AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Trainweck |Howard |[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Trainweck |Howard |[Terminé]   Ven 19 Mai - 14:47

Trainweck ft. Howard Stone


Les lumières des projecteurs colorés montraient le chemin jusqu'à la piste de dance grâce à des cercle parfaitement rond On pouvait voir beaucoup de personne se serrer comme des sardines sur l'espace réservé aux danseurs, surtout quand le programmateur m'étais les nouveautés. Cependant,  ce n'était pas la qu'on pouvait voir Apolline. La jolie écossaise était plutôt du côté du comptoir, gagnant à un concours de celui qui boira le plus de shots avant de tomber. Elle avait déjà pas mal bu mais n'ayant rien prit d'autre que les  petits verre remplit d'alcool forts, elle était en forme, du moins, elle le pensait.

Elle avait prévenu Howard qu'elle sortait ce soir, elle lui avait même proposer de venir avec elle mais il avait refuser. Il n'était pas bien ce moment à cause de la mort d'Atticus et elle essayait tant bien que mal de lui rendre le sourire, elle lui faisait des caresses, était attentive à ses besoins, mais rien n'y faisait, il ne décrochait pas un sourire. Alors tant pis pour lui, il serait tout seul à l'appartement alors qu'elle s'amuserait.

Et c'était ce qu'elle faisait, elle s'amusait à boire ou à embrasser les premiers venus. Filles ou garçons, D'ailleurs, très vite elle eu son petit groupe d'admirateurs ce soir, composé des deux sexes, elle avait repéré une petite brune aux belles formes qui finirait très certainement par craquer pour elle. Après avoir bu un énième verre, elle s'était amusée à monter sur l'estrade, dans un coin de la salle, dansant dessus accompagner de filles qui l'a collaient.

Puis on lui tend un micro, on lui réclame une chanson, elle rigole un peu et se demande quoi chanter mais rapidement, elle remarque une tête qu'elle connaît, elle ne pensait pas le voir ici mais ça l'a fait sourire. Elle prend le micro et commence à chanter '' Eveytime you lie  même avec un fort taux d'alcool dans le sang, elle arrivait à chanter et à danser encore droit. Elle chanta toute la chanson cette fois ci. Qu'importe ce qu'Howard dirait à la fin, de toute façon, elle ne se souviendrai peut être même plus de cette soirée le lendemain vu son état.

Après la chanson, alors que son groupe de groupie applaudissait, elle avait éclater de rire et était venu embrassé a pleine bouche une des filles après être descendu de l'estrade
© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Sam 20 Mai - 16:26



Trainweck
ft. Apolline McLagan


J’étais déprimé… Atticus était mort et y’avais rien qui me faisait sourire. Pas même Apolline qui, pourtant, savait comment j’fonctionnais. Elle était partie, Apolline. Elle avait décidé d’sortir. Moi, j’avais dit que j’restais à la maison. J’avais pas envie d’bouger.

Et c’est là que j’étais, affalé dans le divan couché sur le ventre à r’garder la télévision. J’zappais plus que je regardais parce qu’en fait je ne prêtais pas vraiment attention aux émissions qui passaient devant mon regard. J’pensais à Apolline… Et une seule chose me venait en tête : qu’est-ce qu’elle était en train de faire ?

J’savais pas… Mais mon petit doigt m’disait qu’elle devait bien s’marrer… Pendant que moi j’m’ennuyais à mourir.

J’fis la moue. J’aurais préféré qu’Apolline reste ici pour la soirée.  Qu’on la passe à deux à r’garder un film. Pourquoi ? P’tètre parce que, depuis qu’j’avais appris la nouvelle pour Atticus, j’avais pas envie d’être seul.

Et l’ennui gagna. Tout comme l’irrésistible envie de pouvoir dire à Apolline que, moi aussi, j’m’étais bien amusé dans un bar, finalement. Sans elle.

J’abandonnais la télé que j’pris même pas le temps d’éteindre. Et j’fonçais au Dizzy Warhol. J’aimais pas aller dans l’Eastside. Surtout ces derniers temps. Mais j’savais que c’était le repère favori de Kyle Davis. Et qu’il était toujours prêt à partager sa coke avec ses potes. Et j’faisais partie de ses potes.

C’est là-bas que j’me suis retrouvé. Et rapidement, j’ai trouvé des filles à qui parler. Une jolie blonde qui m’faisait un peu penser à Jessica Hill mais en blonde et en plus jeune. J’flirtais avec elle un verre de vodka à la main jusqu’à ce que j’entende la voix d’Apolline. J’me tournais vers l’estrade. Un sourire s’afficha sur mon visage. Le hasard fait bien les choses.

Ou pas…

Ouais, ou pas… Parce que, les paroles qu’elle chanta, j’les connaissais pas. Sauf certaines…

« Don't say you're sorry 'cause I'm not even breaking »


Elles étaient pour moi. Elle me l’avait dit l’autre jour quand on s’était disputé au sujet d’Olivia. J’regardais plus la blonde qui cherchait, pourtant, à capter mon regard.

Apolline chantait avec son cœur… Et ça fit un drôle de truc dans le mien. Elle était provoquante à souhait. Je m’en mordis la lèvre.

« The truth is all that I can hear every time you lie »


J’baissai les yeux sans m’en rendre vraiment compte. J’fis une petite moue sans savoir pourquoi j’la faisais vraiment. Et la chanson continuait avec des couplets qui m’arrachaient des sourires… Mais pas que ça.

« Every time you lie
Don't say you're sorry
The truth is all that I can hear every time you lie »


J’lâchai un soupire alors que la voix d’Apolline s’éteignit sous les applaudissements des gens. La blonde qui était avec moi applaudissait aussi. Ça faisait une minute qu’elle n’avait plus d’yeux que pour la guitariste. Elle lâcha même un :

-Elle est magnifique…

Que j’avais pas raté…

-Ouais, j’sais…


J’disais ça sans m’en rendre compte et la blonde posa son regard sur moi alors que j’regardais Apolline rejoindre un p’tit groupe composé de filles toutes acquises à sa cause. Elle embrassa, d’ailleurs, l’une d’entre elles. J’sentis un p’tit choc électrique me parcourir le corps. Mais c’était pas à cause des lèvres de la blonde sur ma joue, c’était à cause de ce que je venais de voir. Apolline embrassant quelqu’un…

J’étais un type qui suivait ses pulsions… Et celle que j’ressentais maintenant, c’était de montrer à Apolline que je pouvais avoir bien plus de fille qu’elle ne pourrait en avoir. J’regardais la blonde.

-On ferait bien de se rapprocher.

Elle acquiesça et on s’approcha d’Apolline et de son groupe de groupies. Jaloux d’pas en avoir autant, c’était ça que j’étais. J’crois. Non… Si… J’sais pas… Bref, je tapotais sur l’épaule de la guitariste qui se retourna vers moi.

-J’continue à dire que j’aimerais pas être à la place du type pour qui tu as écrit cette chanson.

J’lui souris. Mais d’un sourire un peu provocateur.

-J’vois que t’as déjà rassemblé de quoi t’amuser.

Ses groupies n’avaient d’yeux que pour elles. On va voir si j’peux pas mettre mon petit grain de sel dans l’histoire… Je détournai mon regard d’Apolline pour le poser sur un jolie brune un peu plus loin d’elle. J’lui fis un clin d’œil avant de dire à Apolline :

-Désolé, j’ai à faire…

Et mon sourire devint plus provocateur encore. Je laissai Apolline là et m’approchait de la brunette dont j’avais capté le regard. Pas besoin de me présenter. Elle savait qui j’étais. Et pas besoin de conversation inutile. J’savais que c’était déjà dans la poche. J’embrassai la brune en prenant bien soin d’être dans le champ de vision d’Apolline.

La blonde ? J’crois que j’l’avais déjà oublié.

Lyrics by Demi Lovato

@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Sam 20 Mai - 16:50

Trainweck ft. Howard Stone


La chanson était passé à une vitesse grand V pour Apolline, elle était redescendu grâce à deux personnes qui l'avait presque porter alors qu'elle riait aux éclats. Elle s'était rapprocher des filles et en avait embrasser une goulûment. Ça ne l'a dérangeait pas plus que ça de voler d'un bras à un autre, de fille à garçon. Elle en était même amusée, elle se disait qu'elle avait vraiment de la chance d'aimer les deux sexes. Alors qu'elle était dans les bras d'une jolie rousse qui lui rappelait l'Ecosse, on tapa à son épaule, elle s'était retournée et avait fait face à Howard.

Son plan avait marché, il était venu jusqu'à elle, il voulu peut-être rester avec elle? Elle en était même sûre et elle aurait mit des râteaux à tout le monde dans le bar pour être avec Howard, seule. Cependant, la personne qui était à côté de lui, Apolline ne l’appréciait déjà pas. Elle lui fit un sourire hypocrite qui se voyait d'autant plus qu'elle était déjà alcoolisée fortement. Puis, elle avait reporter son regard sur le batteur. "Mon Howard chéri! Je ne pensais pas que tu serais là ce soir, toi qui voulais passer la soirée seul à la maison!" C'est vrai qu'elle était tout de même surprise de le voir ici, lui qui voulait rester au calme, ce n'était pas le bon bar.

Il avait annoncé qu'il n'aurait pas aimer être à la place du type pour qui elle avait chanter la chanson, elle lui avait sourit en levant un sourcil, bien sûre qu'il savait que c'était de lui qu'elle parlait et au vue de son sourire, cela ne planifiait rien de bon. Apolline et Howard étaient le genre de "couple" à toujours vouloir repousser leurs limites, à se mener une guerre sans merci pour finir par se réconcilier au lit, Apolline était prête à passer directement à la case "paix", elle était à deux doigts de lui dire d'ailleurs, mais à la place, il avait prit -ou plutôt il lui avait voler- la jolie brune qu'elle avait vu tout à l'heure, celle qu'elle avait voulu avoir comme troqué. La brune qui devenait une potentielle ennemie à présent qu'elle s'était un peu trop approcher d'Howard à son gout, avait sourit à Apolline alors que le batteur avait annoncer qu'elle devait bien s'amuser avec son harem.

Il l'avait quitter ici, la demoiselle bouche bée alors qu'un homme était venu se frotter à elle pour attirer son attention, sauf que tout son être n'avait d'yeux que pour une personne, cet exécrable et narcissique batteur. Elle s'était approché à nouveau de lui. "Je pensais que dans notre accord, il y avait la mention "pas touche aux mêmes proies"" avait-elle dit sans un seul regard sur la brune qui avait changer de camps. Elle avait un regard provocateur, approcha doucement son visage de son oreille en souriant. "Qu'importe, faisons un petit jeu, celui qui à le plus de conquête ce soir à gagner. Prépare toi à morfler Stone, parce que je vais gagner."

Puis elle avait tournée les talons pour rejoindre son troupeau de groupie, elle allait commencer doucement mais aller gagner cette petite guerre, cependant, il allait falloir être vigilant, leur petit jeu était aux yeux de tous ce soir et en aucun cas ils devraient se retrouver en première page demain, surtout pas avec leur secret révélé. Elle allait alors être fine et allait devoir se cacher quand l'occasion se présenterait pour passer à l'étape supérieur avec quelqu'un.

Elle allait commencer avec un homme, juste pour rendre jaloux Howard parce qu'en fait, ce n'était pas pour son propre besoin qu'elle allait draguer, c'était pour rendre le plus jaloux possible le batteur, elle voulait ,au fond, qu'il paie . De quoi? De l'avoir fait tomber amoureuse de lui mais ça, il ne le savait pas....Du moins pas encore...





© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Dim 21 Mai - 15:23



Trainweck
ft. Apolline McLagan


Apolline remarqua bien vite ma présence. Et c’était bien difficile de n’pas voir son p’tit sourire hypocrite qu’elle adressait à la blonde qui faisait, en fait, que me suivre. J’regardais pas son harem de la même manière… Quoi que…

Apolline ne cacha pas sa surprise de me voir ici alors que j’lui avais dit que j’voulais rester à la maison. Ouais… J’voulais… Mais j’ai jamais précisé que j’voulais être seul. J’haussai les épaules.

-Y’a que les imbéciles qui changent pas d’avis.


J’fis une remarque sur la chanson en sachant très bien que cette dernière m’était entièrement destinée. Et j’savais toujours pas ce que j’devais en penser. J’comprenais pas ce qu’il se passait dans la tête d’Apolline. J’comprenais pas ce qu’il se passait dans la mienne. Et le seul moyen que j’avais pour éviter de devoir affronter tous ces sentiments c’était de mener une guerre contre Apolline. Une guerre de la provocation. Et j’commençai par lui voler une fille de son harem pour commencer le p’tit jeu. J’savais où menait toute mes guerres avec Apolline. Et, inconsciemment, j’savais que c’était là que je voulais finir.

Je lui volai la brune à laquelle je volai un baiser. Je fis semblant de ne plus prêter la moindre attention à Apolline. J’me vengeais pour la soirée qu’elle avait préféré passer dehors plutôt qu’avec moi alors que j’déprimais. Je plongeai mon regard dans les yeux de la brune alors que j’entendis Apolline, qui s’était rapprochée de moi, me rappeler notre fameux accord. J’me tournai nonchalamment vers elle et lui parlai d’un air détaché.

-Ah ouais ? C’était ta proie ? J’savais pas. Ben c’est la mienne maintenant, du coup, tu peux plus m’la piquer vu notre accord.

J’souriais mon sourire provocateur faisant miroir au sien. Et quand Apolline approcha ses lèvres de mon oreille et me lança un défi, je frissonnai me mordant inconsciemment la lèvre inférieure. J’vais morfler ? On va voir ! J’approchai mes lèvres de son oreille imitant son geste.

-Défi accepté. J’vais gagner haut la main, McLagan!

Apolline tourna les talons pour rejoindre son harem. J’savais que j’allais devoir redoubler d’imagination pour réussir à battre Apolline à ce p’tit jeu. J’savais quel était son pouvoir d’attraction… J’savais même très bien pour en être victime… Heu… Pour en avoir été victime. J’embrassai à nouveau fougueusement la brune qui m’enlaça de ses bras. Mais j’continuai de regarder Apolline du coin d’œil. J’la voyais draguer un mec… J’fis la moue. La voir avec une fille avec quelque chose de drôle. Mais la voir avec un, mec… C’était tout autre chose.

Je détournai mon regard d’Apolline et j’vins passer mes mains sous le t-shirt de la brune. Elle intensifia le baiser mais ça n’avait pas de saveur… Juste un peu la saveur de la victoire. Mais certainement pas la chaleur que me procuraient les baisers d’Apolline.

Après avoir flirter avec la brune, il était temps de passer à une autre. C’était un concours où on jugeait de la quantité, pas de la qualité. Alors, j’allais pas m’gêner. Je passai à une autre fille. Une rouquine qui m’faisait un peu penser à Trishia (ou Sullie, j’sais plus), la cousine d’Apolline. Encore une fois, ce fut facile de la draguer. Mais ma jalousie était telle que, chaque fois que j’regardais Apolline s’amuser de son côté, j’avais un goût amer dans la bouche. Et j’essayais de le faire partir en embrassant le rousse d’une façon chaque fois plus provoquante et en faisant des gestes de plus en plus osés. Et à chaque conquête, c’était de pire en pire… Mais je n’avais vraiment d’yeux que pour Apolline que je provoquais ouvertement du regard alors que mon baromètre de jalousie était au plus haut.

Entre deux, j’passai près d’Apolline pour lui murmurer à l’oreille.

-J’en suis à 4…

Mais j’avais envie que d’une seule.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Dim 21 Mai - 18:46

Trainweck ft. Howard Stone


Quand on y réfléchissait bien, ce n'était pas Howard qui avait commencer cette bataille mais bien Apolline. Qu'elle ne se plaigne pas après qu'il aille voir ailleurs! Ils étaient cependant tout les deux provocateurs. Apolline avait comprit, avec le temps ,qu'ils étaient deux personnes aimant tester les limites. Le sourire d'Howard montrait clairement qu'il se moquait de l’écossaise et elle ne se vexait pas, au contraire, ça l'amusait. Ça l'incitait a gagner le défi qu'ils s'étaient donner.

Si elle avait donner l'idée du défis, c'était Howard qui avait sonner le départ en volant la jolie brune du harem que s'était fait la guitariste. Elle avait fait une petite moue quand il lui avait dit qu'elle ne pouvait plus lui prendre '' t'abuses, elle était à moi en première ! ''. Tant pis, elle irait trouver quelqu'un d'autre et pas n'importe qui, elle était partie se faire un homme comme pour se venger de ce vol.

Clairement, l’Écossaise se fichait pas mal des flirts qu'elle pouvait avoir ce soir, elle enchainait les conquêtes, allant toujours dans le même toilettes avec les personnes avec qui elle couchait. Elle n'avait qu'une idée en tête: il fallait absolument qu'elle gagne, elle en avait le besoin, juste pour prouver à Howard qu'elle savait aussi bien avoir qui elle voulait que lui. Elle était passer d'un brun à une blonde mais toujours en ayant du coin de l'œil Howard. Quand il embrassait une fille, elle frissonnait non pas de plaisir mais de dégoût. Elle devrait peut être lui dire que ses lèvres lui appartenaient...

A milieu de la nuit, il était passer dans son dos et la guitariste n'avait pas eu besoin de le voir, elle savait que c'était lui, son corps lui disait quand il s'approchait d'elle, elle frisonnait. Elle eu un petit sourire au coin, il gagnait pour le moment mais les personnes avec qui elle était actuellement allait changer la donne, après tout, deux d'un coup, ça compte non ? '' bravo tu te débrouille bien'' avait elle dit sans le regarder

Suite à ses mots, elle était partit avec les deux filles avec qui elle flirtait, elles s'étaient trouver un petit coin au calme pour s'amuser toutes les trois. Euphorie, excitation du moment et ayant beaucoup bu, Apolline n'avait pas fait attention à ce qu'elle pouvait ingurgité sur les doigts de ses compagnes, de la poudre blanche, minuscule, se glissait dans sa bouche et lui donnait l'impression de ne pas être dans la réalité. Leurs ébats avaient durer un moment et en sortant des toilettes. Apolline ne s'était pas sentie très bien. Elle s'était tenu d'une main dans l'encadrement une porte alors qu'une des filles avec qui elle était venait vers elle''pas mal cette poudre hein ? Elle nous a bien booster ! ''.

C'est la que tout prit sens dans la tête d’Apolline. Elle n'avait pas fait attention, elle avait sans doute du prendre quelque chose qui l'a rendrait malade tôt ou tard. Elle avait été droguer sans qu'elle ne s' en rende compte. Elle avait besoin de voir Howard avant que les effets ne l'affecte complètement. Il fallait qu'il l'a ramène, elle savait ce que cela lui faisait la poudre, il ne fallait pas qu'elle tombe sur quelqu'un de mal intentionné sans quoi elle ferait des bêtises.

Elle zigzaguait, évitant les gens sur son passage, elle en embrassait certains qui venait la voir, elle cherchait le batteur. Quand elle vint vers lui, ce n'était pas un sentiment de détresse qui s'empara d'elle mais elle devint encore plus provocante. Elle regarda la rousse qui était avec lui... '' tu veux bien nous laisser s'il te plaît ma belle'' avait elle dit. '' pas question il est à moi, va te chercher quelqu'un d'autre. '' elle se colla à la blonde qui flirtait avec Howard, passant sa main sous sa jupe et venant lui caresser son intimité en lui murmurant à l'oreille '' casses toi. '' Bouche bée d'un pareil geste, la blonde avait laisser le batteur et la guitariste seuls.

Elle s'était coller à Howard, le regardant avec. Ses yeux vitreux qui devait montrer qu'elle n'était pas complètement clean en ce moment. '' danse avec moi '' avait elle dit comme un ordre.



© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Lun 22 Mai - 19:05



Trainweck
ft. Apolline McLagan


J’en étais à 4… Quatre filles que j’avais eues sans problème sans doute parce que j’m’appelais Howard Stone. Mais elle n’était rien à part des trophées que j’exhibais devant Apolline pour bien lui faire comprendre que j’allais gagner notre p’tit défi. Et j’vins me vanter de ça à l’oreille de la seule avec qui j’avais réellement envie d’être en ce moment. J’l’avais vu flirter avec un gars et disparaitre dans les toilettes pour bien montrer qu’elle ce l’faisait. Pareil avec la fille qui a suivi. Et à chaque fois ma foutue jalousie montait d’un cran. Alors j’me vengeais en faisant pareil avec les filles que j’trouvais sur mon chemin.

Ma p’tite vantardise soufflée à son oreille, c’était juste par vengeance. Pour la faire souffrir autant qu’elle me faisait souffrir. Elle ne se tourna pas vers moi. Mais déclara que j’me débrouillais bien. Un sourire s’afficha sur mon visage.

-Ouais mieux que toi.

Et pourtant, moi j’pouvais pas me faire tout le bar contrairement à elle qui n’était pas limité par ses préférences sexuelles vu qu’elle aimait tout. Mais Apolline n’était pas prête de jeter l’éponge, de me déclarer vainqueur et de se jeter dans mes bras. Nan, Apolline était comme moi. Joueuse jusqu’au bout. Et le jeu continua…

La guitariste entraina deux filles vers le toilettes alors que j’faisais la moue en cherchant une proie pour garder mon avance qu’elle allait me sucrer en utilisant la carte des plans à plusieurs. Pour soigner mon amertume, jetai mon dévolu sur une rouquine. Je l’avais draguée en cinq minutes. On dansait, on s’embrassait langoureusement et ses mains glissèrent de temps en temps sous mes vêtements. J’prenais mon temps. J’avais d’l’avance de toute façon et j’savais que celle-ci était dans la poche. Et c’est après un moment que j’vis Apolline réapparaitre dans mon champ de vision. J’fis semblant d’pas faire attention à elle et de me concentrer sur la rousse. Apolline lui demanda de nous laisser seul. L’envie d’virer moi-même la rousse pour pouvoir être seul avec Apolline me traversa l’esprit… Mais ça serait comme avouer une défaite. La rousse refusa. Et je souris bien content qu’Apolline se prenne un mur en pleine face. Pourquoi ? Parce que ça faisait depuis tantôt que je ravalais ma jalousie. C’était à son tour de l’être un peu.

Et j’compris pas ni pourquoi, ni comment, mais la rousse finit par se barrer sans demander son reste. Tout ce que j’savais c’était qu’Apolline avait carrément collé la rouquine qui s’était enfuie la bouche entrouverte. J’levais un sourcil. Quelqu’un veut-il bien m’expliquer ce qu’il vient de se passer là ?

Pas l’temps de me poser vraiment la question, en fait. Apolline se colla à moi… Et la rousse n’eut plus la moindre importance. Plongeant mon regard dans l’sien, j’remarquais bien vite ses yeux vitreux qui laissaient pas de doute. Elle était shootée, Apolline. Elle voulait qu’on danse. Et mon corps criait d’oublier l’concours et d’accepter sans délais. T’façon, Apolline demanda ça sur le ton de l’ordre. J’souris.

-Ok…

J’l’entrainai sur la piste et on commença à danser. On était collé l’un à l’autre. Mon corps réclamait Apolline. Mais cette dernière tenait à peine debout. Et j’la retenais pour qu’elle dévie pas et qu’elle tienne plus ou moins sur ses pieds.

-T’es shootée, Apo’…


Et elle ne semblait pas tenir… J’me demandais bien ce qu’elle avait pris. Y’avait toutes sortes de drogue qui circulait ici. J’sais… Et j’suis pas l’plus petit consommateur… Mais pas l’plus grand non plus. Mais Apolline ne devait pas non plus en consommer souvent. J’crois que j’le saurais sinon. Et j'savais pas si elle savait reconnaitre la bonne drogue de la mauvaise... J'crois que même moi, j'savais pas. Ici, y'avais de tout. Du la bonne et de la mauvaise. Fallait croiser les doigts pour qu'Apolline ait tiré l'bon lot.

Notre danse n’avait rien de très orthodoxe mais c’était pas ça qui comptait. Chaque fois que nos corps se frôlaient j’avais envie d’me barrer d’ici… Avec Apolline… D’oublier ce concours débile… Et j’crois que la drogue qui circulait dans les veines d’Apolline était le meilleur des alibis pour ça.

-Apo’… Tu dévies… T’es ailleurs, j’crois… T’as pris quoi ?

J’disais ça en la soutenant toujours. Et j’finis par approcher mon visage du sien. Mes lèvres de siennes.

-On ferait mieux de partir avant qu’tu ne tombes là…

Et je posai mes lèvres contre les siennes pour un bref baiser. J’savais que j’pouvais pas. J’savais qu’on devait éviter ça en public. J’savais que des paparazzis, y’en avais partout. Dans les bars, près des villas, près des studios, sur les plages désertes… Partout.

-Viens, on s’casse.

J’disais ça en essayant d’entrainer Apolline vers la sortie du bar.



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Lun 22 Mai - 20:58

Trainweck ft. Howard Stone



C'est vrai qu'Howard avait bien commencé, c'était d'ailleurs lui qui gagnait en début de soirée mais Apolline, elle, n'avait aucune limite de sexe, c'était l'avantage d'être bisexuelle même s'il fallait bien avouer qu'elle aurait donner n'importe quoi pour passé la nuit avec Howard -Bon, c'était ce qui allait sans doute se passer mais elle aurait voulu éviter cette petite guerre-. L'alcool qu'elle avait dans le sang n'arrangeait pas le fait qu'elle soit jalouse, au contraire, elle était dans une jalousie extrême à cause de ses filles qui tournaient autour du batteur. Elle n'était pas du genre possessive mais avec lui, c'était tout le contraire, encore plus avec ce qu'elle avait bu.

Mais elle avait une grande fierté, si bien qu'elle n'avait jamais rien dit à Howard, tout comme elle avait répondu à ses provocations par d'autre. Elle avait été encore plus loin dans ses limites, si bien qu'elle avait été droguée un peu encore contre sa volonté -on va dire ça...-. Elle s'en était rendu compte et c'était bien surprenant vu son état. Cependant, elle qui ne voulait pas qu'Howard se drogue, elle n'allait pas lui lâcher comme cela qu'elle avait consommer quelque chose.

La drogue dans son sang ne fit pas la même chose que la dernière fois, cela ne devait absolument pas être la même, alors qu'elle s'attendait à sauter sur tout ce qui bouge, ce ne fut pas le cas, elle s'était juste contenter de voler vers Howard, augmentant son cas de possessivité. Elle avait réussis à se retrouver seule avec le batteur, celui-ci acceptant de danser avec elle.

Elle bougeait du mieux qu'elle pouvait mais clairement la batteur pouvait voir qu'elle commençait à divaguer, à ne plus être complètement elle-même, quoi qu'au fond, elle avait totalement conscience de ce qu'elle faisait et disait, c'était une situation bien étrange. Elle savait qu'elle dansait, coller serrer contre Howard, qu'elle irrésistiblement envie de lui mais qu'elle ne pouvait rien lui montrer sur la piste, devant tout le monde. Même cette danse qui était plus provocante qu'autre chose n'aurait jamais dû se faire, elle ne voulait pas se retrouver dans les magazines avec Howard en premières pages.

Pour éviter qu'elle ne tombe, il l'a maintenait, il lui demanda alors si elle était shooter. "Mais non ça va" avait-elle dit, sa fierté prenant le dessus. Mais Howard ne l'a lâchait pas, alors, elle avait pousser un long soupire. "Les filles avec qui j'ai coucher mon donner un boost qui, soit disant, rendait l'ébat encore mieux...J'ai rien sentit, ça m'a rien fait mais c'est bon tout va bien!" avait-elle dit en perdant un peu patience.

Le baiser que le batteur lui avait donner avait bouleversé la jeune femme. Elle avait sentit son corps se relâcher, frissonner et en même temps, elle envie sû qu'une boule de colère s'était former dans son ventre et sa gorge et n'attendait qu'un truc pour sortir. Elle avait fermé les yeux machinalement à son baiser et les avait réouvert quand il s'était un peu éloigné. Elle espérait que personne ne les ai vu...

Puis il lui demanda de partir, il lui avait même prit la main et ils avaient commencer à marché vers la sortie. C'est à ce moment là que la colère commença à arriver. "Ca va je t'ai dis!" avait-elle dit les yeux traduisant son état d'âme. Ses pupilles était grandes tel un chat joueur. Cependant, elle s'était laissée faire et ils étaient partis du bar. Les talons de la jeune femme claquaient sur le trottoir. "Ma voiture est là-bas." avait-elle dit en l'a pointant du doigts.

Ils étaient entrés dans la voiture tous les deux, Apolline était toujours en colère. C'était son premier sentiment, celui qui venait avant tous les autres parce qu'elle avait vu Howard se trémousser avec d'autre filles. Parce qu'elle n'avait, en fait, pas aimer ce petit jeu qu'ils s'étaient fait tous les deux. Elle resta silencieuse quelques minutes, longue minutes, avant de soupirant un grand coup. Elle l'avait alors regarder d'une façon méchante. "Pourquoi tu à jouer à ce jeu avec moi ?"


© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Mar 23 Mai - 16:30



Trainweck
ft. Apolline McLagan



On dansait l’un contre l’autre. Et j’savais qu’on devrait pas. J’savais que, si quelqu’un nous voyait et était assez lucide pour se, on était mort. Mais j’pouvais pas m’en empêcher. Depuis le début de la soirée, j’avais envie d’Apolline. Et, à la place d’assouvir mon envie, j’avais accepté c’foutu concours.

Apolline avait du mal à bien tenir sur ses jambes. Elle était shootée. J’le voyais. Elle ne pouvait pas vraiment m’cacher ça à moi. J’savais reconnaitre quelqu’un de shooté. J’en voyais tout le temps. Mais elle, elle disait que ça allait. J’savais que non et j’insistai quand même un peu tout en continuant à danser. Et elle avoua qu’elle avait pris un truc.

-T’as rien senti… Mais maintenant t’es toute shootée…

J’disais pas ça sur un ton moralisateur. J’serais mal placé pour lui faire la morale sur la drogue. Mais, j’aimais pas la voir comme ça. Surtout qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle avait pris. C’était plutôt un constat… Et j’pris quand même un ton concerné parce que j’me sentais irrationnellement concerné quand il s’agissait d’Apolline.

Et j’finis par l’embrasser. Y’avait une raison ? Non… J’en avais juste envie. C’est tout. Et j’savais que j’pouvais pas. Pas ici. J’sentis tout le corps d’Apolline se relâcher et j’continuais de la soutenir parce qu’elle tendait à presque tomber.

Et quand le baiser fut terminé, j’savais qu’il était temps de partir. Fallait qu’on fuie les regards de tout le monde. Et j’pris la drogue qu’avait prise Apolline comme le bon prétexte pour s’barrer. Je pris sa main et en commença à se frayer un chemin vers la sortie. J’avais qu’une envie : rentrer… Et faire la soirée en tête à tête avec Apolline comme j’en avais envie depuis tantôt.

Mais Apolline, vraiment agacée, déclara que ça allait.

-Nan, t’es shootée…

C’était l’seul prétexte que j’avais alors j’lui renvoyais tout le temps. J’avais pas envie que cette foutue drogue lui fasse terminer la soirée avec l’un ou l’autre gros con qui trainait dans ce foutu bar de l’Eastside. Parce que j’savais bien quel genre de cons trainait ici. Et j’avais pas envie qu’une Apolline en dehors de son état normal tombe entre leurs mains.

Et j’réussi à nous sortir du Dizzy. Une fois dehors, Apolline montra sa voiture. La mienne était un p’tit peu plus loin. Mais fallait bien qu’on en abandonne un si on voulait repartir ensemble. Surtout que j’crois que c’était pas une bonne idée de laisser Apolline conduire.

On entra dans la voiture. J’étais côté passager. Réflexe vu que c’est Apolline qui avait les clés. J’voyais la colère sur le visage de la guitare. Qu’est-ce que j’avais fait encore ? J’fis la moue. J’savais pas quoi dire... J’avais juste envie de lui dire : « on rentre… ». Mais elle m’anticipa en me demandant pourquoi j’avais joué à ce jeu avec elle. Quoi ? Elle m’en voulait à moi pour ça ? C’était elle qui avait proposé ce foutu jeu. Elle ne pouvait pas m’en vouloir ! J’fronçai les sourcils.

-Tu m’lances un défi, j’y réponds, moi. J’suis pas une mauviette !


Elle était en colère. Et j’trouvais ça tellement injuste que j’étais pas content non plus.

-C’est toi qui as proposé ce concours à la con. T’as cas assumé ! J’étais venu pour passer une bonne soirée et j’savais même pas que tu étais dans ce bar. Quand j’t’ai vu j’ai…


J’soupirai. J’osai pas aller plus loin dans ma phrase j’me contentai de pas terminer ma phrase et d’constater autre chose.

-T’as pas l’droit de m’en vouloir ! Si tu m’en veux, c’est parce que tu es shootée, Apo’, et que tu réfléchis plus comme il faut. Et t’es même pas foutue de savoir ce que tu as pris ! On devrait rentrer, file-moi tes clés de voiture !

J’disais ça sur un ton dur en tendant ma main pour qu’elle me donne ses clés.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Mar 23 Mai - 20:16

Trainweck ft. Howard Stone



La conscience d’Apolline vacillait, elle avait des moments de présence et d'autre ou la drogue grillait son cerveau. C'était pour cela que durant cette danse qui lui aurait fait tant de bien avec Howard, en temps normale, lui demandait tant d'effort pour rester debout en ce moment même. Elle avait tout de même dû dire à Howard ce qu'elle avait prit. De toute façon, elle se doutait qu'il devait le savoir, sa tête avait changer, elle avait le regard vide, la bouche sèche et elle devenait de plus en plus blanche. '' on me l'a donner sans que je m'en rende compte !! '' avait elle dit d'un ton vexée. '' je ne suis pas comme toi à en prendre tous les jours ! '' Howard ne pouvait rien cacher à l’écossaise. Elle voyait quand il rentrait shooter, elle le connaissait, elle avait vu comment il était avec et sans.

Tout comme il devait voir qu'elle n'était pas réellement bien. D'ailleurs après son baiser qui lui avait fait tant de bien, elle lui avait annoncer tout le contraire. Menteuse ? Il fallait croire que c'était un symptôme de sa consommation du soir. Ou alors, elle n'avait pas envie de se montrer faible devant lui. Lui montrer qu'elle pouvait être aussi dure à cuir que lui. C'était pour cela, aussi, qu'elle avait grogner de mécontentement quand il l'avait écœuré contredit sur son état.

Même si l'air de l'eastside était mauvais, ça faisait un bien fou à Apolline, ou pas, enfin, son état s'était amélioré dans le sens où elle n' avait plus envie de vomir alors que son comportement était pire que tout. Ils étaient aller dans sa voiture et c'est la que son état s'empira, s'en prenant à Howard. L'homme qui hanter ses pensées. Il avait répondu d'une façon qui avait déplu la jeune femme, elle avait donc renchérit '' t'étais pas obliger d'accepter tout non plus !! ''

Il lui avait alors dit que c'était de sa faute, elle le regardait,  ses mains sur le volant, elle était exaspéré '' tu quoi ? Je suis sûre que tu l'as fais exprès d'aller au même endroit que moi ! Pour le fliquer si jamais j'y retrouvais un amant récurent ! T'es pas croyable sérieux !'' et puis il avait alors mit son comportement sur le coup de la drogue, elle haussa encore le ton '' je ne consomme pas de drogue contrairement à toi ! Je ne suis pas une pro ! Et puis c'était sur le doigt de cette nana au gros seins ! ''

Elle poussa un long soupir quand il lui demandait ses clés de voiture, elle se mit à rire jaune '' alors la tu rêves je conduis ! '' avait elle dit en mettant la clés dans le contact (ou plutôt dans le lecteur cassettes). '' Putain t'as casser ma voiture ! Tu lui a fais quoi !? Tu lui a dis quoi ? Je suis sûre que t'as du coucher avec pour l'amadouer pour ne pas qu'elle démarre ! '' ses paroles incompréhensible ne laissait plus aucun doute sur le fait que la demoiselle n'avait plus aucun contrôle. Elle poussa un nouveau soupir, préférant ne pas regarder Howard car elle sentait qu'elle allait encore l'insulter si elle le regardait.
© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Jeu 25 Mai - 10:51



Trainweck
ft. Apolline McLagan



Le regard d’Apolline était vide et elle n’avait pas l’air bien. Elle était shootée comme pas deux et s’défendait en disant qu’on lui avait donné une dose sans qu’elle s’en rende compte… J’sais pas combien de fois, dans ma jeunesse, j’avais justifié mes prises de drogues comme ça… J’allais pas la reprendre. J’voulais pas bien la croire. T’façon, j’serais un peu con de la blâmer pour ça alors que j’me shootais souvent sans même lui dire… Mais c’était sans compter sur le fait qu’elle déclara qu’elle, elle se shootait pas tous les jours comme moi. J’fis la moue.

-J’en prends pas tous les jours, d’abord…

J’en prends… J’sais pas, moi. Un jour sur deux, p’tètre. La preuve, j’suis pas shooté, aujourd’hui. Apolline avait pas à me faire la morale surtout dans son état. C’était pas juste de parler de la consommation de drogue de quelqu’un quand on est shooté soi-même. C’est comme dire à quelqu’un d’arrêter de boire alors qu’on est en train de boire soi-même. C’était totalement hypocrite.

Apolline était de mauvaise humeur et on était sorti du bar pour fuir d’ici. L’état d’Apolline et d’autres trucs avaient précipité notre fuite. Et c’était pas plus mal. Mais j’étais pas au bout de mes surprises parce qu’une fois dans la voiture de la guitariste, cette dernière m’agressa verbalement à cause du p’tit concours de ce soir. Elle avait pas aimé ce concours. Ou plutôt, elle avait pas aimé que j’accepte le défi. C’était pas juste ce qu’elle disait. Mais elle persistait en disant que j’étais vraiment pas obligé d’accepter.

-C’est n’importe quoi, Apo’ !

C’était son idée de concours ! Pas la mienne ! Moi, ce que j’voulais c’était passer une soirée tranquille à la maison. Avec elle… Mais j’avais pas su lui dire tantôt… Et maintenant, c’était trop tard. Elle était shootée et, visiblement, la drogue la foutait en rogne pour que dalle. Mais j’avais beau me défendre, elle trouvait toujours quelque chose à me reprocher. Elle disait que j’avais fait exprès de venir au même endroit qu’elle et que j’étais venu pour la fliquer. Je fronçais les sourcils, perdant mon sang froid moi aussi. Elle avait pas le droit de me traiter de la sorte.

-J’savais pas que t’étais ici ! Et j’te flique pas ! J’en ai rien à foutre de ce que tu fais et avec qui tu couches, moi !

C’était dur… Et c’était faux aussi. J’savais que la voir avec quelqu’un d’autre que moi me foutait en l’air. C’était un sentiment qui devenait de plus en plus fort chaque jour. Et j’arrivais plus à l’ignorer et à la réprimer… Plus aucune fille n’avait de saveur depuis quelques semaines… Sauf Apolline. Mais j’étais trop fier. Et trop blessé par son comportement que pour lui dire.

Si elle réagissait comme ça c’était juste parce qu’elle était droguée. Et c’est ce que je lui dis comme pour essayer de justifier moi-même ses propres actes. Et encore une fois j’me pris une « baffe dans la gueule » et une justification débile de la part d’Apolline. Elle était vraiment imbuvable quand elle était dans cet état.

-Ben le pro, il te dit que t’es shootée et que ça t’empêche de réfléchir comme il faut !


C’était clair maintenant, fallait qu’on rentre ! Et j’en avais envie encore plus. Je tendis la main demandant les clés de voitures à Apolline. Mais elle refusa de me les donner.

-Putain…

Je soupirai levant les yeux au ciel quand elle tenta de mettre les clés dans le contact mais se trompa en les fourrant dans le lecteur cassettes. Et c’était encore ma faute ! Elle croyait que j’avais soudoyé sa voiture en couchant avec. Elle était en plein délire, Apo’. Je soupirai posant ma main sur la main d’Apo’ qui tenait ses clés.

-Apo’, calme-toi… J’ai rien fait à ta voiture. T’es en train de foutre les clés dans le lecteur cassettes… C’est pour ça que ça marche pas.

Elle était pas bien Apo’… J’le voyais. Elle me regardait même plus. Y’avait que moi qui la regardait.

-Donnes-moi les clés, s’il te plait. J’voudrais pas qu’on finisse dans l’décor. J’voudrais pas perdre plus d’ami que j’en ai déjà perdu…

Mon ton avait baissé. J’avais perdu Atticus cette semaine. Si j’perdais Apo’, j’avais plus rien… Et j’voulais pas perdre Apo’. Ni mourir moi-même.

-S’il te plait Apo’, il faut qu’on rentre entier. J’ai envie de rentrer…

J’la regardais. Il allait falloir que je m’occupe d’elle. Parce que j’savais ce que ça faisait de subir les conséquences d’une prise de drogue. Et c’était pas toujours cool.


@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Ven 26 Mai - 10:35

Trainweck ft. Howard Stone



Howard avait enfin annoncé à Apolline qu'il se shootait très souvent, comme si la guitariste ne le savait pas, elle lui en voulait de lui cachait les vrai chose, comme si elle était une personne qui allait le punir si elle l'apprenait. Apolline n'était pas comme ça, du moins, elle aurait essayer de le ramener à la raison, de plus ,elle lui avait déjà demander d'arrêter ,avant qu'il ne parte en Ecosse. Elle l'avait regarder, même si elle n'était plus réellement là. "Je pensais vraiment que tu allais arrêter, je t'avais demander de le faire, ça va te tuer! Je ne suis pas conne Howard, je te connais, je sais quand tu en prend et quand tu en a besoin." Pour le moment ,son ton était encore gentillet, même si elle pouvait être seiche par moment.

Son ton et son humeur avait complètement changer quand ils étaient sortis du Dizzy, comme si l'air de la ville avait déclencher la bombe à retardement qu'était Apolline ce soir, elle avait alors foutu des sujets lambda dans la gueule d'Howard, des choses qui jamais, d'habitude, n'aurait énervé l'écossaise ou peut être qu'elle gardait tout ça en elle depuis bien trop longtemps. Apolline avait comprit depuis quelque temps ses sentiments envers Howard, le fait qu'elle se soit plus qu'attaché à lui l'énervait parce qu'elle savait que ça allait se finir comme ça, dans les pleurs ou en dispute, ça finissait toujours comme ça une relation amicale avec plus. Alors elle était odieuse et Howard lui rendait l'appareil. Le fait qu'il lui annonce qu'il en avait rien à faire de savoir avec qui elle couchait lui avait fait mal et alors de se taire, elle avait continuer.

Le pire, c'était qu'elle cherchait n'importe quels moyens pour être odieuse, si bien qu'elle avait même été jusqu'à dire qu'il avait coucher avec une voiture, enragée, elle ne pouvait plus revenir en arrière tandis qu'Howard lui demandait ses clés parce qu'il ne voulait pas avoir d'accident et perdre la jeune femme. Elle l'avait alors regarder dans les yeux, ses pupilles noyant les iris couleurs noisettes de l'écossaise. Elle avait les larmes aux yeux. "Tu m'as déjà perdue en tant qu'ami..." avait-elle dit avant de lui donner les clés. Les larmes coulaient sur ses joues de rage. Elle ne pleurait pas réellement, elles tombaient toutes seules, elle était sortit de la voiture en titubant. Elle n'était toujours pas au meilleur de sa forme, la peau était d'un blanc mauvais. Elle fit trois pas avant de se baisser, vomissant tout ce qu'elle avait bu pile devant le capot de sa voiture, à terre.

Elle était fatiguée, ses membres tremblait et elle ne pouvait plus regarder Howard. Elle s'était assise par terre,ses jambes ramené vers elle, sa tête sur ses genoux, on ne voyait plus son visage engourdie par l'alcool, elle fermait les yeux, essayant de reprendre une respiration ordinaire. Son rythme cardiaque s'était accélérée au moment de vomir.    


© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Sam 27 Mai - 11:43



Trainweck
ft. Apolline McLagan



La drogue c’était devenu notre problème… J’avouai à Apolline que j’en prenais. Et elle me regarda avec ses yeux dans le vide me rappelant qu’elle m’avait dit d’arrêter.

-Tu m’as dit d’arrêter l’héroïne… J’ai arrêté l’héroïne.

C’était jouer sur les mots… Mais de toute façon j’avais beau me justifier, arrivé dans les voiture, Apolline fut encore plus désagréable. Elle me rendait coupable de tout. Elle m’en voulait pour le concours et elle croyait que j’la fliquais, ce qui n’était pas vrai du tout. Moi, j’m’énervais parce que je trouvais ça injuste qu’elle me foute tout sur le dos. J’aimais pas qu’elle m’engueule. J’aimais pas quand elle m’en voulait. Mais ça m’énervait quand ce n’était pas justifié comme aujourd’hui. Et j’remettais son état exécrable sur la foutue drogue que avait prise. Bordel, si on était resté à la maison on n’en serait pas là. J’regrettais d’être sorti…

Et j’finis par être méchant moi aussi… J’disais que j’en avais rien à foutre d’avec qui elle couchait. Et même si tout ça était totalement faux, je m’excusai pas pour ce que je venais de dire.

Fatigué par cette dispute à la con, j’fini par me calmer pour lui demander ses clés. J’voulais partir. Mais elle refusa de me donner ses clés. Elle voulait conduire. Mais impossible pour elle de réussir à foutre les clés dans le contact. Et de ça aussi elle m’en voulait. Elle inventa une histoire débile comme quoi c’était ma faute si sa voiture ne démarrait pas. Son état empirait. Son teint était blanc. Et je ravalai ma colère pour baisser d’un ton et lui expliquer qu’elle devait me donner les clés. Que j’avais pas envie de perdre plus d’amis que je n’en avais déjà perdus. Elle me regarda, les larmes aux yeux. Et elle m’envoya que j’l’avais déjà perdu comme amie. J’obtins les clés mais la phrase qu’elle venait de dire m’avait fait un pincement au cœur. Ça signifiait quoi ? Que notre amitié était morte à cause d’une foutue soirée ratée ? Je fermai les yeux alors qu’elle sorti de la voiture. J’soupirai et était prêt à m’taper une fois la tête contre le tableau de bord. J’voulais pas perdre Apolline. Dans aucun sens du terme. Et l’entendre dire ça venait de foutre un peu plus en l’air.

Je relevai le regard épargnant ma tête et je vis Apolline commencer à vomir.

-Merde !

Je sortis d’un coup de la voiture. Elle était toute tremblante assise par terre. Je me mis à sa hauteur. Elle respirait fort. Je mis une main dans son dos et l’autre sur son front. Elle était brûlante.

-Ça va aller, Apo’. Respire.

Je frottai son dos le temps qu’elle reprenne son souffle. Elle devait avoir pris d’la merde. C’était pas possible autrement. Et j’savais les effets que ça faisais de prendre une mauvaise dose. Fallait plus que j’la lâche d’une semelle. Quand elle reprit son souffle, je l’aidai à se relever. Je la soutenais jusqu’à l’installer dans la voiture côté passager. Je me mis, ensuite, côté conducteur et démarrai évitant d’aller trop vite. J’regardai Apolline plus que la route.

-Apolline, parles-moi. Ça va ? Si tu tombes dans les pommes, dis-le-moi. J’suis désolé…

J’étais pas habitué à ce genre de situation. J’avais l’habitude d’être celui qui était dans un état misérable. Etre responsable… C’était beaucoup trop dur.

J’m’excusai, mais j’savais pas trop pourquoi. Pour lui avoir dire que j’m’en foutais ? Pour le concours ? Pour être venu au Dizzy ? Pour tout ça sûrement….



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Sam 27 Mai - 14:10

Trainweck ft. Howard Stone



Apolline était en colère contre Howard et le sujet de la drogue n'avait pas arranger les choses, celui ci jouait sur les mots ce qui faisait encore plus mettre en colère l'écossaise "L'une autre l'autre, c'est la même merde" il fallait bien voir dans quel état elle était actuellement... Tout ce qu'elle disait -ou presque tout- était à ne pas prendre au sérieux, elle en faisait des caisses pour pas grand chose voir même pour des choses qui n'existait pas. Cependant, il y avait bien une chose qui était vrai, c'est qu'il l'avait perdu en tant qu'amie car Apolline ne considérait plus Howard comme un ami mais comme bien plus, son état  ne pouvait malheureusement pas lui permettre de dire la strict vérité. Alors, après cette phrase, elle était sortit de la voiture, capitulant, donnant les clés à l'homme.

Comme si l'air avait fait quelque chose à son état, elle s'était mit à vomir ses tripes, se calmant alors doucement, elle avait les larmes qui coulaient le long de ses joues et elle était vraiment pas bien. Elle avait sentit Howard près d'elle, son coeur s'était accéléré d'avantage au contact de sa main sur le front de celle-ci. Elle avait du mal à respirer convenablement, son pou était rapide et c'est grâce au batteur qu'elle avait réussis à se calmer, elle cala sa respiration en même temps que sa sienne et elle sentit se calmer un peu.  Le batteur l'avait aider à se relever et l'avait installer dans la voiture. Elle était silencieuse le temps qu'Howard prenne place côté conducteur et commence à rouler. Apolline avait fermé les yeux, regarder la route lui donnait le mal de voiture. Elle n'entendait que la voix d'Howard quand celui-ci parlait. A chaque fois, elle laisser échapper des "ca va".

L'effet de la drogue se dissipait un peu, à présent, elle avait juste envie d'aller se coucher avec Howard et de dormir pendant les 7 prochains jours, elle avait l'impression d'avoir prit beaucoup de somnifère en même temps, elle luttait pour ne pas s'endormir parce qu'elle savait sinon qu'Howard aurait peur. Elle n'avait pas envie de lui faire peur. Elle se rendait compte au fil de la route de ce qu'elle lui avait dit, elle était désolé, pourtant, aucun son ne pouvait sortir de sa bouche sèche. Elle sentait son sang dans ses veines aller et venir rapidement, ça lui donnait un horrible mal de tête.

A un feu rouge, alors qu'ils étaient presque arrivés chez la guitariste, elle regarda un instant Howard, elle n'avait plus envie de crier, de se battre. Les bras le long de ses cuisses, elle se contentait, la bouche entre ouverte, de regarder le batteur. Elle avait envie de pleurer, cependant ,les larmes ne coulaient pas. "Howard...Je suis amoureuse de toi..." avait elle dit dans un chuchotement avait de fermer les yeux et de commencer à s'endormir doucement.


© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Howard Stone


Messages : 1014
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 33
Localisation : Chez Apolline

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Dim 28 Mai - 13:26



Trainweck
ft. Apolline McLagan



La drogue, c’était notre problème. Pas que le mien ce soir. Et, si Apolline m’en voulait que joue sur les mots, elle, elle était carrément défoncée à elle ne savait même pas quoi. J’savais pas ce qui avait conduit à ce qu’on se mette sur la gueule pour tout ce qu’on avait fait ce soir. C’était p’tètre juste le drogue. Ou c’était d’autres trucs.

Et on était là devant la voiture, moi à soutenir Apolline qui venait de vomir ses tripes sur le bitume de l’Eastside, le lieu où j’avais grandi. Je passai ma main sur son front brûlant. Sa respiration et son cœur s’emballaient. J’crevais de trouille, au fond, parce que j’savais que les mauvaises drogues pouvaient avoir de très sales conséquences. J’restai près d’elle essayant de la rassurer. Et j’sentis sa respiration se normaliser. Ça m’soulageait même si j’crois pas qu’on était au bout de nos peines. J’finis par l’aider à s’installer dans la voiture. Et je démarrai pour sortir de ce foutu endroit.

J’m’excusai et j’lui demandais tout l’temps de me parler. Elle me répondait par des « ça va » mais gardait les yeux ouverts. On s’était tous les deux calmés. La p’tite frayeur qu’Apolline m’avait fait me donnait plus envie de la soutenir que de me disputer avec elle. J’avais juste envie de dormir avec elle, maintenant… C’est tout.

J’la regardais toutes les trois secondes déviant de temps en temps de la route avant de régler le tir à chaque fois. J’roulais pas trop vite contrairement à d’habitude. J’la voyais lutter contre le sommeil alors que j’la regardais d’un air inquiet.

On finit par arriver au dernier feu rouge. Celui qui n’était qu’à quelques mètres de l’appartement d’Apolline. Elle posa son regard sur moi pour la première fois du voyage. J’la regardai oubliant le feu rouge et elle déclara, d’un seul coup, qu’elle était amoureuse de moi. Ma bouche s’entrouvrit. Mon cœur s’emballa. J’la regardais s’endormir doucement alors que j’étais encore coincé sur ce qu’elle venait de m’avouer. Ses sentiments que j’ressentais depuis quelques semaines… Elle les ressentait aussi. Et j’sentais que ce n’était pas des divagations à cause de la drogue. C’était réel. J’en frissonnai.

Le feu passa au vert mais j’bougeai toujours pas. J’regardais Apolline s’endormir. J’l’aimais… Bordel, j’en étais sûr. Je passai mes doigts sur sa joue.

-Moi aussi…

J’savais pas si elle m’avait entendu… Mais j’devais lui dire.

J’finis par démarrer sans savoir si j’étais heureux, soulagé ou autre chose. Tout s’bousculait dans ma tête. Et avouer tout haut que j’l’aimais m’avait comme libéré. Et ça m’faisait peur en même temps.

On arriva devant l’immeuble d’Apolline. Et j’sortis de la voiture pour rejoindre la portière d’Apolline. J’l’ouvris et aidai Apolline à sortir. Elle était somnolente.

-J’vais t’amener dans ton lit…

Notre lit… L’idée me passa par la tête. Et un sourire s’afficha sur mon visage. On monta en haut tant bien que mal. Et, arrivé devant la porte de l’appartement, je l’ouvris avec mes clés. Le double que m’avait donné Apolline y’a quelques secondes. Presque en même temps que j’me suis rendu compte des sentiments que j’avais pour elle sans y prêter attention.

Dans l’appartement, j’finis par porter carrément Apolline passant un bras sous ses cuisses et l’autre sous son dos. J’me dirigeai vers la chambre et je la déposai délicatement sur le lit. J’allai vite dans la salle de bain pour aller chercher un gant de toilette que je mouillai. Je revins près d’Apolline et vint m’assoir sur le lit à ses côtés. J’épongeai son visage en faisant que la regarder.

-La prochaine fois, j’crois qu’on ferait mieux de regarder un bon film ici.

J’souris un peu et j’continuai de la regarder en arrêtant d’éponger son visage. J’osai pas parler de ce qu’elle m’avait avoué dans la voiture. Pas ouvertement. Tout ce que je fis pour exprimer le flux de sentiments qui m’envahissait c’était de poser mes lèvres sur les siennes.



@ Billy Lighter


Don't give in without a fight ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Apolline Mclagan


Messages : 452
Date d'inscription : 08/06/2016
Age du personnage : 25
Localisation : Par ci par là

Who Am I?
Birth place: Édimbourg- Ecosse
Je suis: Pleine de couleur
Song: Why don't you love me - The Burning Fire


MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   Lun 29 Mai - 12:36

Trainweck ft. Howard Stone


Apolline n'était pas du genre à vomir, elle était très rarement malade et manquait très rarement l'école, quand elle était ado, à cause de maladie. Elle ne se souvenait même plus la dernière fois où elle s'était retrouvée la tête dans la cuvette des toilettes. Cependant, ce soir, tout était sortit à cause de la drogue. Elle n'aimait pas se shooter et si elle s'était rendue compte de son geste, elle aurait tout de suite arrêté mais il était trop tard pour faire quoi que ce soit, la drogue coulait déjà dans ses veines et faisait d'elle une furie.

Elle se calma tout de même au bout d'un moment. Du moins, elle ne s’énervait plus contrairement à son cœur qui avait continué à battre vite. C'est Howard qui avait réussi à la calmer. Il réussissait beaucoup de choses avec elle. Il l'avait même aidée à se relever pour la faire entrer dans la voiture. Elle était restée calme, se contentant de regarder le batteur avant de lâcher qu'elle était amoureuse de lui.

Elle trouvait la situation glauque et elle n'aimait pas ça, du moins, elle n'aimait pas montrer ses faiblesses et montrer ses sentiments mais elle devait se faire une raison et vu son état, son filtre de parole était diminué. Contre tout attente, Howard avait annoncé que lui aussi n'était pas indifférent à elle. La bouche à demi ouverte, elle continuait de le regarder, elle avait envie de l'embrasser mais elle se sentait bien trop faible et elle s'était endormie sans réellement s'en rendre compte.

C'était un sommeil sans rêve, pourtant, elle aurait juré avoir plongé dans les méandre d'une illusion qui l'a rendait heureuse : en couple avec le batteur. Elle avait même peut-être souri pendant ce laps de temps ou elle s'était assoupie. C'est la sensation de rester sur place qui l'avait réveillée. Encore dans les vapes, elle s'était laissée aider par Howard. Le trajet jusqu'à chez elle lui parut interminable, ses jambes tremblaient, elle avait toujours cette envie de vomir et tout tournait autour d'elle. Comme si elle avait bu trop d'alcool.

Elle avait l'impression d'avoir couru in marathon entier alors qu'elle n'avait fait que monter les escaliers. Elle était en sueur et avait bien hâte de se retrouver au lit. Quand Howard la prit dans ses bras pour la porter, elle se sentit bien. Elle se blottit contre lui, la tête sur son torse, les yeux clos, elle profitait du moment. Elle sentit son matelas dans son dos et elle lâcha un soupir de soulagement. Le gant de toilette sur son visage lui faisait du bien, cela refroidissait sa peau brûlante. Elle avait chaud.

Quand Howard s'était arrêté, elle l'avait regardé, détaillant son visage. Elle avait sourit quand elle l'avait vu s'approcher et l'embrasser, elle avait alors prolongé d'une façon qu'elle n'avait jamais faite avec lui, d'une façon qui traduisait les sentiments qu'elle avait pour lui. Passant ses bras autour du coup du batteur. Elle avait ensuite posé son front contre le sien et avait fermé les yeux pour profiter du moment. ''La prochaine fois, on fait ça.'' avait-elle dit pour répondre à Howard sur l'activité du soir.

Elle restait un moment comme ça, à l'enlacer, si bien qu'elle commença à somnoler. '' Viens....'' avait-elle dit à Howard, le voulant près d'elle. Mais elle n'avait même pas eu le temps de venir se blottir contre lui car elle s'était endormie avant.
© Billy Lighter


I used to hold my freak back Now I'm letting go I make my own choice Bitch, I run this show So leave the lights on No, you can't make me behave  so you say I'm complicated That I must be outta my mind But you've had my underrated Rated, what's wrong with being confident?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trainweck |Howard |[Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trainweck |Howard |[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Howard Shore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Dizzy Warhol-