.

Prévoir la suite – je savais exactement ce dont Samantha parlait. Jim avait mis une cible sur la tête de Fleming et Samantha avait dû donner l’ancien soldat d’Angelo en pâture à Alice qui n’avait – la connaissant – certainement pas dû attendre avant de faire un plan.

C’était là que ma Samantha était ces longues dernières heures.

-Mamma mia, dis-je alors même que Samantha n’était qu’au début de ce qu’elle avait à dire.

Elle avait eu peur de ne plus jamais me revoir.

-Je suis là. On est ensemble maintenant, dis-je d’une voix rassurante.

C’était mes paroles avant que Samantha ne m’annonce la mort de Fleming. J’aurais pu être soulagé dans de toutes autres circonstances. Seulement, je n’y arrivais pas. Tout ce que m’avait dit Jim et l’état dans lequel je retrouvais Samantha aujourd’hui m’empêchait de me réjouir de la mort de ce rebus de l’humanité.

-Personne ne le regrettera, soufflais-je malgré tout.

Désormais, Samantha avait été mise dehors – Alice ne voulait plus la voir. Elle s’en était elle- même servie, pourtant. Ma pauvre Samantha avait été le jouet d’une suite d’enfoirés. Elle avait dû subir ça toute seule ! Maintenant, elle ne voulait plus être loin de moi. Je m’étais laissé glisser couché à côté d’elle pour la serrer contre moi.

-Tu n’auras plus à les quitter,
lui assurais-je. Tu n’auras plus à subir tout ce que tu as subi ces derniers jours, Samantha mia. Je te le promets sur absolument tout ce que j’ai, dis-je sincèrement. Tout est fini maintenant…

Ça l’était… Il n’y avait plus de Conti et plus de Fleming pour la traquer.

-Je n’ose pas imaginer ce que tu as vu… Jim a agi d’une façon ignoble. Tu n’aurais jamais dû voir tout ça… Il n’y aurait jamais dû il y avoir autant de morts
, dis-je encore dépassé par ce que j’avais appris sur mon meilleur ami. Je suis désolé Sammy…, rajoutais-je mon front contre le sien.

J’étais désolé qu’elle ait dû subir tout ça… Tout ça c’était la faute de Jim.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Juin - 3:52



The Memory Remains
ft. Daniele Ricci





J’émerge, lentement, passant d’un cauchemar à un autre. Mettre en mots ce que j’ai vécu, de voir la peur, le chagrin et l’inquiétude tout à la fois naître sur le visage de Daniele n’est pas facile.  
Néanmoins, autant a-t-il besoin de savoir tout ce que j’ai vécu ces dernières heures, autant j’ai besoin de lui confier une partie de mon calvaire , ne serait-ce que pour nous sentir un peu mieux, tous les deux.

Les cris d’Alice quand elle a découvert le massacre me résonnent encore en tête tout comme je veux parfaitement ressentir sa haine, sa colère et son besoin de vengeance naître en une fraction de seconde quand elle a su ce qui était arrivé, la version dédié à la famille du moins, puisque je n’ai pas vendu Edward Fleming aux policier. En effet, je leur ai simplement raconté m’être précipité au sol et fait comme si j’étais morte et que, par conséquent, je n’ai pas vu le ou les tireurs. L’enquête piétinera, s’éternisera puis on finira par conclure à un règlement de compte entre gang  opposé.

N’est-ce pas ce qui s’est exactement passé ?  

Mon histoire aboutie sur la mort de Fleming, celui qui nous aura le plus trituré l’esprit par son comportement imprévisible.  Je pensais que Daniele exploserait de joie, qu’il marquerait la nouvelle par un claquement de main ou que sais-je encore mais non. En fait, sauf pour dire qu’il ne manquera à personne, il ne réagit pas plus que ça, à la limite ça semble même le désoler, ce que je sais très bien ne pas être le cas.

Il me cache quelque chose.

- Il ne manquera peut-être à personne, mais moi j’aurai sa mort sur la conscience, Daniele. Tu avais raison… je suis incapable de tuer qui que ce soit.

J’aurais du mettre Edward au courant, lui dire que je n’avais pas le choix de le conduire dans un traquenard. S’il y avait une petite chance pour qu’il s’en sorte, j’aurais dû la lui offrir. Mais je n’ai pas pu. J’en ai été incapable. Pire, je l’ai trahi, de l’ai laissé tomber alors qu’il me suppliait de  dire à Alice qu’il n’y était pour rien.

Jamais je ne saurai me pardonner ce que j’ai fait.

- Fleming n’a pas décimé notre famille, je suis certaine qu’il sait aussi bien que moi qui l’a fait, mais je n’avais pas le choix de le vendre, lui ! Je suis certaine qu’il n’aurait plus osé nous approcher, maintenant qu’Angelo est mort. Il aurait…  bon sang !

Je me frotte le visage, j’essuie mes larmes.

Je dois me ressaisir. Je suis forte et non pas une pleurnicharde ! Et puis, je suis en vie ! Ce n’est pas sur moi qu’on a tiré, alors il faut que je cesse de jouer la victime et penser un peu à Maritza Cortez qui lutte pour sa vie.

Daniele s’allonge avec moi dans le lit, m’enlaçant de sa protection et son amour. Jamais plus je ne voudrai quitter ses bras. Jamais plus je ne voudrai me sentir aussi vulnérable et fragile.

- Oui… tout est fini…

Non, rien ne sera jamais vraiment fini.

- Ne soit pas désolé, Daniele. Tu ne pouvais pas savoir ! Pitié… dis moi que tu ne le savais pas ?

Bien sûr qu’il ne le savait pas, je n’ai même pas besoin qu’il me réponde pour  le savoir, au fond de moi, je le sais.  Ma tête bourdonne et m’empêche de réagir avec retenue, tout est encore trop frais. Comme pour mon père, comme pour mon mari et mon fils, tout prendra du temps, et de fois en fois, c’est de plus en plus long.

- Personne ne devrait voir ce que j’ai vu. Et personne ne saura jamais exactement ce que j’ai vu.

Même si je voulais l’expliquer, je n’y arriverais tout simplement pas. Il n’y a pas de mot assez fort pour décrire  à la fois l’horreur et la peur. Ou alors, je suis une bien mauvaise oratrice.

- Comment va Maritza Cortez ? Tu le sais ? Tu as eu des nouvelles récentes d’elle ?
Je m’inquiète vraiment pour cette femme que je ne connais pas.

- J’aimerais aller la voir, quand je saurai marcher.

Mes pieds sont dans un lamentable état. Je n’ose même pas regarder de quoi ils ont l’air. À peine je les bouges et je peux sentir la peau arracher des cloques et l’infection picoter dans les fissures sanguinolentes, probablement rempli de terre et de petit gravier.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Juin - 17:03



The Memory Remains
ft. Samantha Mancini


Fleming était bien mort mais Samantha devra vivre avec le fait qu’elle était en partie responsable de sa mort. Fleming était peut-être un enfoiré – et il ne manquera sûrement à personne – mais sa mort restera tout de même sur la conscience de ma petite amie.

-C’est pour ça que je ne me réjouis pas plus que ça de sa mort,
dis-je en soupirant. Parce que tu vas devoir vivre avec ça et que j’aurais aimé que tu sois protégée de tout ça.

J’aurais voulu qu’elle ne soit pas impliquée plus qu’elle n’y était déjà et – surtout – qu’elle n’ait pas de sang sur les mains. C’est pour ça – en partie – que je l’avais dissuadé de tuer Angelo et Fleming elle-même. De toute façon, elle n’en aurait pas été capable. Elle s’en rendait compte maintenant.

-Je n’aurais pas été plus capable de tuer de sang-froid quelqu’un que toi, dis-je comme pour lui dire que ce n’était pas une preuve de faiblesse.

J’avais tué mais c’était toujours indirectement – et sans que je le veuille vraiment. Ce n’était pas pareil que de tuer quelqu’un comme l’avait fait Jim.

Le pire pour Samantha était que Fleming était – effectivement – innocent de ce massacre mais qu’elle n’avait pas eu le choix. Pourtant, elle était pleine de regrets. Ma Sammy était complètement ébranlée par tous les choix contraints qu’elle avait dû faire et qui avait mené à la mort d’un homme.

-Dis-toi qu’il t’aurais peut-être fait du mal plus tard… Dis-toi que, vivant, il aurait pu nous faire du mal, dis-je comme pour essayer de dire que le choix qu’elle avait fait était horrible mais tout de même bien pratique.

Putain, j’en étais vraiment là ? Oui – parce que je voulais retirer toutes la culpabilité que portait Samantha.

Tout ça à cause de Jim.

J’avais essayé de soulager Sammy en l’enveloppant dans mes bras. J’avais peu d’arguments pour la faire aller mieux – seul celui de lui dire que tout était fini était réellement efficace.

Seulement, si elle me savait coupable de rien – elle désirait au plus profond d’elle que je ne savais rien. Elle était au courant du coupable – elle était là pendant les faits. Elle savait que Jim était responsable et sa question était légitime.

-Non, je ne le savais pas… J’ai appris tout ça le lendemain par la télévision, dis-je en serrant un peu les dents parce que j’avais toujours la haine de ne pas l’avoir su plus tôt.

Sammy avait été témoin d’un horrible massacre. Quelque chose que personne ne devrait voir. Je ne pouvais pas effacer les images de sa tête – putain, pourtant j’aurais bien voulu. Je ne pouvais que sécher ses larmes avec mes doigts et caresser ses joues – c’était ma seule arme contre son chagrin pour le moment.

Seulement, je ne m’étais pas attendu à une question sur Maritza. Je ne savais pas comment elle allait – je n’avais pas demandé de nouvelles à Jim me contentant de lui cracher mon venin. Sammy avait pourtant l’intention d’aller la voir quand elle saura marcher. Mon regard s’était perdu ses pieds fortement blessés. Il lui faudra un médecin pour soigner ça au mieux.

-Je n’ai pas de nouvelles récentes, non…, dis-je avant de pousser un soupir.

Ça ne servait à rien de cacher ce qu’il s’était passé entre moi et Jim – ça serait un mensonge inutile.

-Tu sais comme moi que Jim est le coupable… Je suis allé le voir quand j’ai appris pour le massacre et quand il m’a dit qu’il était responsable je n’ai…,
dis-je en m’arrêtant net pour souffler.

Mon amitié avec Jim était une amitié de longue date – une amitié qu’il venait de briser en utilisant ma petite amie pour se couvrir lui.

-Je ne pourrais pas lui pardonner de t’avoir fait témoin de ce massacre et de t’avoir ensuite utilisé pour le couvrir lui sans t’aider une seule seconde,
dis-je avec de la tristesse et de la colère dans la voix et dans le regard. Je l’ai frappé…

Je ne savais pas s’il en avait gardé une trace – le coup était parti tout seul.

-Il savait que je t’aimais… Pourtant il n’a pas hésité à faire tout ça au risque que tu te fasses tuer ou je ne savais quoi d’autre, rajoutais-je toujours sur le même ton. Donc, tu pourras aller voir Maritza quand elle sera sortie de l’hôpital mais il n’est pas question que je vois Jim, dis-je bien déterminé à ne plus le voir pendant un moment.

Au moins le temps que je n’aie plus envie de le frapper chaque fois que je verrais sa figure.

-Et je te ferais amener un médecin pour qu’il s’occupe de tes pieds… Comment tu t’es fait ça, Samantha mia ?,
demandais-je en caressant sa joue.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 184
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Juin - 22:13



The Memory Remains
ft. Daniele Ricci





Ni Daniele, ni moi n’en menons très large. Les dernières heures ont été plus qu’éprouvantes autant pour lui que pour moi, pour différentes raisons mais le résultat demeure le même : tous les deux sommes meurtris. Notre réconfort, nous le trouvons dans les bras l’un de l’autre, reconnaissant envers la vie, puis qu’il fait bien l’être envers quelque chose, de nous avoir permis d’être toujours ensemble.

La mort de Fleming est bien loin d’être satisfaisante comme nous l’espérions, alors que nous cherchions encore comment nous allions nous sortir de ce merdier. N’est-ce pas ironique d’être dans un état aussi lamentable alors que nous avons exactement ce que nous voulions ? Parce que oui, nous voulions nous débarrasser d’Angelo, de Fleming et certainement de Lucas et autres Conti ou affiliés gênant qui n’auraient pas hésité une seconde à prendre les choses en mains.

Alice ne voulait personne d’autre que le responsable de la mort de ses parents et proches. Et je le lui ai livré, sur un plateau d’argent.

L’histoire devrait finir là.

Mais non… je n’y arrive pas.

- Vivant, il aurait été seul, sans affiliation et aucune raison de s’en prendre à nous.

Rien ne prouve ce que je viens de dire mais quelque part, je sais que c’est vrai. Angelo mort, il n’avait plus de contrat à honorer. Plus aucune raison de nous faire de mal…

Tout ce qui reste à faire, maintenant, c’est d’aller de l’avant.

Mais avant, j’ai besoin de savoir, pour être bien certaine, sachant Jimmy et Daniele proche, que mon petit ami ne savait rien du plan de vengeance du premier. Je ne sais pas, en fait, comment je réagirais s’il me disait qu’il était au parfum. Ça n’aurait été sans me rappeler la mort de mon père et les mensonges entourant le drame. Je suis tout de suite plus calme et rassuré quand Daniele m’avoue avoir apprit la nouvelle le lendemain, à la télévision.

Ça me permet de souffler, de mettre un peu de côté ma propre souffrance pour penser à quelqu’un d’autre. Malheureusement, Daniele n’a pas de nouvelle récente de Maritza Cortez et ne peux donc pas me dire comment elle va. Au plus profond de moi, je pris pour qu’elle s’en sorte.

J’écoute Daniele qui en a lui aussi, lourd sur le cœur. Ça me bouleverse et bien que sa réaction fût légitime, celle de Jimmy l’était tout autant.

- Il a agit en homme blessé et désespéré, tout comme tu l’as fait en le frappant.

Délicatement, je passe ma main sur sa joue puis, jusque dans ses cheveux, le regardant avec tendresse malgré mes larmes qui embuent mes yeux.

- Ne le juge pas trop sévèrement, mon amour.  Il a fait ce qu’il devait faire pour venger sa femme. Il n’était plus question de logique, ou de faire preuve de discernement mais de faire payer ceux qui s’en sont prit à la femme qu’il aime.

Ces choses que l’ont fait par amour…

Et pour mes pieds…

Ils font à ce point mal que je n’en ressens même plus la douleur. Ils sont engourdies et crasseux. Mais je préfère encore mon sort à celui de Fleming ou Maritza. Mes pieds guérirons alors qu’eux… Pour un il n’y a plus rien à faire, pour l’autre, nos prières semblent rester sans appels.

- Le mari d’Alice. Il m’a laissé à l’entré de la ville et j’ai marché, longtemps. À un moment, j’ai compris qu’il valait mieux marcher pieds nus qu’avec ces chaussures de l’enfer ! chaussures que j’ai abandonnées quelques part, mais ça n’a aucune importance. Tout ce que je voulais, c’était de rentrer, ici et être avec toi.

Dès que j’aurai vu un médecin, je serai en mesure de me rendre à l’hôpital et prendre des nouvelles de Maritza, sans Daniele, qui ne décolère pas. Je ne peux pas lui en vouloir, même, je le comprends très bien.

Je suis la mieux placé pour pouvoir voir les deux côtés de la médaille. Celle vu par Daniele et celle vu par Jimmy.



@ Billy Lighter


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Juin - 20:38



The Memory Remains
ft. Samantha Mancini


Samantha culpabilisait. Fleming était mort mais elle me donnait l’impression de regretter sa mort – certainement parce qu’elle était directement impliquée dedans. Tout comme je regrettais – très amèrement – la mort de Luigi Conti alors même que je ne le portais pas dans mon cœur.

Elle était persuadée que Fleming ne nous aurait rien fait sans affiliation à Angelo – moi, j’en n’en étais pas aussi certain. Ce genre de personne n’avait pas besoin d’affiliation pour faire de sales choses.

-Si ça peut t’empêcher de culpabiliser,
dis-toi qu’on n’aurait jamais été sûr qu’il ne te fasse rien, dis-je en continuant de caresser sa joue.

Seulement, quand nous en étions venus à parler de Maritza et Jim, j’avais avoué sans vraiment de détour tout ce que je ressentais pour mon meilleur ami en ce moment. Je ne voulais plus voir Jim – pas après ce qu’il avait fait à Samantha. Je ne pouvais pas lui pardonner ni ses actes, ni ses paroles.

Ma Sammy était pourtant moins sévère avec Jim que je ne l’étais. Elle était limite prête à justifier son acte. Je l’avais regardé avec beaucoup de surprise dans mon regard. Ok, je comprenais sa réaction – la femme que j’aimais aurait pris un balle et aurait fini à l’hôpital, j’aurais cherché une vengeance. Seulement, j’aurais essayé que ça ne soit pas au détriment des gens auquel je tenais ! Jim se vantais toujours d’être un calculateur et de savoir réfléchir avec quelques coups en avances.

Seulement, là, il n’avait pas réfléchi et avait bien failli me priver de la femme que j’aimais.

Ce que disais Samantha avait du sens – si bien que je ne l’avais pas contredite.

-C’est vrai. Quand l’amour est impliqué et que la femme qu’on aime est touchée, il n’est plus question de discernement. C’est pour ça que je ne peux pas lui pardonner. Parce qu’il a touché la femme que j’aimais pour sa vengeance non calculée et que c’est ma façon de me venger,
dis-je en regardant Samantha droit dans les yeux. Il t’a utilisé Samantha. Il aurait pu te sortir de là et il t’a utilisé pour se couvrir. Il t’a utilisé comme il utilise tout le monde autour de lui. Alors je ne pense pas le juger trop sévèrement. Je le juge comme il doit être jugé.

Il avait tué 15 personnes de sang-froid – l’amour et la vengeance ne peut pas tout justifier.

Surtout que ma Samantha avait fort souffert de cet – horrible – mésaventure. Ses pieds pouvaient en témoigner même si ce n’était que la face visible de la douleur de ma Sammy. C’était une longue marche qui avait blessé à ce point ses pieds – putain, le mari d’Alice n’aurait pas pu faire autrement, non ?! Le monde était-il vraiment rempli d’autant d’enfoirés ?!

-Tu aurais dû m’appeler d’une cabine téléphonique. Je serais venu te chercher tout de suite,
dis-je en la serrant un peu plus contre moi. Tu es avec moi maintenant. Tu n’auras plus à vivre à l’hôtel, ni même dans ton appartement. Tu pourras vivre ici, maintenant et rien ne nous en empêchera, rajoutais-je avant de l’embrasser doucement.

Mon front était contre le sien et je caressais son bras. J’allais faire déménager ses affaires pour les amener ici – ça ne devrais pas prendre de temps.

-En attendant, il faut te reposer. Je vais aller appeler un médecin pour qu’il vienne te soigner…
, dis-je en souriant un peu.

Après ça, il faudra du temps avant de se remettre de tout ce qu’avait fait Jim…


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]   The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Memory Remains [PV Daniele Ricci][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Thor - When someone you love becomes a memory, the memory becomes a treasure. [Terminé !]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa de Daniele Ricci-