AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Fév - 20:31



Deal Or Die
ft. Jake Snyder


-Tu as toujours préféré les apparences à l’argent, Ricci…

Martin Ortolani fumait tranquillement son cigare assis dans l’un des majestueux fauteuils de ma très grand – et magnifique ! – suite. J’étais debout dans la pièce à la faire face un whisky à la main. Il était 10h du matin mais il n’y avait pas d’heure pour boire un bon whisky et fumer un bon cigare.

Qui est Martin ? Mon avocat – l’un de mes avocats pour être tout à fait exact. C’était très certainement le meilleur d’entre tous et il s’occupait de mes affaires juridiques depuis 1965. Je n’ai pas besoin de vous préciser qu’il savait bien des choses que d’autres ne savaient pas à mon sujet…

-Oui, c’est vrai, dis-je en soufflant la fumée de mon cigare. Chacun son pêché mignon.

Que faisions-nous ici ? On attendait Jake Snyder – cet enfoiré d’animateur radio un peu trop penché sur la violence. Il avait rendez-vous avec moi et mon avocat ici même, dans ma loge – tout le monde sait qu’il valait mieux battre l’ennemi à domicile. J’avais envoyé un employé de l’hôtel prévenir Snyder de l’heure et de l’endroit, hier.

-Tu sais, pn aurait pu facilement l’écraser comme une mouche… Tu veux vraiment faire ça à l’amiable ?, demanda-t-il avant de boire – lui aussi – une gorgée de whisky.

Et comment que je veux faire ça à l’amiable ! Je voulais faire ça pour deux raisons :

1. Parce que ça l’empêchera d’être une martyre.
2. Parce que le deal que j’allais lui proposer allait bien plus m’amuser que de lui donner un peine de prison ou une amende exorbitante.

Il aura bien plus mal si c’est son honneur qui est touché et ce que j’allais lui demander allait toucher son honneur. S’il refusait, j’allais prendre la solution de l’attaquer en justice sans qu’il ne puisse ressortir la tête de l’eau un jour.

-Oui ! Je ne changerais pas d’avis, Martin, dis-je avec un petit sourire. Tu verras. C’est le meilleur moyen de lui faire payer.

C’était assurément le meilleur moyen ! Putain, je voulais voir la tête de Snyder en direct quand il aura entendu le deal que j’allais lui proposer. C’était la meilleure façon de terminer en beauté cette date sur Osaka – après l’émouvant concert de Roadtramp hier.

-Tu es vraiment comme ton père
,
déclara Martin en souriant se disant – certainement – que c’était un magnifique compliment.

C’était une insulte mais je n’allais pas l’envoyer à la figure du vieux Martin. Tous les Italiens et Italo-américains de ce monde semblaient avoir connu mon père de près ou de loin – qu’il connaisse un avocat vieux de soixante ans de L.A. ne me surprenait pas vraiment. Mon père devait certainement connaitre tous les avocats du monde – c’était bien mieux pour lui.

Assez parler d’Antonio. Snyder venait de toquer à la porte et nous allions pouvoir passer aux choses sérieuses. C’est avec un sourire à la Ricci que j’avais ouvert à l’animateur radio et à ce que je supposais être son avocat.

-Bonjour !, dis-je avec entrain et en serrant la main de chacun – non sans un sourire en coin pour Snyder.

Je les avais invités à s’installer sur les fauteuils en face de celui de Martin et du mien. Au milieu, il y avait une table où trônaient un cendrier, une bouteille de whisky déjà entamée et des verres.

-Content de te revoir Snyder, dis-je en toute ironie. Je vous présente Martin Ortolani, mon avocat.

Martin avait salué ce beau petit monde d’un « bonjour » courtois.

Putain – j’allais passer une bonne fin de matinée !

@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 303
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeMer 6 Fév - 21:19



Deal Or Die
ft. Daniele Ricci


-Desserre les dents, Jacob…

Je pinçai les lèvres et essayai de suivre le conseil du vieux Isaak. Je sentais moi-même bien que, de deux choses l’une : soit ma mâchoire allait finir par se bloquer, soit mes dents allaient se fissurer. Alors histoire de m’occuper, je finis par m’allumer une clope dans cet ascenseur dont l’ascension me semblait interminable.

Isaak Frank était mon avocat. Ou plutôt, l’avocat que mes parents m’avaient collé aux basques quand ils avaient appris pour ma petite altercation avec Ricci, merci L.A.People. Et tout ça avant même que les représailles que m’avait prédit Timmy Evans ne me tombent sur le coin de la gueule.

Il était 10 heures du matin. J’avais enregistré ce matin même l’émission destinée à la prochaine diffusion de Let There Be Rock sur L.A.ROCKS et j’avais déjà posté la K7. J’aurais pu me la jouer Axel Moriarty et descendre Roadtramp… Sauf que… je n’aurais pas su parce que je n’étais pas Axel Moriarty et que de toute façon, la prestation de Roadtramp la veille avait été tellement intense et émouvante que mon émission aurait bien vite trouvé ses auditeurs surpris de m’entendre dire tout l’inverse de ce qu’ils auraient pu voir sur MTV.

Et puis… Roadtramp n’y pouvait strictement rien si leur manager était le dernier des enfoirés.

Isaak posa sa main sur mon épaule.

-Tout va bien se passer. On a déjà beaucoup de chance qu’Ortolani et Ricci veuillent bien passer par un accord à l’amiable sans passer par le tribunal…

Je fis la moue, sceptique, et gardai ma cigarette entre mes lèvres en enfonçant mes mains profondément dans mes poches.

-Il y a une couille quelque part…

Je me tournai vers l’avocat, sortant brutalement ma clope de ma bouche.

-J’aurais préféré me défendre face à un juge plutôt que de jouer les négociations ! Il n’y a rien à négocier, Isaak ! Justice doit être rendue !

Isaak soupira.

-Je ne peux que t’approuver, jeune homme. Mais sais-tu que si la justice est aveugle, ce n’est pas par soucis d’impartialité mais pour ne pas voir les pots-de-vin glissés sous la table de ses représentants ?

Je passai une main dans mes cheveux, le regardant avec des yeux ronds.

-Alors on en est là… ?

Le vieil avocat hocha la tête, solennel.

-Ton combat est celui de David contre Goliath, Jacob…

L’ascenseur sonna notre arrivée à l’étage investi par Ricci… Ou Goliath, je ne savais plus maintenant. Je sortis de l’ascenseur, avançant d’un pas décidé.

-Et David a gagné, non ?

Isaak me retint par le bras pour me forcer non seulement à ralentir, mais aussi à le regarder.

-En utilisant stratégie et habileté, Jacob… Pas en fonçant dans le tas.

Je pris une inspiration, puis expirait doucement… Le vieil homme sourit. J’avais compris… j’avais compris la comparaison, en tout cas… Garder mon sang-froid allait être mon véritable combat et Goliath, une part de moi-même.

-Mais je te préviens… je ne ferais pas tout et n’importe quoi pour gagner.

Parce que dans le cas qui nous occupait, « gagner » s’apparentait simplement à « s’en sortir sans trop de dégâts »… Je le savais, je savais ce que je risquais.

Isaak hocha la tête, je savais que pour lui, ce serait déjà une victoire s’il arrivait à mener cet accord à l’amiable sans que je n’empire les choses.

Il frappa à la porte et nous entrâmes dans la suite de Ricci qui puait le luxe à plein nez. Je n’avais rien contre le fait qu’il soit riche bien qu’une part de moi me hurlait que la deuxième guerre mondiale avait bien du profiter aux Ricci à une époque… Mais ici, c’était juste pour bien montrer que c’était bel et bien lui, Goliath.

Je serrai la main de Ricci… Sans conviction. Content de me voir, disait-il…  

-J’aurais dû amener une fronde…

Il présenta son avocat, je laissai le mien se présenter lui-même, soufflant une bonne bouffée de nicotine avant qu’on ne nous invite à prendre place.

Une fois assis, je regardai Ricci dans les yeux.

-Qu’est-ce que tu v…

Phrase interrompue par un geste du vieux Frank. J’étais certes du genre combatif. Mais mon avocat était plus vieux que moi, sa fonction en faisait également quelqu’un de respectable. Alors je fermai instantanément mon clapet de blanc-bec.

Et ce fut à Ortolani que mon avocat s’adressa, sur un ton courtois, pendant que j’écharpais Ricci du regard en m’allumant une nouvelle clope après avoir écrasé la précédente dans le cendrier.

-Nous savons tous pourquoi nous sommes ici, j’imagine qu’il est donc inutile de nous attarder sur les faits. Ne soufflons pas sur des braises à peine éteinte. Mon client et moi sommes prêts à entendre ce que vous désirez proposer comme accord.

Isaak semblait compter sur une négociation courte. Il savait que plus je resterais face à Ricci et ses éventuelles provocation, plus cette négociation pouvait se transformer en pugilat.

@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 7 Fév - 18:58



Deal Or Die
ft. Jake Snyder


Il n’y avait aucune conviction dans la poignée de main de Snyder. C’était à prévoir – il n’était pas difficile de voir dans son regard qu’il n’avait aucun plaisir à être ici. Déjà ses paroles étaient belliqueuses. Une putain de fronde ? Il voulait se faire un remix de David contre Goliath ? Encore un truc de Juifs – putain, ce n’était même pas étonnant. J’étais certainement Goliath dans sa version de l’histoire. Sauf que je comptais revisiter la fin en montrant que Goliath sait aussi la jouer en finesse. J’étais Daniele Ricci – je savais allier puissance et intelligence.

Je n’avais rien dit à sa réplique – l’entrevue aura bien plus d’impact que des piques envoyées les unes après les autres à chaque phrase de Snyder. Il avait osé lever la main sur moi ? Il allait le payer. On ne touchait pas à Daniele Ricci sans recevoir un bon retour de flammes.

On s’était tous installé – le clan de Snyder faisant face au mien. J’avais présenté mon avocat et celui de Snyder s’était présenté tout seul comme un grand. Isaak Frank. Pouvait-on faire plus cliché ? Je faisais peut-être des blagues sur les Juifs mais Snyder était une blague juive à lui tout seul.

Snyder avait commencé à l’ouvrir quand son avocat l’avait incité – d’un seul geste – à se taire. Je me retenais d’éclater de rire devant cette scène. J’avais quand même montré sur mon visage que je me délectais de la situation.

Ortolani avait écrasé son cigare pour être totalement attentif à ce que disait l’avocat de Snyder. Moi, pendant que les deux vieux parlaient, je m’en étais allumé un. Frank ne voulait pas qu’on s’attarde sur les faits – il voulait savoir ce que je proposais comme accord. Bien ! J’aimais quand on passait directement aux choses sérieuses.

-Bien, ça nous arrange aussi. Tu te lances, Ricci ?
, demanda Ortolani à mon encontre.

Putain – certainement !

J’avais soufflé la fumée de mon cigare jubilant d’avance. J’avais regardé Snyder et je m’étais bien placé dans mon fauteuil pour prendre une pause majestueuse – putain, j’aimais avoir le contrôle de la situation.

-Tu sais, Snyder…, commençais-je à dire avec un petit sourire. A la fin de ce mois, ça sera mon anniversaire. Comme chaque année, je ferais une énorme fête à laquelle, bien sûr, te ne sera pas invité. Tout ça pour dire qu’il faudra fêter ça en grande pompe… Ce que je te demande de faire pour ce grand évènement c’est une émission spéciale entièrement consacrée à moi. Je veux que tu retrace ma vie, ma carrière, en mots et en musique. Je veux que tu me couvres d’éloges du début à la fin. Uniquement d’éloges. C’est ça ou… Je te poursuis en justice avec toutes les charges qu’il me sera possible de te foutre sur le dos, dis-je avec un sourire carnassier. Alors ? Qu’est-ce que tu en dis ? Mon deal te plait-il ?

Ortolani gardait son air sérieux et soutenait le regard du vieil homme qu’était l’avocat de Snyder. Moi, c’était Snyder que je regardais – je voulais voir toutes les expressions qui allaient passer sur son visage au moment d’encaisser et de répondre.


@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 303
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeLun 11 Fév - 17:16



Deal Or Die
ft. Daniele Ricci


Puisque j’avais été interrompu par mon avocat, je m’occupai les mains en écrasant ma cigarette et ce uniquement pour m’en rallumer une autre… En même temps que Daniele lui-même qui me regardait. Les avocats parlaient tout haut mais notre conversation silencieuse alors qu’on se toisait du regard couvrait pratiquement la voix des deux pointures du barreau.

Ouais… Parce que Daniele avait peut-être beaucoup d’argent et pouvait se payer le meilleur avocat… Mais moi, je venais d’une communauté qui se serrait les coudes et se rendait service et c’était justement un service que le vieux Frank était en train de rendre. Pas à moi… mais à mes parents.

Il fit en sorte de ne pas passer par quatre chemins, évitant par là qu’à force de nous regarder en chiens de faïence, l’un ou l’autre ne finisse par se décaler et remettre le même genre de bagarre que celle qu’on avait eue en Belgique. Bien que je n’étais pas sûr que Daniele Ricci soit du genre à se jeter sur moi pour me dégommer la gueule comme je l’avais fait avec lui.

Non… Ricci était beaucoup plus vicieux que ça. Je le savais déjà. Tout ce que je ne savais pas, c’était à quel point il l’était.

Et je n’allais pas tarder à l’apprendre.

En effet, quand Daniele prit la parole pour expliquer ce qu’il avait à proposer, ce fut limite si ma clope ne me tomba pas de la bouche pour aller me brûler l’entrejambe. Je le regardais les yeux écarquillés de surprise, et la bouche entrouverte, la cigarette en pendant mollement.

Ce n’était qu’une question de millième de seconde avant que mes plombs ne pètent.

Ou pas…

Ou si, mais peut-être pas de la façon dont le vieux Frank, qui s’était raidi et se tenait droit comme un « i » dans son fauteuil, s’y attendait.

De fait, je ne me ruai pas sur Ricci… Pas encore… Une fois ma première surprise passée, j’éclatai de rire. C’était certes un rire nerveux plus qu’autre chose. Le rire qui voulait dire que je n’en croyais pas mes oreilles.

Et quand j’arrêtai de rire, ce fut pour fusiller Ricci du regard et dire :

-Tu crois vraiment que je vais accepter ça ?! Tu pouvais demander plein de choses, mais cette entrevue est une blague ! Parce que tu sais très bien que tu viens de me demander la seule chose que je ne peux pas décemment accepter !

Je ne criais pas… Pas vraiment. J’avais juste haussé un peu le ton, mais c’était de la détermination qu’il y avait dans ma voix. La foutue détermination de refuser tout ça en bloc.

-J’ai déjà fait l’éloge de ce qu’il y avait d’élogieux dans ce que tu fais. J’ai fait l’éloge de Roadtramp parce qu’ils ont clairement du talent et du mérite.

Je soutenais le regard de l’italien sans ciller, les yeux brillant de fureur.

-Mais faire ton éloge ? A toi ? Dis-moi, Daniele ? Tu penses vraiment que j’ai suffisamment d’imagination pour t’inventer une carrière élogieuse ? Parce que pour ta petite manipulation médiatique…

Je regardai Isaak.

-Parce que c’est clairement ça qu’il me demande et c’est une atteinte à ma liberté d’expression.

Je revins sur Ricci.

-Il va me falloir beaucoup d’imagination. Ou alors, que tu me dises les épisodes que j’ai manqué parce que pour moi, la carrière de Daniele Ricci, c’est quelques coups de chances, quelques vols de talents, des groupes fort heureusement autonomes, le seul qui ne l’était pas ne compte qu’un seul survivant à ce jour, et beaucoup d’argent.

Je pointai Ricci de l’index, ma clope entre mes doigts.

-Le reste, ce n’est que de la débauche.

@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeMer 13 Fév - 20:03



Deal Or Die
ft. Jake Snyder


Pourquoi tu me regarde comme ça, Snyder ? Tu essayes de jouer au dur alors que c’est toi qui est dans la merde jusqu’au cou ? Il me faisait bien rire avec ses airs d’homme qui s’en va en guerre – une guerre perdue d’avance parce que j’avais déjà gagné rien que parce que j’étais le grand Daniele Ricci et lui seulement Jake Snyder, un petit animateur radio sans influence aucune.

Il fallait qu’il se rappelle sa place et c’est bien dans cette optique que j’avais ouvert la bouche après qu’Ortolani m’ait cédé la parole. J’avais proposé mon deal à l’amiable – un deal qui impliquait que Snyder fasse mon éloge et retrace ma carrière au travers d’une émission rien que sur moi. Je savais qu’il allait détester l’idée. J’allais toucher – de cette façon – son ego voire son honneur tout entier. C’était bien pire que de l’envoyer en prison et d’en faire un martyre – parce que si on en venait à ça, je le voyais bien se plaindre qu’il s’était fait avoir par un système judiciaire corrompu par l’argent. Je ne niais pas que c’était le cas mais je ne voulais pas offrir de l’eau à son moulin. Parce que cette petite teigne était bien capable de retourner cette peine judiciaire contre moi – toujours se méfier des gens révoltés.

Voir les yeux de Snyder s’écarquiller de la sorte me provoquait une – très – grande satisfaction. J’avais continué de fumer en me délectant du spectacle. Je m’attendais à ce qu’il explose et se tire une balle dans la tête tout seul – pas à ce qu’il éclate d’un rire nerveux. Ça ne lui plaisait pas du tout. Il n’avait pas besoin d’ouvrir la bouche – je savais que l’idée en elle-même lui donnait envie de vomir. Il ne m’aimait pas et je le savais d’où le deal.

Il n’allait pas accepter – il venait de le dire dans son introduction. Putain, il était déterminé à refuser, le sale petit journaliste. Il allait certainement préférer être un martyre. Seulement, s’il choisissait cette option, je n’allais pas le lâcher et il allait souffrir.

Snyder trouvait que tout ce qui se rapportait à moi et qui était élogieux, c’était Roadtramp. C’était très réducteur !

Il avait sorti les grands mots – quand je vous disais que c’était un révolté ! – et avait dit que c’était une manipulation médiatique et que c’était une atteinte à sa liberté d’expression.

-Dio mio…,
dis-je en roulant des yeux devant tous ces grands-mots.

Seulement, la remarque la plus blessante était à la toute fin de sa tirade. Putain, ma carrière n’est pas due à des coups de chance ! Quant au vol des talents, je n’avais fait que leur offrir mieux que ce que leur proposait les autres managers – j’avais relancé les Planes alors qu’ils auraient pu tomber dans l’oubli en 1972 ! Il ne faut pas confondre vol et business ! Il avait enfoncé le couteau dans la plaie en parlant de The Army. Je t’emmerde Snyder !

Ortolani m’avait regardé – il prenait sûrement la tirade de Snyder pour un refus du deal sans compter qu’il devait penser que toutes ses insultes allaient me conduire à l’enterrer judiciairement. Seulement, l’idée que Snyder puisse s’afficher en martyre – ce qu’il fera sans aucun doute – ne me plaisait vraiment pas !

-Ouais ! Il va vraiment falloir des cours de rattrapes ! Tu es un journaliste ou merde ? Tu as pris des cours d’objectivité chez Moriarty ?, dis-je en le foudroyant du regard. Devenir Daniele Ricci ne s’est pas fait en un jour et c’est encore moins le fruit de coup de chance.

J’avais repris mon whisky abandonnant mon cigare.

-Mais apparemment, faire des recherches sur ma vie semble au-delà de ton niveau. Tout comme t’asseoir quelques secondes sur ta fierté pour éviter de finir criblé de dettes ou en prison, dis-je en retrouvant mon calme. Quant à ta liberté d’expression, tu pourras la garder intacte si tu refuses mon deal. Seulement, tu risques de perdre ta liberté tout court. Tu sais comme moi que si on va au procès, tu perdras. Que vas penser ta famille, Snyder ? Et tes amis ? Ils vont certainement être très heureux de te voir préférer aller en prison plutôt que de faire une simple émission sur moi, rajoutais-je avec un sourire en coin.

Je voulais qu’il accepte le deal – alors autant tirer sur une corde que je supposais sensible. Je pouvais parfois faire preuve d’un peu trop de pitié pour des gens que j’aimais – pour Snyder, je n’hésitais pas à utiliser toutes les bassesses que j’avais apprises depuis que j’étais tout petit.

-Choisi bien Snyder… C’est ta seule chance. Sinon, je te jure que tu ne verras plus un micro de sitô
t, dis-je en ne cessant de le regarder droit dans les yeux.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 303
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeSam 16 Fév - 10:22



Deal Or Die
ft. Daniele Ricci


J’avais résumé la carrière de Ricci, sans y trouver quoi que ce soit qui en fit un manager exceptionnel si ce n’était un peu de chance et beaucoup d’argent. Et mettant l’accent sur les aspects négatifs. Tout l’inverse de ce qu’il me demandait dans son foutu deal. Mais apparemment cette version de l’histoire semblait choquer Daniele plus que ce que je ne l’aurais imaginé.

Il avait troqué son cigare pour son verre de whisky et moi, je tirai un bon coup sur ma cigarette.

-Si tu as romancé ton histoire, alors tu te mens à toi-même.

C’était bas comme remarque, tout comme j’avais bien conscience que résumer la carrière de l’Italien à ce que j’avais raconté était réducteur même si pas tout à fait faux. Mais c’était la guerre et ce qu’il me demandait était une attaque personnelle.

-Tu veux un article élogieux sur ta carrière ? Va voir Moriarty ! Lui s’en fera un plaisir ! Tout ce qui touche à BSC est tellement merveilleux !

Je n’étais pas comme ça, je n’étais pas corruptible, même si c’était ma liberté physique qui était en jeu.

-Me le demander à moi c’est juste… !!

-Jacob !

Je m’arrêtai net et me tournai vers Isaak, les sourcils froncés. Mes mains serrées l’une contre l’autre entre mes genoux, comme si je me retenais d’en mettre à nouveau plein la tronche à Ricci. Non. Pas « comme si », je me retenais réellement.

Isaak reprit le relais alors que tout ce que j’aurai pu dire resta coincé dans ma gorge. Il s’adressa à Ortolani.

-Je vous demande quelques minutes en privé avec mon client.

Ortolani hocha la tête et nous désigna une porte qui donnait sur une salle de bain immense et luxueuse. J’écrasai ma clope, fusillant Ricci du regard avant de me lever pour suivre mon avocat.

Une fois à l’écart, Isaak me prit entre quatre yeux.

-Jacob, accepte ce deal. C’est une émission. Une seule.

Je secouai la tête, protestant.

-Une seule émission qui me décrédibilisera à jamais. Je ne peux pas changer mon fusil d’épaule. Et même si je me trompe lourdement sur son compte, imaginons, parce que je ne prétends pas être objectif mais bien sincère, il n’est pas question que j’aille à l’encontre de ma propre opinion !

Isaak soupira.

-Je ne te le demande pas de le faire pour toi, je te demande de le faire pour ta famille. Tu crois vraiment que tes parents préfèrerons te voir en prison plutôt que de dire deux ou trois compliments sur Ricci à la radio ?

Je serrai les dents et les poings. Il me prenait par les sentiments.

-Ce n’est pas juste, ce que tu fais !

Isaak fis la moue et croisa les bras.

-D’accord. Imaginons, espèce de tête de mule, que tu te retrouves en prison. Ça te fera une belle jambe. Parce qu’une fois incarcéré, même tu feras quoi ? Sans compter les dettes qu’il pourrait te mettre sur le dos.

Je me rallumai une cigarette.

-Tu connais Bobby Sands ?

Isaak soupira, passant une main sur son visage.

-Oh non, Jacob… Bien sûr que je connais Bobby Sands ! Le combattant de l’IRA, le terroriste Irlandais à l’origine de la grève de la faim dans la prison de Maze. C’était il y a deux ans.

Je souris.

-C’était il y a deux ans et toi qui habite ici en Amérique, tu ne l’as pas encore oublié. Un combattant pour la liberté de son pays et de son peuple qui a réussi à se faire entendre bien au-delà des murs de sa prison et ce malgré les persécutions et les mauvais traitements. Il a continué le combat…

Isaak me regarda dans les yeux et souris à son tour.

-Et où est Bobby Sands, maintenant, Jacob ?

J’ouvris la bouche…

-Heu… Il est mort… Pendant sa grève de la faim.

Isaak hocha la tête.

-Et il en a entraîné une dizaine d’autres avec lui, si je me rappelle bien. Ma deuxième question est : qu’est-ce que l’Irlande du Nord y a gagné ?

Je secouai la tête, essayant de remettre mes neurones en place et dis sur un ton plus incertain.

-Sands a été élu député à la chambre des communes au Royaume-Uni…

Isaak frappa d’une main sur son front.

-Posthume ! Ça lui fait une belle jambe et à son pays aussi ! Tu veux jouer les petits révolutionnaires, Jacob ? Sache qu’ils ne vivent jamais très longtemps. C’est une première chose. Deuxièmement, ce n’est pas Thatcher que tu as en face de toi mais un manager de BSC ! Le détruire médiatiquement ne va pas changer la face du monde ! Par contre, si c’est lui qui gagne, tes parents seront dévastés.

Le vieil avocat posa sa main sur mon épaule.

-Tu crois vraiment que ça vaut le coup ?

Je me dégageai et m’appuyai sur le lavabo, soupirant bruyamment et regardant mon reflet dans le miroir. Je finis par secouer la tête.

-J’y arriverai pas… J’arriverai pas à faire ce qu’il me demande.

Isaak eu alors un sourire malicieux.

-Rien ne t’empêche de trouver un moyen détourner. Rien ne t’empêche de demander de l’aide. Tu es intelligent, Jacob. Si seulement tu pouvais garder ton sang-froid plus de deux minutes, tu trouverais la solution.

Il sourit.

-Cet adversaire-là ne mérite pas que tu sacrifies ta liberté pour une heure d’émission, Jake.

Je me redressai fis la moue et baissai les yeux. Isaak me frappa dans le dos amicalement et on revint dans le grand salon de la suite.

Je me laissai retomber dans le fauteuil, cogitant déjà sur un moyen de parasiter le deal. De lui donner ce qu’il voulait, mais sans me mettre en danger.

-D’accord. Tu l’auras ta foutue émission.

@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1730
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeDim 17 Fév - 18:43



Deal Or Die
ft. Jake Snyder


Je n’avais pas romancé mon histoire – ma carrière n’était pas une suite de coups de chance ! Certaines croient que porter le nom Ricci t’ouvre toutes les portes sans aucune résistance… Certes, ça t’en ouvre mais si jamais tu veux te faire un prénom, là c’est une toute autre histoire ! C’est à la force de mon intelligence que je m’étais forgé le mien – de prénom. Les gens connaissaient Antonio Ricci mais ils connaissaient aussi Daniele Ricci. Pour tout le monde, je n’étais plus simplement le fils d’Antonio – j’étais Daniele Ricci ! Je ne me mens pas à moi-même. C’est Jake qui croyait ses idées préconçues sur ma personne.

-Tu ne sais rien de moi, Snyder !, dis-je en le foudroyant du regard.

J’avais cherché à toucher la corde sensible pour le voir accepter mon deal. Seulement, ça ne faisait que l’énerver plus. Putain, quand est-ce que son avocat allait lui faire entendre raison ?!

Snyder avait dit que si je voulais un article élogieux, je pouvais aller voir Moriarty.

-Tu sais très bien que ça n’aurait pas la même saveur…, dis-je avec un sourire en coin. La partie drôle, c’est justement que ça soit toi qui le fasses.

Des articles élogieux de Moriarty, j’en avais déjà eu – pour mon album, par exemple – et ça même si moi et Moriarty on ne s’entendait pas plus que ça. Lui savait où étaient ses intérêts et savait s’asseoir sur sa fierté quand il le fallait et – apparemment – ses intérêts étaient chez BSC. C’était un ami de Jim en même temps…

Snyder allait encore protester mais son avocat lui avait coupé la chique de quoi – bien sûr – me faire ricaner. Il voulait parler en privé avec Jake sûrement pour lui faire entendre raison. Ortolani avait accepté et ils s’étaient éclipser dans la salle de bain.

Je m’étais resservi un whisky – la fureur de Snyder me donnait très soif.

-Il a touché une corde sensible, n’est-ce pas ?, demanda – tout d’un coup – Ortolani avec son petit sourire en coin.

Mon avocat était un bon avocat – mais il me connaissait aussi un peu trop bien.

-Qu’est-ce que tu veux dire ?, dis-je en levant un sourcil et en m’allumant une cigarette.

Le vieil avocat avait pris le temps de reprendre un cigare avant de me répondre.

-Je t’ai déjà vu faire des dizaines de deal à l’amiable. Tu as toujours joué les fanfarons jusqu’au bout sans perdre le contrôle… Là, il a suffi qu’il t’attaque injustement sur ta carrière pour que tu t’énerves. Il a donc touché une corde sensible, dit-il assez fier de son observation. Ce genre de choses ne t’atteignait pas avant, Ricci… Tu sais ce que ça veut dire ?

Ça voulait dire que je devenais plus tendre. Qu’Ortolani le remarque était limite une insulte. Seulement, il oubliait que je ne manquais pas de répartie et qu’il ferait mieux de se contenter de mener à bien cette entrevue plutôt que d’observer mes faits et gestes.

-Ouais, ça veut dire que tu ferais un très mauvais psychanalyste… Tu es trop vieux pour une reconversion, Ortolani..., dis-je avec un sourire en coin.

Ortolani s’était tu avant de me faire comprendre d’un regard que j’éludais la question. Je me suis énervé parce que ce petit animateur de merde me ressortait de partout – point à la ligne.

J’avais eu le temps de boire un autre verre avant que Jake ne revienne avec son avocat. Putain, ce n’était pas trop tôt ! Seulement, tout ça en avait valu le coup parce que Snyder – même si ça le tuait de me le dire – avait accepté le deal.

-Bien !, dis-je en écartant les bras – extrêmement satisfait que j’étais.

Ortolani avait sorti un papier qui mettait en écrit le deal tel qu’il avait été présenté à l’animateur. C’était une garantie au cas où il viendrait à ne pas respecter l’accord. S’il ne faisait pas cette émission et qu’il signait ça, ça allait faire très mal au tribunal. Ortolani avait déposé le papier devant Snyder ainsi qu’un stylo qu’il avait sorti de sa poche.

-Cet accord écrit reprend le deal. Vous devez le signer pour marquer votre accord, dit Ortolani à Snyder.

Quand il aura signé l’affaire sera dans le sac.

-N’oublie pas, Snyder ! Je ne veux que des éloges ! Pas de sous-entendus ou quoi que ce soit de ce genre. Je veux quelque chose de bien fait et sans interprétation possible, dis-je pour être clair. Et si tu veux des informations sur ma vie, je peux devenir ta meilleure source, dis-je en me montrant du doigt. A moins que tu ne fasses ton enquête toi-même pour devenir, enfin, un vrai journaliste.

Une dernière pique pour la route – c’était de bonne guerre.



@ Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 303
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 21 Fév - 20:30



Deal Or Die
ft. Daniele Ricci


Selon Ricci, je ne savais rien de lui... Et bien j'en savais clairement assez pour ne même pas être étonné quant à sa remarque comme quoi ce deal n'était drôle que parce que c'était à moi qu'il le demandait et pas à Moriarty dont l'allégeance était gagnée d'avance.

Énervé, que j'étais... Mais surpris, pas le moins du monde.

J'allais justement faire part de cet énervement... Non, j'avais déjà commencé, en fait, quand le vieil Isaak me rappela à l'ordre avant de demander dans les formes à pouvoir me parler seul à seul...

Un petit entretien qui suffit à me faire comprendre assez vite où étaient mes intérêts, même si ça me tuait vraiment d'accepter de faire ça et ce même d'une façon détournée comme le suggérait mon avocat... Avocat qui, je le rappelle, n'était pas présent de par ma volonté. J'aurais préféré me rendre tout seul en cellule comme un grand plutôt que de faire l'éloge de Ricci sous quelque forme que ce soit... Mais Isaak était justement là pour que ça n’arrive pas.

Et mes parents ne méritaient pas ça... Et mieux encore, comme le souligna Isaak, Ricci ne méritait pas cette satisfaction. Il n'était pas un ennemi qui valait le coup que je foute ma vie en l'air, et ce même si je n'accordais en réalité que peu de valeur à celle-ci...

Peut-être parce que tout le monde en faisait un foutu symbole, et que ce symbole était lourd à porter...

Quand on sortit de la salle de bain, j'acceptai le deal sans cérémonie, prenant sur moi de devoir encaisser le sourire satisfait du manager... Le tout en serrant les dents au point que ça me tape jusque dans le crâne.

Ortolani mit le deal par écrit, pendant que Ricci reprécisait verbalement les clauses, me proposant de devenir ma source principale pour cette putain d'émission.

Pas de sous-entendu, pas d'interprétation possible… Je marmonnai:

-Ce qui revient au même, j'avais compris la première fois.

Quant à être un vrai journaliste, je ricanai alors qu'Ortolani faisait glisser contrat et stylo vers moi...

-Je cesserai d'être un vrai journaliste dès que j'aurai signé ce torchon... Un journaliste peut faire des erreurs, ou tout simplement parler avec son cœur et ses convictions, orientés par ses choix, ses goûts et sa propre histoire... Un journaliste neutre n'existe pas. J'étais journaliste.

Je pris le stylo, signai le papier et balançai le tout vers Ricci.

-Maintenant, je suis juste un vendu.

Je me levai et n'attendis la permission de personne pour sortir de là. Avec l'envie de me fuir moi-même, complètement dégoûté.

@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]   Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Deal Or Die [PV Jake][OSAKA][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite escapade à Osaka
» (M) Au choix ~ Jake Muller
» Jake Harrison - le benjamin
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Sanitarium Tour 1983-