AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
April Summers
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 9:38

April venait de jammer , dans un bar trop petit pour être connu, dans la partie mal famée de L.A. Elle avait jouée du blues, du rock, et même un peu de Jazz, se faisant offrir des verre en échange.

Il faisait une chaleure a crever dans le bar, a L.A. il faisait chaud partout, mais dans une salle aussi petite, avec autant de gens, et les amplis qui chauffent, c'était une fournaise.

Elle sortis donc pour fumer une cigarette, par la porte de derrière, pour entre tranquille, parce qu'elle n'avait pas envie de parler et que des mecs bourrés la draguait depuis un moment, et qu'elle voulait les éviter.

Elle fume donc sa clope dehors, en profitant pour sécher,  elle porte un pantalon en sky qui la moule, et un bandeau argenté.

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Melaniegif7_zps2206426b

Elle finie sa cigarette et tente de rentrer, mais s’aperçoit que de dehors, il faut une clef pour ouvrir la porte du bar.

Et merde, faut que je fasse le tour...

Elle commence a avancer dans la ruelle, ses talons résonnants lorsque 3 hobos sortent de derrière une benne a ordure, leur odeur est a vomir, presque autant que leurs face édentés.

Alors ma belle, on s'est perdu ?!

Elle ne répond pas et tente de passer, mais ils lui font barrage, elle pousse, mais l'un d'eux lui fait un croche patte et elle tombe au sol, la peur lu inoue le ventre, elle voix défiler dans sa tête tous les faits divers sordides dont les journaux de L.A. sont remplis.

Elle tente de se relever en criant

Au secours !!!!!

Mais des mains l’attrape, alors qu'elle se débat, et une autre tente de la faire taire, pendant qu'ils la tire pour l'emmener derrière la benne a ordure...

A l'aiiiiideee !!!! hhmmpppfff !! lâchez moi bande de fils de pute !!!
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 13:18


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Mon insomnie m'avait poussé à venir traîner à South L.A. en pleine nuit. Ce n'était pas vraiment mon endroit préféré de Los Angeles, c'était un quartier malfamé à l'opposé de la zone L.A.NORTH que la brigade dont je faisais partie couvrait. Cela voulait dire que j'en avais déjà fait, des kilomètres, depuis l'Eastside, à la recherche du sommeil que je n'avais pas encore trouvé. Et ça voulait dire aussi que j'étais un flic désarmé, sans uniforme, en plein milieu d'une faune capable de flairer l'odeur d'un badge à 100 mètres.

Est-ce que j'avais peur ? Ouais. J'aurais été cinglé de ne pas avoir peur. J'aurais été inconscient. J'étais qu'un flic, pas un héro de comics. Et un flic sans arme et sans uniforme, c'est jamais qu'un citoyen comme les autres, un paumé qui arrive pas à dormir et qui trouve rien de mieux à faire que de se jeter par distraction dans la gueule du loup.

Ouais, parce que c'était pas distraction que j'avais fini par me retrouver dans les petites rues crasseuses de South L.A. Avec la merde que j'avais accumulé dans ma tête, y avait de quoi faire... Entre Roxxy se baignant dans son propre sang, Roger Stone les tripes à l'air et Duncan que je ne faisais que croiser sans avoir le temps de savoir où il en était dans sa quête de reconnaissance pour BleedingHeart, j'avais réussi à me perdre et à ne plus voir le paysage défiler devant moi alors que j'avançais en fumant clope sur clope.

J'allais faire demi-tour, fallait pas que je reste là. Pas tout seul. Si on avait été à deux, ça aurait été différent, mais là, j'étais bien placé pour savoir que c'était un endroit et une heure à éviter...

Sauf que j'entendis une femme crier « au secours ». Je soupirai, mais n'hésitai pas. J'aurais pu faire demi-tour, faire comme si j'avais rien entendu... Mais la culpabilité qui aurait suivi m'aurait valu encore quelques nuits blanches... Et puis... J'étais pas comme ça. Armé ou pas, en uniforme ou pas, flic ou pas, finalement, ça n'avait pas d'importance. Fallait que j'aille voir si je pouvais faire quelque chose.

Les rues étaient mal éclairées, mais le cri m'avait semblé venir de pas trop loin. Je courais en tendant l'oreille, espérant que la femme aurait le temps de hurler une deuxième fois pour que je puisse me repérer. Je passai devant la porte arrière d'un bar où un pauvre gars fumait sa clope comme si de rien n'était. Pourtant, vu qu'il en avait déjà grillé la moitié, il devait avoir entendu le cri aussi clairement que moi et aurait donc pu se bouger le cul... Sauf qu'on était dans South L.A., des gens qui criaient au secours en pleine nuit, c'était monnaie courante, alors pourquoi s'en faire, hein ?

Je tournai le coin de la rue, laissant le gars fumer sa clope. Pas la peine de lui demander s'il avait vu quelque chose. Je savais d'expérience que ce genre de type était aveugle. Et pouvait-on vraiment les blâmer ? Moi-même, je n'étais pas sûr que ce que j'étais en train de faire, soit « voler au secours » de quelqu'un, était très intelligent dans la circonstance actuelle... En fait, j'espérais croiser une patrouille...

Mais je n'eus pas cette chance. Je savais que j'étais maintenant dans la bonne petite ruelle sombre, digne d'un polar tourné à Hollywood, avec les poubelles et tout. Et j'entendais les cris étouffés d'une femme qu'on retenait et l'essoufflement de ses agresseurs qui essayaient de la maîtriser. J'avançai à pas de loup et me plaçai derrière les agresseurs et alors, brusquement :

-Hey!

L'un d'eux sursauta et se tourna vers moi. Il eut à peine le temps de voir ma silhouette et moi la sienne que je lui envoyais mon poing dans la figure, le projetant au sol au moins pour quelques secondes. Le deuxième se tourna alors à son tour, surpris d'entendre son pote tomber à terre mais je n'avais plus l'avantage de l'effet de surprise maintenant et c'était là que ça devenait dangereux. Il dégaina un couteau à cran d'arrêt, le con, et mon cœur battait la chamade dans ma poitrine.

Heureusement pour moi, dans un certain sens, le dernier avait choisi de maintenir son emprise sur la fille, après tout, j'étais tout seul et l'autre avait un putain de couteau... Alors pourquoi aurait-il lâché leur proie ? Je n'étais qu'un foutu contretemps, y avait qu'à attendre que l'autre se débarrasse de moi.

Je repris un peu de distance, je n'avais aucune envie de me faire planter bêtement. S'il voulait m'avoir, il allait falloir qu'il s'approche de moi, ce qu'il fit, moulinant de son couteau dans l'air pour me faire peur. Son pas était incertain, ses gestes maladroit. Je crevais de bol : ce type était mort bourré. Un sourire se dessina sur mon visage alors que l'adrénaline montait dans mes veines.

-Allez, viens me voir, ducon...

Petite provocation qui suffit à faire charger l'épave au couteau. Je l'esquivai de justesse, ma veste en jeans amortissant la lame qui me frôla. Et tout en esquivant, je l'attrapai par le coude et la nuque et le projetai en avant dans le sens de sa course, lui faisant se fracasser le crâne dans le mur derrière moi.

Ça en faisait deux. Le premier était en train de se relever alors il fallait que j'agisse vite. C'est là que le troisième, celui qui tenait la fille, se décida à la lâcher pour s'occuper de moi. Et là, je croisai son regard que je ne voyais pas bien à cause de l'obscurité.

-Putain, mais t'es qui toi ?!

Puisqu'il le demandait, j'allais lui répondre, même si c'était un truc à double tranchant...

-Inspecteur Keller. Dégagez et foutez-lui la paix...

Soit ils prenaient peur parce que j'étais flic. Soit ils décidaient de me tuer pour la même foutue raison. Et pas sûr qu'à un contre trois, même s'ils étaient bourrés, je ferais le poids.

Ils se regardèrent comme s'ils délibéraient silencieusement. C'était l'histoire de quelques centièmes de secondes, mais ça me semblait long. Heureusement, à ce moment-là, j'eus droit à un nouveau coup de bol : une patrouille, pas loin, se mit en route pour une mission, feux bleus et bitonal plein tube, pour un truc qui n'avait probablement rien à voir avec notre histoire. Mais dans le cerveau de ces trois rebut de l'humanité, quelques connexions improbables se firent et mon grade plus le bruit provoqué par la voiture de patrouille leur suffit à avoir assez la trouille pour penser que je n'étais pas tout seul.

Il laissèrent là leur proie et prirent leurs jambes à leur cou. Je ne les quittai pas des yeux jusqu'à ce qu'ils aient tourné le coin de la rue. Et après, seulement, je m'approchai de la jeune femme qui était par terre. Je m'accroupis devant elle et lui tendis la main.

-Si tu n'es pas blessée, debout, faut pas rester là.

D'abord, il fallait qu'on sorte de cette zone obscure. Qu'on aille se foutre là où il y avait un peu d'éclairage public et peut-être un peu de gens de passage. Après, on verrait pour les banalité d'usage. Se mettre en sécurité d'abord.

A terre, et alors que mes yeux se faisaient à l'obscurité, gisait une jeune femme, latina peut-être, pas sûr, jeune, belle... Et peu vêtue. Un regard aux alentours me renseigna sur le fait qu'elle était habillée comme ça lors de l'agression et que ce n'était pas les agresseurs qui l'avaient déshabillée. Aucune trace de vêtements autour d'elle. Se balader comme ça dans South L.A. en pleine nuit était aussi risqué que d'être flic et de se balader sans arme au même endroit...

Je l'aidai à se relever.

-Allez, on bouge, gamine...

© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 13:53

April n'avait rien compris, d'abord il y avait eu la Jam session, un moment de pure plaisir musicale, cette sensation, entre elle et le batteur, tout dans le groove, ne faire qu'un avec la section rythmique, et porter les instruments soliste et harmonique, leurs donner une base solide pour construire le château... La mélodie, c’était le chant et la guitare, mais ce qui faisait bouger les popotin, c'était la basse et la batterie !

Puis une clope...

Et ensuite, le chaos ... la peur, le gout métallique dans la bouche, qui vous dis que vous allez crever, et qu'avant, vous allez vous faire baiser a mort, jusqu’à ce que votre corps entier hurle de douleur et de dégout, vous hurle de crever pour en finir.

Et alors que l'espoir était presque disparu, il y eu le soleil.

Elle n'avait pas compris au départ ce qu'il se passait, quelqu'un était venu , était ce un mec en plus qui voulait se joindre a eux ? Elle avait eu un haut le cœur a cette idée, puis elle avait vu qu'il avait mis le premier a terre, puis il c'était battu avec celui au couteau...

En le voyant reculer, elle avait gémie

Pitié, partez pas !!!

En croyant qu'il fuyait, mais il avait régler son compte a celui la aussi...

De la police ! Il était de la police !!!

Les agresseurs étaient partis, elle était restée au sol, sur ses fesses, les ascenseur émotionnels, la vie qui revenait, tout ça lui brouillait les idées au point qu'elle n'arrivait plus a penser, elle était comme une automate...

Puis il lui avait tendu la main, et elle avait essayer de se relever... Les jambes tremblante, sur ses talons hauts, et les larmes avaient commencer a couler, des larmes de soulagement, qui évacuaient la terreur, la tension, faisant couler son mascara...

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Make-up-sad-goodbye-cry-Favim.com-1676348

J'étais juste sortie fumer une clope ! *sanglot* J'ai pas compris... *sanglot* C'est pas ma faute ... *sanglot*

Elle disait ca parce que comme toute victime, elle se sentait responsable de son agression, alors que les agression ne sont la responsabilité que des agresseur, mais l’âme humaine est ainsi faite.

Elle le suivie hors de la ruelle, dans un axe plus éclairé, après avoir ramassée son sac a main a paillette qu'elle avait perdue dans la bataille... Et une fois a la lumière jaunie des lampadaire, elle se repris, et dis en ravalant petit a petit ses sanglots.

Merci ! Putain Merci ! Si vous aviez pas été la ...

Elle détourne le regard, visiblement rien que l'idée de ce qui allait lui arriver lui met une envie de vomir palpable, et lui retourne le cœur.

Je suis désolée de vous avoir mis dans cette situation... Vous auriez pu vous faire tuer... Moi c'est April... April Summers, et vous ?

Elle épousseta de la main la poussière et la crasse qui salissaient sa peau, accrochait a son popotin sur le sky, et réajusta ses vêtements, son bandeau notamment !
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 15:10


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Une fois les trois agresseurs partis, je m'étais approché de la jeune femme pour qu'on se tire de là. On s'était débarrassé de ceux-là, inutile d'attendre sagement qu'ils reviennent avec du renfort. Elle avait accepté la main que je lui tendais pour l'aider à se relever, ce qu'elle avait fait difficilement, tremblante de peur qu'elle était. Je la soutint jusqu'à ce que je sois sûr qu'elle n'allait pas retomber à terre.

Puis je la guidai en la soutenant vaguement, évitant un contact trop rapproché ou trop prononcé, juste assez pour qu'elle ne trébuche pas sur le premier obstacle venu. Elle venait de manquer de se faire violer et j'étais un homme, inutile de la mettre plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà. Même si on avait évité le pire, mais ça avait été tout juste.

Elle se mit à pleurer, et ça me rassura beaucoup. C'est un peu comme quand on se cogne : si on a mal direct, on aura pas mal longtemps. Par contre, si la douleur vient par après, ça peut-être une blessure beaucoup plus méchante. La jeune femme évacuait la pression et la peur accumulée d'un coup sur quelques minutes seulement. J'avais vu pas mal de victimes de toutes sortes et même si, au début, les pleurs de certaines me mettaient mal à l'aise, j'avais appris qu'il valait mieux ça qu'un silence renfermé.

Je continuai malgré tout à la faire avancer, à son rythme, sans forcer, mais je voulais arriver à une rue plus éclairée le plus vite possible. Et finalement, quand on fut de nouveau dans la lumière orange de l'éclairage public, dans une rue plus grande où passaient des voitures à intervalles réguliers, je soupirai, évacuant moi-même la pression que cette « intervention » avait provoqué chez moi.

La jeune femme, elle, continuait de pleurer tout en se justifiant. Maintenant que l'environnement était plus sécurisant, je lui fis face et la pris par les épaules, à bout de bras, calculant toujours pour que le contact soit suffisant pour la réconforter, sans exagérer.

-Hey ! Hey... C'est pas ta faute, gamine... C'est une bande de connards et ils sont partis. C'est fini.

Elle passa ensuite à des remerciements en détournant le regard. Pendant ce temps-là, j'enlevai ma veste en jeans. Le choc allait lui donner l'impression d'avoir froid et sa tenue allait sans aucun doute la mettre mal à l'aise dans cette rue où il avait du passage, elle avait d'ailleurs rajusté le vêtement qui lui permettait de cacher sa poitrine et dont je n'avais aucune idée de comment ça s'appelait. Je lui plaçai ma veste sur les épaules histoire qu'elle puisse se protéger de l'impression de froid et, éventuellement, des regards qu'elle pourrait imaginer sentir sur elle. Et enfin, je pu mettre un nom sur la petite bouille de latina que je voyais maintenant clairement grâce à l'éclairage public.

-C'est pas grave, April, ça non plus, c'est pas ta faute, ok ?

Je plaçai juste doucement une de mes mains à hauteur de son menton pour tourner son regard vers moi et qu'elle me regarde dans les yeux. Elle avait pleuré direct, c'était une bonne chose, maintenant, il ne fallait pas la laisser perdre la confiance qu'elle avait en elle et la laisser fuir les regards.

-Je m'appelle Jordan. T'étais sortie fumer une clope, c'est ça ?

La lâchant, je fouillai dans la poche de mon jeans et lui tendis mon paquet de clopes d'où j'avais en partie éjecté une cigarette afin de la lui présenter.

-Vas-y, personne t'interrompra, cette fois-ci.

Je lui souris. J'avais moi aussi l'intention d'en griller une, la traditionnelle clope d'après intervention. Quant à elle, elle pouvait reprendre là où elle avait laissé sa vie, juste avant que ça ne déconne. On efface et on recommence. Même si je savais très bien qu'on effaçait pas ce genre de truc, ça valait le coup d'essayer d'atténuer les choses.

© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 15:38

Elle avait accepté la veste de bon cœur, et se mit a trembler, de froid, mais surtout a cause de l'adrénaline, et des nerfs, qui se relâchaient d'un coup... Elle serra la veste contre elle et pris la cigarette, qu'il lui alluma gentiment... Prenant une grande taffe, et sourit d'un coup, elle était comme ça, elle avait tout le temps le sourrire, même quand elle était triste, c'était sa manière de faire face, l'humour, la dérision.

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Tumblr_ms5e5aCmAg1r3uq4co1_r1_500

N’empêche... Tu leurs a mis une sacrée raclée a ces connards !!!

Et elle se mit a mimer un karaté très très approximatif, surtout perchée sur ses talons hauts, et étant donné que ses mains tremblaient toujours.

Elle rit cette fois plus fort, ressemblant a un panda a cause de son mascara qui avait couler.

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] 90576-Melanie-Iglesias-NO-gif-NOPE-s-QpDC

T'es vraiment flic ou t'es un genre de Batman ? Parce que d'habitude , les flics, ils sortent pas tout seul, et ils tirent avant de poser de questions, lorsqu'on les menace avec un couteau... Et toi t'a ni coéquipier, et tu t'es battu a mains nues...

Elle commence a arrêter de trembler et cri, a l'adresse de ses agresseurs, comme s'ils pouvaient l'entendre.

Vous faisiez moins les malins face a lui bande de bâtards !!!

Ça fait tourner la tête a des passants dans votre direction, avant que l’indifférence générale reprenne le dessus.

Écoute... Je sais pas comment je me sent, mais un truc qui est sur, c'est que j'ai pas envie de rester seule, j'ai pas envie d'aller me coucher, et j'ai pas envie de laisser ces trous du cul me gâcher ma soirée... Alors, bah si t'a rien a faire, on peux aller se saouler pour oublier et dire a tout le monde que t'es un héros ! Ou aller danser quelques part et prendre de l'exta... a merde, t'es flic ! J'ai rien dis !!!

Elle prend un air innocent

J'ai fait de bon pourboires cette semaine, franchement, ça te dis pas ? On fini la nuit comme si t'avais encore 20 ans, et je te fais un brunch demain matin !!!

Te provocant en te traitant gentiment de vieux schnock !

Allez dis oui !!!! J'ai jamais trainée avec un flic, et ce soir, je peux pas être plus en sécurité que si je reste avec toi !!!

Elle se dandine en sautillant, cette fille est solaire, elle regarde le monde avec des yeux un peu naïfs, mais bienveillant, même lorsqu'elle manque de se faire trucider, elle n'en veux pas a la terre entière, et soigne ses plaies a grand coup de bon moments, ne voulant garder que le meilleur de ce que la vie a a lui offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 11 Déc - 17:40


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Une fois plus à l'aise sous ma veste et sa cigarette allumée, la jeune femme avait retrouvé le sourire et même plus. J'avais été surpris. J'avais déjà vu des gens passer du rire aux larmes, mais aussi vite, jamais. Enfin, pas dans une situation normale. En temps de guerre, c'était différent et aucunement comparable. Bien que ce qu'April venait de vivre n'était quand même pas rien non plus. Je restai interdit quelques secondes, juste le temps de voir si elle allait passer carrément à l'hystérie ou si elle allait se stabiliser, ce qu'elle fit. Et je finis par sourire.

Elle avait de la ressource. Elle allait s'en sortir et n'allait pas resté bloqué sur cette agression. Ce n'était pas plus mal. Bien d'autres, hommes comme femmes, n'auraient pas eu cette force de caractère. Fallait dire que je ne savais rien de la jeune femme et peut-être qu'elle en avait vu d'autres, dans sa vie.

Bref, April avait choisi de répondre à la peur par l'humour et de ne pas se laisser abattre et c'était bien. Avec son mascara qui avait couler et son grand sourire, on aurait dit que c'était un maquillage fait exprès pour être marrant. Ma clope en bouche, je fourrai mes mains dans mes poches, la regardant imiter quelque chose qui ressemblait à du kung-fu où je savais pas quoi. Et je continuais à rigoler avec elle.

-Je ressemblais vraiment à ça ?

Tant qu'à faire, je la suivais dans la dérision. Je voyais bien qu'elle tremblait encore un peu, signe qu'elle n'était pas tout à faire remise, mais ce n'était, à mon avis, qu'une question de minutes.

Elle me demanda, me regardant avec ses grands yeux sombre et pleins d'une forme d'innocence, qi j'étais un flic ou Batman.

-Juste un flic pas en service qui arrive pas à dormir. Je marchais pour trouver le sommeil et je suis arrivé jusqu'ici...

J'étais pas si sûr que c'était le flic qui arrivait pas à dormir... C'était plutôt l'ancien militaire qui y arrivait pas. Je désignai vaguement du pouce une direction dans mon dos...

-Je viens de l'Eastside en fait...

Je rigolai carrément quand elle se mit à crier à l'attention de ses agresseurs. Ils étaient partis et ne devaient pas l'entendre, mais ça devait peut-être avoir un bien fait thérapeutique de faire ça. J'en savais rien, j'étais pas vraiment psy...

Après ça, elle se mit à parler frénétiquement. Ouais. Fallait s'en douter. Elle voulait pas rester toute seule, maintenant. Mais jeune comme elle était, elle n'était pas assez sage pour rentrer chez elle se coucher. Et j'allais essayer d'en placer une, essayant de lui expliquer que ce serait peut-être mieux de rentrer chacun chez soi, mais chaque fois, elle enchaînait, comme si elle sentait que j'allais essayer de fuir.

Sans compter le fait que je n'étais pas si sûr de vouloir l'abandonner là... Je soufflai la fumée de ma clope, la reprenant entre mes doigts. Et j'avais pas pu m'empêcher de rigoler quand elle avait insinué que j'étais qu'un vieux... Ouais ben... Il allait falloir que je commence à me faire à cette idée... L'armée et le Vietnâm avaient grillé pas mal ma santé et mon visage était déjà fort marqué pour mes 35 ans...

-Ok, ok... Deal... Je reste avec toi... On oublie ecsta, on dira que j'ai rien entendu, et la danse, je suis pas fan. Mais c'est moi qui t'offre un verre, gamine, ça te va ?

Elle avait de la chance que j'étais en repos le lendemain, sinon, ça allait pas être possible. Je tirai sur ma clope.

-Tu choisis le bar. Mais hurle moins fort...

Je ne savais pas si elle était bourrée ou quoi... Mais en la regardant de plus près...

-On s'est pas déjà vus quelque part ? D'où tu viens ?

Et je sais pas pourquoi, j'avais l'impression que ça avait rapport avec Duncan ? Ou avec la musique ? Et avec l'école ? C'était quoi ce brainstorming bordélique ? On était en pleine nuit et j'étais crevé alors ça devenait un peu difficile...


© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeSam 12 Déc - 14:50

April rit, elle allait mieux, quand son visage s'illumina, elle se dandinait en faisant de grand gestes

Putain !!! T'es sérieux ??? Mais en fait c'est le destin ou un truc comme ça !!! Il y avait combien de chance pour que tu dorme pas, vienne pile ici, au moment ou j'en avait besoin !!! Il doit y avoir un être supérieur qui s'est dis...

Elle prend une grosse voix comme elle peux

Jordan a besoin de se bourrer la gueule avec April !!! Que ma volonté soit faite !!! Accessoirement, il devra se battre a un contre trois...

Elle sourit.

On peux aller ou tu veux, toute façon, je suis venue en taxi et c'est toi qui conduit alors je te laisse choisir ! Surtout que moi, la plupart du temps, je me rappel pas si les bars ou j'étais sont bien ou pas, car je sors toujours trop bourrée...C'est l'avantage d'être un fille, on t'offre plein de verre, mais le désavantage d'être une fille, c'est que tu tiens moins bien l'alcool !

Elle refléchis

Alors je crois pas te connaitre... Mais tu m'a peut être vu sur scène, je suis bassiste, je jouais dans un groupe qui c'était fait un petit nom... sur scène, je fait comme Angus Young, je viens en tenu d'écolière ! En général ca marque les esprits

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Melaniegif39_zpsb5244905

Elle rougit un peu en détournant le regard.

Sinon, si tu va dans ce genre de bar, je fait de la pole dance, en petite tenue,  3 soirs par semaines, ca me laisse du temps pour la musique, et ça paye plutôt bien...

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] FlO4Q

Ou peut être les deux... Si tu es aussi insomniaque que tu en a l'air... Tu dois passer beaucoup de temps dehors !
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeSam 12 Déc - 17:48


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


C'était un véritable don que la jeune April avait... Ou alors, c'était un taux d'alcool élevé. En tout cas, elle savait comment tourner la page, ce qui était pas plus mal. Une fois la peur évacuée, c'est les mots qui s'évacuèrent. Et j'étais toujours impressionné du nombre de mots que certaines personnes étaient capables de sortir à la minute. Surtout pour ne pas dire grand chose... J'en connaissais un autre comme ça, quand il s'y mettait, Conrad était pas mal dans le genre.

Alors je me contentais de rigoler, incapable d'en placer une vu qu'elle n'arrêtait pas et de toute façon ne trouvant pas vraiment quoi ajouter à ça... Je faisais plus attention à voir si elle prenait de temps en temps une petite inspiration qu'à ce qu'elle disait vraiment. Histoire qu'elle ne tombe pas dans les pommes, avec ça. Mais bon, elle était marrante, alors je la laissais causer...

Quand elle pris une inspiration, j'en profitai pour dire deux ou trois mots...

-Ben il a un drôle d'humour ton être supérieur...

Parce que j'aurais quand même bien voulu dormir, de temps en temps...

J'avais accepté d'aller boire un verre avec elle. Un peu d'alcool ne me ferait pas de mal. De toute façon, y avait pas d'avance d'aller dormir maintenant. Avec la montée d'adrénaline que l'homme au couteau avait provoqué en moi, j'allais pas arrêter de me retourner dans mon lit jusqu'à ce que le soleil se lève, alors...

-Et le désavantage d'être un fille, c'est qu'il y a des connards qui t'offre des verres avec une idée à la con derrière la tête... Pas que si t'es une fille, d'ailleurs.

Le Vietnam m'avait rendu paranoïaque, bien que je m'étais vachement calmé par rapport à la première année qui avait suivi mon retour de mission où c'était carrément pathologique. Et mon job de flic n'avait pas aidé à arranger les choses, bien que ça ne les ait pas empirées non plus...

Elle me laissa le choix du bar... Je me retournai un peu vers la gauche et vers la droite pour regarder autour de nous...

-South L.A. n'est pas vraiment l'endroit que je connais le mieux... Ni celui que je préfère.

Je tirai sur ma clope avant de jeter le mégot qu'il en restait...

-Et ma bagnole est restée chez moi, dans l'Eastside... J'ai marché jusqu'ici...

Et rien que de penser aux kilomètres à faire pour rentrer chez moi, je me demandais vraiment à quoi j'avais pu penser en marchant pour aller si loin sans m'en rendre compte. J'aurais qu'à faire comme elle pour rentrer, prendre un taxi... Ce qui me laissait libre de passer le reste de la nuit avec la jeune femme. Histoire d'être sûr qu'elle passe une bonne fin de nuit, sans encombre...

Je lui souris, la regardant à nouveau.

-Je connais mieux l'Eastside et Downtown...

Normal, c'était notre zone de patrouille, je connaissais donc ces rues par cœur. Je haussai les épaules.

-On à qu'à avancer. Ça à l'air d'être un boulevard assez animé ici, on pourrait trouver quelque chose...

Je lui fis signe de la tête dans la direction que je voulais prendre. Autant bouger. Ça allait lui permettre de se réchauffer et moi, de faire redescendre mon rythme cardiaque. Et on se mit à marcher. J'étais sûr qu'on aurait pas loin à aller avant de trouver un endroit où se désaltérer.

En attendant, je lui fis part de mon impression de l'avoir déjà vue quelque part. Selon elle, il y avait deux solutions. Dans les deux cas, je l'aurais vue sur scène, mais pas le même type de scène. Elle avait rougit et détourner le regard en avouant son second métier. Je lui tapais amicalement sur l'épaule, comme j'aurais pu le faire avec n'importe quel gars...

-Faut pas être gênée, on s'en sort comme on peut, y a pas de honte...

Les gens qui essayaient de s'en sortir, je les respectais. Et il n'y avait rien d'illégal dans ce que faisait la jeune femme.

Je repris une clope et l'allumai, réfléchissant. Ouais. Tilt !

Ouais ! T'es la bassiste de The Fox ! C'est ça ?

Un peu plus loin devant nous, il y avait un petit bar qui avait l'air sympa et moins malfamé que les autres, d'après la population qui en entrait et en sortait. On allait essayer celui-là.

© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeDim 13 Déc - 20:19

April était effectivement un peu alcoolisée maintenant qu'elle redevenait "normal", ca se voyait un peu, parce qu'elle parlait un peu fort, et surtout, qu'elle parlait tout le temps ! Pour ce qui était de s'en remettre, elle était comme ca, toujours forte, toujours pleine de feu, d’énergie, et parfois elle craquait, elle pleurait, elle se sentait perdue, evacuant tous ses doutes, ses peines et ses peurs, et elle repartait, lorsqu'elle avait toucher le fond, ca la prenait, environs 2/3 jours par mois, ou elle était incapable de se battre, elle rechargeait ses batterie, et elle retournait se jeter dans le monde comme dans un pogo, comme si rien ne pouvait lui arriver, comme si elle allait s'y fondre, ou y mourir.

Elle rendit sa veste a Jordan en entrant dans le bar, a cause de la chaleurs , avec un merci, un peu couvert par la musique. Elle dansait en marchant, tout en se dirigeant vers le bar

OUiiii !!! C'est ca !!! j’étais la bassiste des Fox avant que notre connard de chanteur se fasse voler la moitiés de notre matos par les dealer a qui il devait de la thune, et qu'il aille en cure de désintox... Je te jure, je l'aurais tué de mes mains si j'avais pas eu peur de le tuer tellement c'est devenue une épave ! Et pourtant, je fais la moitié de sa taille...

Elle ne passait pas inaperçue, sa tenue, sa démarche, elle savait bouger, elle savait être jolie, la séduction, sur scène, avec une basse, ou en sous vêtement, c'était son quotidiens, mais elle se pendait littéralement au bras de Jordan.

Pour elle, c'était un héros. Et il avait l'aur trop normal , il passait trop inaperçue, alors qu'elle le voyait comme son sauveur ce soir. Elle le rendait donc spéciale a sa façon, en ayant une des plus jolies (soyons modeste) fille du bar, pendu a son bras ostensiblement, et ignorant tout aussi ostensiblement les autres types, alors qu'ils traversent le foule pour aller au bar. Elle voulait que tout le monde se dise "ouah, comment il doit être trop géniale pour la mettre dans un état pareil !"

Elle se hissa sur la pointe des pied et cria pour être entendue par dessus la musique.

Moi je prendrais un Mojito steuplais !!!!

Elle se dandina et sourit a Jordan

Et toi tu veux quoi ???

Elle l'aimait bien, ça se voyait, peut être parce qu'il avait quelque chose de casser dans les yeux, et qu'il lui avait éviter d'avoir cette même déchirure a l’âme. Ce qu'il avait fait pour elle, c'était la sauver, et elle avait envie de le sauver aussi, elle ne savait pas de quoi, ni comment, mais elle lui devait bien ça, et elle voulait lui rendre un peu son sommeil perdu, ou au moins faire rentrer de la lumière dans ces grands yeux qui semblaient en avoir vu plus que ce qu'ils auraient voulu.

On va le boire a une table un peu tranquille, j'aimerais bien que tu me raconte des trucs sur toi, y'a que moi qui parle, parle et reparle encore ! Je dois te saouler a force !!!
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeLun 14 Déc - 10:52


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Alors qu'on entrait dans le bar, je sus que j'avais tapé dans le mille. April avait bien fait partie du groupe The Fox dont elle m'apprenait qu'il n'existait plus à cause de la toxicomanie du chanteur.

-Merde... C'est con, c'était un groupe qui passait pas inaperçu...

C'était un peu le problème : j'aurais voulu suivre certains petits groupes de L.A., les voir grandir et progresser, parce que j'adorais la musique d'abord et puis parce que je connaissais certains des musiciens pour avoir du les recadrer. Je leur disais alors de se concentrer sur leur groupe et leur musique plutôt que de passer leur temps à faire des conneries. J'avais pas été le dernier à faire des couillonnades quand j'étais plus jeune, mais je n'avais pas de talent dans lequel passer mon énergie. La seule chose qui m'avait fait grandir, c'était de devoir élever mes frères avec ma mère. Et là, il avait fallut que j'active.

Je ne pus m'empêcher de rigoler, en reprenant ma veste et en la remettant, quand elle dit qu'elle l'aurait démonté, son chanteur, si elle avait pu...

-Ouais, j'imagine...

Elle devait avoir eu la haine d'avoir perdu son groupe aussi bêtement alors qu'ils commençaient à se faire connaître à L.A.

Je remarquai alors que certains regards se posaient sur nous. J'avais toujours les mains dans les poches alors qu'on se dirigeait vers le comptoir, mais la jeune April était pendue à mon coude et à nous deux, on faisait un couple assez atypique. Une belle et jeune femme accompagnant un gars d'au moins dix ans de plus qu'elle, si pas plus, au visage ravagé et qui avait juste l'air de pas avoir roupillé depuis une semaine... Comment une fille comme elle pouvait se retrouver avec un gars comme moi ? C'était une bonne question. Je l'avais débarrassée de ses agresseurs, ok, mais j'avais surtout eu un bol énorme pour le coup.

Une fois au comptoir, elle commanda un mojito et puis tourna ses grands yeux de biche vers moi pour me demander ce que je voulais. Je regardai, moi, le barman et commandai une bière tout en fouillant dans la poche arrière de mon jeans. J'en sortis une poignée de dollars et les posai sur le comptoir, ils disparurent aussitôt dans l'énorme paluche du barman. Une fois qu'on eu nos boissons en main, April proposa d'aller s'asseoir à l'écart.

Je hochai la tête, ce n'était pas pour me déplaire. J'étais fatigué et pas hyper à l'aise dans ce quartier et le bruit ambiant était tout sauf ce qu'il me fallait. Dans l'état dans lequel j'étais maintenant, je réagissait au moindre éclat de voix un peu fort, me tournant dans ces directions pour être sûr de contrôler mon environnement.

Je désignai une table en retrait, plongée un peu dans l'ombre, ce qui n'était pas plus mal. Les lumières commençaient à me faire mal aux yeux. Je posai ma bière sur ladite table et mon cul sur la chaise... Puis, je bus un coup, me mettant à jouer avec un sous-verre en carton que je faisais tourner sur lui-même.

-Y a rien de vraiment beau à raconter... Mais je m'en suis sortis, pas comme d'autres... Je suis un vétéran du Vietnam, tu vois...

La fatigue m'aidait à parler, mais surtout, je me rappelais de toutes ces fois où Conrad m'avait dit que la meilleur chose à faire pour pouvoir dormir, vu qu'il était dans le même cas que moi, c'était d'en parler pour évacuer, même si j'aimais pas ça. Je fouillai autour du col de mon t-shirt et attrapai la chaîne d'argent qui courait autour de mon cou et je sortis mes plaques d'identifications que j'avais toujours sur moi.

-Je me suis recyclé dans la police avec un ami de ma section. Et je travaille pour aider mon frère qui fait partie d'un groupe Punk, BleedingHeart...

Je relevai mes yeux bleu-vert sur la jeune femme.

-L.A. People en a parlé y a pas longtemps parce qu'ils se sont fait embarqué pendant un concert contestataire illégal...


© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeMar 15 Déc - 12:08

April l'écoute pendant qu'il raconte son histoire, ses yeux se remplissent d'une expression de compassion , elle a 4 grand frères, dont 3 ont été appelés, le 4 eme y a échappé... Elle les revoit a leur retour... Eux ce sont réfugiés dans la religions... Ils sont violent, intolérants, cons, mais c'est pour se raccrocher a quelque chose... Et les vétérans sont tous abimés... Elle en a fréquentée assez pour le savoir.

Effectivement, je comprend mieux pourquoi tu ne dors pas... Les horreurs de la guerre... Déjà que flic, ça fait voir des choses pas très jolies, mais si en plus tu traine ca au départ... C'est normal que tu ai du mal a trouver de la lumière en toi, après avoir du avaler autant de noirceur... Je dis pas ça parce que je prétend te connaitre , je ne connais rien de tout ca, mais j'ai 3 grands frères qui ont fait le viet nam aussi... Et ils en portent la marque...

Elle sirote son verre, assez vite pour que ça lui monte un peu a la tête.

Tu vis tout seul ? Je veux dire... T'a une copine ? Des fois , c'est bien d'avoir quelqu'un d'extérieure, qui vit d'autre chose, pour te rappeler que le monde dans lequel tu évolue, n'est pas le monde dans son ensemble... Qu'il y a autre chose... Des choses futiles, la musique, des fêtes, des anniversaires, des enfants heureux... Toi les gens ne t’appellent que lorsqu'ils sont en danger... Tu voit pas exemple... Quand on racontera cette soirée, toi tu pensera "encore des enculés qui ont voulu violer un fille", et moi je penserais "Il y a encore a L.A. des gens prêts a se battre a un contre 3, désarmés, pour sauver une inconnue"... Je sais pas si tu t'en rend compte, mais tu a mis de la lumière en moi en faisant ça, et ça tu ne le voit pas, car tu en es la source, même si je te sent plein d'obscurité...

Elle viens se placer derrière toi, et ... Te fais un gros câlin, passant ses bras autour de ta taille, en posant sa tête sur ton dos. Elle ne savait pas quoi faire, et elle commençait a être pompette, et elle l'avait vu comme un grand enfants triste pendant un instant. C'était venu spontanément, d'autant qu'elle était plutôt a l'aise avec les gens. Ca n'était pas sensuelle du tout, c'était le genre de câlin qu'on fait pour essayer d’absorber un peu du fardeau de la personne, même si ca ne marche jamais, elle se sentis un peu stupide l'instant d’après, mais resta comme ca, elle se dis "au pire, ca le fera rire !"


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Tumblr_ltwmf2Oi5u1qen75u
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeMar 15 Déc - 18:08


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Elle avait écouté le peu que j'avais à dire. Enfin, le résumé que j'en avait fait. J'aurais pu parler d'un tas de trucs, mais je préférais garder pour moi les tripes de Roger Stone, le sang de Roxxy et la fatigue qui ne me quittait plus sans que je puisse me soigner par un sommeil réparateur. Elle était jeune, elle était enjouée et je préférais profiter de sa bonne humeur et de son innocence plutôt que de m'obstiner à essayer d'assombrir sa vision des choses et du monde. Et pourtant, Dieu savait que je savais très bien faire ça...

Mais je n'étais pas sûr d'avoir raison pour autant. J'avais tendance à ressentir beaucoup de choses comme hostiles, j'avais tendance à vouloir surprotéger les autres... Et dans tout ça, je ne me laissais plus vraiment de place pour vivre.

Cette soirée était déjà, si je m'écoutais, une erreur. Pas le fait d'être sortit pour marcher et essayer de m'endormir, non. Ce qui était une erreur, pour une partie de moi, c'était de traîner ici avec la jeune femme. Ça ne faisait pas partie de mon planning personnel... Parler de moi non plus d'ailleurs.

Et pourtant, je l'avais fait, sirotant maintenant ma bière en me demandant si j'avais bien fait ou non et ce que je foutais encore là.

C'était à son tour de parler et, lui rendant la politesse, je l'écoutais comme elle m'avait écouter. Elle m'annonça avoir eu trois frère qui étaient partis au Vietnam. Summers... C'était probable que je les ait croisés, c'était un nom courant... Elle m'évita de poser la question qui me vint directement à l'esprit. « Est-ce qu'ils étaient revenus ? Est-ce qu'ils avaient retrouvé leur petite sœur ou est-ce qu'ils étaient restés la face dans la boue comme Roger Stone ? ». Ils en portaient la marque... Ils étaient donc revenus, tous les trois. Je souris...

-Beaucoup de frères d'armes ne s'en sont pas sortis. Tes frères font partie des plus « chanceux », comme moi... Ils sont probablement partis avec pour seule idée en tête de te protéger, toi, votre famille, leur pays... Et le Vietnam n'a été que désillusions.

Je portai à nouveau mon verre à ma bouche, mais avant de boire, je continuai.

-Beaucoup meurent encore chaque jour ici, aux USA, abandonnés par ceux-là même qui les ont envoyé à la mort.

Certains se suicidaient, n'en pouvant plus des flashbacks. D'autres n'avaient plus rien, ayant tout perdu après avoir laissé leur sens de la réalité dans la chaleur humide de la jungle et finissaient par crever de froids dans les rues de grandes villes comme New-York... Enfin, certains respiraient encore, mais leur esprit était absent depuis longtemps.

Et est-ce que le gouvernement faisait quelque chose pour ses vétérans ? Non. Parce qu'on avait perdu. Je pris une longue gorgée de bière, pensif... Ce que je pensais, c'était Duncan qui le criait haut et fort. Moi, j'étais trop bouffé par le système, lui vouant une loyauté désabusée.

Elle me posa une autre question, si je vivais tout seul. Mais je n'eus pas le temps de répondre qu'elle justifiait déjà sa question. Je posai mon verre, la regardant dans les yeux. Et admirant cette lumière qu'elle avait dans les yeux tout en parlant. Ça pouvait passer pour une grande naïveté. Mais je n'avais pas envie, pour une fois, de voir ça comme ça. Je voulais le voir comme une force. Parce que merde, elle venait de manquer de se faire violer et pourtant, elle n'était pas, à l'instant où on parlait, emplie de haine à l'égard de ses agresseurs. Non. Elle ne leur accordait même pas d'importance, n'en accordant qu'à mon action désintéressée de lui venir en aide...

Elle parlait en métaphores d'ombre et de lumière, ce qui demandait une certaine intelligence, une certaine forme de maturité et surtout, un esprit artistique. Et elle avait raison, en plus, quant à la vision qu'on aurait des choses, même dans quelques jours. La haine qu'elle n'avait pas pour ces trois types, moi, je la portais déjà. Contre eux et tous leurs semblables...

Elle se leva et je me demandai pendant deux secondes où elle pouvait bien aller comme ça. Et c'est derrière moi qu'elle vint se placer, un bras doucement passé autour de mon cou, réconfortant. Je souris, me rendant compte au même moment que c'était exactement ce dont j'avais besoin. Et ma main qui ne faisait pas tourner mon verre sur lui-même vint se placer sur le bras chaud de la jeune femme. Je n'avais que des frères et je connaissais le contact fraternel qu'on pouvait avoir, Duncan n'en était pas avare quand il voulait. Mais je n'avais pas de sœur. Cependant, April me donnait un aperçu de ce qu'une petit sœur aurait pu m'offrir si j'en avais eu une.

Posant ma joue un peu contre son bras, oubliant toute l'animation autour de nous, je soupirai.

-J'aimerais bien voir les choses à travers tes yeux. Juste une journée ou même un quart d'heure, juste pour voir ce que ça fait...

Je repris mon verre et le vidai d'une traite, puis le reposai, invitant ensuite la jeune April à prendre place à côté de moi plutôt qu'en face comme initialement, pour garder le contact physique sans pour autant paraître aussi affectueux.

Une fois qu'elle fut installée, je répondis enfin à sa question.

-Je ne vis pas tout seul. Je vis avec mon petit frère et son groupe... Mais je n'ai pas de petite amie. J'en avais une, il n'y a encore quelques mois... Elle était la chanteuse de BleedingHearts.

J'eus un rictus trahissant mon impuissance et hochai les épaules.

-Je peux aider une fille qui se fait attaquer par trois pauvres types... mais je ne peux pas sauver une fille d'elle-même...

On pouvait sentir de la tristesse dans ma voix, mais dans laquelle on pouvait sentir que j'avais fait mon deuil convenablement, que je ne culpabilisais pas. J'étais plutôt fataliste concernant le suicide de Roxxy.

Je choppai un serveur du regard et levai mon verre vide pour lui signaler que je reprendrais une bière. Il hocha la tête pour me signaler qu'il avait bien compris et s'en alla à sa besogne. April, elle, n'en était pas encore à la moitié de son cocktail. Je souris, espérant, en lui retournant sa question, passer à un chapitre plus léger...

-Et toi ? Toute seule ?

© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeMer 16 Déc - 10:12

Je venais m'assoir a coté de lui , je pouvais presque voir le poids qu'il avait sur les épaules, qui lui appuyait dessus, sans jamais le faire céder, mais qui n'en était pas moi un fardeau.

Ils pensaient aller combattre les affreux communistes, sauver le monde libre... Et en fait, ils sont aller combattre de pauvres gens, c'est ça qui les a brisés. L’ennemi n'est pas un humain a la télévision... Mais quand on le rencontre, qu'on lui parle... Bref, c'est ce que j'ai cru comprendre de leurs récits...

Je posais ma tête sur son épaule, son contacte me faisait du bien, c'était une présence rassurante, et j'espérais que ça lui en ferais aussi. On pouvais tout soigner avec de la chaleurs humaine et un peu de douceur, enfin, c'est ce que j’espérais.

Tu sais, si ça se trouve, c'est moi qui me trompe, et je suis juste une petite conne qui fait un déni de réalité... Mais je m'en fout. J'ai pas envie de voir le monde autrement. Et tant pis si c'est sur basé sur rien, ça rend tout ça beaucoup plus vivable...

Il me parla de son Ex, j'en avais entendu parlée... Elle était morte, un suicide je crois, mais j'avais un doute, aussi je ne voulais pas trop continuer dans cette voie, ne voulant pas le déprimer...

Alors moi je vis seule, j'ai passée ma vie encadrée par mes parents, mes frères, les cousins... J'ai l'impression de sortir de prison après une vie de réclusion... Ma famille est très traditionaliste... L'armée, la religion, le patriarcat... Franchement, je suis libre depuis un an, et j'adore ca ! Du coup, Je vis seule, et je suis seule en étant très entourée !

Je comme une gamine, rougissant légèrement, ma morale chrétienne très ancrée en moi m'y oblige, malgré le fait que j'agisse en opposition a elle.

J'ai des amis, des amants, et jusqu’à peu j'avais un groupe... Mais ça va repartir pour la musique, je m'en fait pas ! Enfin voila, je m'engage pas. Je me donne a ceux a qui j'ai envie, mais je n'appartiens a personne a par moi même, et ils ne m'appartiennent pas. Peut être plus tard, mais la... J'ai pas envie d'avoir a rendre des comptes a qui que ce soit tu comprend ? Et je ne veux surtout blesser personne... Donc je papillonne, je fais des expérience, ça m'inspire des morceaux... Les rencontres, ces gens me racontent leur histoire, leur vie... J'ai l'impression d'être boulimique de contacte humain après toute une vie coupée des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeDim 20 Déc - 16:51


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


-Tu as bien compris...

Elle avait écouté ses frères, il n'y avait aucun doute. La plupart des civils nous avaient soutenus et continuaient à nous soutenir comme ils le pouvaient. Après tout, quelle famille aux USA n'avait pas payé son tribu à ce foutu Vietnâm... Ou plutôt, au gouvernement américain. Mais de la part d'une fille aussi jeune, c'était un discours bien rare à entendre. Preuve encore une fois, qu'elle n'avait pas un petit pois dans le crâne...

Et puis, elle avait une certaine capacité à réconforter. C'était très tactile, ce qui me mettait un peu mal à l'aise parce que je n'en avais pas ou plus vraiment l'habitude. Pourtant, c'était ce que mon corps réclamait... Et ce que mon cerveau lui refusait.Même si je n'avais fait aucun mouvement pour la repousser. Et quand elle se tut à nouveau brièvement, elle posa sa tête sur mon épaule. Toujours un contact physique, mais plus acceptable et moins envahissant que de l'avoir postée derrière moi, un bras autour de mon cou. Un bon deal entre mon ressentis physique et mon esprit.

Elle recommença à parler alors que je me concentrait sur le poids léger de sa tête sur mon épaule et sur la légère odeur de parfum qu'elle dégageait, me rendant compte que j'avais déjà complètement oublié l'odeur de Roxxy... J'étais incapable de me débarrasser du souvenir d'elle allongée dans la baignoire, mais j'avais déjà oublié son odeur... Le mauvais restait gravé, et le bon s'effaçait, comme d'habitude...

Je soupirai à cette pensée... Et j'avais zappé une partie du discours de la jeune femme. Mon esprit n'avait émergé que quand elle avait commencé à répondre à ma question en affirmant qu'elle était seule, qu'elle voulait s'amuser, se venger de l'isolement dans lequel l'avait bloquée son éducation avant ça... La poussant à vivre une vie dangereuse de papillon butinant de fleur en fleur...

-Mais les papillons ne survivent pas longtemps...

Je souris, tout en restant sceptique. Je comprenais le pourquoi du comment elle avait choisi de vivre cette vie. Mais ayant choisi un mode de vie totalement opposé moi-même, je n'arrivais pas à adhérer à l'idée. J'étais trop méfiant, trop « parano »...

-Je comprends, ouais. J'ai choisi de vivre à l'inverse de toi... Ou plutôt, complètement différemment...

Le serveur déposa mon nouveau verre de bière devant moi et je lui glissai un dollar que je sortis de la poche de mon jeans.

-L'inverse, ce serait une vie rangée, avec une femme et des gosses...

Je haussai les épaules...

-J'ai choisi... Non... J'ai besoin, contrairement à toi, d'un monde hiérarchise, d'avoir des repères. Je veux savoir où est mal place. Au boulot, c'est facile. A l'armée, c'était facile... En dehors, faut que je hiérarchise moi-même... Et tous les critères sont bon à prendre, même les plus borderlines...

Je bus une gorgée de bière avant de reposer mon verre et, fatigué, je posai sans m'en rendre compte ma tête contre celle d'April.

Ouais... j'étais pas raciste, j'étais pas encore un vieux grincheux qui pense qu'il n'y a rien à tirer de la jeune génération... Mais... Mais... Voilà quoi. A défaut d'autre chose, ces repères pouvaient toujours servir quand j'étais perdu... Ou en colère, sans savoir sur qui la déverser... C'était pas grave, la société nous donnait bien quelques cibles prêtes à l'emploi, des boucs émissaires... Borderline...

Bien que des personnes comme Delfino ou April me prouvaient bien que tout ça, c'était des conneries. Le monde n'est pas fait pour les classements. Mais sans ces classements, comment savoir qui était qui ?

Et donc, je devais pas être forcément facile à vivre, entre ça, les cauchemars et les psychoses momentanées. Comme je ne voulais faire endurer ça à aucune femme (hormis Roxxy qui était aussi arrangée que je ne l'étais), et que je n'avais rien à offrir à un gosse si ce n'était mes propres peurs, je préférais rester tout seul. Et aider comme je pouvais les gens dans la mesure du possible, sans pour autant devoir garder contact avec eux. C'était à ça que servait le boulot.

Il en allait de même pour April. Elle avait de la conversation, elle était loin d'être aussi bête qu'on pourrait le croire en se fiant aux apparences, elle avait le contact facile... Mais une partie de moi espérait qu'après ce soir, on ne se reverrait jamais. Je l'avais aidée, elle était hors de danger... Et bientôt, j'allais rentrer dormir. L'histoire s'arrêterait là.

Je vidai la moitié de ma bière d'un coup avant de m'adresser à nouveau à April.

-Fait attention quand même. T'auras pas toujours droit à des coups de bol comme ce soir.


© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeVen 25 Déc - 22:56

Je le regardais m'expliquer ses angoisses, ses besoins d'ordre, l'esprit humain a besoin de rationaliser les horreurs du monde, sinon, c'est trop horrible.

J'hésitais, qui j'étais après tout pour lui dire qu'il avait tord, et puis finalement, je me lançais.

Je ne comprend pas trop ce que tu veux dire par "ta place". Ta place et ou tu a envie d'être... Il n'y a pas de grand plan, de destinée, d'endroit ou on est sensé être, ou de choses inéluctable... On ne choisi pas a notre place ce qu'on fait de nos vies... Nous faisons des choix tous les jours, y'a des trucs qui sont pas de notre ressort, mais on a aussi notre libre arbitre. Notre place c'est nulle part... y'a pa d'ordre, juste le chaos de millions de gens qui essaient de faire ce qu'ils peuvent pour aller de l'avant , se percutant les uns les autres au passage. Et même si un dieu existait, est ce que nous serions assez important pour avoir une place ? Chacun ? Nous ne somment rien, et pourtant nous somme un miracle. Nous somme des être vivant capable d'aimer passionnément, de risquer le peu que nous avons, notre propre vie, alors qu'elle ne tiens qu'a un fil, pour sauver une parfaite inconnue... Nous sommes a notre place lorsque nous profitons de ce miracle qu'est d'etre en vie, sur un caillou qui fonce a travers l'univers, alors que rien de tout ca n'est nécessaire a l'univers ! Nous sommes une anomalie. Une aberration. La Vie, l’existence, n'a aucun sens. Pas plus que le soleil, ou le temps n'a de sens. Nous sommes la c'est tout. Et la seule façon de donner un sens a nos vie, c'est de faire en sorte que lorsque nous n'auront plus de temps, lorsque la mort arrive, nous puissions dire : ma vie valait que je souffre, valait les épreuve que j'ai traverser. Tout cela valait le coup.

j’étais un peu saoul, et je me perdais un peu dans mes explications, mais j'espérais avoir été a peu prés compréhensible... J'étais rien qu'une gamine, mais j'y croyais... Et je ne voulais pas le voir s'éteindre, refroidir, comme un café laissé sur un coin de table, jusqu’à ce qu'il soit froid a l'intérieure.

Puis je répondis a sa remarque.

C'étais pas la chance, c’était toi. Toi et tes choix, toi et ton libre arbitre. Et moi, bah je me serais battue jusqu’à la mort, et c'est vrai que j'ai été imprudente... J'avais une petite lacrymogène dans mon sac a main, mais je n'ai pas eu le temps de la sortir... J'avais Jammer pendant des heure, j'étais tellement détendu que je croyais que tout L.A. partageait mon état de grâce. J'ai appris a ne pas etre aussi idiote ce soir, mais pas que, j'ai appris que t'étais quelqu'un de bien, et que je m'en foutais de savoir si tu était a ta place, tant que tu restait cette personne...

Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 417
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitimeSam 26 Déc - 12:18


Welcome To The Jungle...

ft. April Summers


Je sentais la jeune femme bouillonner à l'intérieur. Pas de colère, pas de peur, au contraire, elle était pleine de cette énergie positive décuplée par l'alcool. Alors que moi, je me sentais faiblir, la fatigue prenant le dessus. Et elle se mit à parler. M'exposant son point de vue. Je fronçai les sourcils, pas parce que je n'étais pas d'accord avec ce qu'elle disait, mais parce que c'était le prix de la concentration.

Je comprenais son point de vue, j'y voyais son grand optimisme. Et pourtant, probablement que nous n'avions aucun des deux raison et que la vérité se trouvait quelque part entre les deux. En plein milieu. Mais j'avais oublié comment vivre depuis longtemps. J'étais un combattant. Qu'est-ce que je ferais s'il ne fallait plus se battre ?

C'était peut-être con, mais c'était comme ça. J'étais pratiquement sûr qu'un monde en paix me laisserait totalement vide... En plus d'être au chômage. Parce que ouais, il fallait rester réaliste. Sans tous ces cons qu'il y avait dehors, je me retrouverais sans emploi.

Et dans un monde sans hiérarchisation, sans une frontière claire et nette entre le bien et le mal, qui sait de quel côté des barreaux je finirais par me retrouver.

Je n'étais pas fait pour l'optimisme, je n'étais pas fait pour la liberté. Qu'on m'en laisse un petit peu et je la bridais moi-même.

Quand elle fit une pause dans son discours, qui, fallait l'avouer, avait quelque chose de magnifique, je lui souris et perdis mon regard au fond de mon verre vide...

-Si tout n'es qu'une question de choix, alors disons que j'ai fait celui d'être au service des gens comme toi... De me battre pour laisser le champ libre à votre optimisme...

C'était pareil avec Duncan. Lui aussi avait la tête pleine de rêves de liberté et de solutions à tous les problèmes du monde... Je faisais tout pour qu'il ait de quoi vivre, un toit au dessus de sa tête et un endroit pour composer. Et pour diffuser le même discours que la jeune April... Sans être pour autant sûr d'y croire vraiment.

Toujours avec un sourire bienveillant sur le visage, je me levai. Fallait que j'y aille avant de m'écrouler là et j'avais encore des kilomètres à faire avant de rentrer à la maison.

Une fois debout, je me tournai vers la jeune femme... Elle disait que la sauver avait été un choix que j'avais fait. Non. Je savais, moi, que si j'avais suivi me première idée, j'aurais fait demi-tour, je serais rentré à la maison où je me serait laissé ronger par la culpabilité.

Je posai mes deux poings fermés sur la table et me penchai vers elle.

-Ce n'est pas un choix, en ce qui me concerne...

Je me penchai un peu plus et embrassai brièvement son front.

-J'ai été conditionné pour ça.

Je me redressai et, juste avant de me diriger vers la sortie...

-Fait attention à toi...

© Billy Lighter












JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]   Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to the Jungle ... [PV Jordan Keller/April Summers][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» Entrainement de Jordan Lambert
» Dans la jungle, terrible jungle...
» Equipement d'un 304, part 2 [Matt & Jordan]
» [Fiche d'île] Jaya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: Petites rues-